L’enfer carcéral d’un dissident chinois

Yang Jianli eut l’idée de composer des poémes dans sa tête, et de les mémoriser

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Yan Jianli, dissident

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

L’enfer carcéral d’un dissident chinois

Publié le 13 juin 2011
- A +

Yang Jianli, réfugié politique aux États-Unis, fondateur du mouvement de résistance « Initiatives pour la Chine », m’a expliqué comment il a pu survivre à sept années de prison en Chine, de 2000 à 2007, dont dix-huit mois dans un isolement total : pas de contact, silence, interdiction d’écrire et de lire.

Comment reste-t-on un être humain doué de raison face à la déshumanisation organisée par la dictature chinoise? Yang Jianli eut l’idée de composer des poémes dans sa tête, et de les mémoriser. Aprés ce temps d’isolement, la contrainte fut allégée sous la pression du Congrés des États-Unis. Du papier et un crayon furent donnés à Yang pour qu’il rédige sa « confession » politique, un rite dans les régimes communistes, depuis Staline. Yang saisit l’occasion pour transcrire la centaine de poémes qu’il avait à l’esprit (le cerveau comme clé UBS virtuelle) : avec la complicité d’un geolier, les textes furent transmis à un éditeur de Hong-Kong.

Yang est souriant, affable et indestructible, comme son ami Liu XiaoBo qu’il avait rencontré Place Tian Anmen en 1989. On doit écouter Yang, essayer de comprendre mais sans y parvenir tout à fait : son expérience est intransmissible. On comprend que le Parti communiste chinois craint tant ces Fils du Ciel hors du commun.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • oui joli maintenant on aimerait avoir un petit aperçu de ces fameux poèmes, pourquoi ne pas citer quelques extraits, ou peut-on en lire ?

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

En Chine, la ville de Wuhan (8,9 millions d'habitants) dispose d'une flotte de 500 taxis sans conducteur. Mille autres véhicules sont prévus, ce qui portera la flotte à 1500 véhicules. Dans la vidéo ci-dessous, diffusée par Asia News, on peut voir ces véhicules à l'œuvre, et la façon dont ils fonctionnent dans une ville dense.

Wuhan dispose désormais d’une flotte de 500 taxis sans conducteur et 1 000 autres sont à venir. La plus grande expérience mondiale de voitures sans conducteur est en cours en #Chine 🇨🇳. 🎥 @XH... Poursuivre la lecture

Pendant des millénaires, la Chine a connu famine sur famine. En 1981 encore, 88 % de la population chinoise vivait dans l'extrême pauvreté. Aujourd'hui, ce chiffre est inférieur à 1%. Jamais dans l'histoire du monde des centaines de millions de personnes ne sont passées de la misère à la classe moyenne en si peu de temps.

 

Mais tout a commencé par une tragédie. À la fin de l'année 1957, Mao Zedong a proclamé le Grand Bond en avant comme un raccourci vers le prétendu paradis des travailleurs.

Selon Mao, la Chine sera... Poursuivre la lecture

La Chine est-elle un monstre totalitaire prêt à conquérir le monde ? Ou bien ses politiques étrangères et intérieures sont-elles le résultat d'un intérêt personnel rationnel, comme celui de tout un chacun ? Un nouveau livre offre quelques espoirs pour éviter une confrontation entre les États-Unis et la Chine.

Les relations entre les États-Unis et la Chine peuvent-elles éviter le bord du gouffre ?

Article original de l'Acton institute.

Peu après son accession à la présidence, Donald Trump a invité son homologue chinois, Xi... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles