Importations « made in China » : 1,9% du PIB

Présenter l’économie chinoise comme un danger pour la France est irrationnel. La part des importations de produits chinois dans le PIB s’élève à moins de 2%.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Importations « made in China » : 1,9% du PIB

Publié le 21 octobre 2011
- A +

En 2010, la France a importé pour 37,6 milliards d’euros de biens depuis la Chine [1]. Sur un total de 443,7 milliards, nos importations de produits « made in China » [2] ne pesaient que 8,5% de nos importations de marchandises ; à titre de comparaison, nos importations en provenance de la zone Euro (EA16) atteignaient 220,8 milliards (49,8% du total) dont 78,9 milliard de produit allemands (17,8%). Au total, ces importations de produits chinois ne pesaient que 1,9% du PIB – c’est-à-dire de la quantité de richesses créée en France au cours de l’année.


[1] Chiffres de la Banque de France, Hong-Kong inclus.
[2] Ce terme est trompeur, un produit « made in China » n’est qu’assemblé en Chine ; ça ne préjuge pas d’où viennent les composants ni où va la valeur ajoutée.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il y a un an, j’exposais dans un article les données de l’invasion possible de Taïwan par la Chine, ce qui a malheureusement été confirmé par l’actualité récente.

En effet, le voyage de Nancy Pelosi, troisième personnalité politique des États-Unis, après le président et la vice-présidente, a été considéré comme une insulte par Pékin et a déclenché des manœuvres militaires ainsi que d’autres représailles.

Commençons par exposer les fondements de cette situation telle qu’elle se présentait dans un calme relatif il y a un an dans c... Poursuivre la lecture

Le ministre brésilien de l’Économie, Paulo Guedes, a tenu des propos durs envers la France lors d’une réunion des entrepreneurs à Brasilia mardi. En réponse aux critiques de Paris sur la déforestation de l’Amazonie, il a affirmé que l’économie française devient « insignifante » et a déclaré :

« Vous avez intérêt à bien nous traiter, sinon on va vous envoyer vous faire foutre ».

Des propos peu poétiques et diplomatiques, mais qui sont le symptôme d’un problème plus grave : le Brésil se détourne de l’Occident en faveur de la Chine... Poursuivre la lecture

Taïwan
0
Sauvegarder cet article

La Chine répète de plus en plus fortement qu’elle est décidée à « réunifier » le pays en annexant Taïwan. Et tout le monde remarque que le terme « pacifiquement » a disparu. Comme il semble que Taïwan ne puisse pas se défendre sans les États-Unis, une guerre à grande échelle est tout à fait possible si ce soutien se matérialise.

Cela me rappelle des souvenirs historiques désagréables.

 

De nombreux précédents de mauvais augure

L’argument « c’est le même peuple, et il doit donc être rassemblé sous notre autorité », a ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles