Les libéraux prennent la parole

Aurélien Véron, Louis-Marie Bachelot, Didier Salavert et Daniel Tourre lancent la plateforme Les libéraux

Trop occultées, souvent caricaturées, parfois méprisées, les idées libérales sont absentes du débat politico-médiatique national. C’est la raison pour laquelle, les libéraux de ce pays ont décidé de se réunir afin de mieux faire connaître leurs idées et de participer activement au débat politique. À l’approche des élections présidentielles, Aurélien Véron, Louis-Marie Bachelot, Didier Salavert et Daniel Tourre lancent la plateforme Les libéraux. Leur objectif : faire connaître leurs idées et montrer aux citoyens en quoi elles sont une véritable alternative. Une lumière d’espoir dans le néant d’idées qui assombrit la vie politique française.

Des politiques engagés pour une vraie alternative

Cela fait plusieurs années désormais qu’Aurélien Véron, Louis-Marie Bachelot, Didier Salavert et Daniel Tourre militent dans des associations et des partis politiques libéraux. Anciens de Démocratie Libérale, ils n’ont pas accepté la fusion du parti d’Alain Madelin dans l’UMP. Afin de conserver la parole du libéralisme authentique, ils ont créé Liberté Chérie, Alternative Libérale ou le Parti Libéral Démocrate. Ils ont fait la course aux présidentielles, se sont présentés aux législatives, aux municipales, aux sénatoriales, aux cantonales et aux européennes. Engagés en politique, ils participent à toutes les échéances électorales. Férus du débat d’idées, ils sont habitués à participer aux débats politiques et à diffuser leurs idées dans les médias.

Au service de la liberté

Dès qu’un politique français veut expliquer un problème, il dit que c’est la faute du libéralisme. Comment expliquer que le pays soit au bord du gouffre, alors qu’il n’y a jamais eu de gouvernement libéral en France ? Sarkozy qu’on disait libéral est le plus étatiste de tous les présidents de la cinquième République. Ces incohérences démontrent la nécessité de mieux communiquer sur les idées libérales. Mais cela prouve surtout que tout n’a pas encore été essayé dans ce pays, contrairement à ce que l’on croit. Et que si plus d’État ne permet pas de résoudre les problèmes, alors cela vaut peut-être la peine d’écouter un instant les idées libérales. À une époque où les politiques conservateurs aimeraient fermer une société qui s’ouvre de plus en plus sur le monde, les libéraux veulent rappeler que l’authentique démocratie repose sur la confiance en l’individu, doté de liberté et de responsabilité. Ils veulent également rappeler que les libertés individuelles sont inséparables des libertés économiques.

Des solutions concrètes et méconnues

Sur tous les thèmes, les libéraux ont des propositions qui permettent de respecter le choix des individus et cherchent à réduire les injustices. Qu’il s’agisse d’institution, de justice, d’éducation, de logement, d’assurances sociales, de travail, de syndicalisme, d’environnement, d’enseignement supérieur et de recherche, d’Europe, de fiscalité, d’immigration, de politique étrangère, de libertés individuelles et de culture, les libéraux proposent des solutions originales et inédites. On citera les plus remarquables : chèque éducation, allocation universelle de liberté, flat tax, libre choix de ses caisses d’assurance maladie, retraite à la carte, libération du marché de l’immobilier, abolition des privilèges des banques, simplification du code du travail, transfert des activités de service public à des entreprises privées, liberté à disposer de son corps. Pour connaître le détail de ces propositions rendez-vous sur le blog des libéraux.