L’antihollandisme pour succéder à l’antisarkozysme ?

Nous voyons déjà les contre-effets de l’anti-sarkozysme primaire, auquel la Gauche s’est, sans élégance, laissé aller durant plus de cinq ans. On commence même à parler d’antihollandisme, semble-t-il tout aussi primaire que son prédécesseur. Mais quoi de plus logique?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 167 Hollande

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’antihollandisme pour succéder à l’antisarkozysme ?

Publié le 23 mai 2012
- A +

Nous voyons déjà les contre-effets de l’anti-sarkozysme primaire, auquel la Gauche s’est, sans élégance, laissé aller durant plus de cinq ans. On commence même à parler d’antihollandisme, semble-t-il tout aussi primaire que son prédécesseur. Mais quoi de plus logique ?

Par Anton Wagner.

Dans un entretien accordé à Atlantico, le sociologue Jean-Pierre Le Goff fait un souhait, particulièrement destiné à François Hollande : qu’il mette fin à la diabolisation facile à laquelle la « Gauche morale » recourt si souvent depuis les années 1980.

Le sociologue aimerait que les débats puissent avoir lieu dans une atmosphère plus sereine, sans que les uns ou les autres ne risquent la condamnation outrée, la chasse aux sorcières et le « discours mitrailleuse » d’une petite frange de gauchistes qui s’est érigée en gardienne du licite et de l’illicite, du bien et du mal.

Vœu salutaire s’il en est, mais peut-être pieu à peine formulé. Nous voyons déjà les contre-effets de l’anti-sarkozysme primaire, auquel la Gauche s’est, sans élégance, laissé aller durant plus de cinq ans. On commence même à parler d’antihollandisme, semble-t-il tout aussi primaire que son prédécesseur. Mais quoi de plus logique, car si l’ancien président fut couvert d’inutiles avanies, pourquoi ne pas en infliger autant au nouveau ?

Nul ne ressort grandi de ce ping pong affamant. Que ceux qui ont commencé ne viennent cependant pas se plaindre.

Sur le web

Voir les commentaires (13)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (13)
  • En ce qui me concerne j’étais sarkoziste en 2006 mais déjà plus en 2007. N’oublions pas qu’il a été élu et populaire, que les médias ont été fascinés positivement pendant un moment par le personnage, et continuent de l’être pour beaucoup d’entre eux.
    Je pense qu’il serait raisonnable de considérer que dans l’antisarkosisme, le secondaire est majoritaire sur le primaire.

    Pourquoi pas d’antihollandisme, primaire ou secondaire. Le problème c’est que bien souvent cela semble artificiel, une entreprise de comm’. On peut noter par exemple que Sarkozy, à force de répéter que Hollande était un mauvais débatteur, y a cru lui-même. Si le spectacle du débat d’entre-deux tours ne sert à rien (mais l’élection présidentielle elle-même est une guignolade) on peut remarquer qu’il s’était tout de même trompé.

    Je donne un exemple: Hollande en « Flamby » se réfère aux Guignols de l’info, qui sont très bons, je ne dis pas le contraire, le « Bling-bling » de Sarkozy c’est à partir de la rollex, du yacht et de sa manie de piquer les stylos… de Sarkozy lui-même (comme DSK: on n’a pas besoin d’inventer la Porsche ni la femme de chambre). Je pense que l’antihollandisme est une bonne idée, à condition de se donner le temps de fabriquer des arguments. Il faut être un peu patient, sinon on n’a aucune contenance.
    J’ajoute qu’il y a aussi un courant actuel qui reproche à Hollande les mêmes choses qu’à Sarkozy, sous prétexte que d’autres le reprochaient à Sarkozy. Mais ça n’a aucune cohérence, ce qui affaiblit l’argument. Il faut attaquer ce qu’on attaque, sinon on donne juste l’impression d’essayer de justifier ses propres positions sans les comprendre, ça fait décérébré.
    On peut dézinguer Hollande en étant calme, je crois que ce serait la meilleur tactique.

    • En attendant, le candidat Hollande s’était engagé à ne pas s’entourer de personnes condamnées. Le président Hollande a nommé un premier ministre été condamné pour favoritisme en 1997. Et bien que sont casier ait été purgée grâce à une loi sur la réhabilitation automatique, il n’en reste pas moins qu’il a effectivement été condamné. Aujourd’hui, on nous annonce que c’est Montebourg qui vient d’être condamné pour injures. Mais il n’a pas l’intention de démissionner, dit-on à l’Elysée.
      Les engagements sont vite mis de côté, dirait-on.

      Voyez, on peut d’ores et déjà être objectif en « dézinguant » Hollande 😀

      • Bof. Sur Ayrault on peut effectivement dire un peu quelque chose, mais en l’occurrence il n’y a pas de scandale. Montebourg a été condamné pour avoir dit d’un ancien escroc qu’il était un escroc alors que ce dernier avait été condamné et avait fait sa peine… à ce compte là Montebourg a été condamné à payer 1€, il les a payés, et puis voilà. Je veux dire… moralement c’est quand même pas facile de tenir la posture de celui qui veut condamner Montebourg, même la justice, qui ne négocie pas avec les règles les plus débiles, se contente d’1€.
        Alors oui, Hollande avait dit qu’il n’aurait pas de ministre condamné… mais enfin, franchement, ce n’est pas sérieux d’essayer de le dézinguer avec ça. Hollande a fanfaronné sur un truc débile, ça sert à rien, je crois, de se mettre à sa hauteur. On peut exiger de lui de ne pas être débile, c’est vrai, mais je crois qu’il faut surtout l’exiger de nous-même.

        Je pense qu’on pourrait aller beaucoup plus loin, par exemple sur son début sur les négociations européennes. Mais là aussi, il faut être cohérent: on peut critiquer Hollande en disant qu’il ne fait pas grand chose par exemple, mais on ne peut pas lui reprocher de ne pas se faire reprocher de ne pas faire grand chose alors que Sarkozy se faisait reprocher de ne pas faire grand chose. C’est juste ça que je veux dire, il faut exprimer des critiques consistantes sinon nous continuerons juste à empêcher tout débat politique véritable, ce qui entraînera l’impossibilité d’une émergence de nouvelle génération de politiques à même de remplacer les idéologues de tous bords que nous subissons actuellement.

        Après je dis ça… on a le droit d’aimer se rouler dans la fange. Mais faut pas s’étonner si certain appellent ça la « fange », puisque c’en est. C’est pas grave hein non plus, par définition.

        • Je suis au moins d’accord avec la dernière phrase.
          Mais enfin, Montebourg ne s’est pas fait condamné pour avoir traité d’escroc quelqu’un de condamné pour escroquerie, ce qui n’aurait pas été jugé offensant par la justice. Non, il a traité d’escrocs les anciens membres de la direction de la société SeaFrance.
          Je suis d’accord qu’il s’agit de petite bière, mais tout de même… Quand on se veut président et qu’on prend des engagements, on les tient encore dans le mois qui suit l’élection. Ça s’appelle de la décence. Ne serait-ce que pour tous les cons qui croient en lui.

          • La décadence c’est le nom donné à un changement de civilisation par les tenants de l’ancienne.
            L’élection présidentielle n’a plus de dimension que médiatique: quand il y a plus de 50% de participation, quel que soit celui qui a le plus de voix, c’est la télé qui gagne. Remarquons qu’elle ne s’en cache même plus, entre publicités avant et auto-congratulations après, indépendamment du candidat.
            La campagne électorale, et en 2012 plus que jamais, est un exercice d’imagination, c’est à celui qui dit les plus grosses énormités. Le fact-checking sur le web, même récupéré par le mass-media, qui a chauffé plus que jamais n’a eu aucune influence, cela démontre que ce n’est pas un dysfonctionnement mais que le fonctionnement correct d’une campagne est le mensonge, la réputation, la posture virile (un spectacle oui, mais ça ne suffit pas, je dirais qu’il est pornographique dans sa structure).

            Il ne faut pas trop s’en émouvoir si on part du principe que le poste de président de la République lui-même est devenu illégitime, si notre organisation sociale n’est plus en phase avec l’État-Nation et que de manière correspondante (il n’y a qu’un seul phénomène) le phénomène de niveau de développement des infrastructures matérielles (et symboliques) nous fait sortir économiquement de la révolution industrielle.

          • Si Montebourg avait dit « Casse toi…pau…..on » il aurait été obligé de démissionner.

  • Ping pong « affamant » ou « infâmant » ?

  • L’arroseur arrosé ! quoi de plus normal ? La gauche pourrie a déversé des torrents d’injures, de mensonges, de fausses nouvelles sur Nicolas Sarkozy qui fut le meilleur Président de la Ve république alors il faut bien comprendre que nous allons en faire autant à l’égard de flanby 1er dit pouêt-pouêt, au moins dans la mesure où sa dictature socialo-trosko-commniste nous laissera un minimum d’espace de liberté (cf. comment on fait la peau à des journalistes ou commentateurs comme Éric Zeymour). VIVE LA LIBERTÉ !!!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don