Jeunes : plus l’État s’en occupe, moins ils s’en sortent

Toutes ces aides ont rendu les jeunes français dépendant de l’État-providence. D’ailleurs, le taux d’emploi des jeunes de 16 à 25 ans ne cesse de diminuer depuis le début des années 2000 pour atteindre son plus bas niveau : 28.2 %. À ce rythme-là et avec toutes ces aides, quel jeune aura encore le moindre intérêt à trouver un travail ? À lire sur le site de l’IREF.