Quand l’État ne protège même pas les minorités

Les Asiatiques sont la proie d'agressions racistes ? C'est impossible en République du Bisounoursland où les stats ethniques sont interdites, voyons !
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand l’État ne protège même pas les minorités

Publié le 18 décembre 2019
- A +

Par h16

La réalité est vraiment fort gênante et refuse encore et encore de se plier aux injonctions colériques des Bisounours : malgré le combat permanent contre le sentiment d’insécurité, les incidents continuent de rythmer la vie de certains quartiers dont les noms émaillent la rubrique faits divers sordides de journaux locaux écrits à la va-vite.

C’est ainsi qu’on apprend, au détour d’un nouvel article du journal Le Point, que l’Île-de-France serait le berceau d’un nombre invraisemblable d’agressions directement dirigées vers les Asiatiques.

Si certains lecteurs du Point (et, qui sait, le journaliste du magazine lui-même) pourraient être étonnés qu’une communauté, pourtant d’habitude si paisible, soit ainsi la cible des malandrins et autres brigands de grands chemins du pays, ceux qui lisent ces colonnes se rappelleront que j’ai assez régulièrement traité de la question dans de précédents billets : il semble en effet que, pour les Asiatiques de France et tout particulièrement de la région parisienne, la situation ne s’améliore guère.

J’avais ainsi évoqué, dès 2010, le cas de Belleville dont la situation ne changeait guère, d’année en année. Nous sommes, pratiquement, dix ans plus tard et si les choses ont évolué, c’est bien évidemment en pire puisque les autorités semblent mollement concernées par le problème.

Oh, bien sûr, en fouillant un peu, on se rend compte qu’on atteint maintenant plus d’une agression tous les trois jours dans la région Île-de-France, probablement plus d’une tous les deux jours selon les associations concernées, et on commence à bien comprendre le modus operandi et ce que recouvre réellement ces agressions souvent d’une sauvagerie difficilement explicable par le seul appât du gain :

« On a des jeunes gonflés à bloc car ils sont convaincus que les Asiatiques ont toujours beaucoup d’argent sur eux. La consigne serait simple : se faire un Chinois garantirait son ticket d’entrée dans une bande. Pour eux, c’est un jeu, un pari.

Eh oui, ce sont des agressions racistes (puisqu’elles visent directement des Asiatiques pour ces préjugés), par des jeunes issus des cités avoisinantes (Vitry-sur-Seine et Ivry-sur-Seine sont évoqués, on se doute que la provenance est plus large). Surprise (modérée) pour les associations au moment de la condamnation, puisque selon elles le caractère raciste n’est presque jamais retenu…

Oh. Qu’allez-vous penser là ? L’État, inclusif et omniprésent serait donc infoutu de protéger certaines de ses minorités, notamment celles qui font le moins de bruit ? Vraiment, en République du Bisounoursland, ceci est inconcevable !

Egalité, Taxes, Bisous : République du Bisounoursland

Notons au passage que si l’on continue de prétendre que les statistiques ethniques sont interdites, on arrive malgré tout à savoir que ce sont bien les Asiatiques qui sont ciblés. Au moins cette interdiction permettra-t-elle de ne tirer aucun portrait robot de l’agresseur moyen ; si on déduit assez logiquement que ce ne sont pas d’autres Asiatiques, on se gardera bien de tirer toute autre conclusion presque rassurante comme « des Français agressent des Français », en admettant tout de même qu’il s’agit souvent de « jeunes » en bande.

Il existe pourtant un moyen de caractériser l’engeance dont il s’agit, sans même utiliser la statistique ethnique, comme le fait fort bien le pédopsychiatre Maurice Berger qui a récemment fait paraître un livre sur son expérience auprès des adolescents hyper-violents.

Le médecin explique comment l’enfance, catastrophique et surtout détachée des bases essentielles du relationnel humain indispensable, à commencer par celui basé sur le jeu et le « faire semblant », engendre une génération d’adolescents puis d’adultes « à la pensée pauvre » autant incapables d’empathie que de prise de recul, d’auto-analyse, en bref des sociopathes typiques qui, une fois adultes, représentent un défi impossible à relever à toute une institution judiciaire entièrement basée sur une rédemption et une réinsertion qui ne pourra, dans ces cas, jamais advenir : « aucune loi ne peut être intégrée, sauf celle du plus fort. »

Pour le psychiatre,

« Nous avons du mal à comprendre qu’il faut d’abord empêcher ces sujets d’agir pour qu’ils se mettent à penser.[…] La multiplication des sursis, cette justice de la dernière chance, peut alors être pour ces sujets précisément une perte de chance. Ceci est loin d’être compris par beaucoup de responsables politiques »

On est loin des recommandations et pratiques actuelles, qui poussent un nombre toujours plus grand d’individus vers les « peines alternatives », c’est-à-dire loin de la sanction réelle et palpable de la cellule de prison, cette mesure qui, selon les personnes de terrain à commencer par ce pédopsychiatre, semble être la seule à permettre de donner des limites à ces individus qui n’ont jamais acquis les repères indispensables pour les bases de la vie en société…

Rassurez-vous : si on ne fait pas tout pour que les sociopathes dangereux soient durablement écartés de la société civilisée pour tenter de les corriger un peu, au moins s’assure-t-on, au travers d’associations lucratives sans but, que les mentalités évoluent (vers quoi, mystère et boule de gomme, mais ce n’est pas la question). Pour nos Asiatiques martyrisés, on apprend en effet qu’un projet pilote, « pensé » avec SOS Racisme, va voir le jour dans des établissements scolaires d’Île-de-France afin de déconstruire les préjugés racistes qui président à ces agressions. On sent l’odeur du succès de cette démarche jusqu’ici.

Finalement, heureusement que les statistiques ethniques sont interdites et plutôt que de moches prisons qui, on vous le répète, sont de véritables écoles du crime (mais si, puisqu’on vous le dit), la République s’emploie à bâtir toujours plus d’écoles inclusivo-écoconscientes à des coûts toujours plus élevés, habilement assurées ce qui permettra au contribuable de ne pas trop voir la facture finale lorsque l’établissement crame malencontreusement suite à une nuit festive de tirs au mortier sur des forces de l’ordre appelées avant tout à garder leur calme.

Les Asiatiques pourront donc continuer à se plaindre et à déconstruire du préjugé raciste, il y a très peu de chances que la situation s’améliore.

Ce pays est foutu.


—-
Sur le web

Voir les commentaires (29)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (29)
  • c’est raciste de dire que les asiatiques se font agresser par des afro-maghrébins? ou toute vérité n’est pas bonne à dire? les français se souche seront ils bientôt minoritaires en France? je me pose parfois cette question (attention je ne parle pas de RN hein)

    • Oui , c’est raciste, il n’y a pas que les asiatiques a se faire agresser par les afro-maghrebin qui qui ne sont pas vraiment toujours afro ou maghrébin….

      • effectivement, il il ne sont pas toujours afro ou maghrébin, il sont noir ou arabe

        • En fait je suis d’accord avec vous mais attention arabe ça veut dire « de la péninsule arabe ». Nos arabes sont bel et bien maghrébins dans leur ensemble.
          Un ami à moi qui est justement arabe m’a expliqué que le problème c’est surtout que les racailles sont des immigrés bouseux. En clair d’après lui, on voit vite la différence entre un algérien d’Alger et un Algérien du bled. Il y en a un qui sait se tenir alors que l’autres est incapable de se comprendre les codes en dehors de son hameau consanguin où on vend les femmes en marriage comme on vend des chèvres, et où effectivement la loi du plus fort est la seule règle.
          Et malheureusement la plupart des immigrés subsaharien sont aussi des bouseux.
          Quand on fréquente les campagne bien françaises on sait que nos bouseux à nous (croyez le ou pas mais c’est un terme affectif de ma part. Je viens moi même d’une famille de gentils bouseux) ont des similarités avec ces bouseux. Le coté clanique, le coté « crime d’honneur », le coté dur et qui ne valorise pas l’imagination, tout ça était une réalité il n’y a pas si longtemps et perdure encore un peu dans certains endroits. Mais si en plus de ça vous rajoutez une culture musulmane profondément violente, un déracinement très éloigné de la culture d’origine, des médias qui pratiquent la culture de l’excuse et une absence de sanction en cas de déconnade ultraviolente, vous obtenez effectivement une bombe H à l’échelle sociale.

          • Tellement vrai ce que vous écrivez Mitch ! moi aussi j’ai des origines de « bouseux » mais je m’en suis sorti par les études, parce que c’était le seul moyen et que j’en avais les capacités ; je reconnais que la différence avec les vrais « bouseux » est énorme car je pense être plus dur avec ces gens-là que le sont les « instruits », ceux que l’on appelait avant les « bourgeois ».

      • @réac 2.0

        mais oui mais oui, et la réalité est fasciste, c’est bien connu.

    • La fin de l’Etat-providence en France et le développement du capitalisme et du libéralisme en Afrique sont la seule solution pacifique au problème…Autant dire qu’on peut se préparer à aiguiser nos lames et à faire des provisions pour longtemps.

      Après, en l’espèce, ce genre d’agression peut être accompli par n’importe quel type de délinquant.

      • A propos du capitalisme et du libéralisme, on peut rappeler, la saison s’y prêtant, l’existence du microcrédit qui permet à chacun de modestement contribuer par la pratique à ce développement dans les pays pauvres. Babyloan, ou pour ceux qui maîtrisent la langue de Trump, Kiva, sont des plates-formes trop oubliées de nos médias socialistes…

    • Non seulement elle n’est pas bonne à dire, mais il est INTERDIT de la dire. Dès que cela les concerne un silence total doit être observé, puisque ce sont eux les victimes et non les personnes qu’ils agressent, volent, pillent, violent ou tuent.

      • ça me fait penser au machisme des arabes qui est bien connu : la femme n’est rien pour eux, sinon une simple matrice !! cette idiote de Schiappa ne mentionne jamais cette réalité, comme si ça n’existait pas ? tout le monde le sait, idem les viols commis pr des migrants : interdit d’en parler en citant le mot « migrant » !!

  • Mais l’état français n’est pas conçu pour protéger les minorités, mais pour permettre à une élite restreinte de se servir directement au tonneau. Bien gras bien dodus, la panse bien rebondie, le sentiment d’avoir bien mérité de la république, pourquoi bouger le petit doigt ❓
    Et ne vous avisez pas de les déranger, ils vous traiteront de méchant raciste, de malotru ou je ne sais quoi.

    Les sans-dent peuvent toujours baver, il n’auront qu’à manger du Homard Géant.

  • L’État ne protège plus personne. Il est occupé à se défendre contre les ‘gilets jaunes’, et il peine. Alors les sujets-citoyens-cochons-de-payants…

    • Au moins sur le papier, il a décidé de protéger certaines catégories qui se sont elles-mêmes victimisées. Les Asiatiques ne font pas partie de ces catégories. Le Comité Consultatif des Droits de l’Homme s’est élevé plusieurs fois contre cet état de fait qui encourage un concours victimaire sans fin, qui nuit à l’universalité des droits de l’homme et dresse les communautés les unes contre les autres. Sans succès.
      Cette dérive est le pendant, sur le plan du droit, du principe économique qui veut que l’Etat déshabille Pierre pour habiller Paul. Bref, c’est du socialisme.
      L’Etat de droit – même loi, même application de la loi, mêmes sanctions – n’est plus. Tout simplement.
      CPEF…

  • les statistiques raciales sont le seules qui permettent de fonder ou d’infirmer des accusations de racisme globale ou « systémique » , mais il faut bien dire que ce sont souvent un moyen de mettre en place des politique raciales…

    donc oui une partie des agressions contre des asiatiques est raciste..
    mais ça n’aide pas..
    soyons clair , réussir à démontrer que le racisme est un élément qui motive une agression par ailleurs motivée par l’argent est de peu d’intérêt, sauf pour les gens qui pense qu’on doive lutter POLITIQUEMENT contre le racisme.

    on a des tas de jeunes foutus irrécupérables on peut s’amuser à voir leur profil ethnique..ça ne va pas aider. car à l’inverse connaitre le profil ethnique d’un individu ‘aide pas à savoir si il est récupérable ou non..

    bien sur on peut choisir accepter certaines ethnies comme migrant peut aider à baisser les statiques criminelles, c’est efficace mais ça pose un problème moral..et de culpabilité individuelle et non commune..

    alors oui on peut mettre en place des pratiques plus efficace en NOMBRE grâce aux statistiques raciales, ainsi on peu plus facilement détecter un immigrant illégal au faciès..
    on peut aussi faire une politique d’immigration qui ait moins d’impact sur la population car il existe une réalité des différences sociologiques entre les populations..etc etc…

    et on a bien un problème, q’un policier demande l’identité d’une personne n’est pas une agression… mais il est clair qu’un policier raciste PEUT bel et bine utiliser la demande d’identité comme un moyen de harceler.. des honnêtes gens au « mauvais » faciès pour le policier peuvent se sentir agressé et discriminés.

    que révèlent de pertinent ces agressions??
    à mon opinion c’est que ceux qui se servent du racisme pour accuser qui les arrangent sont souvent plus racistes au les autres..
    jugement portant sur une population..les jeunes de banlieue.

    a mon opinion il serait bon de supprimer de la loi les dispositions discriminatoires reposant sur l’appartenance à des minorités supposées « maltraitées »( par qui??) sauf à terminer par un concours victimaire absurde des minorités..
    et conclure et formaliser dans les textes..
    les asiatiques handicapés et homosexuels sont une minorité à plus protéger que les musulmans arabes hétérosexuels.. qui sont à protéger des odieux mâles blancs chrétiens.. grâce à la discrimination positive….on veut ça???

  • Côté éducation, nous vivons encore sur le « il est interdit d’interdire » de 1968. Principe stupide et destructeur de la liberté.
    En effet, la liberté responsable suppose de choisir entre différentes possibilités. Or ce qui pousse à réfléchir ce choix est justement l’interdit, ce que rappelle très justement Maurice Berger.
    A l’intérieur de l’espace défini par les interdits qui permettent la vie en société et sui font (ou devraient faire l’objet d’un consensus social), la liberté peut s’epanouir.
    A contrario, abolir l’interdit ouvre la voie à la barbarie et pire, aux injonctions positives de l’Etat qui, pour le coup, étouffent toute liberté.

  • La conclusion est simple. Le droit d’ingérence doit primer. Il est grand temps que les descendants du Grand Timonier envoient une police touristique dans la capitale. Quelque chose me dit, qu’ils auront un poil moins de mauvaise conscience.

  • le gouvernement est très con ; les asiatiques travaillent , participent à l’économie de notre beau pays , ils sont donc utiles ; l’état ne les protègent pas , et s’aplatit devant la racaille qui ne travaillent pas , vit d’allocations , et emmerdent le monde ; ce pays est foutu ;

  • Je conseille très sincèrement aux asiatiques de se faire justice eux mêmes et de s’organiser en groupe pour faire des opérations punitives qui expliquent à ces barbares qui est le plus fort. S’ils s’y mettent avec méthode et intelligence, ça va vite changer…

  • « …l’État ne protège même pas les minorités …. »
    Ce sujet est d’autant plus grave Que la France et sa république « UNE et INDIVISIBLE » a déjà été en partie détruite. Ne subsiste plus qu’un gigantesque conglomérat, amas de groupuscules hétéroclites. (Et Homoclites aussi ne stigmatisons pas)

  • Mais vous n’y pensez pas, le rôle de l’état c’est de se protéger lui-même . . . les autres, quels autres ?

  • Suis sûr que des « âmes bien-pensantes » vont dire que c’est ici un forum de racistes ! mdr !! si être lucide c’est être raciste , et bien qu’ils disent que je suis raciste, j’en ai rien à foutre !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Quand TF1 fait dans l'action musclée, ça ne rigole pas. D'ailleurs, ses séries peuvent mener à tout, y compris à l'hôpital. C'est en tout cas ce qu'ont pu découvrir jeudi dernier cinq techniciens qui travaillaient pour la chaîne privée à la réalisation d'un nouveau morceau de bravoure télévisuelle et qui ont terminé leur journée aux urgences.

Soyons clair tout de suite : en fait, on peut raisonnablement écarter la nature même de la série (ou son sujet délicieusement scabreux qui met en scène pour la première fois une héroïne transgenre... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Cet entêtant parfum de milices

Dans un précédent billet, j'évoquais le cas intéressant de la communauté asiatique d'Aubervilliers, confrontée à une augmentation dramatique des agressions envers ses membres. J'en venais à me demander quand, exactement, cette communauté en serait réduite à faire sa police elle-même. Cela n'a pas traîné.

Il faut dire que les récents événements n'ont pas permis aux tensions de se calmer : victime le 7 août dernier d'une agression par trois hommes, Chaolin Zhang, un couturier de 49 ans d'Aubervilliers se fait rouer de coups et finit par ... Poursuivre la lecture

économie de paris
0
Sauvegarder cet article

Petit à petit, tout se met donc en place pour que Paris, capitale mondiale du socialisme boboïde turbo-endetté, coupe définitivement ses amarres au monde réel et dérive gentiment, de Paris Plage en happenings citoyens et festifs, vers un monde fantasmé où les pauvres n'ont plus droit de cité.

Et pour cela, rien de tel que d'empêcher ces derniers de circuler dans les rues, et de faire fuir ceux qui ont eu l'impudence d'y habiter.

Pour les empêcher de circuler, rien de plus facile puisqu'il suffit essentiellement d'interdire les v... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles