Le patron du Rugby Club Toulonnais en guerre contre le plafonnement de la masse salariale

Mourad Boudjellal va saisir Bruxelles à l’encontre du « salary cap » des clubs et du quota de joueurs issu des filières de formation. le « salary cap » est, à ses yeux, « une aberration complète », qui « freine les compétences », et «une atteinte à la liberté d’entreprendre ».

À lire dans Les Échos