L’ENA en faillite

Publié Par René Le Honzec, le dans Caricatures

dessin politique574

L’École Nationale d’Administration, dont j’ai eu l’occasion de dire tout le mal que j’en pense vient de se signaler à notre attention de citoyens-contribuables par une note « confidentielle »qui alerte sur le déficit chronique de cette institution que le monde entier nous envie, mais sans l’adopter, pas fou.

L’ENA est en déficit depuis 4 ans(1,83 million € en 2015). La faute à l’État qui ne verse pas assez de sous.

Or, l’État, c’est eux. Vous savez tous que l’État a décidé que les féodaux qui gouverneraient en Son nom seraient formés par lui. C’est une éclatante réussite qui est à l’image de la gestion de cette école incapable d’équilibrer ses comptes. Ayant bien reçu ces enseignements, nos dirigeants empruntent à tour de bras pour financer des politiques qu’ils sont incapables de mener à bien parce qu’ils ne savent pas faire, on ne leur a pas appris. Petit rappel : Giscard, Chirac, Hollande (et sa fameuse promotion Voltaire qu’il a recasée au nom de la solidarité de classe — pas la même que celle de Martinez), Juppé (futur président ?), Fabius (président raté).

Je vous fais grâce de tous les ministres, des copains placés (casés ou planqués) aux grandes industries de l’État, suffit de potasser wiki. Par contre, je ne me lasse pas de rappeler que le budget de l’État est de 374mds€ dont… 74 mds€ empruntés… En France, on poursuit et on ruine les ménages surendettés, mais jamais un « responsable »de notre glorieuse administration n’a de souci à se faire quant à la dilapidation des deniers publics. Kerviel se voit réclamer quelques milliards, une entreprise privée se verra sanctionnée par la disparition, sous les huées des syndicalistes subventionnés par l’État.

Flanby risque d’être remplacé par Juppé. Comme le déclare le sage H16, « Ce pays est foutu. »

  1. L’école incapable d’équilibrer ses comptes… et après on s’étonne.
    Bon, dans le même genre on a connu le ministre du budget qui faisait de l’évasion fiscale, le député qui ne payait pas ses impôts, l’inspecteur des affaires sociales qui touchent des pots de vin, le secrétaire des anciens combattants qui accorde des marchés publics à ses proches,… Manque plus que le responsable de la prévention routière flashé à 200kmh

  2. Gérée par des énarques, non ?

    1. Deux anciens élèves m’ont dit, lors de recherches pour mes études que l’ENA apprenait à manipuler ses congénères et rien d’autre, véritablement.
      Je ne dis rien du reste, sinon je vais vraiment être fiché par Zizi Rider.
      Ces deux anciens ne se trompent pas, manifestement.
      A l’ENA, on s’est beaucoup occupé, pourtant, du mode de fonctionnement et de l’origine des élèves: ceux de première catégorie (SC.PO, and so on)
      et ceux de seconde déjà placés dans l’administration. La démocratisation de l’ENA? Quelle magnifique idée, non?

      l’ENA permet d’accéder au rasage gratis d’Etat, et HEC fait la même chose, mais pour noyauter le privé!
      Tout le monde sait cela non?

  3. L’ENA, c’est le cancer de la france, la plus belle fabrique de bons a rien que le monde puisse connaitre; Il parait que le monde entier nous envie !!!mais le monde entier se garde bien de creer chez eux une pareille usine a ruiner le pays.L’ena est en faillite: tant mieux il ne reste qu’a attendre le très salutaire dépot de bilan, la vente aux enchères du matériel et le licenciement de tous les cancres enseignants dans cette caste malfaisante..

Les commentaires sont fermés.