« La Fed est une banque privée »

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Façade de la Federal Reserve Bank

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« La Fed est une banque privée »

Publié le 6 août 2011
- A +

Par Georges Kaplan

Le système de la Federal Reserve a été créé en 1913 par le congrès des États-Unis (Federal Reserve Act), il s’organise en trois parties : le Board of Governors, le Federal Open Market Committee et 12 Federal Reserve Banks régionales.

Le Board of Governors

La principale instance de décision du système est le Board of Governors, une agence fédérale composée de 7 membres désignés par le Président des États-Unis d’Amérique (PotUS) et confirmés par le Sénat pour un mandat de 14 ans. Le président et le vice-président du Board of Governors (actuellement Ben Bernanke et Janet Yellen) sont désignés, parmi les membres du board, par le PotUS pour un mandat de 4 ans.

Le Board of Governors a principalement trois prérogatives : il supervise l’activité des 12 banques régionales du système de la Federal Reserve, il décide de la politique monétaire nationale (via le FMOC, voir ci-dessous) et supervise et régule l’industrie bancaire américaine en général.

Le Federal Open Market Committee

Le Federal Open Market Committee (FOMC) est composé de 12 membres : les 7 membres du Board of Governors et 5 des 12 présidents des banques régionales de la Fed (seul le président de la Federal Reserve Bank of New York est un membre permanent, les autres tournent tout les deux ou trois ans). C’est le FOMC qui décide de la politique monétaire de la Fed (niveau des taux à court terme, offre de monnaie, opérations sur le marché des changes).

Les 12 Federal Reserve Banks régionales

Les 12 banques régionales du système de la Federal Reserve ont un statut intermédiaire entre agence fédérale publique et entreprise privée ; elles sont implantées à New York, Boston, Philadelphia, Richmond, Cleveland, Chicago, Atlanta, St. Louis, Dallas, Minneapolis, Kansas City et San Francisco.

Chacune des banques régionales est détenue par des banques privées de son secteur ; les banques privées nationales ont l’obligation d’être actionnaires d’une des Federal Reserve Banks (à hauteur de 6% de leur capital augmenté de leurs surplus), pour les banques privées régionales c’est une option (en 2010, 38% des banques américaines étaient actionnaires d’une Federal Reserve Bank). Les actions détenues par les banques privées ne sont pas transférables (elles ne peuvent ni les vendre ni s’en servir de garantie) et ne leur donnent pas le droit de diriger la Federal Reserve Bank (modulo leur représentants au board, voir plus bas). En compensation, la Federal Reserve Bank verse un dividende annuel statutaire de 6% à chacun de ses actionnaires; le reste des profits réalisés par la Federal Reserve Bank est versé au département du Trésor des États-Unis (en 2009, par exemple, les Federal Reserve Banks ont payé $1,4 milliards de dividendes à leurs actionnaires et $47 milliards au Trésor).

Chaque Federal Reserve Bank est dirigée par un board composé de 9 membres ; 3 membres de classe A représentant leurs actionnaires (1 pour les grandes banques, 1 pour les banques de taille moyenne et le troisième pour les petites banques), 3 membres de classe B également présentés par les banques privées mais qui ne peuvent être salariés ou dirigeant d’une banque (quelle qu’elle soit) et 3 membres de classe C désignés par le Board of Governors (ils ne peuvent être ni employés, ni dirigeants, ni actionnaires d’une banque). Le board de chaque Federal Reserve Bank élit un président qui ne peut effectivement devenir président qu’avec l’aval du Board of Governors.

On n’a visiblement pas tous la même définition de « banque privée »…

—-
Sur le web.

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • C ‘est un cartel de banques privés, ne jouez pas sur les mots. Et la bce a vôtre avis? Les archives de la création de cette  » bête  » sont scellées pour 30 ans! Ce qui n’ a aucune justification. Et la B I S? banque des règlement internationaux? La pire de toute!

    http://www.renovatiotv.com/blog,-les-secrets-de-la-reserve-federale-eustace-mullins-chez-p-jovanovic-rim-10-octobre-2010,411525.html

    • Ah booon. Mais si c’est un cartel de banques privées, j’aimerais comprendre pourquoi elle a eu pendant des années une politique qui a fait hurler toutes les banques. La Fed comme la BCE sont des machins politiques qui n’ont strictement rien de privé, sauf si on considère qu’ils appartiennent aux hauts fonctionnaires qui les occupent et choisissent généralement leurs successeurs.

    • Elle n’est pas plus « privé » que la SECU, qui chapote des caisses de droit privé. Ou que les assedics qui sont des association de droit privé.
      Ce sont des organismes d’économie mixte disposant de monopoles du seul fait de la loi, qui n’existeraient pas sans la volonté des hommes de l’Etat.

  • However, the Federal Reserve is subject to oversight by the Congress, which often reviews the Federal Reserve’s activities and can alter its responsibilities by statute. Therefore, the Federal Reserve can be more accurately described as « independent within the government » rather than « independent of government. »

    (http://www.federalreserve.gov/faqs/about_14986.htm)

    Ils ne cachent pas le fait que la fed est semi-privée / semi-publique, la relative indépendance vient du fait que les membres sont désignés&approuvés pour 14 ans, à raison d’un poste tous les deux ans. Le gouvernement US ne peut donc pas remplacer la totalité du board même au bout de deux mandats. Du coup en cas d’alternance republicains/démocrates le board n’est pas forcément toujours au diapason.

    Cela ne les a pas empêché de commettre de monumentales bourdes, mais le lien entre fed et gouvernement n’est pas si fort que ça.

  • Pas la peine de lire contrepoints si c’est pour avoir des inepties de ce type !
    C’est une société d’économie mixte, institué par la loi que les parlementaires peuvent défaire. Comme tout monopole, c’est une plaie.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jacques Garello.

Les banques centrales du monde entier émettent de la fausse monnaie, la crise a légitimé d’aller plus loin encore pour financer les secours et les dettes des États. Il faudra pourtant, tôt ou tard, rompre avec la fiat money.

Fausse monnaie ?

C’est la valse aux milliards. Après les 45 milliards supplémentaires autorisés par la troisième loi rectificative votée jeudi dernier, selon Bercy, la générosité de l’État français serait de 469 milliards.

Le plan européen de relance européenne discuté ce week-end... Poursuivre la lecture

Par Franky Bee.

Il y a quatre mois, nous alertions sur une fièvre spéculative incontrôlée qui s’emparait des marchés financiers, avec des achats en meute massifs sur des actions comme GameStop ou AMC, ainsi que sur la discrète complicité des différents régulateurs, et notamment les banques centrales.

Force est de constater que rien, ou presque, n’a changé. Certains investisseurs ont été une nouvelle fois pris de bouffées délirantes, et l’action AMC a de nouveau atteint en l’espace de quelques jours des niveaux record, totalement... Poursuivre la lecture

Par Pierre Robert.

C'est une tâche proprement herculéenne qui attend Janet Yellen pressentie par Joe Biden pour occuper le poste de Secrétaire d'État au Trésor, autrement dit de ministre des Finances d'une Amérique globalement mal en point. À la manière du héros antique, elle va devoir terrasser le monstrueux Cerbère tricéphale qui menace sa prospérité et éviter le réveil d'autres créatures tout aussi dangereuses.

Sur la  première tête est marqué « relance », sur la seconde « climat » et sur la troisième « déficits ». Elles sont... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles