10 façons de remercier les responsables de logiciels libres et open source

Comment remercier les responsables de logiciel libres et open source ?
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
The Open Source Crew by Quinn Dombrowski(CC BY-SA 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

10 façons de remercier les responsables de logiciels libres et open source

Publié le 27 janvier 2019
- A +

Par Moshe Zadka.1

Et si on remerciait une fois de temps en temps celles et ceux qui, dans les coulisses le plus souvent, créent, développent et maintiennent les logiciels libres et open source qu’on utilise ?

1. Envoyez un courriel de remerciement aux développeurs. Soyez précis – expliquez-leur à quoi vous utilisez leur logiciel et en quoi il vous a été utile.

2. Utilisez votre plateforme de médias sociaux préférée et faites passer le mot.

3. Rédigez un billet de blog à propos de votre logiciel favori.

4. Si vos projets préférés acceptent les dons, envoyez de l’argent.

5. Si vous êtes employé par une entreprise qui utilise des logiciels libres, voyez si vous pouvez convaincre la direction de parrainer certains des projets.

6. Offrez d’égaler les dons jusqu’à concurrence d’un montant déterminé. C’est incroyable ce que l’émulation peut faire !

7. Aidez à la révision des correctifs (les développeurs et développeuses appellent ça des patches, hein).

8. Aidez à créer ou améliorer la documentation, à la traduire, au tri des bogues, etc.

9. Répondez aux questions des utilisateurs et utilisatrices sur l’IRC, les listes de diffusion et autres forums d’entraide.

10. Bonus : si comme moi, vous avez à un moment donné eu des mots déplacés (euphémisme) pour d’autres personnes dans la communauté, engagez-vous à faire mieux : communiquez avec bienveillance et ouverture. La meilleure façon de remercier est de faire de la communauté libre et open source un lieu où les gens se sentent à l’aise pour communiquer.

Traduit par Framablog.

Sur le web

  1. Moshe Zadka est impliqué dans la communauté Linux depuis 1998, en participant à des install parties Linux. Il programme en Python depuis 1999, et a contribué à l’interpréteur Python de base. Moshe a été un DevOps/SRE bien avant que ces termes n’existent. Il a travaillé aussi bien dans des entreprises de trois personnes que de dizaines de milliers – généralement quelque part où le logiciel rencontre l’administration système.
Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • Et de 3 !

    Dire merci à ceux qui donnent n’est pas normal, mais c’est la moindre des choses !

    Merci à l’auteur de rappeler que l’on peut faire davantage…

  • Il fut un temps où j’aurais dit merci sans retenue. Il n’est arrivé de donner. Aujourd’hui je deviens plus méfiant. Surtout depuis que j’ai un pare-feu qui trace toutes les tentatives de sortie anormales de mon réseau …

  • J’adore linux. Mais je désespère de ne jamais trouver de tuto d’installation en dual boot de win 10 (pour péréniser mon mariage) et linux mint, qui soit expliqué aux béotiens.
    L’open source et le logiciel libre, c’est bien, mais ça reste trop peu people ready, faut reconnaitre….
    Dommage

    • Moi aussi je veux que ma voiture fonctionne à l’essence et au diesel, selon mon humeur du jour, mais personne ne veut m’aider à configurer ma voiture pour ça 😉

  • Le bénévolat ne sauvera pas nos économies ,c’est un sparadrap sur une jambe de bois..pourquoi glorifier le travail gratuit ?

  • La première des choses, c’est déjà de les utiliser, créant ainsi un effet de parc.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Yorick de Mombynes[1. Cet article est le deuxième chapitre de la note publiée le 23 juin 2020 par l’Institut Sapiens.].

Comme l’avaient pressenti ses premiers utilisateurs, les caractéristiques techniques du système Bitcoin font qu’il peut difficilement servir de réseau de paiement universel. Il est davantage un protocole d'enregistrement décentralisé de transactions qu’un moyen de paiement.

Le Lightning Network est un protocole qui complète celui de Bitcoin pour lui permettre de dépasser ses limitations. C’est un dispositif... Poursuivre la lecture

Par Lionel Maurel[1. Directeur Adjoint Scientifique, InSHS-CNRS], Silvère Mercier[2. Engagé pour la transformation de l’action publique.] et Julien Dorra[3.  Cofondateur de Museomix.]. Un article de Framablog

Crise ou pas crise, nous avons tout le temps besoin d’un savoir ouvert. La crise sanitaire du coronavirus nous oblige à réévaluer ce qui est fondamental pour nos sociétés. Les personnes essentielles sont bien souvent celles qui sont invisibilisées et même peu valorisées socialement en temps normal. Tous les modes de production son... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Frank Karlitschek[1. Frank Karlitschek est un développeur de logiciel libre, un entrepreneur et un militant pour le respect de la vie privée. Il a fondé les projets Nextcloud et ownCloud et il est également impliqué dans plusieurs autres projets de logiciels libres.]

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’honneur de prononcer une conférence introductive aux Open Source Awards d’Édimbourg. J’ai décidé d’aborder un sujet dont je voulais parler depuis un bon bout de temps sans en avoir eu l’occasion jusqu’alors. Ma conférence n’a pas été... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles