« Occupy Wall Street », un mouvement anti-capitaliste financé par des capitalistes

Le mouvement Occupy Wall Street a maintenant son journal: Le Wall Street Occupied Journal

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« Occupy Wall Street », un mouvement anti-capitaliste financé par des capitalistes

Publié le 12 octobre 2011
- A +

Une information qui a de quoi nous questionner sur le caractère spontané du mouvement « Occupy Wall Street ».

Une brève de Nathalie Elgrably-Lévy

Le mouvement « Occupy Wall Street » a maintenant son journal: Le Wall Street Occupied Journal. Ce journal est imprimé en couleurs et est distribué gratuitement. Et qui paie pour tout ça?  The Tides Foundation, Code Pink,  Michael Moore… et G. Soros.

Ainsi, ceux qui ont amassé des fortunes grâce au capitalisme financent un mouvement anti-capitalisme!  Mais surtout, ceux qui sortent dans la rue pour dénoncer le capitalisme le font grâce à l’argent des plus grands capitalistes!

 

 

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Charles Boyer.

Pour Earth Day, le Jour de la Terre, Michael Moore a lancé, en tant que producteur, un nouveau documentaire dont il a le secret. Sa cible, cette fois-ci ? Les énergies renouvelables. Pour une figure de proue de la gauche, c'est suffisamment inhabituel pour mériter d'être signalé.

Le film est en ligne et peut être vu, par exemple, sur Youtube.

https://youtu.be/ycN3mVW1fow

On ne peut qu'accueillir à bras ouverts un film qui ne regarde pas, comme il est d'usage, l'éolien et le solaire avec des lunet... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Un article de Georges Kaplan.

Michael Moore celui-là même qui explique volontiers que le capitalisme n'a rien fait pour lui et qui parade ces jours-ci à Wall Street en expliquant à qui veut bien l'entendre qu'il faut poursuivre la lutte contre le fameux 1% ; eh bien ce même Michael Moore est, en plus de sa résidence principale de Manhattan, l'heureux propriétaire d'une petite maison de vacance d’un peu plus de 900m² sur le Torch Lake dans le Michigan (photo ci-dessous). La bicoque est estimée à 2 millions de dollars.

[caption id... Poursuivre la lecture