La Cour des comptes épingle les conditions du renflouement de Manurhin

La Cour des comptes critique les conditions dans lesquelles les entreprises publiques GIAT Industries et Sofired sont entrées dans le capital de la société privée de cartoucherie Manurhin. À lire dans Les Dernières Nouvelles d’Alsace.