François Hollande en Normandie

D Day (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Le regard de René Le Honzec.

img contrepoints356

Hollande le Vif a foncé en Normandie pour demander leur opinion aux gens rescapés des bombardements alliés. Il aurait pu tout aussi bien faire le tour des villages, villes, départements et régions dévastés par les bombardements législatifs des Alliés rose-rouge-vert depuis deux ans ayant pour but, comme en 44, d’accélérer la Libération de la France de l’occupation des hordes de la Dépression. Raté, les contre-offensives des divisions blindées de la SS-Finance Internationale et des groupements mécanisés genre Pigeon-Standartentruppe ainsi que des régiments d’infanterie genre « Manif pour Tous » ou des Stosstruppen « Bonnets Rouges » ont rejeté à la mer du chômage et la manche du déficit les libérateurs de la Rose One. À la différence des vrais libérateurs du D-Day, avec les socialistes il n’y a que des dégâts collatéraux et aucune percée vers la fin des hostilités économiques.