Il va vraiment falloir que quelqu’un se décide à renverser la table !

Table (Crédits brunurb, licence Creative Commons)

Malgré l’urgence des réformes nécessaires au redressement du pays, on attend…

Malgré l’urgence des réformes nécessaires au redressement du pays, on attend

Par Nicolas Nilsen

Je suis généralement d’une nature plutôt calme. Mais là, vu l’état du pays et l’effondrement d’une classe politique totalement discréditée (tous partis confondus), je crois qu’il va vraiment falloir que quelqu’un – ou le peuple – se décide à renverser la table.

 

On a plus de 5,2 millions de chômeurs, Pôle emploi est au bord de l’explosion… et la SNCF est en grève, les taxis sont en grève, les intermittents du spectacle sont en grève, l’UMP se discrédite tous les jours un peu plus avec des combines et des stratégies personnelles dérisoires et le gouvernement est totalement tétanisé : on attend désespérément une purge des gaspillages publics, on attend une refonte de tout le système de formation professionnelle qui est une véritable honte, on attend qu’ils dynamitent Pôle emploi qu’il faut reconstruire de fond en comble, on attend qu’ils réforment les modes de scrutin, on attend qu’ils instaurent plus de proportionnelle, on attend qu’ils rendent possibles les référendums, on attend des propositions pour reconstruire une Europe qui a été désavouée, mais rien ne vient… Les constructions de logements neufs s’effondrent (à tel point qu’ils parlent même de ne pas sortir les décrets d’application de la loi ALUR), les plans sociaux se multiplient, les entreprises perdent des parts de marché, les Français croulent sous les impôts, les retraites ne sont plus garanties, ni les prestations sociales…

Et, face à ce désastre, vous savez ce que vient de décider l’Assemblée nationale cette semaine ? Elle vient de créer une commission d’enquête parlementaire sur… l’impact de la loi sur les « 35 heures » – pardon sur « l’impact sociétal, social, économique et financier de la réduction progressive du temps de travail ». Cela fait seize ans qu’ils nous disent qu’ils vont supprimer cette loi votée en 1998. Il y a le feu au lac, on a plus de 5,2 millions de chômeurs et nos chers Parlementaires coupés du monde et des réalités se donnent un délai de 6 mois pour rédiger leur rapport. On hallucine !

Réformer de fond en comble. Et vite !

Il faut vraiment que quelque chose change dans ce pays qui s’enfonce dans l’immobilisme et le découragement. Et donc que les politiques sortent de la naphtaline ! Qu’ils montent au front et arrêtent de se planquer à l’arrière où ils cachent leur manque de courage. Qu’ils se décident à réformer tous les statuts, dans tous les domaines, profondément, et vite. Sinon je pense que les gens vont exploser.

À propos de la grève de la SNCF, j’entendais dire qu’il y avait un tel niveau de nervosité et de haine sur les réseaux sociaux, qu’un de ces jours il y aura des représailles physiques d’usagers contre la SNCF… Après les municipales et les européennes, l’exaspération est telle que la France ne tiendra plus longtemps comme ça. Si les politiques ne se décident pas à prendre vraiment le taureau par les cornes et à réformer ce pays de fond en comble – comme s’il s’agissait de le reconstruire après une guerre – eh bien c’est le peuple qui le fera : avec des fourches !

fourche2


Sur le web.