La Chine punira les « fils indignes »

« Restaurer les valeurs familiales », dixit

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

La Chine punira les « fils indignes »

Publié le 8 janvier 2011
- A +
Après voir chercher à détruire, durant plusieurs décennies les structures et les valeurs familiales, le régime communiste chinois prépare une réforme pénale qui viserait à punir les enfants adultes qui ne visiteraient pas leurs parents âgés.

L’introduction de ce nouveau « délit » sera étudié lors de la prochaine réforme de la Loi de protection des droits et intérêts des personnes âgées, de 1996.

Si la réforme est approuvée, un de ses paragraphes stipulera que les membres de la famille ne peuvent ignorer ou isoler les personnes âgées et doivent les visiter fréquemment s’ils ne vivent pas sous le même toit, et prévoit la possibilité d’amener ce genre d’affaire devant les tribunaux si l’obligation n’est pas respectée.

Il s’agit là d’une réforme d’importance dans un pays où, suite à la politique liberticide de l’enfant unique, le pourcentage de personnes du troisième âge est chaque fois grand – un vieillissement démographique qui menace sérieusement le futur économique et la structure sociale du géant asiatique.

Selon les chiffres 2009, en Chine, il y a actuellement 167 millions de personnes âgées de plus de 60 ans, un grand nombre d’entre elles vivant seules, alors que les maisons de retraite ou les asiles pour vieux sont rares et que le système de sécurité sociale ne couvre qu’une petite partie de la population.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • On rappellera que cette obligation existe aussi en France, ce qui situe ce même pays à la pointe des régimes liberticides.

  • Il est vrai qu’il est de l’ordre des libertés les plus fondamentales de pouvoir abandonner ses parents âgés.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Ce vendredi 2 février, les États membres ont unanimement approuvé le AI Act ou Loi sur l’IA, après une procédure longue et mouvementée. En tant que tout premier cadre législatif international et contraignant sur l’IA, le texte fait beaucoup parler de lui.

La commercialisation de l’IA générative a apporté son lot d’inquiétudes, notamment en matière d’atteintes aux droits fondamentaux.

Ainsi, une course à la règlementation de l’IA, dont l’issue pourrait réajuster certains rapports de force, fait rage. Parfois critiquée pour son ap... Poursuivre la lecture

7
Sauvegarder cet article

Les milieux financiers découvrent tardivement les faiblesses du modèle chinois, pourtant perceptibles depuis une décennie. C’était prévisible pour tout observateur de la démographie, des mécanismes de développement et du communisme.

On peut penser notamment aux dettes souscrites en contrepartie de faux actifs, par exemple pour la construction de logements, alors qu’il y a de moins en moins de jeunes pour les occuper ou d’infrastructures redondantes, faisant momentanément la joie des bâtisseurs. Je me doutais bien que ces dettes sortira... Poursuivre la lecture

Nicolas Tenzer est enseignant à Sciences Po Paris, non resident senior fellow au Center for European Policy Analysis (CEPA) et blogueur de politique internationale sur Tenzer Strategics. Son dernier livre Notre guerre. Le crime et l’oubli : pour une pensée stratégique, vient de sortir aux Éditions de l’Observatoire. Ce grand entretien a été publié pour la première fois dans nos colonnes le 29 janvier dernier. Nous le republions pour donner une lumière nouvelles aux déclarations du président Macron, lequel n’a « pas exclu » l’envoi de troupes ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles