Bingo tragique

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bingo tragique

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 29 décembre 2014
- A +

L’affaire, triste, occupe discrètement les réseaux sociaux en cette fin d’année. Elle a débuté, comme bien souvent, par l’une de ces consternantes décisions de justice que personne ne comprend mais qui sont tout de même appliquées scrupuleusement. Et elle se termine, tragiquement, par un décès, parce qu’aucune autre issue ne pouvait être vraiment envisagée. Dura lex, sed lex, surtout pour les petits, les faibles, les sans-dents.

Et que la justice de l’État français sait y faire pour écrabouiller les petites gens ! Il est clair que six mois de sursis et plus de cent mille euros d’amende pour une dangereuse organisatrice de loto, c’était le minimum qu’on puisse attendre de la part des douanes, du fisc et de l’État français.

Yvette Bert, surnommée « Mamie Loto », avait organisé pendant des années des douzaines de bingos pour des associations caritatives et s’était bien sûr fait embarquer par la douane et le fisc pour organisation illégale de loteries. On ne rigole pas avec les jeux de hasard, en France, qui sont attribués à des cartels bien précis, dont, au passage, fait partie la douane (jamais inquiétée par les autres autorités pour l’organisation sauvage de ses propres bingos). L’État et ses sbires n’aiment pas la concurrence.

En août 2013, j’écrivais un petit billet sur ce problème récurrent en France. Il n’a pas pris une ride, au contraire des condamnés divers et variés (salauds de retraités qui tentent avec leurs petits bingos de survivre avec un peu plus de 400€ par mois au lieu de claboter sagement, à la prochaine canicule, pour sauver le système français !)

le bingo, un jeu de mafiosi

Il est vrai que pourchasser les organisateurs de ces collectes de fonds ludiques pour des associations caritatives est non seulement l’une des impressionnantes missions de l’État, mais constitue même l’horizon indépassable de certains de ses affidés qui ne pourront jamais supporter que des individus puissent, par leur entregent, leur affabilité, leur relationnel, rassembler dans un même lieu des douzaines de personnes pour passer un bon moment à poser des pions sur des cartons, activité ô combien louche et séditieuse, évidemment contraire au vivre-ensemble.

Et puis, s’il y a bien des délinquants et des criminels à pourchasser, autant commencer par les automobilistes, puis continuer par les retraités et les associations de troisième âge dont tout le monde sait qu’ils ne sont tous que des repaires de brigands, de voleurs, de mafieux dont les jeux ne servent qu’à blanchir les bénéfices de la drogue, de la prostitution et de la vente d’armes (qui n’a jamais entendu parler des proverbiaux retraités avec leurs arsenaux de putes, de drogue et d’armes lourdes ?). Ce n’est pas comme si les douanes pouvaient être utiles dans certaines cités. Ce n’est pas comme si la justice n’était pas déjà assez ferme avec les multi-récidivistes, voire les turbo-multi-récidivistes. Ce n’est pas comme si le fisc n’avait pas déjà fait rentrer dans le rang tous ceux, connus, qui furent en délicatesse avec lui.

Bref : Mamie Loto, qui a commis l’imprudence de se lancer dans le jeu sans sa carte d’un parti politique (dans le sud, je lui recommanderais d’aller s’inscrire au PS, en passant par Guérini ou Andrieux, ils savent y faire, eux), a durement appris la nature réelle de l’État et de la Justice en France.

Bien sûr, ce n’est qu’un cas parmi tant d’autres. Bien sûr, on ne peut pas écarter la boulette d’un juge, d’un procureur, et d’un système tout entier emportés dans leur joie de servir la Justice du Peuple avec rapidité et précision (après tout, si la loi dit 6 mois de prison avec sursis et 135.000 euros d’amende, qu’y peut-on ? La loi est la loi et puis c’est tout).

Mais quand bien même Yvette la dépravée aurait fait de gros bénéfices, où est le mal ? Qui donc a-t-elle volé ? Qui a-t-elle tué ? Aurait-elle trafiqué des armes, des êtres humains, de la drogue ? Même si elle s’en était mis plein les fouilles (ce dont on peut largement douter, au vu de son très modeste train de vie), elle n’a jamais obligé personne à jouer à ses loteries. Les adultes consentants qui y participèrent n’ont d’ailleurs pas déposé plainte. Nombre d’entre eux ont plutôt réclamé le retour d’Yvette parmi eux, pour continuer ses activités.

Pendant ce temps, des gens qui ont volé, clairement, sans l’ombre d’un doute, se pavanent un peu partout, y compris à l’Assemblée nationale. Pendant ce temps, tous les jours, l’État et ses sbires, au premier rang desquels on trouve notre pépère dépensier, nous obligent à nous fader l’immense loterie qu’ils ont mise en place, celle sur la monnaie, sur le crédit et la dette colossale de la nation, celle sur nos vies, en nous imposant tous les jours un peu plus. Alors, même si Mamie Loto avait eu l’impudence de s’enrichir, peut-on, l’espace d’un instant, comparer ce qu’ils font, et ce qu’elle a fait, et voir l’immense décalage, l’injustice évidente qui frappe l’une et épargne les autres ?

De la même façon, on peut aussi s’interroger sur le bénéfice que la société peut bien retirer de sa condamnation. En effet, lorsqu’on condamne un voleur, un violeur, un meurtrier à de la prison, à rendre l’argent dérobé, on voit immédiatement le bénéfice de la société dans l’opération de justice. Ici, la Justice a délibérément choisi de ruiner Yvette. Où est le bénéfice de la société ? La collectivité, dont se gargarisent juges, procureurs, douaniers, bien-pensants et autres socialistes, a-t-elle remporté ici une victoire ? Si oui, laquelle ? Et où est cette justice dit-on rendue au nom du peuple français, pour le peuple français, et par le peuple français ? Au fait, le fisc, l’état, les douanes, ce n’est pas la société, ce n’est pas le peuple français, hein. On est parfaitement en droit, comme tout citoyen normalement constitué, de remettre en question le bénéfice – très hypothétique – que ces froides administrations retirent de cette condamnation.

D’autant que l’affaire ne s’arrête pas là : condamnée, Yvette est décédée, le soir de Noël.

La nature de la nouvelle et son timing seront, bien évidemment, un élément décisif sur les réseaux sociaux qui relaieront les réactions outrées des internautes. Et bien évidemment, au milieu de celles-là, on trouvera certains commentaires, fort éclairants, de ceux qui estiment qu’il faut arrêter de la plaindre car elle aurait honteusement profité du système, et puis « la loi s’applique à tous », pensez-donc (quand elle s’occupera sérieusement de ceux qui font ce commentaire, pourra-t-on les plaindre ?)

Car oui, mourir seulement un an après une tentative de suicide et suite à une condamnation d’une disproportion évidente, alors qu’aucune trace d’enrichissement personnel n’apparaît, c’est vraiment avoir trop profité du système… Du reste, je le redis : si on trouve bien quelques froides administrations pour porter plainte devant une si évidente infraction, aucun adulte n’ayant participé aux loteries ne semble avoir trouvé le courage de dénoncer cette abominable mafieuse. Étrange. Peut-être est-ce, finalement, le même ressort psychologique qui pousse nos semblables à voter et revoter, sans arrêt, pour les pires raclures, même et surtout lorsque tout le monde s’en plaint ? Allez savoir.

En tout cas, heureusement que de magnifiques douaniers, de superbes inspecteurs du fisc, de fiers gendarmes et de preux procureurs de la belle justice française ont travaillé pour ce magnifique résultat.

Ça manquait au vivrensemble de ce pays, tiens.


Sur le web.

Partager sur:
Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction
Dossier spécial :
Voir les commentaires (76)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (76)
  • «  » »Aurait-elle trafiqué des armes, des êtres humains, de la drogue ? «  » »
    Et même si elle avait fait commerce d’armes et de drogue, où serait le mal ???

    • Les traffiquants sont « socialement proche » des hommes de l’Etat.
      Définition sur liberpedia: http://fr.liberpedia.org/Socialement_proche :

      Socialement proche est le terme officiel employé dans les régimes socialistes pour désigner les prisonniers de droit commun: voleurs, escrocs, vandales, bandits, violeurs, assassins, racketeurs et autres mafieux.

      Le terme s’oppose à ennemi du peuple, qui qualifie toute personne s’opposant au régime par ses actes, ses pensées, ses valeurs: contre-révolutionnaires, dissidents, commerçants honnêtes, personnes échangeant pacifiquement sur le marché noir.

      Pour les socialistes, les « droit commun » sont « socialement proches », parce qu’ils sont des « victimes » des méfaits du capitalisme et des vices bourgeois, et parce qu’ils partagent les mêmes valeurs de « redistribution » forcée au détriment des producteurs et au bénéfice des « défavorisés ». Les socialement proches sont des affranchis, tout comme les membres légitimes du régime. Ils sont proches du régime, mais n’en font pas partie: ce ne sont pas des spoliateurs légaux, d’où leur emprisonnement quand ils sont pris. Ils ne jouent pas dans la cour des grands.

  • Il y a 1 an a St Saint-Pol-sur-Ternoise les douanes ont débarqué pour empêcher une association qui lutte contre la pauvreté des femmes en france de faire un loto pour récolter des fonds !

    Incapables de stopper les narco-traficants, trafics en tout genres, les douanes font des cartons sur des « mamie loto », des petites associations, et avec les moyens et les formes requises par la PUISSANCE PUBLIQUE (mise en garde à vue, juge d’instruction, saisie, prisons amendes majorées etc. »).

    Les français n’ont aucune idée de ce dont sont capables les hommes de l’état. L’histoire enseigne que quand les caisses sont vides ils usent et abusent du monopole de la violence et de la contrainte pour essorer le peuple.

    En russie, le fisc prends les animaux de compagnie pour les revendre (cf actu). En France c’est que le début … ils vont lever l’impôt partout où ils pourront .

    Je n’y crois pas à la « boulette d’un juge ». Ce sont des hommes de l’état, payés par l’état, dont la notation et les promotions dépendent de l’état, dont la formation a été payée par l’état et dont la retraite dépends de l’état … alors forcément l’argent « public » ils le protège sans discernement …. sans argent « public » : ils sont Rien.

    On ferait mieux d’élire nos juges. Les juges ayant condamné « mamie loto » c’est certains ils n’auraient pas été réélus … car personne n’accepte (sauf les ayatollah de l’impôt) que le glaive de la justice frappe si fort et si mal une dame qui finalement n’avait effectivement fait de mal à personne.

    • Les juges français non seulement sont que des fonctionnaires, mais surtout se comportent comme des mafieux du moment que l’on les prend en flagrand dèlit d’abus de pouvoir . Après 6 ans sans voir mes enfants, 5 fois pousuivi par des administrations françaises, 6 mois avec sursis, 20 000 Euro de condamnation, 203 000 Euros à verser, voilà que le jour où selon le droit européen,je devais ètre sacrifier (19/12/2014) pour couvrir les crimes multiples de 5 administrations françaises, l’Italie reçoit un documnet qui annule tout cela. Est ce que tous les fonctionnaires indèlicats qui ont commis l’irrèparable vont profiter des sèjours VIP que la Nation a prèvu par son Droit Pènal à leur sujet? En lisant le rapport annuel envoyé à Bruxelles, sur les condamantions de la magistrature prononcées en France, qui se limitent toujours aux blames où à la mutation depuis des lustres, je peur espèrer voir de la prison à leur sujet? Mon affaire est la preuve que la France est dans les mains de personnes sans scrupule, où la connivence protège les abus afin d’èviter les poursuites. Le seul argument à charge qui aura servi aux juges , c’est d’ètre un français. C’est le seul qui est authetique, car le reste fut ètabli par nègligence, manipulation, ellimination des preuves, Violer des multiples arrets de la CJUE etceux de la Cour des droits de l’Homme sur les obligations des tribunaux francais, la France , malgré mes avertissements multiples a confimé sa situation dèsastreuse pas sur ses finances publiques cette fois, mes sur son mèpris complet de sa propre Constitution. Etre français est un boulet…

    • Il faudrait aussi poursuivre les agents du fisc pour avoir mis des années pour agir. En effet ils sont responsable d’avoir rien fait alors que ces Lotos etaient connus publiquement , voir annocée par des affichages. Il est temps d’en finir avec le Code Napolèon, qui minimise la responsabilité de l’Etat, et mettre la jurice prudence comme base pour juger les citoyens. Est ce que les juges qui m’ont menacé en tant qu’officel del’Union, mèritent pas pour viler maintes arrets interdiant ce qu’ils ont fait sur moi pour me prendre mes enfants qui ètaient sous la surveillance du juge Dorcet en 2008? Pourquoi aider à la lutte contre la grosse criminalité alors que de juges criminels vous condamnent au nom du peuple français sur des faux ècrits de leur propre mains? Je dois ma vie aux psychiatre italiens qui m’ont permis de resister au sort de Yvette, celui qui vous libère… Honte à la France

  • Bravo pour ce billet, tout ce que je pensais y est dit ! Vous avez bien raison. Pauvre mamie Yvette, j’en avais pleuré…

  • Vont-ils condamner les associations caritatives pour recel et les obliger à rembourser puisque la mamie n’était pas solvable ?

    Vont-ils poursuivre les joueurs-donateurs ? (Si elle a récolté tant de fonds, c’est que les joueurs n’espéraient pas gagner mais faire un don en s’amusant). La mamie a tout reversé il me semble. Alors que les associations caritatives ayant pignon sur rue ont fait l’objet de nombreux scandales (souvenez vous de Crozemarie).

    Va-t’on être poursuivi et ruiné demain quand on fait don d’une boite de petits pois aux restos du cœur ?

    Il y a un peu le même problème avec le « travail dissimulé » assimilé à du marché au noir pour cause de dérive (l’état ne sait plus comment contrecarrer les conséquences de la pression fiscale). Rendre service devient un délit, d’abord pour le bénéficiaire mais bientôt pour celui qui aide son prochain.

  • merci de rappeler ces faits…
    selon son avocat,elle semblait à bout et en avait assez de lutter,on la comprend!
    Ce système n’est pas inhumain,il est clairement anti- humain.
    une pensée sincèrement émue à son entourage.

  • Merci d’avoir honoré la mémoire de cette pauvre femme, victime parmi d’autres de la putréfaction de nos institutions. Au passage, je note que si vous êtes toujours -au minimum- très bon dans le sarcasme, le pamphlet et l’humour, vous êtes carrément grandiose lorsque vous vous mettez en colère. Bonne fin d’année à vous.

  • « En tout cas, heureusement que de magnifiques douaniers, de superbes inspecteurs du fiscs, de fiers gendarmes et de preux procureurs de la belle justice française ont travaillé pour ce magnifique résultat. »
    N’oubliez pas l’essentiel, ceux qui sont a l’origine des lois, ceux qui les écrivent,… nos très chers, très chers, très chers députés. Les autres appliquent, bien sur qu’il y a des choix, des idéologies qui font appliquer plus ou moins les lois, mais l’origine, doit sans arret etre rappeler, les politiques.
    Morte pour avoir organiser un bingo de village en faveur des plus malheureux…. je crois que si je devais choisir ma mort, je prendrais celle-la, elle est noble, et révèle le caractère immonde de la politique.

    • Pas moi. Si l’on ne peut pas lutter à armes égales avec l’Etat, l’on peut en revanche utiliser les siennes.
      Tel le virus s’accaparant les cellules de l’hôte pour les faire siennes.

      L’Etat doit mourir de l’intérieur dans une implosion silencieuse et angoissante.

    • « Morte pour avoir organiser un bingo de village… » ? Ah bon ???

  • pauvre mamie loto; elle aurait mieux fait de braquer le petit commerce du coin , ou mettre le feu à quelques voitures, là au moins elle ne risquait rien….

  • Un exemple triste pour en illustrer des milliers. Où et quand va s’arrêter cette ignoble toute puissance de l’Etat à nous ruiner, nous humilier, nous écraser, nous réduire à de misérables choses à payer pour un système collectiviste putride, ignoble, injuste, pathétique, ridicule, débile et plus encore.

  • heureusement que de magnifiques douaniers,

    Dans de superbes pantalons à bande rouge me demandent régulièrement si j’ai quelque chose à déclarer à la frontière à La Cure. Comme je n’ai rien, sauf crime insoutenable de lès-majesté d’avoir un billet de 20 CHF, quel scandale, c’est « rangez-vous sur le coté, ouvrez le coffre, fermez le coffre, la qu’avez-vous dans la poche, …etc … . »
    Pendant ce temps, mes complices virtuels passent en douce qui de la drogue, qui des armes en containers, qui des milliards dans le coffre. C’est simple, il suffit de me suivre. Penseriez vous qu’avec une plaque L, je vais balader une valise de billets ❓ A l’heure de monnaie genre bitcoin ❓

    Bon, vous doutez de mes dires, vous pensez que les douaniers sont des malins, des gens intelligents ? Pourtant avoir du flair, de l’expérience, ce n’est pas être intelligent.

    L’entreprise de déménagement Suisse Duperrex pourrait en témoigner que l’élite de la nation se trouve aux frontières. J’avais déposé mes affaires dans son garde-meuble, en attendant d’obtenir le logement au Benelux.
    Pas de valeur spéciale. Pas de tableaux de maître comme Fabius. Pas de meubles historiques ou très rares. De l’IKEA en grande partie.
    Le camion qui se présenta à Divonnes-les-Bains fut refoulé. Il fallait passer par Vallorbe. Imaginez le détour pour rattraper la route la plus courte, sans compter le temps passé, et le risque d’accident, la production de CO2 que l’on aimerait réduire à 0, autant dire que le camion de déménagement électrique n’est pas prêt de voir le jour.
    J’aurais du faire appel à un transporteur bulgare ou roumain, cela aurait été moins cher, et en plus cela les aurait fait chier.
    Donc demi-tour du camion, réécriture du formulaire, livraison juste après la frontière. Passage du camion a une autre douane, et la pas de problème cela passe sans encombre. Bien entendu, je n’étais pas juste à la frontière pour réceptionner la marchandise qui fut livrée le lendemain matin.

    Imaginez juste le dégât d’opinion sur les 2 chauffeurs portugais, des gens extrêmement sympathiques qui font un dur métier.

    Vous en avez donc la confirmation : l’élite est bel et bien aux frontières. Ce sont de « sévices reganiens », cela tire d’abord, puis réfléchit ensuite !

    • L’élite n’est pas aux frontières. Elle remplit bien au chaud près des ministères les dossiers d’avancement de ceux qui sont aux frontières.

    • Toujours avoir des gants propres et une bouteille de vaseline dans sa voiture. Au moins vous êtes certain que l’intrusion dans votre dignité humaine sera faite « proprement ».

      Nous ne sommes que de la chair à taxes. Rien d’autre.

      Quant à ces gens, fruit d’un système vicié et vicieux, après 6 mois d’études « intensives », n’ont pas du tout le syndrome du pervers tout puissant à rabaisser et humilier les autres.

  • Pour rappel, une prostitué peut exercer légalement dans son j5 à côté de l’entrée d’autoroute….pour nous aider à faire nos paquets cadeaux (bien évidemment)

    Un petit dealer peut vendre des drogues à la Seine saint Denis (sss), pour enrichir l’Etat.

    Mais une mamie, non. Etrange pays que le notre.

    • Oui, beaucoup ignorent que fiscalement, la prostitution et la vente de drogue sont des activités parfaitement légales. Mais pas les bingos.

  • comme mamie blue , on pourrait en faire une chanson :

     » ho mamie , ho mamie mamie loto , t’étais pas une bobo … « 

  • J’espère que Mamie Loto n’a pas d’héritiers, car il me semble qu’ils devraient hériter de cette dette à l’état.

    Tout cela est révoltant et j’espère que nous n’oublierons pas Mamie Loto et ce qu’elle a enduré à cause du monstre étatique. Ressortons régulièrement cette affaire, symbole de ce que l’état fait de nous chaque jour qui passe. Sachant que cet état et ses affidés continuent allègrement, sans coup férir, à pondre des lois en permanence qui ne cessent de rétrécir les murs de notre prison et d’aggraver les sanctions à notre encontre pour crime de « lèse-majesté » sans qu’il y ait la moindre victime….sauf éventuellement le « manque à gagner » de celui qui se nourrit sur notre dos.

  • Meme si l’état est un monstre hors de contrôle, il est tout de même représente par des individus. Il manque a cet article les noms du Procureur qui a requis, du juge qui a prononcé la condamnation, du douanier qui a choisi de poursuivre plutôt que de laisser tomber, etc etc.
    Si ils sont si justifies dans leurs actions, quel besoin ont ils d’anonymat?

    • Si quelqu’un a les noms, il faudrait évidemment les diffuser. Car, en effet, derrière cette infamie, se cachent des individus prétendument humains.

    • Oui mais attention, les décisions de justice ne sont pas criticables en France sous peine de poursuites pénales et par ailleurs, les personnes dépositaires d’une mission de service public tels les juges, procureurs et les forces aux ordres sont protégés très douillettement par la pénalisation de l’ « outrage ». Vous êtes ***déjà*** en dictature, bienvenu, tout est prévu, ne craignez rien…
      Cela dit merci à H16 pour ce billet sur cette histoire révoltante.

  • Avant que ses héritiers n’interviennent, le fisc devrait se précipiter sur ses quelques biens pour récupérer ses 120000 euros gracieusement octroyées par hasard. Rendons hommage à cette mamie qui va remplir les caisses à titre posthume, et pourquoi pas lui remettre la légion pour son courage d’avoir monté des lotos pour associations caritatives, sans posséder un diplôme de droit.

  • Un des plus édifiants exemples de cette veulerie institutionnalisée fondant comme un rapace sur les plus inoffensifs.

    Effectivement,cela nous change de la servilité ambiante à l’égard de certains.

    P.S les tas
    – ou plus précisément-
    « l’Etat et ses sbires »
    devraient commencer par faire le calcul de tous leurs avantages en nature…

  • Décidément cette république nauséabonde pollue de plus en plus la vie des français …
    Forte avec les faibles ; lâche, veule, couarde,
    Avec la VOYOUCRATIE
    Il est temps d’ouvrir les fenêtres pour changer l’air vicié.
    Pauvre femme, triste fin de vie…

  • Et Thevenoud est toujours député …

  • Merci H 16 pour votre texte et merci pour les commentaires. Puissions-nous un jour faire que la loi soit synonyme de morale et exemplarité. Et que les tyranneaux soient éliminés drastiquement de leurs fonctions et de leurs pouvoirs

  • A la louche, 20 commentateurs différents sur ce fil.

    100 000 / 20 = 500 €

    Si on s’arrange individuellement pour non-verser au moloch 500 € de taxes droits ou impôts (par le biais par exemple d’achats à l’étranger) Mamie Loto est comptablement vengée.

  • J’ai été absolument atterré par cette affaire. N’y a-t-il aucun proche pour réhabiliter la mémoire de la défunte en clouant au pilori la chaîne de responsables de cette ignominie ?
    Ce pays est foutu, de bonnes parties de son système nous amèneront au cloaque : il aura ce qu’il mérite.

  • Quel esprit mauvais joueur de la Française des jeux via ses chiens de garde !
    Ils pourront se satisfaire d’avoir touché le jackpot à force grattage : un mort.
    Tandis que les casinos perpétuent leur activité d’un genre bien…huilée

  •  » qui pousse nos semblables à voter et revoter … » non confusion française bien ancrée dans l’opinion !!
    les gens qui votent sont ceux qui placent un bulletin blanc , les autres élisent c’ est différent
    évidemment dans ce système électoral ( la carte n’ est pas de vote mais d’ électeur c’ est écrit dessus ! les votants sont toujours perdants
    Pour en revenir à mamie je me demande si elle a eut des soutiens moraux ou si les gens qu’ elle a aidé l’ ont oublié

  • Désolé d’une voix discordante.

