Le Bulletin d’Amérique est lancé !

L’institut Coppet lance un nouveau projet, le Bulletin d’Amérique, pour un regard neuf sur les Etats-Unis, leur histoire et leur politique.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Institut Coppet

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le Bulletin d’Amérique est lancé !

Publié le 13 janvier 2011
- A +

Institut Coppet

Alors que le journal Le Monde soulignait récemment la filiation  entre certains élus américains et Frédéric Bastiat, l’Institut Coppet lance Le Bulletin d’Amérique, une web-revue consacrée à l’analyse de la vie politique, économique et intellectuelle américaine. Good news, Tocqueville is not dead !

Vous pouvez découvrir Le Bulletin d’Amérique ici

L’Amérique est en crise. Entre les attentats du 11 septembre 2001 et la faillite de Lehman Brothers le 15 septembre 2008, elle est entrée douloureusement dans le XXIème siècle. La défiance à son encontre a été poussée à son paroxysme ; l’opinion publique internationale a jeté l’anathème sur la guerre en Irak et les vices de Wall Street. Jamais les Etats-Unis et la France ne sont apparus aussi dissemblables et, pour certains, l’élection de Barack Obama devait tout résoudre. Mais les contestations du Tea Party semblent avoir eu raison de l’enthousiasme qu’il avait fait naître tandis que, pendant ce temps et à l’autre bout du globe, l’essor des puissances asiatiques redessine les équilibres mondiaux.

Pourtant, ayant projeté l’exemple de la Cité grecque à l’échelle de son territoire, l’Amérique est indéniablement une démocratie unique dans l’Histoire. Elle s’est aujourd’hui appropriée le politique, alors qu’on la croyait dédaigneuse des luttes idéologiques –sans doute du fait de l’étonnante homogénéité philosophique dont elle avait fait preuve jusque-là.

Qu’en est-il donc de la première puissance mondiale ? Sommes-nous réellement entrés dans une post-américanité ? Quelles mutations vont suivre son modèle, sa prospérité, sa sécurité ? Quel sera l’impact de ces changements sur l’Occident et le monde?

En définitive, les Etats-Unis gardent encore une part de mystère et la société de l’immédiat que nous connaissons ne saurait empêcher les curieux d’aller au fond des choses. Le bulletin d’Amérique se promet ainsi d’analyser la politique, la société, l’économie ou le monde des idées de ce pays. La parole sera donnée, à travers des chroniques et interviews, à des chercheurs ou journalistes américains comme français, avec une attention toute particulière à ceux qui sont issus de la société civile.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Taïwan
0
Sauvegarder cet article

La Chine répète de plus en plus fortement qu’elle est décidée à « réunifier » le pays en annexant Taïwan. Et tout le monde remarque que le terme « pacifiquement » a disparu. Comme il semble que Taïwan ne puisse pas se défendre sans les États-Unis, une guerre à grande échelle est tout à fait possible si ce soutien se matérialise.

Cela me rappelle des souvenirs historiques désagréables.

 

De nombreux précédents de mauvais augure

L’argument « c’est le même peuple, et il doit donc être rassemblé sous notre autorité », a ... Poursuivre la lecture

Par Vibhu Vikramaditya.

L'annulation de l'arrêt Roe v. Wade est une décision historique qui confirme le principe le plus élevé d'une république. Une république naît de la liberté d'association, de la même manière que les individus se regroupent pour former une famille, que celles-ci se regroupent pour former une communauté et que les communautés se regroupent pour former une société.

Dans une situation idéale de gouvernance fondée sur la loi, ceux qui donnent la loi et ceux qui la respectent doivent être les mêmes, car ce n'est ... Poursuivre la lecture

Aux États-Unis comme ailleurs, la novlangue corrompt de plus en plus le langage. Sous l’impulsion de la mouvance woke, on s’efforce de complètement redéfinir des mots afin d’excuser leurs pires exactions.

On croyait le secteur de l’économie protégé de ces inepties. C’est grandement sous-estimer la stupidité des politiciens…

En effet, selon les définitions classiques, les États-Unis sont entrés en récession après un second trimestre de croissance négative du PIB. Ce fut le cas depuis des décennies, y compris sous la présidence de... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles