Irak : Hollande s’en va en guerre

Le Regard de René Le Honzec.

 

contrepoints559

 

Bouboule est en passe de réussir l’exploit de faire comme Tonton Mitterrand : s’offrir une vraie guerre au Proche-Orient. La France s’était félicitée et auto-congratulée dans le fameux discours de Villepin aux Nations-Unies en 2003 en disant niet à la participation de la France à la guerre en Irak, Chirac en avait tiré une certaine aura internationale.

Gâteux, facétieux et prévoyant, il avait dit voter pour Hollande en 2012. Ben voilà : on va réussir à intervenir dans la guerre que tous les politiques français ont critiquée depuis 10 ans, stigmatisant le vilain Bush. Enfin, pas trop d’affolement : Poupounet qui n’y connaît rien (non plus) en flingots ne pourra pas faire grand chose avec cette armée qu’il a encore diminuée budgétairement et qu’on arrive même pas à ravitailler correctement en opérations.

Le pire, c’est la quasi unanimité des médias subventionnés pour intervenir contre les vilains islamistes qui entrent comme dans du beurre dans les armées kurdes et irakiennes qui croulent sous les milliards de dollars gaspillés par l’oncle Sam pour en faire des combattants. Et si les intéressés se battaient eux-mêmes pour une fois ?

Dix ans plus tard, Cochonnet veut jouer à Bush ; ça le démange, il voulait y aller en Syrie, Obama ne voulait pas. Il veut y aller en Irak, parce qu’Obama l’envisage maintenant. Le même qui avait basé ses campagnes électorales sur le retour des Boys à la maison. Hollande Ier est allé au Mali (maximum de nos moyens techniques), en RCA après avoir promis les non-interventions et la fin de la Françafrique.

Des Rafales dans les ciels au Proche-Orient, que des emmerdes à venir.