L’enfer carcéral d’un dissident chinois

Yang Jianli eut l’idée de composer des poémes dans sa tête, et de les mémoriser

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Yan Jianli, dissident

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’enfer carcéral d’un dissident chinois

Publié le 13 juin 2011
- A +

Yang Jianli, réfugié politique aux États-Unis, fondateur du mouvement de résistance « Initiatives pour la Chine », m’a expliqué comment il a pu survivre à sept années de prison en Chine, de 2000 à 2007, dont dix-huit mois dans un isolement total : pas de contact, silence, interdiction d’écrire et de lire.

Comment reste-t-on un être humain doué de raison face à la déshumanisation organisée par la dictature chinoise? Yang Jianli eut l’idée de composer des poémes dans sa tête, et de les mémoriser. Aprés ce temps d’isolement, la contrainte fut allégée sous la pression du Congrés des États-Unis. Du papier et un crayon furent donnés à Yang pour qu’il rédige sa « confession » politique, un rite dans les régimes communistes, depuis Staline. Yang saisit l’occasion pour transcrire la centaine de poémes qu’il avait à l’esprit (le cerveau comme clé UBS virtuelle) : avec la complicité d’un geolier, les textes furent transmis à un éditeur de Hong-Kong.

Yang est souriant, affable et indestructible, comme son ami Liu XiaoBo qu’il avait rencontré Place Tian Anmen en 1989. On doit écouter Yang, essayer de comprendre mais sans y parvenir tout à fait : son expérience est intransmissible. On comprend que le Parti communiste chinois craint tant ces Fils du Ciel hors du commun.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • oui joli maintenant on aimerait avoir un petit aperçu de ces fameux poèmes, pourquoi ne pas citer quelques extraits, ou peut-on en lire ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Taiwan
1
Sauvegarder cet article

Par Alexandre Massaux.

Depuis plusieurs mois, la presse étrangère évoque la pénurie de semi-conducteurs et de micropuces. Les mesures liées au covid ont perturbé leur production. Ces nouvelles sont passées relativement inaperçues et n’ont pas soulevé beaucoup de réactions en France. Pourtant, l’enjeu est beaucoup plus important qu’on ne le pense.

Dans notre monde actuel dépendant des appareils informatiques, les semi-conducteurs sont essentiels. Sans eux, nos ordinateurs ne pourraient pas être fabriqués. Ainsi, au début de l’ann... Poursuivre la lecture

L'escale à Taïwan de Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants américaine, risque de relancer les tensions entre Washington et Pékin. La rivalité sino-américaine est à son comble, et se traduit partout dans le monde, avec l'Ukraine, comme point focal.

Sur le grand échiquier stratégique visant à conserver leur position dominante dans le monde, les États-Unis doivent rassurer leurs alliés en sortant de l'ambiguité face à leurs concurrents russe et chinois.

 

Un signal fort au camp atlantiste à Taiwan

... Poursuivre la lecture

Un récent roman bulgare de Theodora Dimova paru en 2022 nous permet de plonger dans un épisode historique méconnu qui fait écho à l’actualité en Europe de l’Est : Les Dévastés.

Retour dans une Bulgarie passée sous le joug soviétique.

 

La Bulgarie choisit l’Axe

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la Bulgarie a décidé de s’allier à l’Allemagne nazie qui a vu en elle un pion majeur dans sa volonté de conquérir la Grèce et la Yougoslavie. Pourtant, après le déclenchement de l’opération Barbarossa par l’Allemagne, le... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles