Noël, fête commerciale

Noël commémore la bonne volonté entre les hommes et n’est aussi gai aujourd’hui que parce que Noël est devenu « commercial ».

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Noël, fête commerciale

Publié le 24 décembre 2012
- A +

Noël commémore la bonne volonté entre les hommes et n’est aussi gai aujourd’hui que parce que Noël est devenu « commercial ».

Un extrait de « The Objectivist Calendar », décembre 1976, d’Ayn Rand.
Traduction : Baptiste Créteur.

Sapin de Noël
By: JOHNNY LAICC BY 2.0

« [En réponse à la question de savoir s’il est approprié pour un athée de fêter Noël :]

Oui, bien sûr c’est approprié. Une fête nationale, dans ce pays, ne peut pas avoir une signification exclusivement religieuse. La signification séculaire de cette fête est plus large que les principes d’une religion en particulier : il s’agit de bonne volonté entre les hommes – un état d’esprit qui n’est pas la propriété exclusive (bien que c’en soit une composante, mais une composante largement inaperçue) de la religion catholique.

L’aspect charmant du 25 décembre est le fait qu’il exprime la bonne volonté de façon gaie, joyeuse, bienveillante, non-sacrificielle. On dit « Joyeux Noël » – pas « Pleure et repens-toi. » Et la bonne volonté est exprimée sous une forme matérielle, terrestre – en donnant des cadeaux à ses amis, ou en leur envoyant des cartes en signe de commémoration…

Le meilleur aspect de Noël est l’aspect généralement décrié par les mystiques : le fait que Noël soit devenu commercial. L’achat de cadeaux… stimule un énorme élan d’ingéniosité dans la création de produits dédiés à un unique but : donner du plaisir aux hommes. Et les décorations de rue installées par les grands magasins et autres institutions – les arbres de Noël, les guirlandes clignotantes, les couleurs chatoyantes – donnent à la ville un aspect spectaculaire, que seule la « cupidité commerciale » pouvait nous offrir. Il faudrait être terriblement déprimé pour résister à la gaieté merveilleuse de ce spectacle. »

J’en profite pour me joindre à la rédaction de Contrepoints et vous souhaiter à tous un Joyeux Noël, célébration de la bonne volonté entre les hommes. Ainsi bien sur que de vous souhaiter une heureuse année 2013, pleine de liberté et de succès.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Gloria Alvarez, la passionaria libérale, dit tout et c’est dans Contrepoints ! Elle s’exprime pour la première fois en France, et c’est dans Contrepoints.

Gloria Alvarez est une jeune femme influente. Auteur de trois livres, conférencière très sollicitée, en Amérique Latine en Espagne ou aux USA, hyper active sur les médias sociaux avec 377 000 followers sur Twitter et 242 000 sur Instagram, elle est sans doute l'influenceuse libérale féminine numéro un dans le monde ! Elle prône le libéralisme dans tous les domaines. Liberté, frontièr... Poursuivre la lecture

Par Karel Beckman Traduit par Mathieu Chauliac, Institut Coppet.

Avant la publication par Hans-Hermann Hoppe de sa critique sans précédent de la démocratie dans Democracy The God That Failed en 2001, les libertariens ne considéraient pas l’analyse de l’idée de démocratie comme prioritaire. Il est probablement juste de dire qu’ils avaient tendance à la concevoir comme un système politique neutre, susceptible d’orienter une société dans la direction soit individualiste soit collectiviste. Les menaces représentées par le socialisme et le ... Poursuivre la lecture

Le titre du dernier ouvrage, considérable et remarquable de par l'ampleur et l'érudition, de Jean-Philippe Delsol, Civilisation et libre arbitre, peut paraître quelque peu sévère, mais réfléchissez-y, c'est là que tout se joue, s'est joué et continuera à se jouer, à moins que l'on n'interrompe la partie, qui est la nôtre et explique pourquoi l'Occident est différent.

Réfléchissons-y, car cela ne va pas de soi. Dit sans fard, la grandeur de notre civilisation réside dans l'idée que l'Homme dispose du pouvoir et de la liberté de penser e... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles