Spot france.fr #LOL #FAIL

france.fr nous propose un spot publicitaire tout en finesse dévoilant la séro-franchouillité positive de célébrités.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
france.fr

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Spot france.fr #LOL #FAIL

Publié le 23 novembre 2010
- A +

Grandeur et décadence des communicants français : le pays croule sous l’argent, se noie littéralement dans le pognon, nage dans le bonheur financier. Il fallait le faire savoir, à grands bruits. Et quelle meilleur méthode que de claquer une petite partie du butin dans un spot publicitaire inutile ?

C’est en se rendant sur France.fr, le site dont vous, français, êtes le cocu héros, qu’on découvre la dernière production de la République du Bisounoursland.

Et ça cogne :

Il s’agit d’un magnifique spot d’un peu moins d’une minute et demi dans lequel une brochette de stars enthousiastes, bardées de quelques anonymes bizarrement moins joyces, nous vante la France, ce pays pas du tout de leur enfance, bercé d’une insouciance de plus en plus calculée et qu’ils ont gardé dans leur coeur moyennant finance ou célébrité…

Et pas qu’un peu puisque la vidéo montrant l’engouement de nos starlettes a coûté dans les 500.000 euros, ce qui, pour faire mon gauchiste, représente tout de même 473 SMIC nets foutus en l’air. Grâce à ce spot, Moby, multimillionnaire, Michelle Yeoh, multimillionnaire, Mats Wilander, multimillionnaire ou Kanye West, multimillionnaire, nous expliquent que la France, c’est supayr.

Il est vrai qu’y vivre lorsqu’on est connu, en bonne santé, étranger mais très riche doit être un chouilla plus facile que lorsqu’on est inconnu, malade, étranger et pauvre ; on risque moins l’expulsion à 6H du matin.

L’avantage c’est qu’on ne pourra remettre en question la crédibilité de leur témoignage : oui, lorsque Kanye nous explique que les Français n’ont pas de temps pour la prise de tête (« no time for bullshit ») on le croit sur parole. D’ailleurs, c’est vrai : quand on gagne l’un des SMIC dont il était question quelques lignes plus haut, on a effectivement autre chose à faire que s’occuper des bullshits de communicants surpayés qui bavousent du spot gluant sur un site dont le démarrage très professionnel aura marqué les esprits et les portefeuilles des contribuables.

Et lorsque Moby nous avoue que la première chose à laquelle il pense lorsqu’on lui parle de la France, c’est « centre du monde », on ne sait pas s’il pense sérieusement que ce pays est le centre de quelque chose ou s’il se moque très habilement de nos élites et de leur arrogance.

République du Bisounoursland

Maintenant, une question survit tout de même à la consternation béate qui heurte le spectateur de plein fouet après la minute et demi de pilonnage publicitaire que la vidéo lui fait subir.

A qui, exactement, s’adresse ce spot ruisselant d’originalité ?

Bien visible sur le site, il va donc généreusement matraquer les quelques milliers d’étrangers qui échouent par erreur sur l’URL france.fr et qui découvriront, dans une langue qu’ils ne captent pas tous, que des gens connus et nettement moins connus racontent quelques platitudes dans une poignée de vignettes statiques en noir et blanc.

L’impact promet d’être fulgurant : mis à part la musique très légèrement sautillante, l’ensemble fait furieusement penser à ces campagnes d’appel aux dons où dans un souffle poignant on nous annonce que sans les efforts de tous et de chacun, la petite fille en début de spot va claboter d’une affreuse maladie. Ici, dans le même style en camaïeux de gris et le même dépouillement total de décor, on trouve donc une demi-douzaine de célébrités nous annonçant sans pudeur leur séro-franchouillité positive… Les dernières secondes affichent même un « La France : chacun l’aime à sa manière » et surprennent par l’absence d’un placard plus logique dans le style suivant :

France.fr : la France est dans le caca, envoyez vos dons !

Evidemment, ce spot va être diffusé, à titre gracieux – chouette – et en version courte – c’est possible et même facile, apparemment – sur les chaînes de France Télévision (toujours en pointe pour endormir papy et mamy). La couverture mondiale est donc assurée.

Je résume donc :

  • un spot de 1:22 en noir et blanc, à la joie de vivre difficilement contenue
  • diffusé en « version courte » sur les chaînes françaises et sur un site français
  • avec quelques starlettes américaines, sous-titrées en Français,
  • pour vanter la France…

Vous la voyez bien, là, la cible marketing ? Hmmh ? Non ?

Pourtant, c’est très simple : grâce à ce spot, on va convaincre, dans une application rigoureuse de la méthode Coué, les touristes français que la France est un endroit super pour faire du tourisme et même pour rester y vivre !

Et c’est vrai que, fiscalement parlant, c’est important que les Français vivent en France.

Essentiel, même.
—-
Sur le web

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
france.fr
0
Sauvegarder cet article

Tristesse pour quelques ponctionneurs, joie pour une poignée d'abrutis, simple bruit de fond "people" pour la plupart : on apprenait récemment que Depardieu décidait d'en finir une fois pour toute avec la France et comptait revendre les affaires dans lesquelles il a investi. La raison invoquée par l'acteur devrait pourtant faire réfléchir tout le monde.

Pour Gérard Depardieu, l'investissement en France est tout simplement devenu un calvaire. Le fisc, pourtant instrument de justice sociale louangé par tous les sociaux-démocrates du pays... Poursuivre la lecture

france.fr
0
Sauvegarder cet article

France.fr : continuons le scandale

France.fr , c'est LE site dont vous, Français, êtes le cocu héros. Vous payez, et il régale. Encore que manifestement, il ne régale pas assez puisqu'il a été décidé, de façon discrète, de relancer un petit coup de marché public histoire d'améliorer un peu le bousin, de fine-tuner la bécane, d'affûter la communication touristique pro-France...

Le gouvernement et l'internet, c'est une longue histoire, quelque chose de sale et glauque, comme les pages les plus sordides d'une histoire d'Ellroy, avec tout ce qu'on peut imaginer de prostitué... Poursuivre la lecture