    Mais d’après les détails disponibles sur internet cette « Mamie loto » aurait en 4 ans et 170 lotos collecté plus de 400 000 euros dont la trace de 30 000 euros seulement versés à des associations caritatives a pu être retrouvée.
    De plus elle aurait persévèré apres avoir été avertie plusieurs fois des risques pénaux encourus.

    Etre pauvre, vieille et fragile ne donne pas le droit d’escroquer.

    • Attention au poids des mots… Cette dame n’a pas été condamnée pour avoir utilisé de l’argent à ses fins personnelles ou escroqué qui que ce soit (le tribunal a reconnu qu’elle n’avait pas profité de cet argent) mais pour avoir organisé ces lotos. Sur le principe même de l’organisation.

      Quand bien même, tournons la chose différemment : cette petite dame n’a fait de mal à personne (seules les douanes ont porté plaintes, aucun des participants aux lotos qui, au contraire, l’ont réclamé), a aidé des gens autour d’elle, et n’a escroqué personne. On la condamne à plusieurs milliers d’€ d’amende et une peine de prison; la dame fait une dépression et meurt le jour de Noël quelques mois plus tard. Question : Justice a t-elle été rendue?????

      Sincèrement, je conchie du fond du coeur quiconque a pu participer à cette décision, peut être légale sur le papier, mais complètement absurde au vu du contexte et en comparant les peines encourues par des récidivistes classiques.

      • Il n’est pas inutile de revenir aux faits.
        ( consulter le site de La Voix du Nord)

        Mme Bert avait été condamnée pénalement à 6 mois de prison avec sursis notamment pour abus de bien social. Elle avait mélangé ses comptes avec ceux de l’association dont elle était présidente. Cette association payait 2000 euros par mois le loyer d’une salle dans laquelle elle organisait ses lotos, mais dans laquelle Yvette Bert s’était également fait aménager un logement. Deux abonnements au téléphone, l’assurance et le carburant de deux véhicules étaient aussi payés par l’association.
        Les participants aux lotos pensaient que les bénéfices des lotos étaient redistribués à des associations caritatives….
        S’agissant des amendes fiscales qui constituent le gros des 120 000 euros évoqués, Mme Bert avait été informée de son obligation de declaration depuis 2011 au moins.

        • Mme Bert avait été informée de son obligation de declaration depuis 2011 au moins

          Ceci n’est pas apparu dans les journaux. Merci de le souligner.
          Tout cela est-il dans le jugement public ?
          Et a-t-elle été prévenus par courrier ?
          En tout cas, elle devait avoir un certain trouble pour ignorer ces mises en garde, et la suite le prouve.

    • Une source pour les 400 000 € récoltés ? Les 30 000 € reversés ?

      • Est-ce que ce genre d’information se trouve dans le jugement publié ?

        Il ne sait pas, c’est de l’intox nauséabonde.
        Il sait, il peut mettre les sources, la référence du jugment.

    • La peine était bien trop lourde. Ils auraient du chercher un arrangement à l’amiable.
      Cela a-t-il été fait ❓
      Vous pourriez nous l’exposer ❓
      Aujourd’hui, vous volez, on vous relâche. Ou est l’équité ❓

    • 400’000 € en 170 lotos, ça fait 2’353€ de rentrées ? Quand j’organise un loto pour mon club sportif en Suisse, je fais environs 15’000 CH (12’500 €) de CA, donc plus de 2,1 millions € pour 170 lotos. Et on est loin d’être un « gros » loto.

      Petite joueuse cette Mamie loto. Ou vos chiffres sont irréalistes.

      De plus, vous pensez réellement que si elle ne reversait que 176,5 € par loto (30’000 / 170), elle aurait encore trouvé des « clients » pour organiser leurs lotos ?

    • Voilà quelques chiffres : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/12/26/01016-20141226ARTFIG00222-deux-mois-apres-sa-condamnation-mamie-loto-est-morte.php#xtor=AL-201

      C’est quand même confus cette histoire… dommage qu’elle n’ait pas mieux été conseillée sur la façon de procéder pour son association.

    • Apparemment pour beaucoup la loi ne doit plus s’appliquer à partir d’un certain âge.

      Plus d’infos sur le jugement rendu en fin de cet article : http://www.lavoixdunord.fr/region/mamie-loto-condamnee-a-six-mois-de-prison-avec-ia37b0n2477078

    • Pourquoi désolé ? Les voix discordantes sont les plus importantes…
      Maintenant dans cette affaire, il y a le fond et la forme, comme d’habitude, ne s’attacher qu’au fond, c’est omettre une part importante dans notre société… qui n’est fait que de forme.

      – le fond : 400k€ récoltés seulement 30k€ redistribués. Deja la mamie démentait ses chiffres et de plus c’est un peu comme les personnes disant qu’une entreprise fait X€ de CA donc de bénéfices…. ca laisse rêveur. Dans les 400.000 il y avait des frais de 170 location de salles, et des frais divers. Bref il faudrait vraiment tous les chiffres pour etre sur, de plus si elle dément les chiffres, c’est que les chiffres ne sont pas émis de sa comptabilité et donc on reste dans de l’estimation… et la fiabilité de l’estimation un ! Donc si c’est une estimation, alors on peut se dire que la mamie ne tenait pas une super compta, et vous arriveriez a retrouvez le ticket d’essence du mois de juillet 2006 ? Déja quand on a une petite société (TPE) on galère a retrouver tous les documents quand on débute, et pourtant on sait qu’on est controler alors imaginez une mamie qui veut occuper sa retraite avec des lotos en association….

      – la forme : Imaginons qu’elle ait vraiment détourner ces 400k€…. on parle d’une mamie qui organisait des lotos… moi je peux vous trouver en 20 secondes des mecs qui volent des millions à des citoyens, qui les pousse vers la mort, et tout le monde sait ou ils sont… les dealers par exemple. Je peux vous trouver des mecs qui nous volent tous a longueur de journée http://www.lexpress.fr/actualite/politique/le-palmares-des-cumulars_1279994.html#s=0&id=476&col=0&dir=desc

      De plus vous connaissez beaucoup de gens qui volent d’autres personnes en donnant meme 1 centime a des associations caritatives. Je veux bien croire qu’il y a des gens qui arnaquent des petits vieux de campagne, mais que la meme personne donne plus de 30.000€ a des associations caritatives ca me laisse perplexe.

  • mais elle a volé l’ ETAT; et ça monsieur, c’est pire qu’un viol d’enfant
    ou meurtre d’une vielle dame!!
    l’état a horreur de la concurrence.
    être spolié , oui, mais seulement par l’ état.
    le jour ou une majorité de Français comprendront,
    nous seront en croissance et il fera bon vivre.

  • « la loi s’applique à tous » et même à Hollande qui a fait une fausse déclaration de patrimoine (concubine Trierwieler / non déclaration commune d’ISF / son entretien au frais des contribuables) qui aurait dû constitutionnellement invalider son élection.

  • Dura lex sed lex :

    La personne inculpée et condamnée n’avait qu’une simple chose à faire : déclaré les gains et même si l’Etat s’était honteusement sucré au passage, il serait resté suffisamment pour les associations caritatives. Il existe même probablement des mécanisme fiscaux qui aurait permis de réduire la ponction étatique via la création d’une association et la redistribution sous forme de dons déclarés qui peuvent faire l’objet d’abattement fiscaux. Sans remettre en cause la bonne foi de la personne, bien au contraire, le problème est la complexité administrative qui à mis cette personne dans la situation qu’on connait avec son final tragique.

  • encore un exemple de l’injustice de la justice qui protège les puissants et écrasent les faibles, le pire et le terrible c’est qu’il n’y a pas d’accès simple à des recours pour obliger la justice à réfléchir et se reprendre.

    • La justice n’a pas a réfléchir elle doit juste appliquer et elle est égale pour tous. La condamnation dans ce cas est tout à fait normal. Là ou la justice à un rôle à jouer c’est dans la peine à imposer pour laquelle il existe une certaine flexibilité. Dans ce cas la peine avec sursis aurait pu rester pour la faute commise mais l’amende était totalement hors de propos vu qu’il n’y a pas d’enrichissement personnel et aurait de toute façon été irrécupérable et que le gain obtenu de bonne fois chez des personnes consentantes ont servi des causes louables. Bien entendu il faut pour cela des preuves et une comptabilité transparente.

    • A priori certains ne savent pas ouvrir les liens Internet alors voici le jugement cité par La Voix du Nord :

      « Yvette Bert doit s’acquitter d’une amende de 1 0000€ dont 5 000€ avec sursis pour organisation de loterie prohibée.

      Reconnue coupable, avec l’association Ensemble pour l’espoir, d’infraction douanière, elle devra verser à l’administration fiscale 400€ d’amendes pour « exploitation d’un cercle de jeu, non-tenue de comptabilité, non-paiement de l’impôt sur les cercles de jeux, liquidation non conforme d’impôt sur les cercles de jeux ».

      Enfin, elle devra verser au fisc 2 9435€ de pénalités forfaitaires et 88 307€ correspondant au montant des droits fraudés. »

      Pouvez-vous définir l’injustice ? Les puissants ? Les faibles ?

      • Vous non plus, et au total, c’est près de 200000 EUR quel devait à l’état.

        Surtout ne changez rien dans votre pensée.

        • Elle a donné plus de 400000 euros (si je me trompe pas) à des associations sans payer ce qu’elle devait à l’Etat et elle aurait du récupérer ces fonds auprès des associations qui auraient plus que probablement compris la situation et les reverser à l’Etat

          • D’après La Voix du Nord elle n’aurait donné que 27 000€.

          • auraient plus que probablement compris la situation et les reverser à l’Etat

            Cela n’aurait servit à rien puisque la loi est loi et la loi est dure. Est l’aurait quand même gardé son amende de 123000 EUR.
            Si vous avez raison sur la forme, sur le fond, vous ne voyez pas. Ne changez rien.

            • C’est justement l’inverse : sur le fond la culpabilité est justifiées, c’est la forme de la réparation qui aurait du être adaptées à la situation pour un : ne pas mettre la personne dans la rue et deux récupérer un maximum de l’amende pour l’état. Sur le fond c’est pourtant simple il y a une loi sur la mise en place de loterie …. et sur les modalités à respecter. Vous inversez les choses. Je rappellerais quand même que le symbole de la justice c’est une dame ayant les yeux bandées ….. la décision de culpabilité n’a pas d’aspect social à intégrer, la peine oui

              • Certes, la justice à « les yeux bandées », je ne dis pas le contraire. Mais on la représente avec une épée. Et c’est l’épée qui semble avoir frappé.
                La dame n’a pas eu l’énergie de faire appel, elle devait avoir un problème de santé puisqu’elle a fait une tentative de suicide, puis s’est laissée aller.

                De 2 chose l’une, soit elle a mis l’argent dans sa poche, ou bien ses amis l’ont fait à sa place. Car dépenser 100k EUR chaque année, c’est une somme énorme. Elle roulait en Ferrari?
                Comme je n’ai pas les pièces, je ne peux savoir ce qu’elle en fait.

                Quand a la justice, les yeux bandés, ce me fait bien rire, voire la petite chanson dessous :

                Thomas t’es venu d’ou?
                Thomas ou t’es ou t’es ou t’es Thomas ou t’es ?

                Thomas t’es venu d’ou?
                Thomas ou t’es ou t’es ou t’es Thomas ou t’es ?

                La loi, certes. Mais l’esprit des lois, là pas de problème ❓

                • Petite parenthèse sur la loi et l’esprit de la loi : l’esprit de la loi c’est de la mer.. , et pour cause, la loi c’est un texte qui ne doit pas prêter à interprétation. La raison pour laquelle cette loi à été publiée représente l’esprit de la loi, le pourquoi. Mais le pourquoi à fait l’objet d’une discussion des représentant du pouvoir législatif et donc de point de vue et sensibilité individuelle, on a fixé un objectif à la loi. N’étant pas dans leur tête et ayant ma propre sensibilité individuelle comme tout un chacun je peux comme n’importe qui comprendre l’esprit de la loi d’une autre façon. Tout comme l’éthique et la morale sont de la mer.., elle représente des points de vue non standardisés et quelque chose considéré comme éthique ou morale par quelqu’un ne le sera pas par quelqu’un d’autre et vice-versa et pourtant les deux auront probablement des desseins louables. Voilà pourquoi la justice pour être équitable doit être aveugle. sans cela elle devient injuste par rapport à des référentiels tous valables mais différents. Maintenant le problème c’est que les textes de lois sont eux-mêmes écrits par des gens faisant une interprétation de l’esprit de la loi ce qui les rends quelque fois injustes. Seul le texte écrit et valable pour tout le monde doit être utilisé et pas des valeurs ou point de vue idéologique. Malgré tout certaines lois sont mal faites mais il existe un processus démocratique pour les modifier et les rendre plus justes et efficaces.

        • Ah ça non, je ne changerai rien dans ma pensée : vous ne savez pas prendre le temps de rédiger un commentaire !

  • Pour résumer, la justice se contente d’être borgne et tout le monde connaît l’adage concernant le pays des aveugles…

  • « l’outrage » serait -il un délit de blasphème relooké?

    En fait,elle aurait mieux fait de tailler la route et viva la pepa!

  • L’administration et la justice ont un pouvoir d’appréciation dans le choix et le traitement des affaires (autorisations administratives accordées aux uns et refusées à d’autres…). Yvette Bert avait connaissance de ce contexte (voir sa dernière lettre et un entretien il y a qques mois disponible sur youtube) mais le combat contre l’administration est épuisant. C’est une fin bien triste. Merci à Contrepoints de nous avoir informés.

    • Il faut bien reconnaitre que pour l’administration (des non èlus) le citoyen est rien. Avoir un pouvoir sans mandat du peuple est tout simplement contraire à la dèmocratie. La France n’est pa sun exemple de transparence, et l’abus de pouvoir est une formalité. Au moins Bruxelles apprècie comment sont traités les français et à pouvoir d’agir si necessaire. Un gros problème pour nos èlus qui ne veulent pas rèformer et se plaisent du chaos règnant . Je crains que l’Etat est le premier responsable car il lui aura fallu 12 ans pour rèagir.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don