Grandes entreprises chinoises mais peu compétitives

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Grandes entreprises chinoises mais peu compétitives

Publié le 6 septembre 2011
- A +

Il est rare que nous reprenions des articles de journaux communistes. Faisons une exception avec cet article du Quotidien du Peuple, à mettre en lien avec notre précédent article sur la gestion des entreprises chinoises.

Du 3 au 4 septembre, un sommet des grandes entreprises chinoises a eu lieu à Chengdu du Sichuan. Cette réunion a rendu public le classement des 500 entreprises chinoises les plus performantes. 80 entreprises d’entre elles ont leurs revenus d’exploitation dépassant cent milliards de yuans (environ $16 milliards).

Cependant, l’âge moyen de ces 500 entreprises chinoises n’est que de 23 ans et leurs revenus d’exploitation par personne ne représente respectivement que 45,6% et 45,7% de ceux des 500 entreprises les plus puissantes du monde et des États-Unis.

Cette année, le seuil d’entrée dans les 500 entreprises les plus performantes est plus élevé que l’année dernière, passant de 11,08 milliards de yuans (environ $1,73 milliard) à 14,198 milliards de yuans (environ $2,22 milliards) de revenus d’exploitation par an. Le « club des entreprises de cent milliards de yuans » grossit rapidement. Les revenus d’exploitation de CPCC (China Petrolem Chemical Corporation) approchent de 2.000 milliards de yuans (environ $312,5 milliards) , ceux de CNPC (China National Petrolem Corporation) et la Société nationale de réseaux électriques de Chine ont tous dépassé 1.500 milliards de yuans (environ $234 milliards). 77 entreprises (dont 9 privées) ont leurs revenus qui varient entre 100 milliards de yuans (environ $15,6 milliards) et 1.000 milliards de yuans (environ $156 milliards), 17 entreprises de plus que l’année précédente.

Cette année, 69 entreprises chinoises sont entrées dans les 500 entreprises les plus puissantes du monde. Parmi ces 69 entreprises, 58 proviennent du continent chinois, 8 de Taiwan et 3 de Hong Kong. L’année dernière, 43 entreprises du continent chinois ont été classées parmi les 500 entreprises mondiales les plus puissantes».

Cette année est la 10e année consécutive de la publication du classement des 500 entreprises chinoises les plus performantes. En 10 ans, les revenus d’exploitation des « 500 chinoises » ont augmenté en moyenne de 22%, niveau nettement plus élevé que celui de 6,9% des « 500 mondiales » et celui de 4,1% des « 500 américaines ».

Cependant, il existe un grand écart entre les « 500 chinoises » et les « 500 mondiales »

D’abord, la répartition sectorielle des entreprises chinoises est nettement irrationnelle. Les entreprises d’exploitation de ressources naturelles, c’est-à-dire les entreprises monopolistiques, se trouvent dans une position nettement favorable, alors que parmi les « 500 mondiales », beaucoup d’entreprises sont engagées dans les secteurs compétitifs.

Ensuite, les bénéfices des grandes entreprises chinoises proviennent principalement du monopole de ressources, de l’exploitation d’envergure et du coût de production faible. En 2011, les 10 premières des « 500 entreprises chinoises les plus performantes» en termes de bénéfices sont toutes des entreprises financières et monopolistes. Et les 10 premières des « 500 américaines » sont de haut niveau technologique : pharmacie, informatique etc.

Les frais utilisés par les « 500 chinoises » dans la recherche et le développement ne représentent que 1,41% de leurs revenus d’exploitation.

Parmi les « 500 chinoises », les deux tiers sont des entreprises d’État ou des holdings d’État. Les entreprises privées ne représentent qu’un tiers.

Pour augmenter leur force compétitive, les entreprises chinoises devront améliorer leur capacité d’innovation autonome, maîtriser pleinement l’environnement d’investissement à l’étranger et renforcer l’union des entreprises chinoises à l’ étranger, ont dit des personnalités des milieux commerciaux, ajoutant qu’ il faut perfectionner les mesures politiques visant à encourager les entreprises privées.

Un article du Quotidien du Peuple.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Le 17 janvier 2022, aux Cafés Géographiques, Michel Bruneau a présenté son livre, L’Eurasie. Continent, empire, idéologie ou projet.

Voici ce que j’en ai retenu.

L’idée générale est de comprendre que l’Europe et l’Asie forment un seul continent et notamment que les États ou les empires (une vingtaine) ont souvent été à cheval sur les deux. Les plus connus sont ceux d’Alexandre, l’empire romain puis byzantin, ceux des turco-mongols dont l’empire ottoman, et la Russie.

La géo-histoire

Michel Bruneau commence par une rapide ... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Ce qui m’a frappé au cours de cette année 2021, ce n’est pas le virus, mais l’extension de l’autoritarisme sous sa forme dramatique comme sous sa forme rampante et bureaucratique. J’ai remarqué également la numérisation et le retour en force des marchés qui « se vengent » des dictatures notamment par l’inflation. Bien sûr, le virus a joué son rôle, mais il a plutôt été l’occasion que la raison de fond.

La violence autoritaire

Cette violence a gagné une grande partie du monde, et s’il fallait donner un premier prix, il reviendrait au My... Poursuivre la lecture

Ce vendredi 7 janvier 2022 marque le coup d'une grande première mondiale : le cœur d'un porc génétiquement modifié a été greffé sur un patient âgé de 57 ans. L'intervention chirurgicale a duré plusieurs heures. L'école de médecine de l'université du Maryland explique dans un communiqué que l'opération aura permis de montrer que le cœur d'un animal pouvait continuer à fonctionner à l'intérieur d'un humain sans rejet immédiat. Il s'agit d'une avancée de taille pour le monde de la santé.

David Bennett était trop malade pour être éligible ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles