Dans l’avion

Quelque part, à 15.000 pieds d’altitude au-dessus de l’océan

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
décollage d'un avion à l'aéroport d'Héraklion (Crédits Guillaume Richer, licence Creative Commons)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Dans l’avion

Publié le 22 octobre 2010
- A +

Quelque part, à 15.000 pieds d’altitude au-dessus de l’océan.

décollage d'un avion à l'aéroport d'Héraklion (Crédits Guillaume Richer, licence Creative Commons)Lui – Il faut jeter les moteurs à la mer !

Moi – Comment ?

Lui – Oui, c’est très gênant.

Moi – Mais… on ne peut pas se défaire des moteurs en plein vol !

Lui – Tu es un conservateur.

Moi – Tout cela n’a aucun sens.

Lui – Le bruit des moteurs produit beaucoup de désagréments. Il affecte la santé des passagers et dégrade leurs conditions de vie. Le vol se réaliserait de meilleure manière sans moteurs.

Moi – Oui, mais sans moteurs l’avion tombe à la mer. Voilà qui serait encore plus mauvais pour la santé des passagers.

Lui – C’est faux. Une étude scientifique a prouvé que plus l’avion est lourd, plus il vole difficilement. En nous débarrassant des moteurs, nous éliminons de la charge et nous volerons mieux. Et l’oppression acoustique cesserait en même temps.

Moi – Je voudrais te rappeler que les avions ont besoin des moteurs pour décoller et pour mener à bien des vols comme celui-ci.

Lui – Tu es vendu aux fabricants de moteurs d’avion.

Moi – Absolument pas. Par ailleurs, tous les avions qui ont largué leurs moteurs en plein vol ont fini de manière désastreuse. Alors que ceux qui les conservaient arrivaient à bon port.

Lui – C’est ce que tu dis ; souviens-toi de l’accident de la Pan Am du 13 mars 1979, avec un bilan de 6.500 victimes.

Moi – Tu es bien sûr de tes chiffres ? De toutes manières les statistiques sont claires : les avions volent avec plus de succès avec un moteur que sans.

Lui – Ces chiffres sont le fait de fascistes au service des compagnies aériennes qui font ignoblement travailler des enfants dans les pays en voie de développement.

Moi – Les as-tu consultés ?

Lui – À quoi bon, si les résultats sont trafiqués ?

Moi – …

Ce genre de conversation vous est-elle familière ?

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
4
Sauvegarder cet article

Les militants socialistes et les élites écolos aisées ont utilisé leurs réseaux et leur influence pour transformer le discours occidental en une crise avec une seule solution : nous devons sortir du capitalisme, du commerce mondial, de la croissance industrielle et de la finance internationale. Ils prêchent du point de vue de la justice sociale, de la responsabilité environnementale et se concentrent sur la diversité. Ils prêchent également du haut de leurs préjugés, leur ignorance, et leur intérêt personnel.

Un article du Risk-Monger<... Poursuivre la lecture

Au cours du XXe siècle, le Venezuela est passé de l'un des pays les plus pauvres d'Amérique latine à l'un des plus riches. En 1970, il figurait parmi les 20 pays les plus riches du monde, avec un PIB par habitant supérieur à celui de l'Espagne, de la Grèce et d'Israël, et inférieur de 13 % seulement à celui du Royaume-Uni.

Le revers de fortune économique du Venezuela a commencé dans les années 1970. À partir de 1974, les réglementations du marché du travail y ont été renforcées à un niveau sans précédent presque partout ailleurs dans l... Poursuivre la lecture

L'anticapitalisme est de nouveau à la mode. Même le marxisme, que beaucoup avaient déclaré mort après l'effondrement du socialisme, connaît une renaissance. Des livres comme ceux de l'économiste français de gauche Thomas Piketty sont très populaires. Dans mon pays d'origine, l'Allemagne, un livre intitulé Das Ende des Kapitalismus (La fin du capitalisme), dont l'auteur préconise l'introduction d'une économie planifiée, s'est hissé sur la liste des best-sellers. Elle cite l'économie de guerre britannique de la Seconde Guerre mondiale comme modèle... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles