[PODCAST] guerre en Ukraine : les origines avec Stéphane Courtois

La suite et fin de l'épisode sur l'histoire de l'Ukraine avec l'intarissable expert du communisme Stéphane Courtois
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Jouer le podcast

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

[PODCAST] guerre en Ukraine : les origines avec Stéphane Courtois

Publié le 5 octobre 2022
- A +

Épisode #26 (partie 2)

 

Chose promise, chose due : voici la suite et fin de l’épisode sur l’histoire de l’Ukraine avec l’intarissable expert du communisme Stéphane Courtois. Historien (directeur de recherche honoraire au CNRS), spécialiste de l’histoire d’Europe de l’Est et des régimes communistes. Dans cet entretien réalisé fin mai 2022 au domicile parisien de notre invité, nous parlons de l’Ukraine.

Après avoir parcouru un millénaire d’histoire dans la première partie, Stéphane Courtois nous livre son regard d’historien (et de témoin historique) sur l’évolution de la Russie entre l’effondrement de l’URSS et l’invasion de l’Ukraine en 2022. Une période marquée par l’ascension d’un dirigeant aux visées impérialistes : Vladimir Poutine.

La décision, le « fait du Prince » dont nous discutons à l’amorce de l’épisode est bien entendu l’incorporation de la Crimée dans la république socialiste d’Ukraine dans les années 1960, je le précise pour les auditeurs qui n’auraient pas entendu la première partie de l’entretien et pourraient trouver l’introduction un peu abrupte et sans contexte. Je vous invite à écouter la première partie de l’épisode parue le mois dernier, mais on peut les écouter séparément sans problème particulier.

Pour écouter l’épisode d’aujourd’hui cliquez sur le lecteur ci-dessous. Si rien ne s’affiche, vous pouvez recharger cette page ou encore cliquer directement ici. 

Rendez-vous dès ce mois-ci pour découvrir notre prochain invité dans Contrepoints Podcast !

Programme :

00:00 Introduction
01:40 La Crimée ukrainienne, accident historique lourd de conséquences
10:30 Comprendre l’ascension de Poutine
26:47 L’Ukraine coupable de démocratisation ?
30:00 Euro-Maïdan : Stéphane Courtois témoin d’un moment d’histoire !
37:49 L’annexion illégale de la Crimée
48:45 Le terme génocide est-il approprié pour les crimes de guerre commis en Ukraine ?
56:28 Les plans rêvés de Poutine peuvent-ils encore se concrétiser ?
01:06:16 Poutine : le paradoxe du leader tout puissant et mal informé
01:15:59 Un conflit parti pour durer

 

Aller plus loin : 

– « Le révisionnisme de Poutine et la véritable histoire de la nation ukrainienne » (Tribune dans Figaro Vox, 1er mars 2022)

Le livre noir du communisme

– Articles en lien avec Stéphane Courtois sur Contrepoints

Notice Wikibéral de l’invité.

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)
  • Je ne comprends pas bien en fait ce qu’on entend par origine de la guerre, l’idée sous jacente serait que des évènements antérieurs à cette guerre aurait joué un role « causal » tandis que d’autres ‘ ma chatte a fait 8 petits » non ..

    c’est sans doute pourquoi si j’aime l’histoire, celle ci m’irrite dans la méthodologie de recherche de « causalité »… ( pas que l’histoire … l’accident a été causé par la vitesse ça me fait tiquer quand on aspire à la rigueur)…
    l’hisitoire rigoureuse se contente d’accumuler les faits ,je nie tout à fait sa capacité à déterminer des causes..particulière mais bien sur j’admets l’observationde détermination de « facteur causal. probable à . quand on a une accumulation d’observationde situation similaire…

    quand on a compris des causes, on sait prédire ce qui va se passer dans certaines situations….
    alors les origines..

    je vois quant à moi un facteur determinant, c’est poutine .. parce que c’est un autocrate..

    les memes évènements auraient conduit à une autre issue si un autre que poutine aurait été en place..

    et la facteur poutine est toujours en action dans la guerre imprévisible , par exemple, poutine : va t il utiliser l’arme atomique tactique ..

    moi homme simple…
    Ukraine pays souverain… DROIT international pose l’Ukraine comme victime..
    Ukraine nation « artificielle » pourquoi pas.. mais Ukraine pays souverain!!!!

    SI tu DONNES un terrain à ton voisin, il en devient proprietaries.. tu perds le droit de dire quoi faire dessus!!!
    moi homme simple…

    -3
    • imaginez vous avez la nationalité ukrainien..
      vous êtes séparatiste , opposé au séparatisme ou ..un peu rien à cirer;.

      la question à régler était le séparatisme… question qui ne se pose pas qu’en Ukraine on a des séparatistes en France que ont été jusqu’au terrorisme..
      la russie a NOURRIT les mouvements séparatiste ukrainiens ce qui est déjà excessif..

      vive le quebec libre. passe encore..quoique..

      -2
  • Il est vraiment indécrottable le père Courtois… Comme si les États-Unis n’avaient eu aucune politique étrangère dans la zone d’influence de leur ex-ennemi après la chute de l’URSS, ni même en Russie sous Eltsine, comme si les ukrainiens résistaient seuls sans les milliards américains…

  • Les commentaires sont fermés.