Le Bulletin d’Amérique est lancé !

L’institut Coppet lance un nouveau projet, le Bulletin d'Amérique, pour un regard neuf sur les Etats-Unis, leur histoire et leur politique.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Institut Coppet

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le Bulletin d’Amérique est lancé !

Publié le 13 janvier 2011
- A +

Institut Coppet

Alors que le journal Le Monde soulignait récemment la filiation  entre certains élus américains et Frédéric Bastiat, l’Institut Coppet lance Le Bulletin d’Amérique, une web-revue consacrée à l’analyse de la vie politique, économique et intellectuelle américaine. Good news, Tocqueville is not dead !

Vous pouvez découvrir Le Bulletin d’Amérique ici

L’Amérique est en crise. Entre les attentats du 11 septembre 2001 et la faillite de Lehman Brothers le 15 septembre 2008, elle est entrée douloureusement dans le XXIème siècle. La défiance à son encontre a été poussée à son paroxysme ; l’opinion publique internationale a jeté l’anathème sur la guerre en Irak et les vices de Wall Street. Jamais les Etats-Unis et la France ne sont apparus aussi dissemblables et, pour certains, l’élection de Barack Obama devait tout résoudre. Mais les contestations du Tea Party semblent avoir eu raison de l’enthousiasme qu’il avait fait naître tandis que, pendant ce temps et à l’autre bout du globe, l’essor des puissances asiatiques redessine les équilibres mondiaux.

Pourtant, ayant projeté l’exemple de la Cité grecque à l’échelle de son territoire, l’Amérique est indéniablement une démocratie unique dans l’Histoire. Elle s’est aujourd’hui appropriée le politique, alors qu’on la croyait dédaigneuse des luttes idéologiques –sans doute du fait de l’étonnante homogénéité philosophique dont elle avait fait preuve jusque-là.

Qu’en est-il donc de la première puissance mondiale ? Sommes-nous réellement entrés dans une post-américanité ? Quelles mutations vont suivre son modèle, sa prospérité, sa sécurité ? Quel sera l’impact de ces changements sur l’Occident et le monde?

En définitive, les Etats-Unis gardent encore une part de mystère et la société de l’immédiat que nous connaissons ne saurait empêcher les curieux d’aller au fond des choses. Le bulletin d’Amérique se promet ainsi d’analyser la politique, la société, l’économie ou le monde des idées de ce pays. La parole sera donnée, à travers des chroniques et interviews, à des chercheurs ou journalistes américains comme français, avec une attention toute particulière à ceux qui sont issus de la société civile.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le monstre de l’inflation est sorti de son placard dans les pays occidentaux. Et pas sûr qu’il y retourne gentiment.

La dérive des prix a atteint 7 % l’an dernier aux États-Unis, du jamais vu depuis… 39 ans. En zone euro, elle est passé en douze mois de presque zéro à 5 %, un niveau atteint pour la dernière fois il y a trente ans sur le continent. La France est en retrait, à 2,8 %, mais sans doute plus pour longtemps.

Cette flambée est essentiellement la conséquence des restrictions imposées suites au covid. Les confinements, fe... Poursuivre la lecture

Par Jean-Éric Branaa.

Depuis le 6 janvier 2021, se pose la question de la place de Donald Trump dans le débat public, notamment en vue des prochaines échéances électorales. Cette interrogation relance en même temps la question de la survivance de ce que l’on a appelé le « trumpisme ». Après quelques mois de sidération face à une victoire qui n’avait pas été anticipée, en 2016, on a vu se multiplier l’utilisation de ce terme, régulièrement invoqué dans les articles ou les reportages les plus dramatiques sur l’état du pays de Lincoln.Poursuivre la lecture

Malgré de nombreuses et ardues négociations, les démocrates ne pourront pas adopter leur fameux projet Build Back Better (BBB) pour l’instant. L’un des leurs, le sénateur de la Virginie occidentale Joe Manchin, a annoncé qu’il s’opposerait au titanesque projet de loi de trois billions (12 zéros) de dollars.

Évidemment, les réactions négatives ont été presque instantanées. Chez les démocrates, on doute de la loyauté de Manchin envers son parti. Joe Biden a même promis « de lui parler » et ne semble pas regretter ce message agressif. Mai... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles