Reprise des affrontements entre la Thaïlande et le Cambodge

Malgré la trêve annoncée hier et dans un contexte pré-électoral, la Thaïlande et le Cambodge continuent de s’affronter pour la délimitation de la frontière

Un soldat thaïlandais est mort et quatre ont été blessés dans un nouvel affrontement frontalier entre la Thaïlande et le Cambodge, en dépit d’une trêve déclarée quelques heures auparavant.

Les combats ont commencé il y a une semaine, le 22 avril 2011, autour des temples de Ta Krabeyet Ta Moan situés dans une portion de jungle revendiquée par les deux Etats. Le conflit s’est propagé rapidement à un troisième endroit, le temple de Preah Vihear, ce mardi.

Les affrontements ont déplacé des dizaines de milliers de personnes, et au moins 15 soldats ont été tués.

En faisant porter au Cambodge la responsabilité des derniers combats, un porte-parole de l’armée thaïlandaise, le colonel Sansern Kaewkamnerd, a déclaré que « les unités locales pourraient ne pas se sentir engagées par les accords issus des pourparlers entre les commandements des deux pays ».

Certaines parties de la frontière entre la Thaïlande et le Cambodge n’ont jamais été officiellement délimitées, ce qui stimule le sentiment nationaliste dans les deux pays et a suscité des affrontements sporadiques.

Des combats ont eu lieu il y a trois ans dans un contexte d’élection générale au Cambodge et cette dernière flambée de violence surgit alors que le gouvernement thaïlandais est en passe d’annoncer des élections dans les prochaines semaines.