Séminaire sur la renaissance du libéralisme au XXe siècle

L’Institut Coppet organise le 28 mai un séminaire intitulé : La renaissance du libéralisme classique au XXème siècle. Une histoire controversée.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Institut Coppet

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Séminaire sur la renaissance du libéralisme au XXe siècle

Publié le 5 avril 2014
- A +

Institut CoppetL’Institut Coppet organise le 28 mai un séminaire intitulé : La renaissance du libéralisme classique au XXème siècle. Une histoire controversée. Au programme :

1° De l’aventure du Colloque Lippmann au « néo-libéralisme » selon Michel Foucault.
Par Christian Michel

En août 1938 un riche et talentueux journaliste américain réunit 26 intellectuels européens à Paris pour une rencontre qui devait porter son nom : le Colloque Walter Lippmann. Le but n’était rien moins qu’une refondation du libéralisme. Le terme « néolibéralisme » a été formé au cours de ce colloque pour désigner une troisième voie entre le capitalisme « débridé » et les socialismes de l’époque. Certains s’y opposèrent d’emblée (Ludwig von Mises, Friedrich Hayek), d’autres firent évoluer le concept vers l’ordolibéralisme en Allemagne (Wilhelm Röpke, Alexandre Rustow), vers la démocratie chrétienne en Italie (Luigi Einaudi) et le néoconservatisme aux États-Unis. Le paradoxe est que le terme néolibéralisme, sert maintenant à désigner « tout ce qui est mal », au point de devenir péjoratif – sauf pour un formidable représentant de la pensée postmarxiste, Michel Foucault. Celui-ci verra dans le néolibéralisme un mécanisme de défense contre l’oppression.
C’est sur cette histoire, qui est celle du libéralisme moderne, et sur ces paradoxes que portera l’intervention de Christian Michel.

2° La révolution de la liberté aux USA. De Ludwig von Mises à Ron Paul.
Par Michael Otis*

L’exil de Ludwig von Mises en 1943 aux USA, fut le point de départ d’un formidable renouveau de la pensée libérale classique qui prit bientôt le nom de libertarianisme pour se démarquer du « liberalism » de la gauche progressiste. Sous la houlette de Murray Rothbard dans les années 70-80, le mouvement libertarien renforce son message de « Laissez faire » et de réduction de la taille du gouvernement, prenant également ses distances à l’égard des conservateurs étatistes. Aujourd’hui, Ron Paul incarne cet héritage avec un succès grandissant au sein du parti républicain. Contre toute attente, son fils Rand Paul est même en passe de jouer un rôle majeur dans la prochaine campagne présidentielle. Comment les idées libertariennes ont-elles conquis l’Amérique ?
Michael Otis est « paulien » depuis son adolescence et a dirigé une antenne locale de Students for Liberty dans le Kentucky. Au cours de son intervention (en français) il nous fera revivre cette révolution de la liberté Outre-Atlantique.

Sur l’Institut Coppet :

L’Institut Coppet a pour but la diffusion de la philosophie libérale française, et contribue à la culture libérale contemporaine, et à la culture générale. Le libéralisme, ce n’est pas de l’économie. L’Institut Coppet permet de découvrir les sources françaises du libéralisme, ainsi que les débats contemporains. Il traite de philosophie, d’économie, de droits, et de tout ce qui touche au libéralisme. La particularité de l’Institut Coppet est son approche culturelle, en mettant en valeur les auteurs français, ainsi que des articles d’universitaires français et étrangers contemporains.

L’Institut Coppet est un site à visiter pour tous ceux qui souhaitent se cultiver. Et les séminaires qu’il organise sont des occasions d’apprendre, et aussi de rencontres et de discussions. Par conséquent, vous comprendrez que je recommande vivement à ceux qui en ont la possibilité de participer à ces séminaires.

Le  prochain traite de l’histoire controversée de la renaissance du libéralisme. Le fameux colloque Lippmann est parfois représenté par les anti-libéraux comme un complot, de même que la société du Mont-Pèlerin. Ce séminaire racontera la véritable histoire du libéralisme au XXème siècle.

En voici la présentation par l’Institut Coppet.

100 places. Inscrivez-vous vite !

Isep, 28 Rue Notre-Dame des Champs, 75006 Paris. De 19h à 22h, ouverture à 18h30.

Entrée 15 euros, buffet compris. Tarif étudiant 10 euros.

Achetez votre billet dès maintenant sur eventbrite.com (paypal ou chèque)

Vous pouvez aussi faire un don pour nous aider à organiser l’événement. Merci de votre générosité !

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Intervention d’ouverture de la 4ème édition de l’Université d’automne en école autrichienne, 2014, dont les éditions de l’Institut Coppet ont publié les conférences en format papier.

Par Damien Theillier. Un article de l'Institut Coppet

[caption id="attachment_78422" align="alignleft" width="160"] Frédéric Bastiat (image libre de droits)[/caption]

Je ne vais pas vous parler tellement d’École autrichienne ce soir. Je préfère laisser cela à des spécialistes, demain. Mais je vais vous parler un peu de l’École française, l’É... Poursuivre la lecture

Un article de l'Institut Coppet. Séance de la Chambre des Députés. — Budget des dépenses.

[Le Courrier Français, 19 mai 1846. — Article non signé.]

Chaque année, les revenus du Trésor s’augmentent de 30 à 40 millions, et cependant chaque année les recettes sont insuffisantes pour couvrir les dépenses. Chaque année le gouvernement, comme un enfant prodigue, anticipe sur les ressources de l’avenir ; chaque année l’équilibre des recettes et des dépenses devient de plus en plus insaisissable. On nous affirme, à la vérité, que cet équ... Poursuivre la lecture

monnaie neutre
0
Sauvegarder cet article

Par Francis Richard.

La constitution de la liberté, paru en 1960, comprend trois parties :

La valeur de la liberté La liberté et le droit La liberté dans l'État-providence

Et une annexe : « Pourquoi je ne suis pas un conservateur »

Ce premier article consacré à cet ouvrage majeur de Friedrich Hayek est relatif à la première partie.

La valeur de la liberté

Définition de la liberté

Friedrich Hayek adopte la définition traditionnelle de la liberté : indépendance par rapport à la volonté arbitraire d'un autre... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles