Sondage : Retour à une très faible popularité pour le couple exécutif

Le regain de popularité lié à « l’esprit du 11 janvier » aura été de courte durée pour François Hollande et Manuel Valls.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
hollande-renverse

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Sondage : Retour à une très faible popularité pour le couple exécutif

Publié le 15 mars 2015
- A +

hollande-renverseSelon un sondage BVA-Orange-iTélé, l’exécutif continue de perdre les points de popularité qu’il avait gagnés après les événements du mois de janvier. Avec 27% de bonnes opinions, François Hollande perd 3 points de popularité par rapport au mois de février et 7 points par rapport au mois de janvier, juste après la grande marche du 11 janvier. Sur les 10 points de popularité qu’il avait alors gagnés (de 24% à 34%), il ne lui en reste que 3.

Concernant Manuel Valls, avec 40% de bonnes opinions, lui aussi voit sa popularité baisser, de 2 points par rapport à février et de 4 points par rapport à mi-janvier.

Emmanuel Macron plaît à droite

En revanche, le ministre de l’Économie Emmanuel Macron progresse depuis l’adoption de sa loi et gagne la deuxième place du classement de l’observatoire de la politique nationale de BVA, grâce à une très forte progression… à droite. En effet, avec 39% des Français souhaitant qu’il joue un rôle plus important à l’avenir, la cote d’influence d’Emmanuel Macron progresse de 3 points parmi l’ensemble des Français, ce qui lui permet d’accéder à cette deuxième place, derrière Alain Juppé (51%).

Mais si sa cote d’influence progresse de 6 points parmi les sympathisants de la droite (38%), elle régresse de 3 points parmi les sympathisants de la gauche (40%). Les critiques émises par les frondeurs socialistes contre sa loi auront à la fois fragilisé sa popularité à gauche, tout en la confortant à droite.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le ministre brésilien de l’Économie, Paulo Guedes, a tenu des propos durs envers la France lors d’une réunion des entrepreneurs à Brasilia mardi. En réponse aux critiques de Paris sur la déforestation de l’Amazonie, il a affirmé que l’économie française devient « insignifante » et a déclaré :

« Vous avez intérêt à bien nous traiter, sinon on va vous envoyer vous faire foutre ».

Des propos peu poétiques et diplomatiques, mais qui sont le symptôme d’un problème plus grave : le Brésil se détourne de l’Occident en faveur de la Chine... Poursuivre la lecture

législatives Macron
3
Sauvegarder cet article

Par Franck Arnaud Ndorukwigira.

 

La réalité est là, l’Afrique est la terre convoitée par les grandes puissances. La récente visite sur le continent de Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, et celle prochaine en août 2022 d’Antony Blinken, chef de la diplomatie américaine, en témoignent. Une convoitise d’ailleurs qui vient de conduire Emmanuel Macron en Afrique, pour combler le vide des relations entre la France et l’Afrique.

Sauf que la France y va par un chemin sinueux. En critiquant la soi-disant... Poursuivre la lecture

Les Jeux Olympiques devaient être une fête, une sorte de Coupe du monde 1998 bis destinée à faire briller la France et ses élites politiques à l’international. En quelques années de crises politique, sanitaire et économique, le projet pharaonique pour Paris s’est transformé en une épée de Damoclès suspendue au-dessus de la tête d’Anne Hidalgo et d’Emmanuel Macron.

Anne Hidalgo se consacre aux Jeux Olympiques avec application après sa déconvenue spectaculaire à l’élection présidentielle. Bien que réélue à la mairie de Paris en juin 2020... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles