Moi libéral, je regretterai Christiane Taubira

Publié Par Michel Faure, le dans Politique

Par Michel Faure.

Christiane Taubira - photo Philippe Grangeaud (CC BY-NC-ND 2.0)

Christiane Taubira – photo Philippe Grangeaud (CC BY-NC-ND 2.0)

Christiane Taubira, détestée par les conservateurs, a pris quatre positions qu’il est difficile de désapprouver quand on est libéral, au cours de ses trois années au ministère de la Justice.

Elle a défendu, hélas sans succès, le retour de la spécificité de la justice pour les mineurs, ce qui semble une protection élémentaire offerte aux jeunes délinquants avec l’appréciation de leur faute élaborée par un juge des enfants et deux assesseurs spécialisés.

Elle a porté le projet de loi sur le mariage gay, adopté en avril 2013, et qui avait soulevé une opposition vive, venue des conservateurs de la droite et des milieux religieux. Cette réforme ne fut en réalité que le rétablissement bienvenu d’une règle éminemment libérale : la même loi pour tous.

Christiane Taubira est également à l’origine d’une réforme pénale qui a eu l’immense mérite de supprimer les peines plancher instaurées sous Sarkozy, qui relevaient du fondamentalisme punitif alors que la justice réclame la réflexion et non l’automatisme. L’ancienne Garde des sceaux a également réussi avec « la contrainte pénale » à imposer l’idée qu’il existe d’autres options que le « tout carcéral » pour punir les délinquants. La privation systématique de la liberté, quel que soit le délit commis, est pour un libéral le contraire de la justice. Celle-ci n’est pas censée réclamer la vengeance, mais la réparation du malheur causé. La prison est une protection sociale contre les individus violents et dangereux, mais elle est aussi l’école du crime. Ses alternatives doivent dès lors être l’apprentissage de la responsabilité et l’outil de la réhabilitation sociale des primo-délinquants et des repentis. Christiane Taubira a ouvert ce chemin.

Enfin, la ministre est partie sur ce qu’elle a qualifié de désaccord majeur avec le gouvernement : la déchéance de la nationalité pour les personnes condamnées pour actes terroristes. Il fut d’abord question des bi-nationaux et de constitutionnaliser ce tri douteux entre les Français qui le seraient vraiment et ceux qui ne le seraient qu’à moitié. Il semble que nous pencherions désormais en faveur d’une fabrique d’apatrides. L’efficacité de ce projet anti-djihadistes suicidaires est douteuse, et illisibles les intentions des auteurs de cette loi. La lutte contre le terrorisme est tout à fait légitime, mais elle a pour but ultime de défendre nos libertés, non de les restreindre.

Christiane Taubira a choisi de reprendre la sienne, et je ne peux que saluer l’action courageuse qu’elle a tenté d’entreprendre, sa résilience aux conservatismes, son panache, sa cohérence et son amour de la liberté.

Lire sur Contrepoints notre dossier spécial Christiane Taubira

  1. Madame Taubira animée par la défense des libertés: je n’y avais pas pensé !!. On ne l’a pas entendu critiquer l’espionnage massif de chaque citoyen ( avec l’alibi des terroristes), sur l’asile de snowden,sur la liberté d’expression ( affaire Dieudionné …),sur le fait qu’il n’y a plus indépendance de la justice vs politique,sur le fait que la loi autorise les banques à se servir sur les comptes des épargnants , sur la liberté de travailler plus /ou le dimanche, sur le mur des cons , etc etc On pourrait allonger la liste. Comment peut elle accepter les conditions scandaleuses de détention ( nos prisons ne sont pas dignes de nous)? la prison n’est pas la seule solution mais qu’a t elle proposer de concret ? rien. ce qui l’a animé n’est pas la liberté des francais mais plutôt sa revanche sur un pays qu’elle ne semble pas aimer ( Refus d’apprendre les paroles de la marseilleise..). Elle défend le concept de souveraineté pour la Guyane , mais pas pour la France.

    1. Bjr Prolux , une fois de plus je corrobore vos propos .

    2. Zut j’étais d’accord avec vous… sauf sur la dernière phrase, toujours cette rengaine de « elle n’aime pas la France car elle ne chante pas la marseillaise »… ca ca fait plouf.
      D’un autre coté, meme si je suis entièrement d’accord avec vous sur votre premiere partie, je suis aussi d’accord avec l’auteur de l’article sur la majorité des sujets, sauf comme vous le dites, sur la suppression des peines de prison, avec laquelle je suis super positif…. si on l’a remplace par des peines alternatives, ce qui n’est pas le cas de Taubira, meme si je ne maitrise pas ce sujet.

      En fait pour la prison, on devrait remettre en route le bagne de Guyane, et proposer aux condamnés 2 solutions : Soit ils travaillent durement pour rembourser ce qu’ils coutent, payer les dédomagements aux victimes,…. et si ils ne veulent pas travailler, ils quittent le territoire métropolitain, se trouvent a des milliers de km de leur famille, avec le minimum vital pour vivre…. bref leur offrir le choix entre bosser ou etre enfermé.

      1. Non, je crois qu’il existe plus que 2 solutions comme alternative à la prison (psychiatrique ou pas) qui reste, je crois, la seule protection efficace, pour le moment, pour protéger la population des gens dangereux (et des « sociopathes »).
        Et oui, la prison peut être une « école du crime » pour des personnes à « exigence morale faible.
        Donc oui à des solutions alternatives de socialisation (au sens propre!) et donc d’intégration dans la société avec un risque très faible de récidive de délit ne menaçant pas l’intégrité physique des personnes, évidemment.
        Il y a évidemment « l’erreur de parcours » très différente des « professionnels »: le sursis est déjà un outil pour les primo-délinquants.

        Ce qui n’est pas supportable, ce sont les récidivistes qui, libérés, blessent ou tuent!

        Le bracelet électronique, des privation de liberté la nuit et le week-end, l’assignation à domicile, tout cela existe déjà, comme l’obligation de soins ( médicaux et/ou psy): on pourrait très bien imaginer des obligations de formation civique, professionnelle ou d’apprentissage, d’aide déconditionnant de l’assuétude éthylique ou stupéfiante, avec évidemment présence obligatoire contrôlée.

        Ce sont des dépenses mais dans l’humain et dans des emplois: la prison coûte cher aussi (on doit être, en moyenne à au moins 100 € / jour / prisonnier! dans des prisons à reconstruire avec bien plus de cellules que maintenant, si j’ai bien compris la situation, en France, dénoncée chaque année par la L.D.H. et autres instances).

        Toute technique alternative devrait être systématiquement comparée par des personnes indépendantes pour juger de leur efficacité relative par rapport aux peines de prison avant d’être étendue.

        Parce que, voyez-vous, ouvrir de nouveaux bagnes où les prisonniers devront gagner et payer ce qu’ils coûtent en plus d’indemniser leurs victimes dans un endroit où ils ne pourront pas nuire et sans possibilité de s’échapper mais sans aucune visite non plus, je ne pense pas que cela puisse fabriquer des « repentis » ni d’ailleurs être rentable! (Sans compter que la formule est promise à une vaste contestation, les prisonniers attirant bien plus l’attention « soigneuse » sur leur sort que les victimes mortes ou vivantes! Paradoxal, n’est-il pas?)

        Quant à « exporter » vos délinquants, c’est vraiment très délicat de votre part mais non merci! (j’habite dans un pays voisin!)

    3. TOUT EST DIT:

      Ancien journaliste et correspondant étranger de l’Agence France Presse et de Libération, puis grand reporter au service Monde de L’Express, Michel Faure a également collaboré au Monde, au service français de la BBC, à Politique Internationale et au Canard Enchainé

      1. @ butler : J’appuie votre conviction.
        Ces gens d’étiquette vertueuse, prétendus « libéral de gauche » masquent habilement la culpabilité qu’ils éprouveraient à s’avouer clairement socialo-terroristes de l’intellect !
        En Belgique, on peut observer un même courant de pensée louvoyante.

      2. C’est donc un libéral-traitre.

    4. Oui, je comprends bien vos propos et il est vrai que cet exécutif (j’inclus le président de la république) ne sont pas des fanatiques du premier mot de votre devise nationale, mais bien du deuxième, dans les apparences et seulement pour le peuple, quant au troisième, c’est de la frime intégrale. Votre point de vue, je le partage.

      Cependant, il reste un peu futile de rester dans la tribune à commenter le spectacle!

      Que n’avez-vous pas un « leader charismatique des libéraux » apte à défendre un libéralisme « raisonnable » (d’où la France se trouve, il y en aura des électeurs à convaincre avant d’imposer ce point de vue!)***, capable de plonger les mains dans le cambouis politique?

      Il est clairement impossible d’appliquer pratiquement la théorie libérale en une législature, en France, et, en démocratie, il convient de tenir compte des autres partis « installés » qui s’opposeront évidemment à l’idée d’abandonner le « fromage » et sans doute même de vous faire une place!

      Mas cela n’a pas empêché Madame Taubira de défendre son point de vue et ses projets, bec et ongles, sur certains dossiers, quand s’ouvrait une fenêtre: on ne fait pas ce qu’on veut dans un gouvernement: « on ferme sa g… ou on démissionne », la formule est connue, mais dite autrement, cela donne: défendre un point de vue tant qu’il y a une chance d’infléchir un projet de loi mais ne pas s’attacher aux « causes perdues » d’avance, en se valant des inimitiés opposées aux soutiens nécessaires, dans l’avenir!

      « La politique étant l’art du possible », inutile d’aller se battre contre des moulins: il est très clair que sa sortie-démission + son bouquin auront plus d’influence que sa simple opposition dans l’intimité du conseil des ministres!

      Elle n’est pas un perdreau de l’année: sa stratégie était donc la plus efficace!

      Et vous êtes injuste quand vous ne voyez pas d’alternatives à la prison qui est sans doute le pire endroit pour mettre un individu au sens moral fragile!

      De même qu’il est ridicule d’enlever la nationalité à quelqu’un qui en a une autre (et qu se fiche donc de perdre la Française) alors qu’il est internationalement interdit de l’enlever à quelqu’un qui deviendrait apatride officiel! Ce projet de loi n’est que du vent, une fois de plus, depuis 2012, rien que de la « com’ « !

      Et il est vrai que le gouvernement se décrédibilise en le proposant, mais au point où vous en êtes!

      Je me trompe ou le premier commentaire a « disparu »?

      Non cette dame qui n’a rien renié de son insularité, îles (et DOM) qu’elle a défendues face à « Paris », avec le même courage, la même pugnacité et sans langue de bois, s’est une fois de plus imposée comme politicienne coriace et courageuse et pour ça, même si je ne partage pas toutes ses idées, Respect!

    5. J’ai jamais chanté la marseillaise, je suis un ennemi de la France ?

  2. Monsieur Faure est « libéral de gauche ». Je ne savais pas que le clivage politicien national s’appliquait aussi aux libéraux. Sans doute ça vient de sortir 🙂

    1. Vous connaissez un membre de « Les Républicains » qu peut s’affirmer leader « libéral »?

    2. Que voulez-vous ? Le libéralisme n’est pas une pensée unique…

  3. Elle a défendu :
    1. La spécificité de la justice pour les mineurs
    2. La même loi pour tous

    Bon, déjà, là, on sent la cohérence se tordre sous la contrainte. A noter qu’en ce qui concerne le mariage gay, on peut difficilement parler de même loi pour tous, ce qui voudrait dire mariés et célibataires disposant des mêmes droits fiscaux, pour les donations par exemple.

  4. Je suis libéral et je n’approuve pas la Taubira qui s’évertue à défendre les criminels et ignorer les victimes, c’est inhumain et ça ne sert en aucun cas la liberté.

    1. En meme temps, meme si rien a été proposé concretement par Taubira sur les peines de substitutions, la solution qui consiste a mettre en prison tout le monde n’aboutit sur strictement rien de bon. La récidive est très importante, ce qui est ultra logique, vous enfermez en prison un petit voleur a la tire, vous le collez dans la meme cellule que celui qui a braqué une bijouterie… il va comprendre qu’il faut mieux braquer une bijouterie que voller un smartphone a quelqu’un… ensuite il retourne en prison et il se trouve avec un braqueur qui fait parti d’un réseau de braqueur mafieux, et il rentre dans le gros banditisme…
      Au meme titre que les petits dealers qui rentrent en prison et qui sortent terroristes (Kouachi, Coulibadi,…)

      Bref la prison n’est clairement pas la solution, il est indispensable de réfléchir a autre chose… mais d’accord sur le fait que cet autre chose ne peut pas etre « rien ». Mais le travail forcé, la formation, l’humanitaire,… sont des pistes interessantes. Encore une fois, je comprend l’émotion de se dire « il faut que le déliinquant soit mis hors d’etat » sauf qu’a part si vous ne mettez qu’une seule condamnation en place, la perpetuité pour le voleur de smartphone…. alors ces gens seront relachés et nous le paierons. Au meme titre que foutre des jeunes qui avaient peut-etre envie de se rendre en Turquie, pour peut-etre se rendre en SYrie, pour peut-etre etre parmis l’Etat islamique, pour peut-etre tuer… c’est précisément les pousser a tuer la ou le pays veut qu’ils restent.

      1. Bonjour Liberté Adorée

        Tjs le même discours, la prison école du crime.. pour au final ne rien faire.

        ll faut une sanction prévisible, rapide, sans sursis. Un amende, un bracelet, etc .

        Personnellement 2 ou 3 jours de prison pour un primo-délinquant en correctionnel, dans une cellule isolée où il ne voit pas de ‘grand frère’ lui remettra les idées en place. 2 ou 3 jours ne va pas le déstructurer, au contraire, il verra où sont les limites.

        1. Bonne suggestion!
          3 jours sans smartphone à 18 ans, ce sera considéré comme « cruel »!
          Mais cela leur fera beaucoup de bien!

    2. Objection retenue!

  5. J’ai toujours trouvé incongru de fixer dans le marbre un age strict de minorité, quelle que soit la nature du délit, la justice doit être individuelle et c’est à elle de décider si un délinquant doit être jugé comme adulte ou mineur.
    Pour moi si on fixe dans la loi un seuil pour lequel tout crime ou délit c’est parce que le législateur n’accorde aucune confiance aux juges pour savoir si un mineur doit être jugé entant que mineur ou en tant qu’adulte.

    Le mariage civil a toujours été la même loi pour tous et n’a jamais écarté les individus en fonction de leur orientation sexuelle, de nombreux homosexuels se sont mariés avec des personnes du sexe opposé c’est vous dire à quel point il a toujours été ouvert à toutes personnes à qui la loi reconnait la capacité d’y consentir.
    Mais si vous considérez que la mariage civil avant d’être ouvert aux couples de mêmes sexe n’était pas la même loi pour tous, pouvez m’expliquer en quoi alors il est la même loi pour tous alors qu’il empêche deux individus de se marier sous le prétexte que l’un des deux est déjà marié?

    Les peines plancher n’ont jamais existé puisque le juge pouvait prononcé une peine moindre que celle prévue en motivant sa décision, possibilité que les avocats de la défense à juste titre ne sont pas privés d’exploités.

    Heureusement qu’il n’a pas fallu attendre Taubira pour qu’il y a des peines prononcés autre que la prison, je ne sais pas si vous vous rappelez mais le bracelet électronique ça fait une petit moment que c’est utilisé en France comme alternative à la prison pour des peines courtes.

    Par contre son passage n’a rien résolu des problèmes de la justice française son recours toujours aussi massif à la détention provisoire au point que des condamnés à de la prison ferme ressorte libre car leur peine a été faite en préventive, l’état des prisons est toujours aussi lamentable, …
    Bien sur Madame Taubira s’est permis comme tout garde des sceaux dans ce pays de donner des instructions au parquet :
    http://www.youscribe.com/Product/Download/2535308?embed=true&key=1d8ed1ca3b4c7697470996f8da32da898d684b82&format=1

  6. Le mariage pour tous n’a rien de libéral…

    La suppression du mariage civil, ça c’est libéral !

    Quant au reste… elle n’a pas mis en place une justice réparatrice, elle a continué sur la lancée de ses prédécesseurs de décrédibilisation de la justice…

    Trois ans comme garde des sceaux, c’est amplement suffisant pour mettre en place LA mesure phare qui désengorgerait prisons et système judiciaire : la dépénalisation des drogues douces…

    1. En légalisant le meurtre ou le viol, on peut aussi vider les prisons.

      1. Le rapport entre le viol et/ou le meurtre et la consommation de drogues n’ont rien à voir : vous comparez des atteintes aux droits naturels (avec victimes donc) avec un délit moral (la condamnation d’une drogue plutôt qu’une autre) sans victime.

        1. Juste pour rappel, la drogue détruit des vies.

          1. Le chocolat aussi (sucre, obésité).

            1. Pas le noir à 70% et + de cacao 😉

          2. Juste pour rappel, ce n’est pas la drogue qui détruit des vies, mais les personnes qui en consomment qui détruisent leur vie, et accessoirement ceux qui en vende ou qui en font la promotion, tout comme ceux qui l’interdise et qui en font un objet de transgression.

            Tout nuit à autrui, potentiellement.

          3. l’alcool le tabac la voiture, la viande rouge le soleil les sports d’hiver aussi

          4. « la drogue détruit des vies »

            Seulement des gens déterminés à s’autodétruire. Puis de toute façons l’idée que quelque-chose tue des gens n’est pas une bonne raison pour l’interdire.

            1. Ça dépend comment on le comprend: oui, consommer de la drogue est interdit au volant et c’est normal puisque l’alcool l’est aussi. Et ça tue, parait-il, les autres, potentiellement.
              (Tout dépend, comme toujours, de la dose!)

              L’ivresse sur la voie publique est aussi théoriquement répréhensible, actuellement. Et heureusement, un policier voyant sur le trottoir, un gars beurré comme un petit ‘Lu » ou un drogué près de l’overdose, appellera d’abord le Samu.

              Actuellement, faire une différence entre drogue « dure » et « douce » devient bien plus difficile, vu la variété des « comprimés » comme des « herbes » À chacun de prendre ses risques, ou pas!!

              1. Évidemment consommer de la drogue ne donne pas le droit de faire n’importe quoi. Je pensais que c’était évident.

    2. Mais je doute que ce soit la meilleure solution, non?

        1. Il reste le problème qu’on peut consommer sans pouvoir vendre! Où les consommateurs vont-ils se fournir, alors?
          Cette hypocrisie législative est gênante! (Comme ces détecteurs de radars à vendre mais interdits à l’utilisation, ou ces couteaux de chasse, armes prohibées!).
          La « Marie-Jeanne » en vente dans les pharmacies aux USA, sur prescription est une autre hypocrisie.
          Or la criminalité est évidemment liée au commerce! Alors? Que faire et que choisir?
          (Je ne suis évidemment pas concerné).

      1. Peut-être n’avez-vous pas entendu parlé des lois de prohibition de l’alcool aux USA ?

        C’était et c’est pour la prohibition des autres drogues, l’équivalent d’une subvention à la pègre, ou la mise en place d’un monopole. Un peu comme les taxis ou les pharmaciens !

        Il n’y a pas de crime sans victime. Toute loi disant le contraire est une grave atteinte à la liberté.

        1. Pas très intelligent une telle mesure si le but est que les gens puissent se droguer plus facilement et en toute légalité.

          1. les armes aussi tu des vies, et USA je tiens à vous rappeler que les nouvelles drogues qui font des ravages ont légales: oxycodone, vicontin etc…
            Vous êtes plus conservateurs que libéral.
            les dégâts du tabac et de l’alcool sont infiniment plu dommageable à la société que l’addiction à la drogue d’ailleurs n’importe quoi peut être une drogue.

            1. « les armes aussi tu des vies »

              Jamais une arme n’a tiré seule.

              « les nouvelles drogues qui font des ravages ont légales: oxycodone, vicontin etc… »

              L’oxycodone, l’hydrocodone et tout les dérivés morphiniques sont difficilement de nouvelles drogues. Elles ne sont pas vraiment légales c’est juste que le système d’ordonnances américain est non stalinien et qu’il peut donc être contourné facilement.

              « les dégâts du tabac et de l’alcool sont infiniment plu dommageable à la société que l’addiction à la drogue d’ailleurs n’importe quoi peut être une drogue. »

              Car l’alcool est la seule drogue légale. Si on légalise les drogues il est probable que des gens délaissent l’alcool pour choisir des drogues plus « à leur gout » et les choses vont s’équilibrer.

              1. Le système d’ordonnance y est pour parti responsable mais une parti des ordonnance sont bidon et pas mal de médecins prescrivent ça en dehors de la législation.
                Les dérivés morphiniques sont l’héro des classes moyennes et supérieurs au states moins ghetto de s’en procurer, qualité du produit, et si ce sont bien des drogues puisque l’usage récréatif et similaire voir encore plus puissant que les opiacés classiques.

                Avec des probabilité ont refait le monde.

                Jamais une arme n’a tiré seule: c’est vrai mais rien n’emphêche de créer un tel système dans quelques années.
                Les dispositifs d’armement autonomes sont décriés pour des questions éthiques mais rien n’empêche sa fabrication.

                1. « ce sont bien des drogues »

                  Ce sont des drogues car elles modifient l’état du système nerveux central… Il faut arrêter de redéfinir les mots.

                  « Jamais une arme n’a tiré seule: c’est vrai mais rien n’emphêche de créer un tel système dans quelques années.
                  Les dispositifs d’armement autonomes sont décriés pour des questions éthiques mais rien n’empêche sa fabrication. »

                  Et ça change rien au fait qu’en amont un humain sera responsable de son activation. Comme un missile, une foie lancé il va tout seul vers sa cible.

                  1. C’est vous qui réutiliser les mots n’importe quelle substance peut devenir une drogue tout dépend l’usage et la quantité, le terme drogue est conventionnel

                    1. « n’importe quelle substance peut devenir une drogue »

                      Non il faut que cette substance traverse la barrière hémato-encéphalique puis que sa structure chimique lui permette d’altérer l’activité synaptique.

          2. Tout comme boire de l’alcool, manger trop gras, sucré, salé etc…mais c’est un choix personnel.

            1. L’alcool, le sucre, ou autres ne sont pas des produits dangereux en soi, c’est leur niveau de consommation qui peut devenir, à terme, dangereux pour la santé, et pas dans la même intensité que la drogue. Les drogues (au sens propres, bien sûr) sont par contre dangereux en soi. Le cannabis, l’héroïne, l’opium (entre autres) mettent dans un état second très rapidement. L’impact d’une libéralisation de ces drogues serait catastrophique sur la santé publique, voire même la sécurité, les individus drogués étant potentiellement plus dangereux que les autres.

              1. Dans les coins où le cannabis est légalisé, on en trouve avec bien peu de THC… si bien que ce n’est pas dangereux pour la plupart des gens.

                Sinon le beurre d’arachide est aussi dangereux (et c’est vrai, parlez-en aux allergiques), le sucre aussi (pas besoin d’en consommer des quantités astronomiques, suffit d’avoir de bonnes doses quotidiennes), sans parler du sel.

                Bref, avec ce genre de raisonnement, Papa et Maman État ne sont pas sortis de l’auberge… de notre vie privée…

                1. L’Etat doit édicter des règles visant à garantir la paix collective. Je ne vois pas en quoi favoriser la folie collective répond à cet objectif.

                  1. Je ne vois pas en quoi l’usage de drogue va à l’encontre de la paix civile. Ce qui entraine à la violence, c’est la prohibition. Car seuls les voyous y ont accès (par définition).

                    Il n’y a aucune garantie sur la qualité de la marchandise, et une augmentation du prix favorise le trafic et la magouille.

                    « L’alcool, le sucre, ou autres ne sont pas des produits dangereux en soi, c’est leur niveau de consommation qui peut devenir, à terme »

                    Cette affirmation est valable pour tout, sans exception. Buvez rapidement 5 litre d’eau, et vous ne viendrait plus défendre la rente des truands sur ce site !

                  2. C est clair que les lois antiterroristes apportent la paix et la tranquillité. La seule chose qui peut apporter la paix c est la responsabilité individuelle. L inverse, l état deresponsabilise et provoque l augmentation des comportements dangereux

              2. « L’alcool, le sucre, ou autres ne sont pas des produits dangereux en soi, c’est leur niveau de consommation qui peut devenir, à terme, dangereux pour la santé, et pas dans la même intensité que la drogue. »

                Le problème des anti-drogues c’est qu’ils en ont en général jamais consommé. La dangerosité de toutes les drogues varie selon la dose et l’alcool est l’une des drogue les plus dure qui existe. Consommer de l’alcool revient à noyer sont cerveau dans du solvant…

                « Les drogues (au sens propres, bien sûr) sont par contre dangereux en soi. »

                Le mot correct à utiliser est « psychotrope » et l’alcool est dedans. Aucune substance psychoactive n’est dangereuse en soit. Tout dépend de la dose, de la personne, du contexte…

                https://fr.wikipedia.org/wiki/Psychotrope

                « Le cannabis, l’héroïne, l’opium (entre autres) mettent dans un état second très rapidement. »

                La différence avec l’alcool encore une foi ?

                « L’impact d’une libéralisation de ces drogues serait catastrophique sur la santé publique, voire même la sécurité »

                Ce que vous dites est contre toutes les expériences réalisés jusque la.

                « les individus drogués étant potentiellement plus dangereux que les autres. »

                A cause de la nature illégale des drogues et pas de leur pharmacologie. Un petit fumeur de cannabis de la cité ou un pilier de bar sera plus dangereux qu’un malade sous traitement analgésique ou un « expérimentateur » qui achète sa drogue sur internet.

                1. Désolé, mais je ne veux pas que la population, déjà assez immature comme ça, se mette à se droguer. On a notre dose de problème, pas besoin d’en rajouter.

                  1. C’est sûr, obliger les gens à boire, manger, lire, regarder et penser selon ce qu’on a décidé à leur place, ça va les aider à gagner en maturité !

                  2. Voici l’ordre de dangerosité des différentes drogues, tel qu’il apparaissait à la fin des années 70 dans un document à l’adresse des médecins militaires :
                    Du moins dangereux au plus dangereux :

                    Cannabis (herbe, marijuana, haschich, résine …)
                    Cocaïne
                    LSD
                    Amphétamine
                    Barbiturique et alcool
                    Opium
                    Morphine
                    Héroïne

                    A l’époque, le crack n’existait pas encore. Pour ce que j’en sais (sous toute réserve, donc) il serait placé avec la Morphine.

                    Les critères de dangerosité étaient en particulier basé sur les risques de dépendance.

                    1. « Les critères de dangerosité étaient en particulier basé sur les risques de dépendance. »

                      Alors c’est idiot car on ne peut simplement pas être dépendant au LSD. Prendre du LSD à trop grande fréquence (comme toutes les autres drogues qui dérégule le système sérotoninergique) vous rend tout simplement psychotique.

                      Je ne suis pas d’accord pour le cannabis non plus. C’est une drogue non dangereuse mais beaucoup de gens en sont dépendants (pas physiquement) justement à cause du fait que la dépendance est assez soft. Pour devenir dépendant à l’alcool ou aux opiacés il faut de la « volonté » dans le sens ou cela va détruire votre corps et votre vie. Pour le cannabis la dépendance arrive facilement (comme les benzodiazépines, le tabac ou le methylphenidate et autres NDRI) justement car elle est facile à gérer au quotidien.

                      Le mot « amphétamine » n’a plus de sens aujourd’hui, il est pratiquement impossible de trouver de la dextro-amphétamine comme dans les années 70. Les amphétamines sont une classe de drogue mais elles sont tellement différentes les unes des autres qu’on ne peut pas les mettre dans un seul bloc.

                      Je pense que les drogues sérotoninergiques (LSD, MDMA, Mescaline…) font partie des plus dangereuses à cause de leur imprévisibilité. Elles changent énormément la vision du monde de celui qui est sous leurs effets et il peu perdre conscience de ce qu’il fait. Les stimulants dopaminergiques et les dépresseurs (sauf dissociatifs) sont beaucoup plus prévisibles.

                      La cocaïne est un stimulant spécial car c’est un inhibiteur de la recapture de la dopamine, noradrénaline et de la sérotonine. C’est la seule drogue de sa classe qui est commercialisé. Il est difficile de dire si elle est plus dangereuse que les autres stimulants.

                      La plupart des stimulants sont des amphétamines, la grande majorité inhibe la recapture de la dopamine et de la noradrénaline. Certains ne font que ça (méthylphenidate, phenmétrazine) la ou d’autres relâchent aussi de la dopamine et plus ou moins de sérotonine (méthamphétamine, dextro-amphétamine, 4-MMC).

                      On peu classer les drogues selon un critère précis, mais selon la « dangerosité » c’est à mon sens impossible.

                  3. « la population, déjà assez immature comme ça »

                    Que serait la France sans son élite citoyenne tellement clairvoyante qu’elle se permet de dire à ces idiots « d’autres » ce qu’ils doivent faire ! Sans des citoyens matures comme vous, le pays s’écroulerait. Merci à vous et à vos acolytes de nous faire partager votre sagesse par la force.

                    1. Je vous ai répondu, mais mon commentaire a mystérieusement disparu.

                      Donc allons-y pour une seconde réponse abrégée: n’étant pas relativiste, je pense que les gens qui se soûlent ou se droguent n’ont pas un comportement très mature.

                    2. Moi non plus je n’apprécie pas les gens qui fument comme des locomotives ou les éternels adolescents qui n’attendent que de se « bourrer la gueule » du vendredi soir au dimanche matin. Mais force est de constater qu’il y a des consommateurs de drogues et d’alcool raisonnables.

                      On a pas le droit d’interdire quelque-chose sous prétexte que certaines personnes en font une mauvaise utilisation. C’est les comportements irresponsables qu’il faut punir et c’est déjà le cas, la consommation de produit psychoactifs est une circonstance aggravante si vous commettez un crime.

                    3. N’importe quoi il est beaucoup plus facile de sortir de la fumette, que de l’hero, cocaine ou alcool meth leur dependance et physique pour les opiacés naturels ou de synthèse et de manière générale les drogues dures or alcool et tabac on ont une dose léthale relativement faible.
                      Quand au lsd, mdma aussi mais faut et autre psychedelique le danger et la perche dès la premiere prise ou apres plusieurs sa depend pour beaucoup de la psychologie de la personne en fait.
                      Pour les drogues dures le sevrage est la caracteristique principale, la dépendance physique est la pire

                    4. « N’importe quoi il est beaucoup plus facile de sortir de la fumette, que de l’hero, cocaine ou alcool meth leur dependance et physique »

                      Moins pour la cocaïne et la méthamphétamine que pour l’alcool et l’héroïne mais vous avez globalement raison. Toutefois je pense que la dépendance psychologique est pire que la dépendance physique. Un homme qui a de la volonté peut contrôler son corps et il pourra être sevré de sa dépendance physique progressivement grâce à des produits de substitution. Vous ne pourrez en revanche rien faire pour quelqu’un qui ne veut pas arrêter, si il ne veut pas reconnaitre qu’il a un problème le harceler ne fera que l’acculer et il se mettra à vous fuir.

                      Je note que vous parlez de « sortir » mais la plupart des utilisateurs de drogues de synthèses en font un usage récréatif et non quotidien, il n’y sont jamais rentrés. Aborder le sujet de la drogue uniquement sous l’angle de la dépendance c’est faire fausse route.

                      « pour les opiacés naturels ou de synthèse »

                      Qu’est ce que vous entendez par la ? On ne classe pas les drogues en « naturelles » et « synthétiques » même chez les hippies… D’ailleurs certaines drogues populaires sont considérés comme « semi-synthétiques » (ce qui n’a pas de sens non plus). On peut citer le LSD obtenu par l’éthylation du LSA ou l’héroïne obtenue par l’acétylation de la morphine.

                      « les drogues dures »

                      Cela n’a pas de sens.

                      « une dose léthale relativement faible. »

                      Ce qui importe c’est la dose létale en fonction de la dose nécessaire pour avoir l’effet désiré. Puis si on enlève toutes les overdoses ou :

                      – Il y a eu polyconsommation de plusieurs drogues dans des doses qui seraient complètement irraisonnables même prises séparément
                      – Il y a eu une incompatibilité entre la substance et l’état de santé du consommateur
                      – Il y a eu une incompatibilité entre la substance et un traitement du patient
                      – Des apprentis pharmaciens ont coupé n’importe quoi avec n’importe quoi (héroïne avec un dérivé du fentanyl par exemple)
                      – Des chimistes du dimanche ont laissé des sous produits proches de la drogue mais extrêmement toxiques.
                      – La personne avait une hygiène de vie misérable à cause de sa dépendance
                      – Des idiots ne se sont pas renseignés sur ce qu’il ne fallait pas faire (comme prendre de la MDMA, produit qui empêche le corps de réguler sa température correctement) pour danser toute la nuit sans s’hydrater dans une boite de nuits non ventilé.

                      Il n’en reste plus beaucoup. Ce n’est pas le drogue qui est dangereuse en soit, c’est les gens. Il n’y a virtuellement aucune overdose de consommateurs en bonne santé non dépendants qui ont une idée précise du produit qu’ils achètent et qui sont instruit en pharmacologie de l’équivalent des compétences qu’il faut en mécanique pour changer une roue.

                      A moins de construire un monde avec des coins recouverts de mousse partout les idiots trouveront toujours un moyen d’écouter leur existence. If you make something idiot proof, someone will just make a better idiot.

                      https://en.wikipedia.org/wiki/Idiot_proof

                      Les gens responsables n’ont pas à être punis car des gens font n’importe quoi. Sans parler du fait que avant de mourir il y a une très large gamme de doses ou les gens vont faire un profond malaise qui est totalement récupérable dans 99% du temps avec un peu de bon sens.

                      « or alcool et tabac on ont »

                      La nicotine a une dose létale basse selon vos standards et le nombre de commas éthyliques tend à prouver que la dose létale de l’alcool n’est pas très loin de sa dose utile.

                      « Quand au lsd, mdma aussi mais faut et autre psychedelique le danger et la perche dès la premiere prise ou apres plusieurs sa depend pour beaucoup de la psychologie de la personne en fait. »

                      Oui c’est totalement imprévisible et donc dangereux. Prévisibilité est synonyme de sécurité dans la plupart des domaines dont la pharmacologie.

                      « Pour les drogues dures le sevrage est la caracteristique principale, la dépendance physique est la pire »

                      Pour la minorité de gens qui tombent dépendants…

          3. Vous pouvez déjà vous droguer facilement en toute légalité avec de l’alcool, ou est le problème ? Mettre en place un marché légal des produits psychoactifs ne peut que en augmenter la qualité et en pacifier la consommation.

            1. On ne devient pas forcément alcoolique en buvant de l’alcool. Par contre pour le cannabis…

              1. « On ne devient pas forcément alcoolique en buvant de l’alcool. »

                Justement car l’alcool est une drogue pour laquelle la dépendance est catastrophique contrairement à celle du cannabis. Si vous êtes cohérent alors avec votre raisonnement on peu légaliser toutes les drogues qui produisent une gueule de bois très désagréable et détruisent rapidement les gens qui en tombent dépendants.

  7. Cet article doit être une blague.

    On parle bien de la même Taubira? De la Taubira LGBtiste? De la Taubira laxiste, qui a affaibli la justice tout autant que l’Etat de droit? De la Taubira qui a refusé de construire de nouvelles prisons, malgré la nécessité de le faire? De la Taubira égalitariste qui a choisi l’égalité à la liberté?

    Cette femme restera un exemple… à ne surtout pas suivre pour les générations ultérieures!

  8. Ne voir que les 2 ou 3 choses défendables qu’elle a signées et surtout pas le reste, ça manque cruellement d’objectivité.
    C’est sans doute ça un « libéral de gauche »……….

  9. Elle s’est écrasée comme une m…e lors des débats sur la loi de programmation militaire et sur la loi sur le renseignement. Et le 23/12 dernier, elle a elle même signé le projet de loi concernant la déchéance de nationalité.
    https://pbs.twimg.com/media/CaIBmxJWIAAHUJe.jpg
    Bref, tout comme les autres commentateurs, je ne regretterai en rien Madame Taubira. Mais alors vraiment en rien.

    1. merci pour cette interprétation à deux sous on fait dire ce que l’on veut au chiffre….
      Ce qui a fortement augmenté c’est le nombre d’agression et d’escroquerie répertoriées par les forces de l’ordre, en gros ‘activité policière à augmenté.
      Ce qui ne veut en aucun cas dire que la criminalité en France à augmenté, au contraire ça pourrait potentiellement dire que la police fait son job.
      Une baisse des agressions et des escroqueries aurait simplement signifié une baisse de la constatation ou du traitement policier de ces délit, en aucun cas une baisse réelle de ces activités criminelles.
      De toute manière il faut mettre les chose au clair: les chiffres de la délinquances publiés font référence aux faits constatés ou élucidés par la police, jamais ils ne correspondent à la réalité.

      1. En effet, les chiffres de la criminalité n’enregistrent pas le chiffre noir de la criminalité. Mais il faut arrêté la mauvaise foi : quiconque connait un peu la police sait que la police n’a pas subitement changé de méthodes et n’est pas subitement devenu plus efficaces. D’ailleurs, c’est même le contraire: la police a cause de Taubira et de ses réformes est devenue moins efficace qu’avant. C’est l’une des principales raisons pour laquel les policiers haissent autant Taubira.

        Il est clair qu’à cause de Taubira, la police et la justice sont moins efficaces qu’avant. La raison pour laquel les policiers la haissent autant c’est pour avoir nui à l’efficacité de leurs travails.

        Taubira a creusé encore plus d’écart entre justice et police. Elle a crée énormément de tensions entre la police et la justice. Elle a agrandi l’écart (qui existait déja). Or, cela laissera des traces. Ces deux institutions bien que différente, doivent coopéré entre elles pour être efficaces. Or, Taubira a provoqué bcp de dégâts dans ce domaine.

      2. La dfférence entre les chiffres donné par la police et la réalité dépends bcp de la confiance qu’ont les citoyens en les institutions. Avec Taubira, les citoyens ont moins confiance en la justice qu’ils percoivent comme laxiste. Vu qu’ils se disent que la justice est très laxiste, ils ont tendance à ne pas déclarer une infraction car ils disent que cela ne sert à rien

        1. « Vu qu’ils se disent » : Ah, mais pas que voir, ils l’entendent aussi directement dans les commissariats !

      3.  » Ce qui ne veut en aucun cas dire que la criminalité en France à augmenté, au contraire ça pourrait potentiellement dire que la police fait son job.  »

        Et quand elle baisse se sont les flics qui foutent rien. C’est à cause de gens comme vous que l’insécurité augmente en voulant toujours relativisant les chiffres de la délinquance avec une tonne d’excuse.

        D.J

        1. Non c est juste que prendre les chiffres pour ce qu ils soyiiyyun.

  10. En faisant un énorme effort, en prenant une perspective qu’il faudrait qualifier d’historique, votre article est sinon cohérent, compréhensible.
    Malheureusement, tous les commentaires précédents sont tous, hélas, vrais.
    Votre analyse est donc soit historique, soit par la plus petite lentille de la plus microscopique des lorgnettes.
    On verra.

  11. bon…on est dans un pays ou la justice est sous l’autorité du politique…
    ça pose question…
    et qu’on soit libéral ou non d’ailleurs…
    je n’ai pas non plus pensé au rôle que peut avoir un ministre de la justice…

    le mariage gay est un mariage…!!! de quoi se mêle l’état???
    enfin bref..’ai une impression de partialité et de politisation des sujets..mais je n’ai pas scruté son passage à la justice…

  12. ’auteur de cet article se gourre complètement. Taubira n’a jamais rien fait pour que les réformes liberticides et de suveillance de masse ne soient pas mis en oeuvre. Taubira est une égalitariste. Elle ne se préoccupe pas tant des libertés. Elle a démissionné à cause de la déchéance de nationalité qui n’est pas tant une mesure liberticide qu’une mesure anti égalitaire. Cela en dit long sur cette femme: elle ne se supporte pas les inégalités (réelles ou fantasmées). Par contre, elle supporte très bien les atteintes à la liberté (au sinon, elle aurait supportée avec la loi du renseignement).
    D’ailleurs, parfois, la liberté et l’égalité (de fait) sont incompatibles. L’égalitarisme est une idéologie liberticide, incompatible avec la liberté. Taubira était une égalitariste. Alors, il faut arrêter de croire que Taubira défendait les libertés.
    Taubira était un symbole de la gauche. Donc, toutes les associations de gauche que ce soit celle de la magistrature, celle des avocats ou celle des droits de l’homme sans oublier toutes les ONG avaient tendance à moins l’attaquer. Ce sera plus le cas avec quelqu’un comme Urvoas.
    Urvoas est moins dangereux que Taubira car il n’est pas un symbole de la gauche et qu’il dit clairement ce qu’il pense, il ne se fait pas passé pour un défenseur des libertés civiles. Cela va susciter encore plus d’opposition des associations de défense de droits de l’homme, ….
    Aux USA, il a été montré que là où il y avait le plus de recul des libertés c’est pendant le mandat justement de démocrates se disent défenseur des libertés civiles (à savoir Roseveelt, Truman et Obama).
    Les gens que l’on croit défenseur des libertés civiles mais qui après mettent en place des mesures liberticides sont en général bien plus dangereux que les personnes où leur intention est très clair dès le début.
    Cela rends Taubira plus dangereuse que Urvoas.

    Petite citation de Taubira: « Nous avons veillé à renforcer nos libertés à travers la loi renseignement »
    Alors, désolé mais en terme de citations débiles, Taubira surclasse largement Urvoas

  13. Taubira en tant qu’égalitariste est liberticide.
    Les gauchistes dogmatiques et sectaires comme Taubira se croyant dans le Camp du Bien ont tendance à ne pas être de grands démocrates et à réprimer leurs adversaires. Pour quelqu’un comme Taubira, si on s’oppose à elle, c’est uqel ‘on est un méchant réactionnaire raciste et fasciste et que donc, il faut réprimer.
    Taubira comme tous les gens de son genre ne supporte pas ses opposants et n’hésite pas à les réprimer par des mesures antidémocratiques.
    La gauche idéologique et sectaire comme celle qu’incarne Taubira est la salle d’attente du fascisme.
    Taubira veut changer la société selon son idéologie. Elle veut mettre en place la société égalitaire que son idéologie préconise. Si pour cela, il faut mettre en palce des mesures liberticides ou réprimer ses opposants, elle n’hésitera pas une seconde.

  14. Un libéral défends la liberté alors que Taubira défends l’égalité. Quand un libéral défends le mariage gay c’est pour des raisons de liberté alors que quand Taubira le fait c’est pour des raisons d’égalité.

    La liberté implique responsabilité. Or, Taubira ne reconnait pas la responsabilité des criminels pour leurs actes, elle déesponsabilise les criminels pour leurs actes. Pour elle, ce ne sont pas les criminels les responsables mais la société.

    La justice est une fonction régalienne. Le principe de base de l’état de droit c’est que la loi soit respectée. Or avec Taubira et son laxisme, les criminels pouvaient agir en toute impunité, la loi n’est pas respectée.
    je ne vois pas en quoi la suppression des peines plancher est une bonne chose et en quoi c’est libéral.

  15. L’auteur parle en tant que progressif. Il regrette Taubira parce qu’il est progressif mais pas en tant que libéral. Il ne parle pas en tant que libéral. Peu de libéraux regretteront Taubira

    1. Mdr mais Taubira restera l’un des ministres de la justice la plus libérale de la 5ème, c’est vous l’idiot utile pas étonnant que les libéraux font des scores minables avec le PLD, c’ est pas avec ce genre de mentalité que vous aller faire adhérer de nouvelles personnes à vos idées.

      Vous accusez Taubira de tous les maux du pays mais vous savez comment fonctionne la 5ème République avant de cracher dans la soupe?

      Vos commentaires sont une suites de poncifs plus ridicules les uns que les autres, ça en est affligeant.

      Vous n’êtes qu’un idéologue et doctrinaire qui récite ses maximes libérales bien apprises par coeur avant d’aller se coucher mais la réalité politiques font qu’elles ne vous servent à rien d’autre que de vous satisfaire dans votre ego personnel et obèse.

      On retrouve le même argumentaire sur le figaro, VA, le point, voltaire f de souche
      Vider les prisons blabla, laxisme blabla, anti française blabla… a Guyane est française depuis 1604 donc bien plus française de souche que des territoires hexagonaux.

      Certains commentaires sont aussi sectaires que ceux de l’humanité, libération ou le nouvel obs, c’est exactement le même procédé rhétorique que vous utilisé au lieux de contre-argumenter de manière rigoureuse vous attaquer la personne et non ses idées.

      De toute manière les articles anti-taubira sont tous des copiés-collés à deux phrase près, avons nous entendu le PLD et les libéraux se saisir de la question sur l’ Etat d’urgence etc faire des propositions crédibles et intéressantes?
      Et bah non rien quedal peur de passer pour des petits laxistes peut être, elle a au moins le courage de ses convictions.
      Et pour info au cas où vous vivez sur une autre planète, Hollande et Valls ont le premier et dernier mot sur la politique judiciaire et pénale, les ministres sont la pour exécuter et proposer tant qu’il y concordance avec la ligne présidentielle donc aller vous plaindre aux personnes concernées au moins.

      Did: ce qui commentent les mêmes articles avec les même commentaires sont les premiers idiots utiles.
      Etre libéral et de gauche c’ est être Bobo? Beau raccourci de prépubère.
      Donc si je fait le même raccourci vous êtes un beauf bien réac idiot utile de Robert Ménard?

      1. « mais Taubira restera l’un des ministres de la justice la plus libérale de la 5ème »

        Mais bien sûr, tout comme Hollande qui restera l’un des présidents le plus libéral de la 5ème, ou comme Valls le libéral-libertaire, ou comme Sarkozy l’ultralibéral.

        Vous venez de sortir d’un meeting du FN pour affirmer une telle énormité?

        1. contre argumenter au lieu de ressassez les même arguments vous êtes un vieux réac des campagnes avec un tel pseudonyme: travail famille patrie son vos slogan non, que faite vous sur un site libéral?

          Vous venez de sortir d’un meeting du FN pour affirmer une telle énormité? troll again

          1. « vous êtes un vieux réac des campagnes avec un tel pseudonyme: travail famille patrie son vos slogan non, que faite vous sur un site libéral? »

            Sûr, je suis tellement réac que quand je parle à des gens, je me fais qualifier une fois sur deux d’ultralibéral. Je pense que vous comprenez désormais mieux ma présence sur ce site.

            Sinon pour l’argumentation, je peux vous retourner le compliment, étant donné que votre commentaire n’est qu’un tissu d’insultes à l’adresse d’Astérix, qui lui avançait de vrais arguments.

            On peut penser que chacun a sa définition du libéralisme, moi je ne pense pas que vider des prisons et dire que tout le monde est beau tout le monde est gentil est très libéral, ni intelligent.

          2. « vous êtes un vieux réac des campagnes avec un tel pseudonyme » et vous, vous êtes un gauchiste avec des tendances fascistes. Marrant, mais vous montrez à quel point Astérix a raison. Vous prouvez par vos commentaires qu’il est dans le vrai.
            En fait tout ce que dit Astérix sur les gauchistes sectaires, dogmatiques,….s’adresse parfaitement à vous.
            Normal que vous attaquez Astérix, vous vous sentez viser (et il y a de quoi).

          3. « vous êtes un vieux réac des campagnes avec un tel pseudonyme: travail famille patrie son vos slogan » vous êtes pitoyable. En gros, pour vous, si on est pas d’accord avec vous, on est réactionnaire. Et réactionnaire = pétainiste. Vous ferriez bien de lire l’historien Simon Epstein, il montre que plus de 80 % des collabos venaient de gauche et que les premiers résistants venaient d’extrême droite

      2. Je pensais que les gens intelligents argumentent, expliquent, ce qui peut prendre un peu de temps, surtout quand on s’adresse à malcomprenants. Vous, vous tombez dans l’invective, l’insulte, ce qui condamne a priori votre discours. Je n’aimerais pas vous avoir comme patron, collègue ou subordonné.

        1. Je n’argumente pas face à quelqu’un qui insulte.

          1. Ah bon depuis quand idéologue, doctrinaire, réact ou bobo sont des insultes?
            Arrêtez de faire la fine bouche voyons,
            encore une fois vous etes plus conservateurs que libérales.
            Sur Taubira l’article entend mettre en avant une femme intellectuelle de conviction qui aura défendu ses idées jusuqu’au bout qu’on soit en accord ou désaccord avec son bilan.
            Quand à Astérix son argumentaire est une liste de diatribe rengainnée à chacun de ses commentaires.
            Mais bon les gens retiennent toujours ce qu’ils ont envie de retenir d’une personnalité et on tendance à dénigrer le reste c’est dans la nature humaine.
            Pour Astérix: Taubira= anti france, égalitariste, laxiste, liberticide et tt qu’est ce que cela apporte en plus dans le débat concernant l’article? Surtout si c’est pour adopter la même sémantique à chaque commentaire?
            Pas la peine de fire des pavés pour accoucher d’un listing qu’on retrouve dans n’importe journal anti-taubira lambda.
            L’auteur salue les conviction, la liberté de ton et de parole, argumentez la dessus au lieux de débitez des réponses formaté.
            Vous avez l’air de méprisez tout ce qui n’épouse pas votre point de vue étriqué mais intellectuellement c est assez faible comme attitude non?

            1. « Ah bon depuis quand idéologue, doctrinaire, réact ou bobo sont des insultes? »

              Ce sont des termes péjoratifs. Je doute que vous aimeriez être traité d’idéologue ou de bobo.

              « Arrêtez de faire la fine bouche voyons,
              encore une fois vous etes plus conservateurs que libérales. »

              Conservateur au sens burkien ou tocquevillien, càd impliquant un libéralisme économique et politique assez fort.

              « Sur Taubira l’article entend mettre en avant une femme intellectuelle de conviction qui aura défendu ses idées jusuqu’au bout qu’on soit en accord ou désaccord avec son bilan. »

              Peut-être, mais ça ne veut pas dire que Taubira est libérale ou compétente, ni davantage libérale ou compétente que les autres.

              « Quand à Astérix son argumentaire est une liste de diatribe rengainnée à chacun de ses commentaires. »

              Je les trouve au contraire plutôt pertinents ses commentaires. Et le vôtre, n’était-il pas une diatribe?

              « Pour Astérix: Taubira= anti france, égalitariste, laxiste, liberticide et tt qu’est ce que cela apporte en plus dans le débat concernant l’article? Surtout si c’est pour adopter la même sémantique à chaque commentaire? »

              Les commentaires d’ astérix apportent justement au débat la démonstration que les idées de Taubira étant contraire à la vision libérale, c’est un peu contradictoire de se dire libéral tout en soutenant l’ex ministre de la Justice.

              « L’auteur salue les conviction, la liberté de ton et de parole, argumentez la dessus au lieux de débitez des réponses formaté. »

              Et alors? Quelqu’un peut avoir des convictions sans être compétent.

              « Vous avez l’air de méprisez tout ce qui n’épouse pas votre point de vue étriqué mais intellectuellement c est assez faible comme attitude non? »

              Comment vous faire comprendre? Quand on a répondu comme vous l’avez fait à asterix, je doute qu’on puisse donner des leçons de tolérance ou de respect aux autres.

            2. « l’article entend mettre en avant une femme intellectuelle de conviction qui aura défendu ses idées jusuqu’au bout  » vous vous en rendez compte que vous êtes en train de reconnaitre que cette femme est une idéologue ??
              Je ne vois pas en quoi il faut acclamer les gens de conviction qui auront défendu leurs idées jusqu’au bout. En suivant votre logique, il faudrait acclamer Hiterl, homme de conviction qui a défendu ses idées jusqu’au bout. Votre logique est totalement débile. Des tas d’intellectuels, de personnes sont des gens de conviction qui ont défendu leurs idées jusqu’au bout. Parfois, leurs idées ont conduit à des massacres et à des désastres. En suivant votre logique, il faut les acclamer.

              « qu’on soit en accord ou désaccord avec son bilan » ben oui, les faits n’ont pas d’importance pour les idéologues dans votre genre mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Certaines personnes attachent une certaine importance aux faits et à la réalité.
              Donc, vous vous en foutez du fait que son bilan soit désastreux ? pour vous, cela n’a pas d’importance ?

              « son argumentaire est une liste de diatribe rengainnée à chacun de ses commentaires » Là, vous parlez pas d’Astérix mais de vous

        2. Pardon @Lomo, je pensais que votre commentaire m’était destiné.

        3. Mdr bah en fait j ai juste remarqué que les 3/4 des gens qui commentent les articles de taubira avait le même comportement que vous décrivez ah manque de peau je ne suis ni l un ni l autre vous voyez c’ est vous qui me traiter de faschiste et de gauchiste seriez vous frustré vous aussi?
          La majorité des personnes y compris avec qui on n’est pas d’accord sur un article se rebiffent violent votre commentaire en temoigne merveilleusement on dirait un meute de loup assoiffée d’invective qui par à la rescousse de son accolyte un peu faiblard non.
          Pourquoi devrais je me sentir viser? Ai je fais l’éloge du bilan politique de Taubira? Non j ai simplement salué sa personnalité et ces convictions et je partage de ce fait l’article de l’auteur
          En ai je le droit? C’est amusant comment n’importe quel auteur d’un article sur Taubira allant à l’encontre de la rengaine classique liberticide, anti france, anti je ne sais quoi ce fait directement arangué.

          Jacque: vous avez pas l’air de faire preuve de beaucoup d’habileté intellectuel pourquoi vous me ressortez un auteur qui a écrit sur la collaboration alors que le sujet de l’article porte sur Taubira?
          Allez vous me sortir que certains de ses descendants ont envoyé des juifs au fourneau?
          Vous vous rendez des compte de la débilité profonde de ce que vous dîtes?
          J’aime tester les réactions des gens pour comprendre leur manière de penser et ça marche à merveille avec vous et Général.

          1. Mais on se fiche que Taubira ait des convictions, tout le monde en a, c’est ça que vous ne comprenez pas. Ce qui nous intéresse est: a-t-elle été une ministre compétente?

            La réponse est non.

            1. pas moins que tous les autres ministres de l’intérieurs

            2. de la justice,
              pardon bref oui son bilan est plutôt mauvais est il plus mauvais que c’est prédécesseurs? non, Rachida Dati a t’elle fait mieux avant? non
              l’auteur de l’article parle t’il de savoir si Taubira a été compétente ou non? non donc vous êtes hors sujet

              1. L’auteur défend le bilan de Taubira. Généralement, quand on défend le bilan de quelqu’un, c’est qu’on trouve qu’il est compétent.

                Donc non je ne suis pas hors sujet, l’auteur pense réellement que Taubira a été plus compétente que les autres, sinon il la regretterait pas.

          2. « vous avez pas l’air de faire preuve de beaucoup d’habileté intellectuel pourquoi vous me ressortez un auteur qui a écrit sur la collaboration alors que le sujet de l’article porte sur Taubira? » parce que vous avez fait référence au pétainisme. Vous avez accuser Général d’être pétainiste ( » travail famille patrie son vos slogan » )

            « ? Non j ai simplement salué sa personnalité et ces convictions » comme si son bilan désastrueux n’était pas lié à sa personnalité et à ses convictions. Si vous n’arrivez pas à comprendre cela, je peux rien faire pour vous

      3. « Taubira restera l’un des ministres de la justice la plus libérale de la 5ème » vous fumez quoi ? Je crois que vous ne savez pas ce qu’est le libéralisme et que vous ne connaissez pas Taubira. Comment peut dire une telle énormité ? Taubira s’est opposé à la loi Macron et à la politique réformiste et social libérale du gouvernement (je suis d’accord pour dire que la politique en question n’a pas grand chose de réformiste, c’est juste quelques réformettes qui sont plus des opérations de communication qu’autre chose). Taubira fait clairement partie de l’aile gauche de la gauche. Elle s’oppose à ce que la gauche se réforme pour devenir plus pragmatique (et plus libéral). Je trouve incohérent pour un libéral « de gauche » qui veut justement que la gauche devienne plus libéral de soutenir quelqu’un qui s’oppose à cela. Pas très logique.

        « Vous accusez Taubira de tous les maux du pays mais vous savez comment fonctionne la 5ème République avant de cracher dans la soupe? » Il faut apprendre à lire. Moi, en lisant Astérix, j’ai jamais lu cela. Il faut arrêter d’extrapoler. Je ne pense pas que vous lisez dans les pensées d’Astérix.

        « vous savez comment fonctionne la 5ème République avant de cracher dans la soupe? » Je ne vois pas qu’est ce qui vous permet de dire qu’Astérix ne connait pas le fonctionnement de la 5 république.

        « Vos commentaires sont une suites de poncifs plus ridicules les uns que les autres, ça en est affligeant » Parlez pour vous.

        « Vous n’êtes qu’un idéologue et doctrinaire » Je crois que vous parlez de vous même.

        « Hollande et Valls ont le premier et dernier mot sur la politique judiciaire et pénale, les ministres sont la pour exécuter et proposer tant qu’il y concordance avec la ligne présidentielle donc aller vous plaindre aux personnes concernées au moins » Taubira a démissionné car elle n’était pas d’accord avec la ligne du gouvernement. Si elle défendait les libertés, elle aurait démissionné au moment où la loi sur le renseignement ou autre loi liberticide passait, ce qu’elle n’a jamais fait. Alors qu’elle a donné bcp d’énergie pour combattre la déchéance de nationalité, elle n’a jamais fait cela pour la loi sur le renseignement. Si elle était une fervente défendeuse des libertés, elle aurait mis un peu plus d’énergie pour combattre la loi sur le renseignement (et les autres mesures liberticides). Taubira bénéficiait d’une immunité que n’ont pas les autres ministres, elle avait une liberté de parole bcp plus grande que les autres ministres. Elle pouvait critiquer l’action du gouvernement sans risquer d’être virée.
        En plus, vous êtes vraiment de mauvaise foi pour nier le fait que les ministres ont un certain poids sur la politique fait par leur ministère. C’est le jeu politique. Plus un ministre a de l’influence politique, plus il peut influencé la politique de son ministère. Il est clair que les réformes de justice pénale sont le fait de Taubira. D’ailleurs, justement comme ce n’est pas elle qui décidait de tout, ses réformes ont été  » atténués « , elles ont été rendus moins laxiste. Si c’est elle qui avait décidé de tout, ses réformes auraient été bien pires.
        Entre la manière dont fonctionne sur papiers les institutions et la manière dont fonctionne dans la réalité les institutions, il y a une grande différence. Ce qui compte c’est la réalité, pas la théorie.

        1. Décidément vous n’avez visiblement rien compris de mon commentaire et c’est vous qui êtes bloqué sur la théorie et le libéralisme.
          Voyez vous quand je dis que Taubira et sans doute la ministre la plus libérale de la 5ème république je ne compare pas ses idéaux et son bilan par rapport au libéralisme en tant que philosophie et théorie politique mais par rapport aux ministres qui l’on précédé.
          Je sais très bien que Taubira s’est opposé à la loi Macron et certains dispositifs qui lui parrassaient renier des valeurs de gauche pas la peine de me faire un récap,
          d’ailleurs qui êtes pour me dire que je ne connais rien du libéralisme et de madame Taubira?
          Votre applomb suggèrerait il que vous êtes enseignant ou travailler dans ce domaine?
          Le cas contraire je vous conseillerai une plus grande modestie.

          1. « Voyez vous quand je dis que Taubira et sans doute la ministre la plus libérale de la 5ème république je ne compare pas ses idéaux et son bilan par rapport au libéralisme en tant que philosophie et théorie politique mais par rapport aux ministres qui l’on précédé » J’avais compris cela et je vois pas en quoi vous avez raison.

            « Votre applomb suggèrerait il que vous êtes enseignant ou travailler dans ce domaine? » Absolument faux.

            1. ou ai je dis que j’ avais raison?j’ ai seulemnt avancé mes opinions et arguments

  16. Ce libéral de gauche il incarne ce qu’on désigne comme »Bobo ».
    Mr Michel Faure voudra bien me pardonner ,Lénine aurait dit un »idiot utile »…
    Ps: Le libéralisme fut historiquement de gauche face aux pouvoirs réactionnaires…
    Depuis,gauche ou droite il faut juger sur »pièce ».

  17. Quand aux peines alternatives à la prison, cela fait longtemps que de tels peines sont préconisés dans la plupart des pays d’Europe.
    On les a mis en place et on s’est rendu compte que ces peines alternatives ont des limites ce qui explique que l’emprisonnement reste la peine principal dans les pays européens malgré la mise en place de tels peines.

    Le fait de dire que la prison n’est pas la solution, qu’il faut trouver des alternatives est surtout une excuse pour étendre et promouvoir l’inexécution des peines. Bcp de pays ont mis en place de tels procédés par le passé (ne pas exécuter les peines de prison en dessus d’une certaine durée: par exemple deux ans) et cette politique est un échec, elle donne aux criminels un sentiment d’impunité. Les criminels vu qu’ils savent que les peines ne sont pas exécutés, commettent encore plus de délits et de plus en plus grave. Et puis, vient un moment où ils sont condamnés à de lourdes peines. Voilà pourquoi bcp de pays essayent de limiter maintenant l’inexécution des peines. La France avec Taubira est l’exception.

    Un vrai libéral est pour que les lois soient appliqués et que les peines soient exécutés car c’est le principe même de l’état de droit et de l’état libéral. Or, l’action de Taubira c’est la non exécution des peines ce qui est contraire au libéralisme.

    Quand à l’efficacité de la prison, certaines études n’ont montré qu’une faible relation entre le taux d’incarcération et le taux de criminalité violente. Un professeur de l’Université de Chicago a découvert la raison. Beaucoup d’individus violents ont été envoyés dans hôpitaux psychiatriques et des asiles, surtout depuis le milieu du siècle dernier. Ainsi cela n’apparait pas dans le taux d’incarcération. Mais si l’on prend en compte ces personnes envoyés dans des hopitaux psychiatres, il y a une forte relation entre taux d’homicide et incarcération/envoi dans des hopitaux psychiatriques. plus le taux d’homicides augmente, plus l’incarcération est faible. au contraire, plus l’incarcération est forte plus le taux d’homicides diminue
    http://www.law.uchicago.edu/files/files/institutionalized-final.pdf

  18. « La privation systématique de la liberté, quel que soit le délit commis, est pour un libéral le contraire de la justice » La liberté implique la responsabilité. Le libéralisme s’oppose au laxisme judiciaire. Il est normal dans le libéralisme qu’une personne commettant un délit soit puni pour son acte. La punition peut très bien être une privation de liberté cela n’est en rien contraire au libéralisme. L’auteur ferait bien de (re)lire les auteurs libéraux classiques et de lire Beccaria et Bentham.
    On ne peut pas mettre sur le même pied une mesure liberticide visant un honnête citoyen et une mesure liberticide qui n’est que le résultat de l’action d’une personne qui a violé la loi en commettant un délit pénal.

    1. Petit rappel, Jeremy Bentham est un penseur libéral qui est fondateur (avec Beccaria) de la pensée pénal classique (le Code pénal est largement issu de la pensée (néo)classique avec toute fois des influences d’autres écoles de pensée)

  19. « son amour de la liberté » on voit que l’auteur prends vraiment ses désirs pour des réalités, qu’il se renseigne sur Taubira. Taubira est surtout portée par un amour de l’égalité et non pas de la liberté. Elle place l’égalité au dessus de tout (y compris de la liberté)

  20. Le classement sans suite des violences volontaires avec ITT < 5 jours, par les procureurs avec la confusion entre victimes faisant l'objet d'une convocation comme coupable, puis si elles se rebiffent avec leur refus de classement, une procédure qui aboutit au même résultat sauf qu'elles sont redevenus victimes avec cependant l'impossibilité d'obtenir les dédommagements puisque elles sont déboutées avec la caisse d'assurance maladie de toute procédure civile !
    Il semble que la pédanterie soit bien loin du libéralisme. Toutes ces généralités oiseuses sur les actions et prétentions de ceux qui nous gouvernent sont déconnectées de toute sagesse ou embryon de pertinence.
    Je vous suggère en bon libéral, que les individus victimes présentent les factures de soins, optiques, dentaires, aux complices des coupables dont madame Taubira puisque tout ce joli monde ne fait qu'obéir a ses instructions ! Ou qu'en simple égalité on lui casse la gueule, et que l'on classe l'affaire sans suite.

  21. Libéral de gauche ne serait-il point un oxymore ? Mince , je suis adhérent au PLD et ne savait pas que l’on pouvait être libéral et à gauche . Aurélien Véron m’expliquera , là , je suis largué !

    1. ne savaiS pas , veuillez m’excuser !

  22. « une règle éminemment libérale : la même loi pour tous »

    Absolument pas d’accord, la règle libérale, c’est la même liberté pour tous. La même loi pour tous, c’est la règle socialiste, c’est à dire exactement l’inverse : le libéralisme parle de liberté, pas de loi…

    Je me demande comment on peut être membre du bureau national du PLD et sortir des sophismes pareils…

    La loi Taubira sur le mariage pour tous ne décrète absolument pas la liberté de s’unir, elle décrète les conditions qui régentent l’union, un privilège et une réglementation de plus.

  23. Le problème Taubira n’est pas l’instauration d’une justice spécifique pour les mineurs (une bonne idée) ou la disparition des peines planchers (qui n’a en effet aucun sens).
    Le problème Taubira, c’était sa politique en faveur d’une justice la moins punitive possible. Une justice « Ile aux enfants » qui ne peut donner que des résultats catastrophiques pour la vie en société.

  24. Mme Taubira est une boute-feu idéologue qui a profondément heurté divisé la société. Sa conception de » la justice (écoute de Sarkozy, intrication politique dans la justice à la carte) est plus que désolante.
    Il faut être idéologue et aveugle pour l’admirer !

  25. TOUT EST DIT:

    Ancien journaliste et correspondant étranger de l’Agence France Presse et de Libération, puis grand reporter au service Monde de L’Express, Michel Faure a également collaboré au Monde, au service français de la BBC, à Politique Internationale et au Canard Enchainé

    1. Il s’est donc trompé de parti et devrait prendre sa carte au PS .

  26. Le PLD me semblait pas très net mais là il vient d’en prendre un coup.

    1. Et oui paradoxalement les libéraux français restent éternelement une force de critique et non de proposition en même temps il suffit de voir les commentaires pour comprendre l’orthodoxie inepte de certains.
      A croire que sur ce site on ne peut etre que libéral de droite?
      Et quand je vois certains dirent que le libéralisme et ni de droite ni de gauche et troller l’auteur de l’article.
      Au final vous faites exactement ce que vous dénoncez chez tous vos opposants politiques, sectarisme, idéologie.
      Rand Paul a fait 4% au caucus de l’ Iowa, en france la barre des 1% ne serait même pas atteinte.
      De toute manière plus une crise politique s’aggrave plus les valeurs se substituent aux enjeux.
      Les mêmes qui se qualiefaient de libéraux hier sont les conservateurs ou les Etatistes d’aujourd’hui.

      Pale rider: pourquoi c est interdit intellectuelement de se revendiquer libéral et de gauche? Le libéralisme en tant que philosophie politique a comme finalité les libertés des individus et la garantie de ces dernières contre l’arbitraire étatique et juge donc toute organisation politique à l’aune de celle ci.
      Sauf que dans la pratique de la politique et du pouvoir le libéralisme est une sorte d’axe sur lesquels les gens se placent avec une orientation soit progressiste soit conservatrice.
      La théorie politique bannit la recherche de l’absolu et de la finalité car ontologiques.
      Or ontologiquement la philosophie libérale est anti-politique.
      D’aileurs la plupart des intellectuels libéraux et libertariens actuels ou de la fin du 20ème siècle, mélangent volontairement théorie et idéologie, philosophie politique et philosophie morale, politique et éthique
      Bref c’est un retour à l’aristotélisme ou ontologie et épistémologie sont liées et l’un prime sur l’autre , approche téléologique et normative incompatible avec la réalité des pratiques.

      1. Sauf , Lazarius , que jamais , au grand jamais , aucun parti de gauche , fût-il modéré , ne prônera une réduction de pouvoir de l’Etat . Toujours ils se sentiront obligés de faire votre bien de force , chercheront à réglementer tous les pans de votre vie en usant et abusant de lois toujours plus liberticides et se mêleront de votre vie privée , c’est plus fort qu’eux . Ils savent mieux que nous ce qui est bon pour nous , nous , nous sommes trop bêtes pour le savoir . Sans compter leur rouerie habituelle , par ex le terrorisme qui a bon dos pour limiter le cash .
        Vous ne pouvez , car c’est antinomique , être libéral et de gauche . C’est un oxymore. Pour la gauche , l’individu et la liberté individuelle n’existe pas et , au vu de leur idéologie , n’est pas souhaitable . Pour cette doctrine , il existe seulement , comme je l’ai déjà écrit , une super-entité collective , une espèce d’égrégore appelée collectivité . Le collectivisme , valeur ( lol ) de la gauche , en est le ciment .
        Au fait , votre dernière phrase est verbeuse : je suis sûr que même Heidegger ne l’aurait pas comprise …

        1. Si vous considérez que être de gauche=collectiviste, liberticide, et égalitariste soit mais j’ai bien peur que vous ayez une vision très étriqué et dogmatique de la gauche, bref vous avez l’air de ne pas y connaitre grand chose… et pourquoi être de gauche signifierai forcément être encarté ou adhérer à un parti de gauche?Quelle pauvreté intellectuelle…
          En général j’ai la plus grande méfiance envers les gens comme vous qui énonce des affirmations comme parole d’évangile

        2. Pour ma dernière phrase il s’agissait plus de la démarche des libéraux contemporains qui reprennent Aristote à leur compte mais de manière très artificielle.
          L’incompréhension n’est pas un justificatif de l’inculture

        3. vous ne comprenez la signification des termes ontologie, épistémologie et téléologie?
          Ouvrez un bouquin c’est plus efficace que de dénigrer bêtement

      2. « Rand Paul a fait 4% au caucus de l’ Iowa, en france la barre des 1% ne serait même pas atteinte » Votre comparaison est totalement absurde. Le cacus n’est pas une élection c’est une primaire d’un parti. En plus, si Rand Paul est le plus libéral des candidats, d’autres candidats sans être libéraux ont des programmes plus au moins libérales. Cruz est peut être un ultra conservateur mais sur le plan économique, il est plutôt libérale.

        « Les mêmes qui se qualiefaient de libéraux hier sont les conservateurs ou les Etatistes d’aujourd’hui. » ha bon ? En général, c’est plutôt des gens de gauche (libertaire) qui n’ont pas grand chose de libérale (à part sur le plan des moeurs) qui deviennent conservateurs ou qui devienent à droite. L’inverse est bcp plus rare. Bcp d’intellectuels de droite ou conservateurs en France viennent de la gauche.

        « A croire que sur ce site on ne peut etre que libéral de droite? » Attention à ne pas confondre le site (et les articles) et les gens commettant. Par exemple, ce site défends l’immigration libre (une utopie dangereuse) mais la plupart des commentateurs se rendent bien compte de l’absurdité de cette idée.

        « il suffit de voir les commentaires pour comprendre l’orthodoxie inepte de certains » Pour une fois, je suis d’accord avec vous. Là où vous avez tort: c’est que pour vous, on critique Taubira et on ne l’aime pas c’est que l’on est idéologue. Or, je suis désolé mais si on est de droite ou libéral conservateur, il est normal que l’on aimes pas Taubira. Vous pourrez au moins reconnaitre que c’est une personne clivante. Par son intolérance, son sectarisme et son arrogance, on ne peut que détester cette femme si on est de droite ou libéral conservateur. Moi, je reconnais parfaitement que l’on puisse détester certaines personnalités de droite clivante. Par exemple, Cruz aux USA jamais je ne reprocherais à un démocrate ou à un progressiste de le hair étant donné son sectarisme et le fait que c’est un idéologue ultra conservateur. Jamais je n’accuserais quelqu’un d’être idéologue car il n’aimes pas Cruz. Votre phrase « une femme intellectuelle de conviction qui aura défendu ses idées » s’applique parfaitement à Cruz (à part le fait bien sûr que lui est un homme).
        Justement c’est parce que je suis pragmatique que je soutiens la droite. Je me rends bien compte que jamais un programme totalement libérale ne sera appliqué, que jamais un parti parfaitement libérale arrivera au pouvoir et que jamais la France ne deviendra parfaitement libérale. Par contre, je pense possible que des réformes plutôt libérales soient menés en France. je pense possible que la droite devienne comme les droites d’autres pays plutôt libéral. Si vous comparez la droite francaise avec les autres droites européennes, la droite francaise est bien moins libérale économiquement parlant que bcp d’autres droites. J’ai l’impression que la droite francaise est en train de devenir plus libérale qu’avant (sans être libérale pour autant). Bien sûr, il faut voir comment les discours plutôt libéraux se traduiront dans les faits. Je soutiens des gens comme Fillon, Le Maire, Mariton qui sans être libéraux ont des idées plutôt proches du libéralisme.
        C’est parce que je suis réaliste que je comprends l’impossibilité d’une gauche libérale (maintenant, libre aux gens comme Michel Faure d’essayer de créer un tel mouvement, c’est juste que je crois le combat perdu d’avance), la gauche ne deviendra pas libérale.
        Je suis parfaitement au courant que dans certains pays (allemagne, nouvelle zélande, canada,…) c’est la gauche qui a menée des réformes libérales. Mais c’était tjs le même scénario : le pays est ruiné par le socialisme, la gauche au pouvoir est au pieds du mur et elle décide de faire preuve de pragmatisme et de faire des réformes plutôt libérales pour éviter la faillite. En France, quand je vois la gauche francaise, je ne pense pas cela possible. J’ai parfaitement conscience qu’au sein même de la gauche, il y a de nombreuses personnes (ministres,…) qui comprennent la gravité de la situation en France et ui comprennent la nécessité de réformes libérales mais il n’y a personne pour les appliquer car personne n’a le courage. Il y a une partie de la gauche qui est profondément dogmatique et arriéré (peu de mouvements de gauche en Europe sont aussi arriérés). Or cette partie de la gauche n’acceptera jamais de telles réformes et cela créerait une scission et une division à gauche.
        En Italie, Renzi sans être libéral, a mené des réformes plutôt libérales et il est sans doute plus libéral que quelqu’un comme Berlusconi (pourtant, de droite). Peut être que si j’étais italien, je soutiendrais la gauche. On pourrais citer d’autres pays. Mais globalement, on peut dire que la droite est plus libérale économiquement que la gauche (bien sûr, cela ne veut pas dire que la droite est libérale économiquement pour autant et le degré de libéralisme économiquement de la droite varie très fort d’un pays à l’autre).
        C’est par pragmatisme qu’aux USA, je soutiens Rubio car lui seul est capable de battre Clinton (alors que depuis que Rand Paul a abandonné, le plus libéral d’un point de vue économique est Cruz). Si j’étais un idéologue, je soutiendrais Cruz (même si je ne suis pas fan de ses idées très conservatrices, il est économiquement plutôt libéral). De plus, même si par miracle, Cruz était élu, il est bcp trop sectaire pour être président des USa, il est incapable de faire des compromis contrairement à Rubio capable de faire des compromis.

        PS: il y a plusieurs jacques sur ce site. Je ne suis ni jacques le paien ni le jacques qui a écrit les deux commentaires : celui commencant par « Sauf , Lazarius , que jamais , au grand jamais…. » et celui disant: « Libéral de gauche est un oxymore . C’est comme dire que les socialistes protègent les libertés individuelles ».
        Tous les autres commentaires de jacques c’est moi. Même si j’ai pas écrit ces deux commentaires, j’y souscris pleinement.

        1. ah bah voilà enfin de l’argumentation sensée! c’ est pourtant pas difficile que d’opposer schématiquement les idées et courants.
          Je partage l’avis contraire néanmoins mais bon chacun c’est opinions et convictions pourvu que les arguments tiennent la route 🙂

    2. Je suis adhérent au PLD mais ne connaissais pas ce monsieur . Je suis déçu !
      Au fait , Sam , les commentaires ci-dessous , signés simplement Jacques , sont de moi . Je précise ceci car il existe plusieurs  » Jacques  » sur ce forum .

  27. bon , comme quoi il y a de tout dans la famille libérale. Voici donc le nouveau cru : le libéral de gauche .Il est pour la liberté de l’état , pas des citoyens .

    1. Libéral de gauche est un oxymore . C’est comme dire que les socialistes protègent les libertés individuelles .

      1. être de gauche= socialiste=communiste=dictature,
        et vous me traiter de doctrinaire vous manquer pas de ridicule dans vos propos vous?
        Que faites vous au PLD?
        Vous êtes un petit dictateur intellectuel mal dans sa peau on dirait

        1. @lazarius Si vous êtes si dégoûtés par les libéraux, alors que faites vous içi?

          1. je ne suis pas dégoûté par les libéraux j’observe juste que les gens utilisent la même rhétorique que dans n’importe quel autre courant d’idée qu’on peut retrouver dans n’importe quel journal lambda

  28. >Le mariage gay ne fut en réalité que le rétablissement bienvenu d’une règle éminemment libérale : la même loi pour tous.

    Vous avez tort et en plus vous me discriminez: je suis déjà marié et je voudrais épouser une seconde femme, de préférence de ma propre famille proche.

  29. Elle est bonne celle-là.

    « Elle a défendu, hélas sans succès, le retour de la spécificité de la justice pour les mineurs » Je vois pas bien ce que cette position a de libéral ou de non libéral.
    « Elle a porté le projet de loi sur le mariage gay, adopté en avril 2013, et qui avait soulevé une opposition vive, venue des conservateurs de la droite et des milieux religieux. Cette réforme ne fut en réalité que le rétablissement bienvenu d’une règle éminemment libérale : la même loi pour tous. »
    La loi était la même pour tous avant la réforme de 2013. On interdisait pas aux homos de se marier, fallait simplement qu’ils le fassent avec quelqu’un du sexe opposé, c’est quand même pas compliqué. Jack Lang a pas tendu le mariage pour tous pour se marier et faire des gosses.
    « réforme pénale qui a eu l’immense mérite de supprimer les peines plancher instaurées sous Sarkozy » La peine n’avait rien de plancher puisque le juge pouvait décider d’appliquer le plancher ou non. Et il me semble que ça ne concernait que la récidive »
    L’ancienne Garde des sceaux a également réussi avec « la contrainte pénale » à imposer l’idée qu’il existe d’autres options que le « tout carcéral » pour punir les délinquants. Je lole, la France un pays tout carcéral avant Taubira : nbre de prisonniers en France pour 100 000 habitants : 100. Nbre de prisonniers aux états unis pour 100 000 habitants : 740. Bon, on me dira qu’en Suisse c’est 69 pour 100 000…

    Quant à la déchéance de nationalité, franchement, tout le monde s’en fout, y compris les libéraux.

  30. Ho la la la la la la,
    Quel discours de soutien à taubira démago et décalé de la réalité! On se croirait sur libé ou télérama.

    La réalité, c’est que bien souvent les petits délinquants ne risquent rien, que jamais ils n’effectuent leurs peines en totalité ou réparent le préjudice causé, et que ce faisant, la peur du gendarme n’existe plus et les incivilités (puisqu’il ne faut plus parler de délits) explosent.

    C’était déjà le cas sous Sarkozy, et taubira n’a rien amélioré.

    Justice et sécurité sont un des piliers essentiel des fonctions étatiques pour un libéral.
    Alors c’est vrai que c’est difficile quand le budget de l’état est pour 60% consacré à l’enseignement et la dette, ou qu’il est réclamé à chaque français le double que pour la justice, en redevance tv !

  31. Voici un excellent texte écrit par Marc Crapez sur Taubira:
    « Ce ressentiment anti-occidental qui n’a cessé de polluer l’action de Christiane Taubira au gouvernement
    Contrairement à ses déclarations sur ses préoccupations « sociales », elle n’aura guère œuvré qu’en faveur des appartenances sociétales.
    La démission de Christiane Taubira souligne une singularité française. Nulle part ailleurs qu’en France, un ministre de la Justice ne serait resté en place après avoir désavoué une loi, en l’occurrence la déchéance de nationalité, qu’il est censé défendre !
    La seconde remarque qui vient à l’esprit est qu’on ne voit pas très bien pourquoi elle met dans la balance le droit et l’éthique dans son tweet de démission. On en viendrait à s’interroger sur le côté prétentieux dont l’accuse Philippe Bilger. Et le fait qu’elle soit restée en place parce que le gouvernement avait peur de s’en séparer montre l’interférence de considérations électoralistes dans la conduite de l’Etat.
    Car ce qui suscitait l’opposition tient largement à sa personne. Pas à la couleur de sa peau, puisque Rama Yade et d’autres personnalités en vue n’avaient jamais suscité de rejet. Contrairement à une Michele Obama, Taubira ne s’est jamais départie des travers de son militantisme de jeunesse, qui sous-tendait un certain ressentiment anti-occidental issu du tiers-mondisme offensif des années 1960.
    Contrairement à ses déclarations sur ses préoccupations « sociales », elle n’aura guère œuvré qu’en faveur des appartenances sociétales. Loi mémorielle contestée en ce qu’elle entrave la recherche la plus érudite sur les traites négrières. Mariage pour tous réclamé par des groupes de pressions qui n’émanent pas de tout l’éventail des catégories socio-professionnelles.
    L’icône des bobos est intimidante. Il était reçu de s’extasier sur ses citations un peu téléphonées de tel ou tel écrivain. Il était blâmable de paraître au courant d’un démêlé judiciaire de son fils. L’hebdomadaire Marianne vient d’essuyer son courroux, et celui d’un autre organe de presse, pour avoir révélé que la ministre occupait un logement à tarif préférentiel. Sur LCP, invité à commenter la démission, le modéré Georges Fenec a tôt fait, pour un brin d’ironie, de se voir accuser de propos « insultant ».
    La ministre, qui avait la réputation d’être cassante avec ses collaborateurs, s’était laissé ostensiblement filmer se rendant au travail à vélo, avec une complaisance qui rappelle la Deux-chevaux de Laurent Fabius, 30 ans auparavant. Cette simplicité affichée, conjuguée à un verbe haut, n’est pas sans rappeler les manières plus ou moins populistes de leaders politiques qu’elle a côtoyés, comme Tapie et Montebourg, autre démissionnaire avec fracas. »

  32. Les archives ont été broyés en partant, ce n’est pas du tout louche. http://www.marianne.net/les-conseillers-taubira-ont-broye-leurs-archives-partant-100240338.html
    Pq s’amuser à broyer des archives si ce n’est que l’on a des choses à se reprocher ?

Les commentaires sont fermés.