Frontière interdite aux migrants non vaccinés

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Caricature de René le Honzec

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Frontière interdite aux migrants non vaccinés

Publié le 1 décembre 2021
- A +

Le regard de René Le Honzec.


non vaccinés

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • le dessin humoristique se veut militant sans avoir le courage d’être un réel opposant à visage découvert avec de solides arguments !!! pour ma part je ne vois pas de raison de ridiculiser des mesures protectrices envers les citoyens de ce pays sachant que les détracteurs seraient les premiers à se plaindre en cas de mortalité insupportable !!!

    • « sans avoir le courage d’être un réel opposant à visage découvert avec de solides arguments »

      J’ai peur que vous ne manquiez d’humour et aussi de compréhension de ce qu’est l’humour.

      L’humour absurde est drôle car il rapproche ce que chacun sait sans se rendre compte que c’est parfaitement illogique : pas de sermon ou de propagande la dedans et chacun est son propre juge.

      Quant au visage découvert, il se dessine lui même à la fin de chaque page.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jacob Sullum.

 

Twitter a récemment annoncé qu'il n'appliquerait plus son interdiction des "fausses informations liées au Covid-19", une catégorie définie de manière floue allant des affirmations de faits manifestement fausses aux déclarations vraisemblables ou vérifiables jugées "trompeuses" ou contraires aux "conseils de sources faisant autorité en matière d'information sur la santé publique mondiale et locale".

Le changement de politique remarqué pour la première fois par les utilisateurs environ un mois après... Poursuivre la lecture

Par Jon Miltimore.

L'Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) a annoncé la semaine dernière que les enfants de moins de 12 ans ne se verront plus proposer les vaccins Covid-19, à moins d'être estimés à haut risque.

La décision semble avoir irrité The Guardian, qui a cité plusieurs médecins l'ayant critiqué.

Tout en soulignant que les décès dus aux injections de vaccin covid sont rares, le professeur Christina Pagel, de l'University College London a déclaré au journal :

"Quand on sait qu'il existe un... Poursuivre la lecture

Par Yves Bourdillon.

Coups de comm et postures contre-productives.

L’objectif était louable, puisqu’il s’agissait de faciliter l’accès au vaccin des pays à niveau de revenu faible ou intermédiaire : ils ont dû se partager jusqu’ici la moitié des doses distribuées alors qu’ils concentrent 85 % de l’humanité.

Le programme de solidarité internationale Covax manque tellement de doses que l’OMS a demandé, vendredi, aux pays occidentaux de cesser de vacciner leurs propres enfants et adolescents pour donner les doses corresponda... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles