Livres : Que lire sur la plage cet été ?

Quels livres lire sur la plage cet été pour passer un été instructif?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Livres

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Livres : Que lire sur la plage cet été ?

Publié le 14 juillet 2012
- A +

Quels livres lire sur la plage cet été pour passer un été instructif ? 

Par David Descôteaux, depuis Montréal, Québec.

Je quitte pour une semaine à la plage. Étant passionné de tennis, j’ai dans ma tablette Android la toute chaude autobiographie de Rafael Nadal, que je vais dévorer entre deux glaces.

Mais ici on discute économie. Surtout, des politiciens et lobbys qui siphonnent notre portefeuille. Oui, c’est frustrant. Mais comprendre comment on se fait avoir, et pourquoi, c’est toujours utile. Et à ce sujet, j’ai un ou deux livres à vous suggérer.

(Précision : je lis surtout des auteurs américains. Certains livres ont leur version française, d’autres pas. Et oui, c’est une liste subjective. Si vous appréciez généralement mes opinions, vous apprécierez ces livres. Sinon, non.)

Économie 101

Problèmes et politiques économiques, des professeurs Yvan Stringer et Jaques Raynauld, des HEC. Détrompez-vous ! Ce n’est pas aussi drabe que le titre l’indique. Au contraire. Les auteurs exposent les dessous des politiques publiques — qui paye ? Qui en profite vraiment ? Qu’est-ce qui motive le politicien ? — à l’aide d’un tas d’exemples québécois. Et dans un langage que ma fille de 5 ans peut comprendre. Basic Economics, de Thomas Sowell. Les concepts de base expliqués par la logique et des exemples de la vie courante. Sans graphiques ni équations. Trop pressé ? Economics in One Lesson, d’Henry Hazlitt.

Vous préférez un roman ? L’économiste Russ Roberts a publié The Invisible Heart, qui explique l’économie à travers les tribulations amoureuses d’universitaires à Washington. Un genre de Twilight, mais qui vous laisse plus intelligent…

Le capitalisme de copinage

Les partenaires silencieux de Bombardier, de Peter Hadekel. Sans verser dans la polémique, il expose plusieurs faits méconnus de l’aide cruciale des « partenaires silencieux » de Bombardier, que sont les candides contribuables. Et comment l’avionneur maîtrise la game politique. The Big Ripoff, ou comment les grandes entreprises et le gouvernement volent votre argent, du journaliste Tim Carney. Aussi, A Capitalism for the People, de Luigi Zingales, dont j’ai parlé à quelques reprises dans cet espace.

Où s’en va-t-on ?

Hyperinflation ? Déflation ? Dépression ? Reprise ? Pour éclaircir un peu l’avenir embrouillé de l’économie mondiale : Endgame, de John Mauldin et Jonathan Tepper. Un livre clair, qui résume les défis financiers des pays européens, du Japon et des États-Unis, et les risques que fait peser le surendettement. Ou encore The Great Reflation, par Anthony Beck, qui en prime offre des conseils d’investissement. Pessimiste ? The Real Crash, de Peter Schiff. L’homme qui a prédit la crise en prédit une autre, bien pire. Je suggère aussi Boomerang, de Michael Lewis. Pour le dernier chapitre, où Lewis se promène à vélo avec Arnold Schwarzenegger, et discute des finances publiques intenables des États et villes américaines. Un présage de ce qui vient.

Chez nos voisins

Pour comprendre les liens qui unissent le président Obama et le milieu des affaires. Pour découvrir le lobbying des grandes compagnies derrière les réformes de la santé ou du système financier, et surtout pour nuancer le discours ridiculement complaisant de nos médias à l’endroit d’Obama, je recommande Bought And Paid For, de Charles Gasparino. Et Obamanomics, par Tim Carney. Des livres fouillés, par des journalistes chevronnés, qui risquent de changer votre perception du politicien-messie.

Finalement, pour les fans de tennis comme moi, qui préfèrent une autobiographie épicée aux histoires d’économie et de politique, délectez-vous avec Open, d’André Agassi. Vous en apprendrez des vertes et des pas mûres sur le « Kid de Las Vegas », mais aussi sur les autres joueurs du circuit. Pour mesdames? Paraît que le roman semi-porno 50 nuances de Grey (Fifty Shades of Grey) est très difficile à fermer… Et que vous soyez à la plage ou dans le bus, avec une tablette électronique personne ne sait ce que vous lisez…

Sur le web

Voir les commentaires (4)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

C’est un épisode de l’histoire, et même l’Histoire, que l’on commémore pour ses 150 ans, avec des controverses pour savoir si cet évènement doit être fêté ou oublié.

Il s’agit bien sûr de La Commune.

Rappelons les faits, pour ceux qui auraient oublié, ou ceux qui n’en auraient même pas entendu parler (il y en a), malgré l’abondante littérature.

1870, c’est la défaite de la France face à la Prusse. Napoléon III capitule le 2 septembre et est fait prisonnier des Prussiens. Le 4 septembre, une foule de Parisiens envahit le P... Poursuivre la lecture

les meilleurs livres
0
Sauvegarder cet article

En panne d'idée de cadeau pour un collègue, un ami, un membre de votre famille... ou vous-même ?

Pas de panique ! Voici le guide de vos achats de Noël par la Rédaction de Contrepoints et ses amis libéraux.

Liberté d'inexpression d'Anne-Sophie Chazaud.

Cinq ans après Charlie Hebdo, le constat est terrible : surveillance d'Internet, procès et lynchages médiatiques, lois liberticides en tous genres, au point que ce sont tous les types d'expression qui sont désormais sous pression et parfois frappés d'interdits. Ce livre mont... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Johan Rivalland.

Je l’avais un peu oublié ce petit livre, et cet auteur qui reste pour moi à explorer… Acheté il y a quelques années en format audio – une première - j'ai alors découvert un auteur intéressant dont je ne connaissais jusque-là à peine que le nom.

Ce récit émouvant est celui de l'autobiographie d'Agota Kristof, ici opportunément lu par Marthe Keller, dont la voix aux accents étrangers et à la douceur empreinte de sérénité permet de parfaitement restituer le ton du livre, avec toute la simplicité et pudeur qui l... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles