La guerre est-elle déclarée entre BFM TV et l’Exécutif ?

Publié Par Le Parisien Libéral, le dans Médias

Par le Parisien libéral.

Entre les chaînes d’information et l’Exécutif, la guerre est déclarée, nous disait L’Opinion hier matin.


Décryptage : La guerre entre les chaînes d… par Lopinionfr

Si vraiment cette hypothèse se vérifie, alors c’est que la majorité actuelle touche le fond. Critiquer les médias… Apparemment, Hollande et son équipe n’ont pas compris où ils mettaient les pieds.

Sarkozy avait beaucoup de défauts, ils ont été fréquemment commentés par Contrepoints et sur mon blog. Mais ces défauts n’auraient-ils pas pu passer inaperçus dans un monde sans Facebook, Twitter et BFM TV ? Ou, à une autre époque, le cancer de François Mitterrand, la francisque, le passé trouble à Vichy, la fille cachée avec une maîtresse officielle auraient-ils pu rester ignorés des Français dans le monde dans lequel nous vivons actuellement ?

imgscan contrepoints 2013-2300 guerre à l'infoC’est drôle, les politiciens de gauche comme de droite sont toujours prêts à demander de la transparence : le fisc a accès aux comptes en banque de chacun, les citoyens ont l’obligation de se soumettre aux contrôles de police si requis, la police peut aller demander à la RATP quels trajets le titulaire d’un Pass Navigo a effectué, la DCRI a accès aux connections internet et mots de passe de chacun, la vidéosurveillance qui quadrille nos rues est présentée comme une mesure de sécurité, chacun doit ouvrir son sac à dos ou sac à main sur demande dans le cadre de Vigipirate, en revanche, quand un média pose une caméra derrière un ministre, alors c’est du populisme. Enfin, en France uniquement, car quand c’est en Syrie ou tout autre pays du tiers monde, c’est normal !

Ce n’est pas qu’entre les chaînes d’information, notamment BFM TV, et l’Exécutif que la guerre est déclarée, c’est entre le peuple, y compris « de gauche », et l’État que le feu couve : les enseignants qui ont compris trop tard ce que la réforme des rythmes scolaires voulait dire, les ouvriers qui ont réalisé ce que la défiscalisation des heures sups signifiait, les Bretons qui ont ouvert le front de la révolte fiscale, et même les élus socialistes comme la marseillaise Samia Ghali, la France entière se réjouit de l’existence de BFM TV et des médias en ligne !

Donc, face à un exécutif qui veut s’attaquer au thermomètre BFM plutôt qu’à la fièvre de la destruction systématique de l’économie française, du manque de cohérence gouvernementale, de l’absence de ligne politique claire, continuons à regarder toujours plus nombreux les chaines du groupe BFM. En plus, elles apportent la preuve qu’il est possible de faire de la télévision sans redevance TV. Pendant que Sophia Aram coule France 2, Nicolas Doze gagne des centaines de milliers de fans tout en les informant sur la situation du pays !


Nicolas Doze (BFMTV),

Nicolas Doze (BFM TV), dans l’émission « Salut les terriens », le 19 octobre.

Samedi 19 octobre, Thierry Ardisson recevait dans son émission « Salut les terriens » sur Canal+, le ministre de l’Économie et des Finances Pierre Moscovici, et le journaliste Nicolas Doze. À la question de l’animateur « Vous pensez que c’est l’Europe qui nous impose sa politique et qu’on n’a pas grand-chose à faire ? », le chroniqueur éco de BFM TV attaqua bille en tête le ministre :

Ce n’est pas l’Europe qui nous oblige à faire un pas en avant, un pas en arrière systématiquement. Ce n’est pas l’Europe qui nous oblige à balancer des bobards dans la tête des gens. Ce n’est pas l’Europe qui nous oblige à dire que neuf Français sur dix échapperont à la hausse d’impôts. Ce n’est pas l’Europe qui oblige le président de la République François Hollande à dire : « Je vais baisser la TVA qu’a laissée Nicolas Sarkozy. » Il a laissé une TVA à 19,6 et on l’augmente en janvier. (…) Ce n’est pas l’Europe qui nous oblige à dire qu’on baisse les dépenses publiques alors qu’on ne fait que réduire la progression des dépenses publiques. Ce n’est pas l’Europe qui nous oblige à dire qu’on n’augmente les impôts des ménages que de trois milliards d’euros alors qu’on les augmente de dix milliards d’euros, la même hausse subie en 2013. À un moment, il faut avoir un peu de cohérence et d’honnêteté dans ses propos. (…) C’est le concours Lépine de l’amateurisme et de l’improvisation.

Pierre Moscovici en est resté sans voix.


Sur le web.

  1. Merci Nicolas Doze

    1. Doze va se prendre un contrôle fiscal. Ca va pas louper.

      1. Dans quelques temps, BFM BS subira les foudres du CSA à un titre ou un autre (suppression des canaux de diffusion), NextRadioTV va se faire redresser par quelque inspecteur fiscal aux ordres… La social-démocrassie dans ses œuvres, quoi !

  2. Le « moment » Moscovici fut en effet grandiose. Et en bon neuneu socialo il n’a pu répliquer que sur le terrain moral, gnangan, et ramenant le tout aux méchants patrons.

    Un vrai môme pris en train de fumer dans les toilettes du collège.

    Toute la veulerie du personnage en 5 minutes, lorsqu’il fut mis littéralement à poil par un Doze qui avait superbement écrit sa sortie (comme une chronique)… aucune improvisation.

    Ministre de l’économie ? A la place, un rien, désarçonné, un grand vide.

    Bref, une sacrée opération à coeur ouvert… qui donne « tout à voir ». Bref du prophylactique lourd.

    Maintenant ne nous emballons pas…. BFM (comme chaîne d’info) est médiocre. Enfin c’est de la téloche quoi. Il ne faut pas en attendre des miracles.

    Doze est bon. C’est un individu.

    1. Un seul individu peut avoir plus de pouvoir que tout un peuple. Jésus ou Boudha par exemple.
      Pour moi Nicolas Doze c’est le Jésus de la France, notre messie….mais si !

    2. Il n’est pas impossible également qu’en « off » Doze ait déjà eu à débattre avec Moscovici. Or Doze a déjà raconté à mainte reprise que souvent ces politiciens se disaient d’accord avec ses arguments mais faisaient politiquement le contraire de ce qu’ils pensaient. Et peut-être que Moscovici en faisait parti et que Doze le sachant de mauvaise foi, il s’est tout simplement permit de lui rentrer dans le lard.

      Un extrait de cela à partir de 21 mn 08 :
      http://www.dailymotion.com/video/x14vv35_bfm-les-experts-la-france-coule-depuis-40-ans_news

    3. Non seulement la « sortie » était préméditée, mais son anaphore sur l’Europe renvoyait furieusement la balle à celle du ridicule et vaniteux « Moi Président » du Grosflop.
      Une belle « Doze » de réthorique bien sentie fait toujours son effet.

  3. Même sans média nous savons lire et voir que les impôts augmentent, ainsi que le chômage, que la répression routière est liberticide et de plus en plus injuste sans nuance et malhonnête. Et qu’au final ça sent la catastrophe annoncée.

  4. Une petite dose de réalité pour un Moscow vicié, c’est toujours bon à prendre.

    Ce n’est pas la première fois que Nicolas Doze fait preuve de bon sens, mais c’est d’autant plus agréable lorsque c’est face à quelqu’un qui se croit compétent.

    Merci Nicolas 🙂

  5. Hélas oui, Nicolas Doze est seulement un individu mais pourvu qu’on nous le laisse !

  6. Pas de video? impossible de la trouve sur youtube!

    1. Bizarrement on ne trouve la vidéo que sur youtube-like russe: http://rutube.ru/video/2074d6cbbd2f6688df934d0c8330950f/

      1. c parce que canal+ fait supprimer ses videos de youtube

      2. Elle n’est plus disponible sur ru qui indique qu’elle n’est plus disponible pour notre zone géographique…

      3. Ouep, ladite vidéo est bien sûre censurée en France soviétique. Vraiment, le pouvoir Hollandien n’a plus grand chose à envier à celui de Staline…

    2. Non, la vidéo n’est pas sur youtube, mais elle est là : http://www.jolpress.com/nicolas-doze-critique-vertement-politique-pierre-moscovici-thierry-ardisson-salut-les-terriens-article-822495.html

      Je ne pense pas que la sortie de Nicolas Doze était écrite, elle était improvisée. Mais comme il écrit sur le sujet une chronique quotidienne, forcément le discours est rodé et a un gros impact.

      Et là je dois dire qu’avec ce petit instant de télé on a une idée du service que rendraient nos médias s’ils comptaient plus de gens qui savent de quoi ils parlent et qui ne se pissent pas dessus devant les membres du gouvernement.

      Depuis ma naissance il y a pas tout à fait trente ans, je n’avais jamais vu un journaliste s’en prendre sur ce ton à un ministre en exercice. Jamais. On ne parle habituellement comme ça qu’aux Le Pen dont on n’a rien à craindre. Mettre une telle branlée verbale à un des hommes les plus puissants du gouvernement, c’est du jamais vu pour ma génération. Alors bravo Nicolas Doze, continuez comme ça. Et j’espère que d’autres jeunes journalistes, ne serait-ce que par intérêt (cela permet quand même de se faire une sacrée pub) suivront l’exemple.

    3. vois sur canal + à salut les terriens

  7. Bravo Nicolas Doze.
    J’espère qu’il continuera. BFM est le seul média qui ose analyser et donner un avis. Les autres médias ne sont que des rapporteurs de dépêches AFP.

  8. Nicolas DOZE se permet une attaque frontale face à un ministre car il n’appartient à aucune église de la sphère politique, d’où l’indépendance de ces propos.
    Mais il connait surtout très bien ses sujets et il dispose d’une bonne culture économique et il est aussi intelligent, a contrario nos hommes politiques, quelque soit leur cursus, sont majoritairement des bureaucrates.
    Je tiens à souligner que BFM TV a aussi de très bons journalistes comme stéphane Soumier qui sont percutants et loin des petits soldats comme Elise Lucée ou des danseuses d’opérettes bombardée journaliste pour avoir couché comme Chazal.
    Le pouvoir politique, quelqu’il soit ne comprend pas la mondialisation, la liberté des nouveaux médias et donc la concurence à venir de l’offre politique, alors le visage de moscovici devant les arguments de NIco, me font un peu l’effet des visages des CAUCESCU devant les bras levés et les sifflets de la population.

    1. Toujours sur BFM, j’ai un faible (dans tous les sens du terme) pour Apolline de Malherbe qui dépote pas mal quand elle s’y met :

      http://www.bfmtv.com/video/bfmtv/politique-2012/politique-premiere-triomphe-merkel-une-triple-gifle-hollande-23-09-147824/

  9. Nicolas Doze est un excellent chroniqueur éco, en tout cas l’un des rares (le seul?) à avoir une grosse sensibilité libérale à la TV. Et en dehors de ça il ne manque pas de qualité.
    Pas étonnant que les avis sur lui soient aussi clivés (cf. commentaires sur le FB de BFM TV et ailleurs).

    On sent que Moscovici n’est pas habitué à se faire tancer de cette manière

    1. Il devrait pourtant, il s’est carrément fait huer lors d’un congrés d’économiste et a déclenché leur hilarité par ses propos.

  10. J’adore Nicolas Doze. Certainement l’un des seuls journalistes que je respecte en France (avec 2 ou 3 personnes de BFM TV)
    Nicolas, si tu lis ces lignes, merci pour ton travail et ta rigueur.

    Un grand, un énorme, un gigantesque bravo pour toi 🙂

    1. Pareil, je regarde son émission Les Experts dès que j’ai le temps …

  11. L’émission de Nicolas Doze, « Les Experts » sur BFM Business (à ne pas confondre avec BFM tout court) est devenue la seule que je regarde tant toutes les autres mentent à longeur de temps.
    D’ailleurs, il y a un (ou deux) jours, un grand libéral allemand, Markus Kerber disait de Moscovici « qu’il n’avait pas la capacité pour remplir un tel poste ».
    Confirmation donc, s’il en était besoin, du fait que nos dirigeants sont nullissimes.

    1. Il est clair qu’à l’UMP nous aurions d’autres hommes politiques d’une autre envergure que Moscovici à proposer pour ces postes de responsabilités.

      1. Ils doivent être très jeune parce que jusqu’à pas longtemps ils étaient aussi nul que Moscovici….

        1. D’accord avec vous, on n’a pas vu que Sarkozy ait fait des étincelles du point de vue économique. Mais si lui n’a pas fait d’étincelles depuis que la gauche est au pouvoir c’est carrément un feu d’artifices.

    2. Nicolas Doze reçoit des libéraux comme Alain Madelin (chaque semaine), Markus Kerber, Charles Gave (plus rarement hélas), mais aussi quelques industriels et des socialistes tels Olivier Berrurier, partisans résolus du malthusianisme et de la planification centralisée par opposition au marché ou des représentants du PS, parlementaire européens ou membres de Terra Nova.

      Ainsi Berruyer affirme régulièrement et sans être contredit que notre Sécu n’aggrave pas le coût du travail rien puisque sans elle il faudrait des assurances privées (ce qui ne l’empêche pas d’alerter sur la bombe de la dette)…

      Autre constat édifiant et décourageant: L’émission à vocation économique ne parle en fait que de politique.

      1. Pour en dire quoi ? C’est ça qui est important et qui fait la différence.

        Pour les « socialistes » parfois invités dans l’émission, ils se font régulièrement contredire par les autres intervenants ou les tweet et c’est donc très intéressant. On y débat d’ailleurs autrement plus sérieusement que dans des émissions foutraques et parfois hystériques style Ce Soir Ou Jamais.

      2. Berruyer a le mérite de parler de la dette, au moins…

        1. Vous croyez que c’est le seul ?

          1. Evidemment non, mais je préfère largement la social-démocratie prônée par Berruyer que les délires que l’on peut entendre le reste du temps par tous les socialistes de droite et de gauche…

  12. ça sent bon les merdiaques commencent à sentir le vent tourner Tout le monde à l’abri du naufrage annoncé

  13. Nicolas Doze maitrise ses dossiers, et ça se voit…

    1. Qu’est-ce que vous pensez d’un journaliste comme Pujadas ?

      1. pourquoi pujadas est journaliste??

  14. Nicolas Doze, je te vénère. Sache que je suis avec toi, chaque jour, devant youtube et libertarien TV.

  15. Le moment où Moscovici parle de « sketch » au sujet de Nicolas Doze est grandiose, mettant en avant leur méchanceté foncière. A l’évidence si les choses tournent vinaigre, on sait que ces gens-là n’hésiterons pas à demander que l’on tire dans la foule et à balles réelles.

    1. C’est surtout qu’ils n’ont pas l’habitude de se faire traiter de la sorte « en direct » par des journalistes.

    1. Qui est le patron de BFM tv ?
      Est-ce qu’il pourrait demander à Doze d’être moins polémique et de la mettre en veilleuse ?

      1. C’est clair, il ne faudrait surtout pas froisser les bien pensants.

      2. turnover: « Est-ce qu’il pourrait demander à Doze d’être moins polémique  »

        Il n’a fait absolument aucune polémique, il énonce simplement une très petite partie des mensonges.
        Un problème avec ça ?

      3. Pour un totalitaire comme vous, posez des questions et évoquées des cas précis, des éléments factuels, c’est « faire de la polémique ».

        Je suis sur que vous auriez adoré l’ORTF, ou les chaines de TV soviétiques au bon vieux temps de l’URSS

  16. C’est la chaîne BFMTV qu’a choisie le sénateur-maire de Conflans-Ste Honorine, Philippe Esnol, pour annoncer hier qu’il quittait le Part socialiste (complètement coupé du pays réel) et rejoignait le PRG.
    A voir son passage à l’écran, on sait qu’il s’est beaucoup retenu d’aller au fond de sa pensée…
    http://www.bfmtv.com/politique/senateur-philippe-esnol-claque-porte-ps-630342.html

  17. Il n’est pas resté sans voix. Il a traite indirectement le journaliste de clown qui « fait son sketch »

    1. Il aurait pu dire « miroir miroir » à ce compte.

  18. Les Socialistes/écolos n’aiment pas les chaînes économiques. Ils risqueraient d’apprendre des choses.

    1. Et le savoir c’est le mal ! L’ignorance c’est la force !
      Merci Orwell.

  19. Si ils commencent a s’en prendre a la liberté d’expression … la tension risque effectivement de monter d’un cran.

    1. Ça fait un moment qu’ils s’en prennent à cette liberté, chantage moral, corporatisme, lobbying mais aussi pression directe, elle est en berne en France.

      Classement Reporter sans frontière:
      http://fr.rsf.org/press-freedom-index-2013,1054.html

      1. Tu prêches un convertis …

  20. Nicolas doze devra etre prudent car nous avons un pouvoir incompetant qui deviendra agressif je soutiens nicolas doze

    1. C’est le lot de tous les socialisme, comme les gens ne veulent pas être tondu on contrôle d’abord la parole, après on construit des barbelés et on fini avec des charniers quand ça ne veut vraiment pas.

    2. Bien vrai. Rappelons nous que nos vierges effarouchées suite aux écoutes du NSA ont, sous tonton Mitterrand, bien écouté du monde ( Carole Bouquet pour ne citer qu’ elle, Jean Edern Hallier…).
      Bref, nous sommes encore bien espionné, et d’ abord par nos propres sévices d’ état.
      Je me souviens du débat entre Sarkozy et Hollande entre les deux tours. Sarkozy déclarait avoir contenu une forme de guerre civile en France, et ce connard de Hollande de répondre: » Encore heureux ».
      Ils sont en train de nous servir le front national sur un plateau, en s’ en prenant à BFM, comme dans toutes leurs actions d’ ailleurs, tant ils sont absolument déprimant de nullité.

  21. Quand il était ministre des Finances, Michel Charasse n’avait pas fait mystère que le contrôle fiscal était une arme politique de plein usage ! Mais si Nicolas Doze ne risque qu’un contrôle fiscal, qu’il s’estime heureux (?!).

  22. Hollandebachev va finir comme son modèle inconscient Gorbatchev qui démissionna alors que l’ex union soviétique n’existait déjà plus!

    1. A moins que ce ne soit Hollandescu…

  23. Plus marqué UMP, Eric Brunet vient aujourd’hui de faire une émission radio sur la privatisation de pôle emploi.
    Et hier c’était sur la fin du monopole de la SECU (avec un discours sidérant de la Socialiste qui à la fin ne voulait même pas dire explicitement qu’on a le droit de quitter la SECU, ça l’emmer…. profond !).

    http://www.rmc.fr/emission-radio/podcast/carrement-brunet-215/

  24. BFM est sur la sellette de toute façon car ils vont autoriser LCI a émettre en clair. Une chaîne d’information appuyée par la première chaîne de France va avoir un avantage compétitif très fort en comparaison d’un pure player comme BFM.

    1. En attendant, quelqu’un peut me dire ce que fait Monsieur Moscovici de son argent, lui qui n’a qu’un patrimoine ridicule à son âge aux vues de ses fonctions ? Un bon contrôle fiscal de son dossier pourrait être savoureux….

      1. « Il y a trois façons de se ruiner : les femmes, le jeu et la technologie. Le jeu est la plus rapide, les femmes, la plus agréable, et la technologie la plus sûre. » Georges Pompidou

        A ma connaissance, Moscovici ne joue pas et ne soutient pas la technologie non plus.

        1. MichelO, juste pour l’exactitude, la citation est d’Auguste Detoeuf (dans ses « Propos d’Octave Barenton, confiseur »), et ce n’était pas « la technologie » mais « les ingénieurs ».

          1. Merci de la rectification, du coup je commande l’ouvrage qui paraît savoureux.

        2. Je crois que cette citation est de Michel Audiard. Et il ne s’agit pas de la technologie, mais des technocrates !

    2. @deres
      Ca changera rien du tout, les gens font un choix individuel par rapport à une offre concurrente et qui répond à leurs souhaits (grilles des programmes, organisation des débats, diffusion et diversité des sources d’infos, qualité des intervenants et/ou des journalistes, donc si BFM est de meilleure qualité que LCI, il restera toujours le premier.
      Pour exemple, france24 créé par chirac (volontarisme politique) sous l’égide de l’état et avec l’argent du contribuable, adossé à un cash flow (tonneau des danaïdes), et diffusé en clair, rassemble un taux d’audience qui doit friser au mieux les 0,001%.

  25. Nicolad Doze Président !!

  26. Avalanche de commentaires! C’est bien! C’est bien légitime, depuis le départ de Lenglet et l’importance que Doze a pris dans le dispositif de NextradioTV, Doze surfe sur l’impopularité de l’exécutif et du président. Il balance, sans langue de bois mais si on le salue, c’est pour ses parti-pris : Quand le gouvernement fait de la merde, il dit qu’ils font de la merde. C’est porteur actuellement et le groupe le sent, c’est bon pour une chaîne comme BFM TV qui veut accentuer sa différence et son leadership sur les chaînes info.

    RMC la joue populo en ouvrant le micro au FN, à de talentueux porte-flingue sur le foot, le cul avec Brigitte, et BFM sur l’économie. Chez Doze on a entre 1/3 voire 2/3 voire même 2/2 invités libéraux dans les experts. Sans oublier les quelques émissions avec Charles Gave/Alain Madelin/Jean-Marc Daniel sur le même plateau…

    Lisez les rares tweets d’Alain Weil le boss de tout ça, non seulement il cautionne mais j’ai même l’impression qu’il a pigé qu’il y avait un filon commercial possible au fur et à mesure que les français comprendrait que le socialisme est nuisible à l’économie. Cette semaine Jean-Pierre Petit n’a pratiquement rien dit face à Madelin dans les experts, autrement dit c’était une émission qui laissait la tribune libre à Madelin… Où serait-ce possible?

    Même faible, je sens un mouvement, Doze sera probablement puni de son impertinence mais la ligne éditoriale, le positionnement de nextradiotv surfe sur la vague. Plus que jamais radio Londres, je sens qu’ils pourraient inspirer un truc. A suivre!

    1.  » Plus que jamais radio Londres, je sens qu’ils pourraient inspirer un truc. A suivre! »

      En 2013, BFM-tv joue exactement la même partition que le Figaro l’avait fait à partir de 1981 et la prise de pouvoir de Mitterrand.
      Bref, pas de quoi s’emballer face à un média d’opposition au PS et qui prépare l’après-2017 .

    2. BFM Business serait bien inspiré de ne pas basculer non plus dans le libéralisme simplificateur ou réducteur dans lequel certains de ses porte paroles (comme Madelin) ont une certaine tendance à glisser. Plus le socialisme, qu’il soit en version social démocratie ou social libéralisme, montrera ses indépassables limites, plus il s’agira pour les libéraux de ne pas s’affranchir d’une certaine humilité s’il est question de convaincre. Dans le registre des solutions à deux balles, des simplifications outrancières, il y a beaucoup plus forts aux extrêmes. Pour un monde complexe, besoin de solutions simples – s’appuyant sur la liberté – mais surtout pas simplistes. Le challenge n’est pas évident.

      1. un des principes du socialisme c’est de rendre complexe ce qui ne l’est pas. Cela justifie l’existence de parasites et des soit disantes politiques sociales associées. En outre, la complexité permet d’accuser les détracteurs de « simplisme » et de réduire à néant un discours pourtant limpide et argumenté.

  27. Ecoutez bien, c’est édifiant, la réponse glaciale de Moscou n’en était pas moins claire et déterminée, en résumé : « aucun chiffe ni aucune critique ne nous arrêtera »… car la destruction du patronat avec son éducation comptable est la condition pour créer un nouveau type d’économie « solidaire ».
    Il faut craindre que le pouvoir (privilège) que Moscou prétend donner à la classe ouvrière aujourd’hui et demain ne pourra subsister, qu’enfermé dans un système nationaliste contraignant. Ce privilège des classes ouvrières ne peut s’accommoder de commerce avec les industries étrangeres concurrentielles (si bénéfique au pouvoir d’achat réel du peuple soit il). Fini donc le commerce étranger.
    Illustrant ce principe modélisé par Hayek, le blocus puis le mur de Berlin ont été imposés en réponse à la libéralisation des prix et des denrées après guerre, par les allemands de l’ouest: pour qu’ils ne corrompent pas le marché nationaliste et socialiste « solidaire ».
    La luttte des classes c’est cela.

    1. ça sort d’ou cette citation? Je n’ai pas entendu ça, il est vrai que la plupart on coupé la réponse inepte de Moscovici. Est-ce que c’est une citation d’un propos ancien?

  28. Il a pas un contrôle fiscal sur le dos le Doze ?
    Ca lui pend au nez…

    1. Je pense qu’il est assez intelligent pour investir à l’étranger et non en France 🙂

    2. Ca pend au nez de sa boite par contre. On ne s’en prend pas au Parti du Bien !

  29. Une tete et des burn*s, rare chez les journaliste! bravo.

  30. BFM business est une chaine relativement correcte mais BFM « infos » est particulièrement médiocre….Ce n’est quasiment que des faits divers !

  31. Moscovici n’est pas resté sans voix face a Nicolas Doze, il est resté sans argument et tout ce qu’il a pu faire c’est parler d’invective.

  32. Un mec dressé sur la route de la servitude médiatique française, ne boudons pas notre plaisir!!

    Mosco tout en arguments vaporeux & idéologique face à une litanie de FAITS: tout est dit du socialisme, cette pathologie partagée par des neuneus en mal de reconnaissance avec des cyniques en mal de pouvoir.

  33. C’est grâce à des types comme Nicolas Doze que l’on démonte jour après jour l’escroquerie de l’étatisme et du socialisme. Merci M. Doze d’avoir autant fait pour nous ouvrir les yeux sur les impostures économiques de nos gouvernements.

  34. Voir un ministre de gauche se faire humilier sur le plateau télé d’une chaine de gauche, un régal…

  35. Voir les libéraux de Contrepoints se reconcilier avec une partie de la presse française ça fait toujours plaisir !

  36. Nicolas Doze est le seul qui vaille la peine sur BFMTV.

    Pour les autres, ElKrief, T. Arnaud, A. Marshall et autres, ceux sont tous des relais de la communication du gouvernement Hollande. Ils passent leur temps à justifier l’injustifiable et à tenter de nous persuader que l’exécutif sait ce qu’il fait et que le pays est en de bonnes mains pour retrouver le chemin de la croissance.
    Vaste blague ! Ils sont pathétiques.
    Et je ne parle même pas des intervenants réguliers Anna Cavannah et autres Revaud-Dalonne du journal Le Monde venant faire du pseudo-décryptage du foutoir qui règne à l’Elysée comme à Matignon en nous disant que tout cela n’est pas bien grave et que cela s’explique compte tenu de la crise….. quand on pense qu’aucun d’eux n’a pipé mots lors de la dernière campagne électorale quand Normal 1er disait, sans rougir, que la crise n’existait pas !!
    Alors que l’on ne vienne pas aujourd’hui parler de chaines d’info, de propagande oui, mais pas d’infos.
    Il n’y a pas que les politiques qui se sont fourvoyés, les médias-presse aussi, la perte de confiance les affectent aussi même s’ils refusent encore de l’admettre, ils ne valent pas mieux que ceux qu’ils prétendent dénoncer.

  37. Nicolas DOZE est l’exact équivalent de MELANCHON, une grande gueule qui tire sur tout ce qui resssemble à une politique gouvernemental ou à un média qui se dit indépendant. Mais, il ne propose rien de précis.

    1. Doze n est pas là pour donner un plan d action. C est un journaliste qui se doit d être objectif pour rapporter une information. Et c est ce qu il fait : le socialisme, mené par les incompetents qui nous gouvernent, coulera la France.
      Désormais, la France est un pays de dictature où le Gouvernement cherche par tous les moyens à nous faire taire.
      C est le principe de Peters : un incompetent s entoure de personnes compétentes pour se mettre lui même en valeur, tout en empêchant ces derniers de lui voler la place. Que se passe t il quand un incompetent n a personne de competent à qui voler les fruits de son travail ? Bah… on ruine un pays ! Merci les Beurk !!

Les commentaires sont fermés.