Joseph Rambaud : histoire des doctrines économiques

La seule histoire de la pensée économique écrite par un auteur français aux convictions résolument libérales.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Joseph Rambaud : histoire des doctrines économiques

Publié le 15 juillet 2015
- A +

Par l’Institut Coppet

Rambaud-t1L’emprise qu’ont désormais les idées économiques sur les décisions politiques et la marche du monde rend cruciale l’histoire des doctrines économiques. Elle en rend surtout la connaissance précieuse. L’ouvrage que Joseph Rambaud leur a consacré est resté, plus de cent ans après sa première édition, un véritable classique du genre. Dans le premier volume, Joseph Rambaud remonte aux origines de la science économique : la Grèce, Rome, la scolastique médiévale, puis les premiers fondateurs de la science économique, Quesnay et les Physiocrates, suivis par Adam Smith et l’école classique. Enfin, Rambaud clôture la discussion par l’étude de quelques développements des successeurs des classiques. Le second volume entend traiter des divers auteurs et courants contestataires : le socialisme utopique de T. Moore, Fourier, Cabet et les autres, l’historisme des Allemands comme Schmoller ou Wagner, puis le communisme, le socialisme d’État appelé aussi « socialisme de la chaire », et enfin le socialisme dit scientifique, c’est-à-dire le marxisme de Marx. Rambaud les étudie et les juge l’un après l’autre, sans complaisance et cependant avec la plus grande connaissance de leur histoire et nature respectives.

Tome 1 : Origine et développement de la doctrine classique

Tome 2 : L’opposition du socialisme et de l’historisme

 

Cet ouvrage a été publié avec le concours de l’Association familiale Rambaud-Hoirieu. Contient (tome 1) une notice biographique sur Joseph Rambaud par son descendant Gerbert Rambeau et une introduction par Benoît Malbranque.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Grèce, Rome, l’école scolastique … L’ingratitude est une maladie incurable qui causera surement la fin de la civilisation européenne.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
4
Sauvegarder cet article

Les militants socialistes et les élites écolos aisées ont utilisé leurs réseaux et leur influence pour transformer le discours occidental en une crise avec une seule solution : nous devons sortir du capitalisme, du commerce mondial, de la croissance industrielle et de la finance internationale. Ils prêchent du point de vue de la justice sociale, de la responsabilité environnementale et se concentrent sur la diversité. Ils prêchent également du haut de leurs préjugés, leur ignorance, et leur intérêt personnel.

Un article du Risk-Monger<... Poursuivre la lecture

Au cours du XXe siècle, le Venezuela est passé de l'un des pays les plus pauvres d'Amérique latine à l'un des plus riches. En 1970, il figurait parmi les 20 pays les plus riches du monde, avec un PIB par habitant supérieur à celui de l'Espagne, de la Grèce et d'Israël, et inférieur de 13 % seulement à celui du Royaume-Uni.

Le revers de fortune économique du Venezuela a commencé dans les années 1970. À partir de 1974, les réglementations du marché du travail y ont été renforcées à un niveau sans précédent presque partout ailleurs dans l... Poursuivre la lecture

L'anticapitalisme est de nouveau à la mode. Même le marxisme, que beaucoup avaient déclaré mort après l'effondrement du socialisme, connaît une renaissance. Des livres comme ceux de l'économiste français de gauche Thomas Piketty sont très populaires. Dans mon pays d'origine, l'Allemagne, un livre intitulé Das Ende des Kapitalismus (La fin du capitalisme), dont l'auteur préconise l'introduction d'une économie planifiée, s'est hissé sur la liste des best-sellers. Elle cite l'économie de guerre britannique de la Seconde Guerre mondiale comme modèle... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles