GM achète 7% de PSA

Les termes du rapprochement entre GM et PSA, contructeurs automobiles américain et français, sont enfin connus, avec l’annonce par GM qu’il achète 7% des parts de Peugeot.

GM devient ainsi le deuxième actionnaire de PSA après la famille Peugeot.

Une synergie possible est à trouver du côté des achats, le montant annuel des achats des deux entreprises ensemble étant de 125 milliards de dollars.

D’un point de vue industriel, ce rapprochement va se traduire par des « plateformes communes », lancées à partir de 2016. Concrètement, on peut s’attendre à voir l’Agila et les 107/C1, la Corsa et les 208/C3, l’Astra et les 308/C4, l’Insignia et la 508/C5, ainsi que les SUV et monospaces, partager leurs chassis, tout en gardant des aspects extérieurs différents.

GM est coutumier de cette approche, ayant pratiqué de même avec FIAT dans la première moité des années 2000, avec comme résultat, par exemple, une Corsa et une Punto très proches sous la peau, et des diesels Alfa Romeo à rampe commune dans les Astra. Cette alliance là avait mal tourné pour GM, qui avait au bout compte dû payer une note salée pour s’en extraire.

GM (marques Opel, Vauxhall et Chevrolet) et PSA restent concurrentes en Europe.

PSA est formée principalement de Peugeot, entreprise franc-comtoise fondée en 1810, et de Citroën, fondée en 1919 par un Hollandais d’origine juive, André Citroen. Peugeot a pris le contrôle de Citroën en 1976.