Rebranchez vite les pompes à subventions photovoltaïques !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Rebranchez vite les pompes à subventions photovoltaïques !

Publié le 11 janvier 2011
- A +

Le soleil n’est pas seulement l’astre inutile au réchauffement climatique : c’est aussi une magnifique source de paradoxes pour les écologistes et peut même se transformer, grâce aux politiciens, en véritable geyser de pognon pour toute une filière. EDF avait trouvé, dans une jolie manip solaire, une méthode simple pour augmenter ses factures, et certains installateurs de panneaux, un moyen révolutionnaire pour gagner des thunes avec le beau temps. Las, la crise est passée par là, et le gouvernement a décidé d’un moratoire sur les conneries énergies photovoltaïques.

Dans une parfaite illustration de cette incroyable capacité qu’ont les hommes de l’état de transformer en merde fumante tout ce qu’ils touchent de leurs petits doigts avides, la situation du photovoltaïque dans le monde est passée de sans intérêt à merveilleuse puis catastrophique en moins de 20 ans.

Il y a en effet 20 ans, l’extraction d’énergie au moyen du solaire photovoltaïque était une vague curiosité dans certains pays où la météo ultra-clémente permettait tout juste de rentrer dans ses frais en l’installant.

Grâce aux excitations névrotiques des écologistes en mal de catastrophes mondiales, et profitant d’une tendance générale à un léger réchauffement épisodique dans certaines parties du monde, le photovoltaïque fut rapidement présenté comme l’une des voies fabuleuse d’une énergie gratuite et renouvelable, estampillée Gentille : les politiciens, usant partout dans le monde de leur maestria pour transformer des lubies en voix électorales, se sont empressés de capitaliser sur la tendance.

Certes, le photovoltaïque n’est pas rentable, mais moyennant une bonne injection d’argent public en provenance direct des poches de ces cochons de contribuables qui utilisent l’autre électricité (la rentable, celle qui permet de se chauffer même quand il neige), on a transformé un gouffre en monticule repérable par les malins.

Malins qui se sont donc empressés de gratter le terril gouvernemental. Ce qui a bien sûr favorisé toute une nouvelle industrie de fabricants de panneaux, d’installateurs de panneaux, d’experts en panneaux et de conseillers en panneaux.

Et paf, voilà que la crise, tout aussi soudainement, déboule sur les curseurs gouvernementaux, … et les affole. Badaboum, c’est la déroute : on doit arrêter de dilapider l’argent qu’on n’a d’ailleurs pas. Moratoire : le gouvernement suspend pour trois mois l’obligation pour EDF de racheter l’électricité d’origine solaire aux conditions tarifaires actuelles. Gasp. Gloups.

Et surtout, grosse, grosse crispation de la part des Verts qui, bien évidemment, s’étranglent de ne plus pouvoir gagner d’argent sur le dos des autres, et, accessoirement, notent que tout ce méchant moratoire provoque une vilaine incertitude pour les professionnels du panneau solaire qui pompe les sous d’EDF : comme les règles de jeu ont été changées en cours de route – c’est vraiment étonnant de la part de l’Etat, il ne fait jamais ça, pourtant ! – cela met en danger la viabilité de nombreuses PME dont les carnets de commandes deviennent caduque avec le moratoire. Notez que ce n’est pas totalement faux puisqu’on constate déjà des licenciements dans le secteur.

Mais cela montre surtout que sans l’argent public, tout ce bazar n’est pas rentable.

Heureusement, un peu de Pensée Alternative De Gogoche nous permet de bien vite retrouver le sens des vraies valeurs. C’est le président de l’ONG Ecologie sans frontière, l’une des associations complices dans l’établissement du Grenelle de l’environnement, qui s’y colle.

  • Bon et tout d’abord NKM qui dit que le moratoire c’est à cause des panneaux chinois, eh bien c’est même pas vrai. Le panneau photovoltaïque qui coûte un pont aux contribuables et aux clients d’EDF, c’est français, ça, môssieur. C’est de la fabrication française, et c’est donc du gaspillage français ! Parfaitement, môssieur.
  • Et le fait qu’EDF achète le kWh photovoltaïque 4 fois plus cher qu’il ne le produit, ce n’est que des racontars ! En réalité, EDF a des problèmes avec le nucléaire à l’étranger, alors il fait tout pour ne pas accumuler des pertes en vendant 12 de l’électricité acheté 50. C’est d’une mesquinerie sans nom, ne trouvez-vous pas ? On frôle la trahison nationale, non ?

La solution de notre aimable aspirateur à subvention devant ces constats décidément pas gentils gentils ? Limpide, rapide, efficace, et étatique comme de juste :

Notre collectif défensif se veut aussi constructif : (il) rédige en ce moment même avec ses 3000 membres un livre blanc commun de propositions de régulation du photovoltaïque français.

Et des propositions de régulation du photovoltaïque écrites par 3000 gusses d’un collectif d’écolos, ça va roxxer, c’est moi qui vous le dit !

On sent immédiatement, intuitivement, dans nos tripes et au niveau du vécu que ça va immédiatement apporter une solution concrète et opérationnelle au marché du panneau solaire (français, qualité française, môssieu), marché qui n’aurait jamais existé en premier lieu si l’état n’y avait pas injecté des piscines olympiques de pognon du contribuable qui devra se serrer la ceinture pour autre chose.

Et quand ce n’est pas de la qualité fraônçaise, on peut toujours aller pleurer ailleurs, en Belgique par exemple où la situation est globalement la même : l’arrêt progressif des aides gouvernementales à la filière entraîne des situations parfois cocasses lorsqu’en plus la neige tombe, réduit les rendements et fait fermer des chantiers.

Zut de zut de potverdeke !

L’appel à une action de l’Etat pour une météo plus clémente s’impose !

Photovoltaïque : la neige ne lui dit pas merci, scrogneugneu
—-
Sur le web

Voir les commentaires (90)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (90)
  • concernant la photo finale ; vivement que le RCA arrive enfin pour qu'il ne neige plus et que ces bons panneaux fonctionnent plein pot !

  • A celui qui n'a pas le courage de signer de son nom cet édito , j'espère que tu ne mourras pas irradié . …ou que tu ne mourras pas de froid le jour d'hiver ( soleil radieux mais moins dix au t° )où une centrale nucléaire tombera en rade et que par sécurité en décidera de les arrêter toutes .Je suis pour le nucléaire ET le solaire .J'ose pas compter combien m'a déjà coûté le nouvel EPR .un rayon de soleil par rapport à ce qu'il peut me bronzer gratuitement sur la plage .

    • Mais il est signé, andouille.

      Et puis moi d'abord j'espère que tu auras des scrofules et que tes dents pourriront et puis d'abord na et c'est celui qui dit qui l'est.

      Non mais, sérieusement… WTF ?

  • Est il nécessaire de commenter un tel ramassis d'âneries ?

  • en effet peu de commentaire pour un raisonnement aussi simpliste!!!

  • "Lorsque le sage montre la lune, le crétin regarde le bout de son doigt".
    Voici donc un Edito d'une personne sans vision et sans connaissance de l'Histoire. Bref un crétin en mal de reconnaissance journalistique.

  • J'ai toujours du mal à laisser les gens dans leur médiocrité sans leur donner une chance de s'en sortir.
    A l'auteur de cet Edito "merveilleux" qui fait avancer le débat et la science:
    – mix énergétique
    – nucléaire = gouffre à argent dans le passé et possiblement dans l'avenir = dette pour les générations futures. Faut-il pour autant le condamné? Non, car meilleure alternative ux énergie fossible pour les 100 prochaines années, et en plus ca produit (pas très bien en réalité) en hiver. Il faudrait donc juste que nos factures reflètent exactement le coût de l'investissement initial, le coût de production et le coût des retraitements des déchêts et des centrales (ce qui n'est pas le cas, sinon prix x2 minimum)

    • Aaaah, les générations futures ! Toujours là quand on a besoin d'elles !
      En attendant, ce sont les générations actuelles qui payent pour les conneries écolos.

      Mais sauvons plutôt les enfants à venir que les enfants actuels. C'est beau, le socialisme : le paradis est *toujours* pour demain. Jamais maintenant.

      • eh! monsieur commentaires à 10 centimes! c'est déjà le paradis dans l'histoire de l'humanité pour toi petit français égoïste!
        Ah oui, et tant que j'y pense, si tu vis comme tu vis aujourd'hui (comme nous tous), c'est que tu voles à d'autres personnes dans le monde la possibilité d'améliorer sa misérable vie.
        Mais ca c'est un fait qui sera probablement inacessible à ta compréhension…
        Allez, je suis dans un bon jour, je vais t'aider à utiliser tes neurones si tu le peux:
        est-il possible aujourd'hui que toute la population mondiale vive comme un petit français? Si tu réponds oui, c'est que tu es un formidable ingénieur visionnaire et qu'il est temps que tu aies les couilles de créer ta propre entreprise (que je financerai – tu as mon nom et prénom, tu peux donc me retrouver)… ou un idiot, borné, égoïste et qui le revendique.

        • Alors, voyons voir. Cessible = qui peut être cédé. Acessible pourrait être une négation. Inacessbile, logiquement, signifie donc, qui ne peut pas ne pas être cédé. J'ai bon ? H16, la puissance mentale de M. Fontaine ne peut pas ne pas t'être cédée. Ha ! Tu ne fais plus le fier, là, hein ?

        • Troll. Do no feed.

  • – le solaire, éolien, etc… a le formidable avant de ne pas avoir de coûts cachés et inconnus pour les générations futures (oui, oui, même pour le démantèlement des batteries)
    – le saviez-vous : 60W de puissance c'est monter et descendre un poids de 6kg toute les secondes. Pensez-y quand vous utilisez de l'électricité: l'homme n'est pas capable de produire sa propre énergie pour sa propre consommation. et puis tout le reste de la réflexion un peu long à expliquer à un apprenti journaliste (par manque de culture, évidemment).

    Enfin et sous forme de conclusion : la meilleure énergie est celle qu'on ne produit pas

    J'espère seulement, cher auteur de cet Edito, que ce commentaire vous aidera à exprimer un jugement plus nuancé et juste à l'avenir. Point de salue dans l'extrémisme.

    • Ivan le modeste nous propose donc de ne rien faire (puisque c'est ce qu'il y a de moins polluant, finalement). Ivan le modeste aime sa grotte, son petit vélo et son absence totale de lucidité. Il aime tendrement la médiocrité de ses arguments et aime troller pour se croire exister. Ivan le modeste est journaliste et en est fier. C'est donc un pignouf.

    • non, Ivan. Tu es trop imbu de toi pour que ton avis vaille plus qu'un courant d'air.

  • On se focalise bien souvent, lorsque l'on parle du « solaire », sur les modalités de son financement (crédits d’impôts et tarifs de rachat obligatoire par EDF qui sont autant de vols organisés du contribuable moyen vers l'écolo-tartuffe de salon(dont les "auteurs" des quelques commentaires précédents sont de brillants représentants) mais l'on oublie systématiquement le bilan écologique/économique déplorable de ces installations :

    – panneaux, redresseurs de tension, onduleurs, batteries, autant d'appareillages plein à craquer de métaux lourds plus ou moins rares dont nous sommes incapables d'assurer le recyclage.

    Il nous faut ici noter que la durée de vie moyenne de ces appareils est d'une petite quinzaine d'années ; ce qui correspond à la période de rentabilité qui nous est assénée par les vendeurs de cette belle escroquerie. Vous vous faites donc payer votre toiture en silicium par le couillon de contribuable et au bout de quinze années, au moment même ou vous pensez, en bon jouisseur, pouvoir profiter de votre bien ; l'éco-conscience tranquillisée et adoucie par quinze années de bonne conduite…..Paf, la panne….

    Et là, c'est le drame, deux kilogrammes de métaux lourds à éliminer, des panneaux à la rentabilité énergétique moyenâgeuse (mouarf, 15%….la grosse blague) fabriqués par de petites main innocentes et chinoises….et merde l'éco-conscience en prend un coup. Allons les tartuffes, faites vous du bien, épargnez vous ce cas de conscience : n'achetez pas la merde que l'on essaie de vous faire avaler ; tâchez au moins une fois dans votre piètre existence d'esclaves, d'utiliser la serpillière qui vous sert de masse cérébrale….

    • Enfin quelque chose de motivé (et dommage pour les nombreuses imprécisions le dernier paragraphe de votre commentaire).
      La durée de vie d'une centrale solaire : 35 ans et non pas 15 ans.
      métaux lourds : exact.
      Les meilleurs systèmes solaires (non autorisés par EDF…) produise à 8c€/kWh.
      Les méchants spéculateurs du photovoltaïque sont représentés à 75% par…. tadaaaa… EDF en direct + 14% par participation croisée = 89%. Gros dernier scandale en vogue dans le milieu.

      • Mais oui bien sûr et la durée de vie d'une voiture est de 40 ans, celle d'une écluse de plus de 80 ans mais nous savons tous deux que dans 15 ans, votre centrale, dont la rentabilité énergétique diminue avec l'age sera, au mieux, obsolète, et au pire…… en rade. Maintenant, je ne pense pas que vous ayez déjà vu la tronche d'un redresseur de tension après quinze ans de bons et loyaux services….

        Qu'EDF soit une pourriture de sangsue accrochée aux flans de l'Etat ne fait qu'apporter de l'eau à notre moulin (merde j'ai dit "nos", je suis bon pour m'inscrire à "liberaux.org")

        • j'insiste, plus de 35 ans. Les premières centrales en France et en Suisse sont toujours en service après 35 ans et produisent à 70% de leur capacité initiale.
          Les onduleurs eux doivent être changés tous les 12 ans par contre, mais ne représente que 1/8 du prix de la centrale.

      • Pourrions-nous avoir la source pour les 8 cents par kilowatt heure ?

        • http://www.coolearthsolar.com, société que je suis depuis 2 ans car investisseur dans le secteur de l'énergie en général (nucléaire inclus)

          • Eh bien vous savez que leur centrale de taille industrielle annoncée pour l'été 2010 tarde un peu à se matérialiser alors.

          • PS: j'espère que vous mettez beaucoup de billes dans tout ça et que les subventions vont se tarir. Là je rigolerai bien.

            Note aux autres lecteurs : conflit d'intérêt évident de M. Fontaine quand il réclame des subventions à corps et à cri. Il cherche à vous faire prendre votre pognon par la puissance publique pour se le mettre dans sa popoche à lui. C'est un Tony Soprano qui n'a pas le courage de faire le sale boulot lui même.

    • Pour expliquer une autre vision de la chose:
      – lobbying EDF qui n'est pas prêt à la concurrence
      – ce secteur dit "vert", comprendre par là nettement moins noir que les autres, sera compétitif dans 3 ans dans le DOM et 8 ans en France. C'est pas long finalement au regard des 30 ans à fond perdu dans le nucléaire.
      – Quand vous pointez du doigt les travers d'une technologie, il serait bon de la mettre en concurrence avec ses alternatives (dont le nucléaire, que je ne vais pas exposer ici, mais je vous assure, le nucléaire possède quelques légers "travers", mais c'est quand même super de l'avoir pour nous)
      – les tartuffes et les pauvres autres contribuables ont financé en d'autres temps, avec un investissement sans commune mesure le nucléaire.

      • Le secteur dit "vert" ne sera jamais rentable sans les subsides de l'Etat.
        Le nucléaire est la source d'énergie la plus propre, la plus rentable et la plus durable inventée jusqu'à aujourd'hui. Les déchets d'aujourd'hui sont les combustibles de demain ; il s'agit donc de l'investissement le plus rentable dont la France soit à l'origine.

        Punaise, ils sont gratinés tes trolles H16…il se sont fait mordre par Nico ou quoi ?

        • Je viens d'écrire plus haut que le photovoltaïque peut être sorti à 8c€/kWh par des systèmes à concentration américains, nous autorisé par EDF en France. C'est déjà mieux que le coût de production dans le DOM-TOM (18c€ à 23c€ par énergie fossile) et on reparlera du nucléaire dans 8 ans après les tensions sur le marché de l'uranium à venir (pour info, le cours de l'Uranium est passé par un pic en 2007 de x14 par rapport à 2000 et x7 en 2010, qu'il a été possible de compenser par la France par ses stocks, mais ça ne sera plus bientôt possible car de nombreuses centrales nucléaires sont en construction dans le monde et ça ne sera plus la même chose dans 5 à 8 ans). La Chine va passer sa production nucléaire de 2,5% à 6%, soit nettement plus que le parc français… Bref, tant qu'on était seuls, tout allait bien, c'est maintenant que ça se corse. D'où l'intérêt d'investir ailleurs pour être compétitif (énergies alternatives, hydrogène,…)

      • Vous savez, ce que nous demandons ici, c'est aucune subvention. Pour personne. On verra bien après le formidable décollage du PV et de l'éolien. Ou pas.

        • sans subvention, pas de nucléaire il y a 30 ans. Pour votre réflexion

        • pas de subvention = pas de nucléaire.
          Combien de dizaine de milliards déjà pendant 30 ans? de toutes les manières, sans commune mesure avec l'effort nécessaire pour les énergies alternatives pour qu'elles soient comparables.
          Et je rappelle que grâce aux énergies vertes, les DOM-TOM, qui ne peuvent avoir de nucléaire, vont pouvoir avoir une meilleure visibilité de leur coût énergétique sur 20 ans. Actuellement, ils utilisent des centrales à thermiques dont le coût du kWh est de 18c€ moyenne à 23c€ en heure de pointe. Avec le cours du pétrole, ils sont même monté en 2008 à 28c€.
          Alors énergies alternatives pas rentables? – dans 3 ans, c'est un problème entendu.

          • J'ai bu trop de cyanure. Je ne me sens pas très bien. Le conseil de M. Fontaine : reprenez un peu de cyanure.

            Vos coûts sont faux pour le thermique. Et on n'utilise pas le pétrole pour produire de l'électricité. Sûrement, vous n'êtes pas ignorant à ce point là quand même. (Oui, je sais une paire de pourcents. Mais c'est insignifiant dans cette discussion).

            • Eh bien mon cher, le coût donné est vrai pour leur centrale thermique du Moule et a été fourni par EDF en Guadeloupe , avec qui nous avons de régulières relations pour nos projets durables.
              Vous restez trop général et vous n'avancez aucun chiffre.
              Visiblement vous voulez parler comme les spécialistes sans aucun élément à fournir.
              Assez de généralités. Plus de précision, ça ne fera pas de mal.

              • Oh oui, fournissez des liens (qui marchent), par exemple, Ivan le Modeste.

              • Ah oui, vous êtes ignorant. C'est bien que des gens comme vous se brûlent les doigts dans ce genre d' "investissements".

                Alors, énergie, cours débutant : la biomasse n'est pas le carburant le moins cher. Loin de là. Donner comme exemple de coût du thermique un centrale à biomasse sur une petite île isolée, c'est insensé.

                Nul besoin d'être un spécialiste pour googler en 2 secondes : le coût du kWh d'une centrale lignite en Allemagne est de 2,5 cents par kWh : http://www.buerger-fuer-technik.de/body_co2-freie… (ça fait s'étrangles les réchauffistes).

                Ca, ça s'appelle la prospérité, Monsieur.

                • Et bien je dis, allons-y! tu vois on est d'accord.
                  sauf que le gouvernement ne favorise pas ce genre de projet.
                  EDF empêche la mise en oeuvre de ce genre de projet.
                  exemple : le biogaz ne pouvait pas être injecté sur le réseau comme en Allemagne, sans bonne raison.
                  Je suis content de voir qu'avec un minimum de bon sens et en titillant un peu on sort du nucléaire vs photovoltaïque.
                  Est-il acceptable de se dire que la France et le monde a besoin du mix énergétique?
                  Que le nucléaire n'est pas la réponse à tout pour les siècles des siècle et qu'à ce titre il est du devoir de l'Etat d'insuffler une vision énergétique à notre pays comme de Gaulle l'a fait en son temps avec le nucléaire. Il s'agit donc d'investir aux bons endroits.
                  Personnellement, que toute alternative "propre" est acceptable.
                  Aujourd'hui la France avec ses 88% de nucléaire ne doit pas se scléroser et au contraire être leader dans l'alternative, sous peine de passer encore à côté de la bonne bataille.

                  • Bon ben arrête de tortiller du cul alors : charbon. Des siècles de réserves. Le "baseload" aujourd'hui c'est nucléaire et charbon. Le gaz s'en rapproche à proximité des nouveaux champs de schiste (et en général à proximité de très gros champs gazeux).

                    Voilà voilà.

                    Encore une fois, pas de coup de pouce avec l'argent des impôts. A personne.

                    • Mais LOL quoi ! Le charbon est l'énergie la plus subventionnée dans le monde, et spécialement en Europe !
                      http://green.blogs.nytimes.com/2010/06/28/europes

                      Allez avouez que vous vous dites juste libéral pour faire rebelle mais qu'au fond vous êtes un bon gros coco-gauliste qui ne jure que par les championassiono gavés d'argent publique et dirigé par des hauts fonctionnaires en pantouflage…

                    • En toute charité : vous saisissez la différence entre charbon et lignite ? Les subventions dans votre document ne portent pas sur la lignite. Et mon chiffre en cents par kWh, lui oui.

                    • Oh my god ! Et en plus il ne sait même pas que la lignite est un type de charbon !

                      Et en fait en pratique les subventions au charbon porte essentiellement sur la lignite…

                    • le lignite plutot…

                      Vous pouvez également vous référer à cette enquête du Washington Monthly sur le poids des subventions à l'énergie aux Etats Unis qui partent essentiellement vers les énergies fossiles…
                      http://www.washingtonmonthly.com/features/2011/11

                      Et sur cette tribune signait par le CATO institute et le Sierra Club qui dénonçait les 16 milliards de $ de subventions allant au pétrole, charbon et nucléaire…
                      http://www.cato.org/pub_display.php?pub_id=5592

                    • Vous savez, mon propos est simple il serait bien d’y répondre : en supprimant toute subvention, qu’est-ce qui restera le moins cher ? Voilà voilà.

                    • Les subvention dans votre document portent sur le « hard coal », donc justement pas sur la lignite. Bref, donc, mes 2,5 cents par kWh tiennent ferme. Sauf si vous avez quelque chose d’intéressant à rajouter. Je retiens mon souffle.

                • Subventions à l'exploitation du charbon en Allemagne : plus d'un milliard d'euro par an…
                  http://www.umweltdaten.de/publikationen/fpdf-l/38

            • On utilise pas de pétrole ? Mais vous avez bu ou quoi ? Et elle tourne à quoi la centrale de Porcheville a votre avis ? Au jus de groseille ?

              • Le pétrole représente 6-7% de la génération d'électricité dans le monde. Porcheville doit être à peu près au même niveau du total Français. Je maintiens qu'il n'est pas significatif dans le coût total du kWh facturé, et vous remercie de votre appui.

                Je vous remercie moins pour votre ton insultant qui cache mal votre insécurité et vos doutes sur vos connaissances.

                • Merci de m'épargner vos jérémiades sur le ton que j'emploie, l'ignorance retire tous droits à se plaindre…

                  Donc maintenant que vous avez reconnu avoir écrit une bêtise en prétendant qu'on utilisait pas de pétrole pour faire de l'électricité, vous pouvez suivre en reconnaissant que vous avez écrit une nouvelle bêtise en prétendant que la pointe n'est pas significative dans le prix de l'électricité… Même si vous avez peu de production si elle est vendu très cher ou qu'elle vous évite de payer de lourds investissement c'est significatif…

          • Les centrales nucléaires sont la propriété de l'Etat. Ce ne sont pas des subventions qui sont à l'origine de leur financement, ce sont des achats d'investissement financés par le contribuable et dont la gestion a été confiée à un tiers…..

            Par contre, utiliser l'argent privé pour financer le bien de quelques particuliers, ça c'est une subvention….

            • Voilà.

              Mais ce que veut Modeste Ivan, c'est simplement … DU POGNON, vite. Et celui des autres, bien sûr.

            • et alors, ça change quoi???
              C'est quand même bien l'argent des contribuables qui a été utilisé pour le développement du nucléaire en France, non?
              Vous y voyez une différence?
              Allons, allons, un petit effort de discussion sur le fond ne fera de mal à personne ici

    • Il me semble que les panneaux ont une durée de vie d'environ 30/35 ans. La question de la dépollution reste entière. Mais quand j'ai demandé si on me les garantissait pendant tout ce temps, silence plat. On m'a parlé de 25 ans mais je n'ai pas été très convaincu ….

  • Que de constructif dans cet article. Aller, dites-nous que c'est du 15ème degré! C'est affligeant, l'auteur, qui a courageusement signé de son h16, dénonce visiblement ce qu'il ne connait pas.
    Il n'y qu'une chose qu'il n'a pas compris: il est impossible de continuer avec les énergies actuelles (nucléaire, énergies lourdes), et les énergies renouvelables sont un complément, pas une fin en soi.
    Mais continuez à vivre comme vous le faites en ce moment, et pompez tout ce qui existe sur terre, vos enfants vous remercieront.
    Il y a tellement de choses à dire contre cet article que je pense vraiment que c'est une blague.
    Sinon l'auteur est définitvement perdu pour la science…

    • Allons, allons, subventions départementales, régionales, de l'Etat sous toutes ses formes (impots, Ademe…) ; vous pensez vraiment que cette niche de marketing à une raison d'exister ?

      Les métaux extraits des terres rares entrant dans la composition des panneaux nous manqueront clairement plus que l'uranium dont les réserves se portent bien mieux.

      Cessez de nous asséner l'argument des générations futures dont votre logique a déjà broyé les économies en les surendettant sur les cinquante prochaines années. Quel argumentaire de merde, vos gamins seront bien avancés quand on aura ruiné totalement l'économie française en ponctionnant de l'efficacité économique pour financer des chimères éco-conscientes.

      • Il serait peut-être temps que tu avances des chiffres plutôt que des vérités générales non motivées.
        Je passe mon temps à étayer, et toi tu balances des contres-vérités à la manière d'un commercial sans argument.
        Allez annonce des chiffres qu'on puisse discuter factuellement.

        • Ca, 8 cents par kilowatt heure, "balancer" est le terme exact. Monsieur a une précision de pelleteuse. Vite, une source.

          • http://www.cooleartsolar.com; CPV en général (12c€), millenium (10c€),…
            Appel à projet du gouvernement français de ce matin : http://www.lemoniteur.fr/197-eau-energie/article/

            C'est bon d'avoir des vraies sources d'informations alternatives, n'est-ce pas?

            • Le vrai lien semble être : http://www.coolearthsolar.com

              maintenant pour les tarifs annoncés (que je n'ai pas retrouvé)

              – Quelle surface de la centrale utilisée
              – quelle capacité de production,
              – lieu de production…

              Il ne suffit pas de balancer une plaquette de pub et de la reprendre mot pour mot, sans esprit critique, pour créer des arguments….

              La première centrale à concentration européenne a été réalisée à Séville ; si j'utilise un concentrateur à Gueugnon, j'aurais les mêmes couts de production ?

              "Allez annonce des chiffres qu'on puisse discuter factuellement. "
              Pas besoin de chiffres pour te démontrer que les entreprises de vente de panneaux solaires ne sont pas rentables ; lorsque les vannes seront fermées, elle feront faillite et on n'en reparlera. Tout ce qui est nourri au jus de dette fera faillite.

              "Je passe mon temps à étayer, et toi tu balances des contres-vérités à la manière d'un commercial sans argument. " aagh qu'ai-je donc fait de ma plaquette de pub à 0,8c €/w ?….Blague à part, bossant pour le MEDDTL (DREAL), j'ai 10 collègues comme toi chaque jour à mes cotés, qui se rendent compte de leurs erreurs…

              Allons on ne va pas discuter sur le bord d'un comptoir des réserves stratégiques mondiales d'uranium…je pourrais te dire, bien évidement que le cousin de ma femme bosse chez Areva et qu'après trois boutanches de Crozes, il m'a déclaré que nous étions tranquilles pendant les 50 prochaines années…me croirais-tu? (tu devrais… 😉

              • Et je te crois partiellement, vu que j'ai 2 potes chez Cogema.
                Pour info, ils disaient en 2006 pour 100 ans, en 2010 ils disent 50 ans… après prise en compte de la nouvelle demande.
                Le cours de l'Uranium sera là pour le rappeler.
                http://www.investorguide.com/stock-charts.php?tic
                Sélectionner Graphique 10 ans.

                Ce qui s'est passé en 2008 n'a pas affecté la France grâce à ses stocks. En 2011, c'est reparti, mais pas pour les mêmes raisons. En tous les cas, pour les plus avertis, c'est le moment d'y aller.

              • Pour info, CoolEarthSolar, j'y suis allé en Californie, et j'ai vu.
                Ce qu'ils cherchent à améliorer aujourd'hui, c'est la longévité des cellules (5 ans) car exposées à x400 de rayonnement solaire par leur procédé innovant. Ceci dit, le coût au kWh est quant à lui bien calculé sur la durée de vie actuelle (5 ans).
                Le réduction de coût (<8c€) doit se faire sur la longévité du produit.

                Pour l'instant, c'est toujours moi qui affiche des chiffres et cite mes sources, pas toi 😉

                • Bah non : nick fournit des liens (celui là par exemple http://www.buerger-fuer-technik.de/body_co2-freie… ) et on y apprend que le coût par kWh est de 2.5 cents donc 3 fois moins que celui de ton hypothétique CoolEarthSolar .

                  Caramba. Encore raté.

                • Euh, ils n'ont pas un seul ballon (c'est des ballons gonflables le procédé, avec une pellicule d'alu pour faire miroir) qui a 5 ans d'âge. Certainement pas en exposition solaire dans les champs. Tout au plus en ont-ils un qui a quelques années sur leur site en zône périurbaine,

                  La "durée de vie actuelle" que vous citez là n'est donc même pas prouvée. Alors prolonger quelque chose qu'on ne connait pas (parce que mes centrales à lignites qui font du 2,5 cents / kWh, elles, elles ont une durée de vie de 40 ans, vraiment prouvée. La preuve ? Quand on appuie sur le bouton, il y a de la lumière.)

              • Fonctionnaire ?! Mais c'est une blague ! Donc si je comprends bien ce sont des parasites incapable de vivre autrement qu'au crochet de la société qui viennent ici faire la leçon aux entrepreneurs ?

            • Votre lien est faux. Heureusement, je connais Cool Earth Solar, que je suis depuis des années. Ils n'ont toujours pas d'installation au delà du proto. Et ça fait, donc, des années que ça dure. Bref, échec (et mat ?)

              Sinon, vous ne trouvez pas ça rigolo que dès qu'on vous demande une source votre prétendu coût au kWh augment abruptement de 25-50% (en plus d'être théorique et irréaliste ?). Êtes-vous honnête ?

              Enfin, avec tout ça, ça reste deux fois plus cher que le charbon. Ouah, j'ai un super truc, ça ne marche nulle part jusqu'ici, ça coûte deux fois plus cher qu'une technologie éprouvée qui ne craint même pas la neige ou un nuage qui passe. Trop toppy, ouèèèèè.

              • Tu ne connais rien du tout. Tu survoles tout!
                Whouuaaa le tocard frimeur. mdr.

                Le problème avec des gens comme toi, c'est que l'on pourra sortir à peu près tout ce qu'on veut, chiffres et sources à l'appui,tu continueras à réfuter en survolant le sujet.

                Allez toi, prouve-moi que mes chiffres et mes sources sont fausses.
                Je pense que d'un coup ta tâche se complique. Il te faut:
                – donner des chiffres
                – donner tes sources.

                • Je pourrai avoir le lien où on a un exemple d'application concrète de ton truc qui fait moins de 8 cts du kWh ? Le mot clef est "concret", ici. Et lien, bien sûr.

                  • Remarque, le pauvre gogo, il est allé jusqu'en Californie, il a visité Cool Earth Solar, il lui ont sorti leur boniment bien rodé pour "investisseurs" crédules, il va y laisser beaucoup de plumes parce qu'il a pris pour coût de comparaison en électricité baseload … une centrale à biomasse en Guadeloupe*. Mets toi à sa place quand il va réaliser son erreur.

                    *: mais mdr quand même.

                • Là où je te répponds (coût du kWh thermique réel, durée de vie réelle des ballon Cool Earth Solar), silence radio de ta part. Bizarrement.

    • Il n'y qu'une chose que les pastèques (rouges à l'intérieur, verts à l'extérieur) ont comprise, c'est qu'on ne peut passer outre le principe de rareté. Voilà bien le seul mérite du socialisme peint en vert, lorsqu'on le compare au socialisme peint en rouge (aussi appelé communisme), au socialisme peint en rose, au socialisme peint en brun (NazionalSocialismus, et autre formes d'extrême droite) ou au socialisme de droite actuellement au pouvoir en France. Sur ce principe de rareté bien compris, qui est à la base de la définition d'un "bien" au sens économique, les socialistes peints en vert fondent leur justification de la SPOLIATION dénoncée dans cet article.

      Il y a en revanche 2 choses que les écologistes n'ont pas comprises et que n'ont pas comprises les socialistes de toutes couleurs.

      La première concerne la production de ce bien rare qu'est l'énergie et elle est vrai pour la production de TOUS les biens : la seule régulation justifiée de la production d'énergie est celle des pertes et des profits, fondement du calcul économique et de l'organisation de la production de tout bien à partir de ressources rares.
      Lire "Profits et pertes" http://herve.dequengo.free.fr/Mises/PLL/PLL_9.htm et "Le Calcul économique en régime socialiste" http://herve.dequengo.free.fr/Mises/Articles/CERS

      La seconde concerne la production "propre" d'énergie. Ici, les libéraux se tournent vers le Droit Naturel, les libertés individuelles et le droit de propriété qui en découlent. Je vous laisse googler pour approfondir ces notions.

      Les "problèmes environnementaux" ne sont pas niés ici, ce sont les solutions du socialisme vert à ces problèmes qui sont dénoncés i.e. la spoliation.

  • Autant de troll en si peu de temps. Ma parole, c'est le buzz!

  • Wouah! Ça trolle sec! Chapeau H16! 🙂
    Ton article a dû être linké sur quelque site alter-comprenant à la sauce verte…

    D’ailleurs, troll de tous poils: vous pouvez troller directement chez lui: h16free.com
    Comment ça « balance »? 😀

    Et vive les subventions pour les gentils prises aux méchants contribuables qui font rien qu’à pas vouloir être obligés de claquer la moitié de leur salaire pour avoir de l’électricité à la maison. Salauds de pauvres!

    • C’est une évidence. Et immédiatement, ils arrivent avec plein d’arguments affûtés comme du beurre chaud et aucune insulte. Si mignons.

  • cette personne a certainement rédigé cela après un apéro chargé, enervé d'avoir perdu au tiercé. Je rappelle à tous que quelle que soit la source d'énergie et plus particulirement l'eclectricite, les subventions ont toujours été indispensables pour que nous puissions en bénéficier dès le départ à un tarif abordable, le temps que les technos soient au point et amorties.

    • Rappelez, rappelez. N'empêche que ce que vous écrivez là n'est pas exact. Des centrales privées fournissent les tarifs les plus bas dans de nombreux pays sans subvention aucune. Par contre, les monopoles d'Etat sur la production et la distribution, et les subventions à des machins inefficaces comme le photovoltaïque, plombent les prix au consommateur et démolissent notre pouvoir d'achat.

    • Et encore un autre qui confond investissement et subvention, fonds publics et fonds privés, etc… En outre, les solutions nucléaires qui fonctionnent sans subvention, ça existe : http://www.hyperionpowergeneration.com/

      Mais bon, c'est nucléaire, c'est donc obligatoirement cracra, et ce sont des vilains capitalistes américains qui font ça donc cémal.

      Enfin, une remarque : si c'est rentable et si ça marche, pourquoi subventionner ? Si ça ne marche pas, ou si ce n'est pas rentable, pourquoi subventionner ?

      Le coup du "mais vous verrez, dans plus tard plus longtemps un jour, ce sera super". Oui, bon en attendant, on a moins cher (nettement moins cher) et qui marche. Donc : non. Je garde mon argent, et je ne veux pas que l'état vienne me le prendre pour ces lubies de rigolos.

      • Mis à part qu'Hyperion power n'a encore jamais installé une seule centrale et qu'on attend aucune mini centrale nucléaire avant 2030 pour tout un tas de raison technique c'est presque ça… En plus comme tous les acteurs de l'industrie nucléaire américaine ils reçoivent de larges subvention du DOE américain (39 millions $ de subventions en 2010 pour le mini nuke). Il n'y a jamais eu un seul projet nucléaire qui ait été réalisé sans un fort soutien gouvernemental…
        http://www.cato.org/pub_display.php?pub_id=9740

        La réalité c'est que le tarif de rachat est un mécanisme qui permet au marché d'identifier les meilleurs techniques disponibles (et non pas à une commission d'un machin étatico-gouvernementale) et que ce mécanisme de marché à prouvé être meilleur que les commissions des machins étatico gouvernementales gavé de subventions publiques comme le nucléaire (le cout de l'énergie solaire a été divisé par 20 en 10 ans) alors que la recherche photovoltaïque est une recherche à 90% privé…

        Mais bon forcément laisser à l'initiative individuelle le choix d'avenir ça ne risque pas d'être bien vu de la part des soviétiques français dont l'auteur de l'article est un parfait exemple…

        • Recherche privée attirée par le marché artificiel créé de toutes pièces par les tarifs de rachats de kWh solaire ruineux pour le contribuable/consommateur. Privée, privée …

    • Notion très difficile à faire passer ici par manque de connaissance entreprenariale.
      Je ne parle même pas de l'intello financier, qui comme tous les profs de finance, ne connaissent rien à la vraie vie (c'est d'ailleurs pour celà qu'ils se cachent en Université)

      • Bla, bla bla.
        Je veux un lien avec le coût par kWh de CoolEarth bidule, et un autre sur l'application concrète en vrai de leur techno.

    • Le fait que ces subventions aient permis de baisser le prix de la technologie reste à prouver aujourd'hui.

      En l'état actuel c'est un vrai scandale ce qu'il s'est passé…

  • La main droite et la main gauche,
    bastiat.org/fr/la_main_droite_et_la_main_gauche.html

    Ce qu'on voit et ce que l'on ne voit pas, http://bastiat.org/fr/cqovecqonvp.html

    En 4 petites lignes de commentaire, du lourd, du concentré, du dense. Bravo.

  • Tombé tout petit dans le libéralisme il s'est transformé en gland !

    • Il y avait plus drôle à faire : tombé tout petit dans le libéralisme, il s'est noyé. Tombé tout petit dans le libéralisme, il l'est resté, etc…
      Mais bon. Je m'en voudrais de vous sortir des tirades de Rostand ; certains n'ont que peu de lettres, trois tout au plus (…).

  • @Tiresias et à quiconque : pour qui s'intéresse sincèrement aux articles du Cato et à la question énergétique, le point de rencontre entre les deux se trouve ici : http://www.masterresource.org

    Les ennemis de la civilisation ont correctement identifié l'énergie comme leur point d'attaque privilégié : si elle tombe (devient trop chère) tout tombe. La gravité de la question ne peut pas être éxagérée. Et les progrès qu'ils ont accompli dans cette direction, grace par exemple à l'arsouille utile Borloo, sont fulgurants et franchement inquiétants.

  • Il est important de réellement comprendre cette problématique.

    La question n'est pas de savoir : le charbon toutche-t-il des subventions, ou le pétrole, ou le nucléaire ou le PV ou l'éolien, mais bien qui en touche le plus rapporté au kWh, et donc, si on les supprime toutes (et aussi les pénalités exagérées par exemple en exigence de retraitement) , que choisira le marché ? Bien sûr, il choisira un mix, avec des options pour le baseload et pour le "peak". Probablement, le solaire et l'éolien n'en seront pas (sauf pour des raisons publicitaires éventuelles, et pour des endroits très éloignés du "grid", par exemple).

  • A lire le post tout est complètement vrai ! à ceci prèt, EDF était contraint de racheter l'énergie Photovoltaique à peu près 4 fois le prix … Qu'elle nous le vendait. Les contrats avaient une durée de vie de 20 ans.

    Très intéressé par cette idée d'électricité verte je me suis intéressé à ce business qui est extrêmement séduisant.

    Le résultat est une gigantesque arnaque, scandaleuse, dont il y a deux grands bénéficiaires :

    1. Les fabricants de panneaux dont les couts étaient exorbitants et qui n'ont jamais baissé leurs prix. Quelle est la part de fraude quelles sont leurs marges réelles ? Je n'ai pas vu vraiment de fabricants Français. On parlait de panneaux chinois et dans certains cas allemands.

    2. Les banques : ce sont elles qui bénéficiaient réellement de cette manne avec les fabriquants de panneaux. Elles finançaient 100 % de l'installation et captaient l'essentiel des bénéfices sur 15ans alors que le contrat était de 20 ans. Au delà les rendements et revenus sont si faibles qu'ils ne représentent rien au regard des 20 années sous contrats.

    La durée de vie de 25 ans des panneaux se pose aussi. Une fois banquiers et fabricants gavés grace au fric de l'état, le propriétaire est contraint de dépoluer le toit et de retirer les panneaux pour lesquels il n'existe aucune filière de recyclage ni aucune prise en charge du coût de cette énorme arnaque gouvernementale et bancaire.

    J'ai étudié le système pendant un an car je ne pouvais pas croire qu'une telle hystérie ne soit pas fondée sur un modèle viable et sérieux.

    Rien de ce qui est dit dans cet article n'est une ânerie tel que semblent l'affirmer certains commentateurs !

    la seule question qui se pose est de savoir si ces quelques années de frénésie ont permis à faire naître une production de masse et des innovations dans la création de panneaux susceptible de faire considérablement baisser leur coût. Ce qui sous entend que l'industrie nous a jusqu'alors proprement arnaqué sur fond de subventions.

    Je n'ai aucune sympathie pour ces patrons qui crient au scandale parce qu'on ne paie pas leurs salaires alors même qu'ils sont rentrés consciemment dans un business dont ils savaient tous que l'économie de leur business reposait sur rien d'autre qu'une arnaque au contribuable. Ils en connaissaient les risques, se sont gavés, la fête est finie, qu'ils prennent leurs responsabilités.

    Vu le prix des panneaux, il n'y a aucune viabilité économique et sauf à ce que
    vous soyez prêts à payer votre électricité 6 fois plus chère qu'elle ne l'est actuellement.

    Je ne comprend même pas pourquoi vous défendez une telle hérésie. Tout ce fric aurait pu être dépensé à trouver de vraies solutions sérieuses et viables pour une énergie propre.

    Vous faites de la politique de bas étage sans même vous rendre compte ni rien savoir du désastre que vous défendez !

  • Et le protocole de Kyoto ????

    Ce protocole a instauré un marché mondial de "droits à polluer" s'agissant en fait de droits d'émission de gaz à effet de serre.

    Les installations photovoltaiques se sont vues fournies de droits qui dans les contrats EDF étaient systématiquement repris par cette entité en échange du prix de rachat préférentiel.

    Combien ces permis ont rapporté à EDF ? Ces permis s'échangent et disposent même d'une bourse européenne la bourse Blue Next. A l'heure ou EDF cherche à augmenter ses tarifs, il serait intéressant de mettre toute l'équation financière dans la balance …

    L'enjeu secret de ces permis sont gigantesques. De grandes entités financières subventionnent de par le monde toutes sortes de projets environnementaux bidons contre ces permis qu'ils revendent sur les marchés….

  • Wucherer Edmund
    18 mars 2011 at 10 h 29 min

    Le Solaire peut et doit remplacer le nucléaire mortel.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le crédit d’impôt a été créé afin de corriger des excès d’impositions ou de soutenir certaines activités, principalement non lucratives, auxquelles un individu ou une société adhère et désire soutenir son action.

Notre administration attachée au principe « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué » a utilisé cette occasion pour en faire un instrument de pouvoir et de pression ou de récompense au peuple soumis.

Comme souvent le système a dérivé et n’apporte pas les effets souhaités.

Le crédit d’impôt : un principe... Poursuivre la lecture
0
Sauvegarder cet article

Par Nathalie MP Meyer.

Souvenir de mon adolescence. Je suis en classe de première. En cet automne 1977, notre ville est en pleine effervescence car la pièce de Victor Hugo Hernani va être créée au Centre d’action culturelle local avant de poursuivre sa carrière à Paris. Effervescence littéraire, bien sûr, pour la plupart des spectateurs, et aussi pour nous, les élèves, car notre géniale et adorable professeur de Français a eu l’heureuse idée de nous faire assister à une représentation.

La censure politique de la culture

Mais eff... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux.

Le 7 septembre 2021, la Commission européenne demande à la CJUE, la Cour de justice de l’UE, d’imposer des sanctions financières à la Pologne du fait de sa réforme judiciaire. Le 9 septembre, le département de la Justice de l’administration Biden porte plainte contre le Texas. La possible menace de couper les aides fédérales à l’État a été évoquée.

Deux événements qui portent sur des motifs très différents, mais qui sont révélateurs d’une même tendance : une concentration de l’action politique entre les ma... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles