4 raisons de vous inscrire aujourd’hui à l’université d’été d’IES Europe à Aix-en-Provence (18-22 août)

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

4 raisons de vous inscrire aujourd’hui à l’université d’été d’IES Europe à Aix-en-Provence (18-22 août)

Publié le 5 août 2019
- A +

Par l’IES-Europe.

IES Europe, association qui organise des séminaires sur le libéralisme classique aux quatre coins de l’Europe, prépare une summer university à Aix-en-Provence du 18 au 22 août en collaboration avec l’ALEPS. Quatre raisons de vous inscrire au plus vite.

1. Pour célébrer ses 30 ans ainsi que les 30 ans de la chute du mur de Berlin, IES Europe a invité une belle brochette d’intervenants internationaux : Tom Palmer (auteur de Realizing Freedom et éditeur de La moralité du capitalisme, Après l’État providence, Peace & Love… et liberté, Contrôle de soi ou contrôle de l’État, Randy Barnett (auteur de The Structure of Liberty et The Lost Constitution), Steve Davies (auteur de The Wealth Explosion), Douglas Rasmussen (co-auteur de The Perfectionist Turn), Henri Lepage, Pascal Salin, Pierre Garello, Daniela Piana, Alberto Mingardi, Boudwijn Bouckaert, Carlo Lottieri, Hannes Gissurarson, Ferghane Azihari, Robin Koerner et bien d’autres. En tout, une quarantaine d’intellectuels avec qui vous pourrez échanger, discuter et socialiser.

La liste des intervenants est ici.

 

2. L’événement se tient dans la ville sans doute la plus prisée du sud de la France : Aix-en-Provence. Son soleil, ses rues traditionnelles à l’architecture saisissante, ses terrasses de café, ses marchés provençaux et bien sûr ses magnifiques fontaines.

Les réceptions se tiendront dans des lieux exceptionnels, chargés d’histoire : salle des États de la Mairie d’Aix-en-Provence, jardins du Palais Vendôme, domaine du Grand-Saint-Jean. Les sessions se dérouleront dans son université sur le magnifique campus de la faculté de droit.

 

3. Outre la qualité intellectuelle proposée par les débats, la summer university vous promet une ambiance festive, avec de la musique, avec Jazz Boudoir dont le pianiste compte parmi les meilleurs d’Europe de l’Est et le groupe Debazine avec quelques-unes de ses compositions libertariennes.

 

4. Les inscriptions ferment cette semaine… (avant jeudi soir… !).

 

Alors, n’attendez plus : c’est ici que ça se passe.

 

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le professeur Jacques Garello invite les libéraux qui souhaitent réveiller la société civile à assister au séminaire organisé au Novotel Beaumanoir à partir de ce vendredi 18 heures.

Selon Jacques Garello :

« Le drame de notre pays est qu’il n’y a aucun corps intermédiaire entre le pouvoir et le peuple : faillite des partis incapables d’avoir une doctrine et se contentant de surenchères électorales démagogiques, faillite des partenaires sociaux avec des syndicats irresponsables et non représentatifs des salariés, et des dirigean... Poursuivre la lecture

Quand un thermomètre persiste à ne pas indiquer la bonne température, le technocrate choisit de le casser.

Le souci du CAPES ? Il ne permet plus d'assurer correctement le recrutement des enseignants. Dans certaines disciplines (lettres, maths notamment), le niveau des candidats est de plus en plus faible. Le concours a donc été réformé, il est devenu de moins en moins exigeant sur la maîtrise des connaissances. Mais ça n'a pas suffi : les candidats sont toujours aussi désespérément mauvais.

Donc finalement, soit des candidats ay... Poursuivre la lecture

En France, il faut davantage d'enseignants, il faut davantage de juges, il faut davantage de policiers, il faut davantage d’informaticiens, davantage de plombiers et on pourrait allonger la liste…

Et cela pour d’excellentes raisons que nous allons rappeler, car des problèmes à résoudre sont très importants. Mais ces revendications se terminent par des demandes de moyens financiers… alors que la question n’est pas là.

Les raisons de recruter sont excellentes

Il n’y a pas assez de profs ? C’est vrai, il y a encore des classes surc... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles