Non à Lagarde au FMI

« Nous avons enfreint toutes les lois parce que nous voulions resserrer les rangs et sauver la zone euro. »

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Non à Lagarde au FMI

Publié le 10 juin 2011
- A +

« Nous avons enfreint toutes les lois parce que nous voulions resserrer les rangs et sauver la zone euro. Le traité de Lisbonne était clair. Aucune subvention. » (17 décembre 2010)

Le FMI n’existe pas seulement pour soutenir l’euro. Le moment est venu pour les candidats hors Union Européenne de se manifester.

—-
Source: The Telegraph – Traduction : Citronne

—-

Qui paie pour la tournée mondiale d’autopromotion de Lagarde pour son job de millionaire ?

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Il serait intéressant de savoir si Mme Lagarde paie son « world tour » de sa poche ou si c’est le CONtribuable qui CONtribue …

    Au-delà de ces petits calculs de frais de déplacement, il y a des questions fondamentales sur lesquelles Mme Lagarde prend des positions discutables, par exemple en défendant l’adaptation de la législation financière française à la charia : voir la vidéo suivante :

    http://www.forumfr.com/sujet237971-christine-lagarde-et-la-charia.html

  • Il est déjà établi que le véritable Directeur du FMI sera Sarkozy par Lagarde interposée. Or Sarkozy étant un néo-conservateur américain avec un passeport français, sa mission sera de détruire l’euro sur ordre des Dirigeants de Washington.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Madame Lagarde, s’exprimant au nom de la BCE, a indiqué, en évoquant l’hypothèse d’un ralentissement économique : « Nous ne croyons pas que cette récession sera suffisante pour dompter l'inflation ». Fabio Panetta ajoute « Lors du calibrage » des décisions, « nous devons faire très attention à ne pas amplifier le risque d'une récession prolongée ou de provoquer une dislocation du marché ».

La BCE considère donc, d’une part, qu’un durcissement monétaire est nécessaire pour réduire l’inflation au-delà de l’effet du ralentissement de l’in... Poursuivre la lecture

Les rapports de notre propre Cour des comptes comme ceux des grands organismes économiques internationaux se suivent et se ressemblent : la France doit impérativement mettre un terme à sa fuite en avant dans la dépense publique, les déficits et la dette.

Qu'on s'illusionne tous collectivement au point de voir dans cette folle cavalcade de notre modèle économique et social l'aboutissement sublime de la solidarité, de l'égalité et du « quoi qu'il en coûte » propre à une France supérieurement juste et généreuse ne change rien à l'affaire... Poursuivre la lecture

populisme discours de Macron france crise sanitaire
5
Sauvegarder cet article

Peut-être vous rappelez-vous la fin du mois d’octobre 2010.

Un mouvement de grève avait alors provoqué une pénurie d’essence dans les stations-services. Quelques mois plus tard, le sujet des carburants était de nouveau sur la table. Une hausse du prix du brut avait fait monter le cours du Brent à 123 dollars le baril. Le prix moyen du litre d’essence était alors de 1,38 euro.

Aujourd’hui, le cours du Brent est à 100,6 dollars et le prix moyen du litre d’essence est à 1,87 euro, après bouclier tarifaire, ce qui voudrait d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles