L’UE de Procuste

Les peuples européens sont clairement désignés, par nos rois de plus en plus nus, pour tenir le rôle de victime expiatoire

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Thésée et Procuste, kylix attique à figures rouges, vase 440-430 av. J.-C., British Museum

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’UE de Procuste

Publié le 28 octobre 2011
- A +

Un billet d’humeur de Philippe Robert

Thésée et Procuste, kylix attique à figures rouges, vase 440-430 av. J.-C., British Museum

À la lumière crue de la crise des dettes souveraines qui secoue l’Europe, réplique après réplique, les peuples européens sont clairement désignés, par nos rois de plus en plus nus, pour tenir le rôle de victime expiatoire.

Car il tombe sous le sens que nos élites politiques ne portent pas la moindre responsabilité, à quelque niveau que ce soit, dans la déconfiture d’une Union européenne froidement détournée, traité de Maastricht oblige, de son vrai but.

Ce vrai but étant, selon moi, une intégration horizontale et pacifique des peuples européens dans un cadre donné, en l’occurrence l’UE, mais une UE modeste au service des États membres et non pas le contraire comme aujourd’hui.

Au point même que rien ne semble pouvoir plus pouvoir freiner la course folle à l’abîme de la zone euro, qui est au cœur de l’Europe des Vingt-Sept, désormais prise de folie furieuse fédéraliste dont les peuples sont naturellement appelés à faire les frais.

Question : les européistes se rendent-ils vraiment compte qu’ils poursuivent un rêve complètement fou qui a déjà commencé à virer au cauchemar ? Où donc ont-ils vu qu’ils pouvaient ainsi disposer impunément de l’âme et de l’esprit des peuples ?

Pour bien cerner cette possible Europe fédérale que nos élites tentent de nous imposer sans nous demander notre avis, faisons appel à cette grande fresque antique, la mythologie grecque, si riche en épisodes tragiques :

[Procuste] réside à Corydalle selon Diodore de Sicile, et sévit le long de la route qui va d’Athènes à Eleusis, où il offre l’hospitalité aux voyageurs qu’il capture pour les torturer ainsi : il les attache sur un lit, où ils doivent tenir exactement; s’ils sont trop grands, il coupe les membres qui dépassent; s’ils sont trop petits, il les étire jusqu’à ce qu’ils atteignent la taille requise (…) Procuste est tué par Thésée, qui lui fait subir le même sort. (Wikipedia)

C’est exactement ainsi, dans les circonstances actuelles exceptionnellement favorables à la sphère politico-administrative, que j’imagine l’Europe fédérale à laquelle aspirent en secret nos élites avec le risque majeur, pour les Vingt-Sept, de subir les affres du lit de Procuste !

Non ! Je ne plaide pas ici pour une sortie de l’Union européenne qui, d’ailleurs, serait une grave erreur; mais il me paraît vital de reconsidérer les modalités de la construction européenne en fonction de la volonté des peuples et ce, avant que Thésée ne vienne régler son compte à Procuste.

 

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La guerre que mène Poutine aura eu plusieurs effets directs et indirects puissants qui ne sont pas tous, loin s'en faut, de bons signes.

Si l'on peut - avec ironie - présenter maintenant Poutine comme le meilleur VRP de l'OTAN pour l'année 2022, tant sont à présent affichées les velléités de la Finlande et de la Suède d'entrer dans l'organisation internationale, on peut aussi s'inquiéter des faiblesses énormes pour ne pas dire catastrophiques qu'il a dévoilées pour le reste du continent européen, à plusieurs niveaux.

Il apparaît... Poursuivre la lecture

Alors que la France et l’Allemagne avaient trouvé mi-janvier un consensus pour inscrire à la fois le gaz et le nucléaire comme énergies dites « de transition » dans la taxonomie verte européenne, Berlin vient de faire marche arrière. L’information est tombée ce mardi sur le média Contexte confirmée ensuite par Marianne : « l'énergie nucléaire n'est pas durable et ne doit donc pas faire partie de la taxonomie » a déclaré le porte-parole du ministère allemand de l'Économie et du Climat dirigé par le Vert Robert Habeck au sein de la coalition SP... Poursuivre la lecture

Par Marc Deffrennes et Samuele Furfari[1. Hauts fonctionnaires retraités de la Commission européenne (Direction générale de l’énergie) Ingénieurs, Responsables respectivement de weCARE et de la SEII].

Une politique énergétique équilibrée doit reposer sur trois piliers :

La sécurité de l’approvisionnement. Une saine économie. La protection de l’environnement.

 

Cet équilibre est au cœur des actions de weCARE et la Société Européenne des Ingénieurs et Industriels, à savoir : promouvoir un mix énergétique fiable, abor... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles