Greta Thunberg, pourquoi tant de succès ?

Ce qui se passe aujourd’hui dans le monde occidental est le dévoiement d’une liberté de pensée durement acquise au cours des siècles par le rejet des absolutismes religieux et totalitaires.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Greta Thunberg at the Parliament by European Parliament (CC BY 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Greta Thunberg, pourquoi tant de succès ?

Publié le 29 septembre 2019
- A +

Par Michel de Rougemont.

Pour ma part j’évite de trop gloser sur cette gretchen qui est à mon avis une victime consentante de manipulation de sa pensée, ce qui pose un problème moral à propos du consentement d’une mineure. Elle fait l’objet d’adoration et de critiques virulentes.

Beaucoup de ceux qui ironisent méchamment en pointant ses incohérences carbonées, ne sont eux-mêmes pas du tout persuadés de la malfaisance absolue du gaz carbonique ni d’une quelconque urgence climatique. Ils accusent donc quelqu’un d’un mal qu’ils ne pensent pas avéré, cela devrait plutôt être une absolution.

Elle a, ou aura eu, un succès fulgurant. Il faut plutôt chercher à comprendre les raisons d’un tel engouement plutôt que s’en moquer dédaigneusement.

Son succès est dû à la concision et à la clarté de ses propos, peu importe que ce soit son fait ou celui de ses speech writers. Elle arrive en quelques phrases à résumer l’entier du dogme climatique et elle attaque sans ambages les incroyants et surtout les hypocrites qui se contentent de la liturgie. Même si elle a tout faux, c’est clair, net et sans appel.

Sa performance à l’ONU le 23 septembre a été remarquable ; on se serait cru à Broadway, avec sanglots et invectives, même s’il y manque le happy end. Elle a aussi de l’humour et peu seraient en mesure de tenir le coup comme elle dans un talk-show façon yankee.

Les réchauffistes ont tout essayé, de rapports indigestes à conférences globalisantes, pour aboutir à des déclarations d’intention de mise en œuvre de mesures irréalisables. Le peuple en a bien sûr pris connaissance mais y est resté très indifférent. Il fallait donc le secouer. En traitant toute critique de négationniste, le débat de fond – nécessairement complexe et nuancé – a pu être évité, c’était déjà ça de gagné (ou de non perdu) bien qu’insuffisant pour s’emparer du pouvoir, même en y adjoignant la rhétorique de la lutte des classes et des genres ainsi que le formidable concept de justice climatique.

Il est d’ailleurs vrai que les gouvernements ne font rien car, en vérité, ils ne possèdent aucun outil pour atteindre des objectifs d’ores et déjà inatteignables, même si les extrapolations par modèles simulant des scénarios étaient correctes. Ils se contentent donc de parler taxation et redistribution ce qui n’a jamais permis de pomper une tonne de CO2 dans les tréfonds de la Terre mais les gonfle d’importance et leur permet de dispenser de jolies prébendes.

Pour l’hérétique que je suis, tout ce ramdam ne sert à rien et mène aux pires choix : ceux de renoncer aux priorités criantes pour s’en inventer d’autres futiles et divagantes comme par exemple de mettre le climat sous contrôle en mobilisant des téradollars (1012).

Mais tout est trop compliqué, trop lointain, ne concerne que les autres. Ça manque de modernité et de séduction. Les jeunes et moins jeunes n’en savent pas grand-chose, ce que confirment sondages et enquêtes, mais se sont néanmoins forgés une opinion. Comme ils ne savent pas trop lire et souffrent de déficit de l’attention, il leur faut trouver confirmation dans des messages qu’ils comprennent, donc courts et sans nuances. En termes de marketing c’est un fort segment que ce populisme satisfera, par exemple par le vecteur d’une adolescente atypique sous certains angles mais ayant toutes les outrances de son âge, en particulier celle de tout savoir déjà.

Ce qui se passe aujourd’hui dans le monde occidental – car c’est dans cette civilisation-ci que le collapse revient à la mode – est le dévoiement d’une liberté de pensée durement acquise au cours des siècles par le rejet des absolutismes religieux et totalitaires. Il se récolte désormais ce qui a été semé depuis la moitié du XXe siècle par des philosophies déconstructivistes et les pédagogies qui en découlent. Les critiques, sceptiques ou hérétiques ayant d’ores et déjà été bannis de l’agora, la voie est maintenant libre pour un nouveau dogme bien servi par l’ignorance et soutenu par une propagande de masse.

Le jeunisme pratiqué par les politiciens et les médias est une soumission à cette loi des temps modernes qui attribue toute l’importance au messager sans se soucier de la véracité du message1. Les manipulateurs de la damoiselle l’ont très bien compris.

  1. Heureusement tout le monde ne s’y laisse pas prendre, comme on peut le voir ici.
Voir les commentaires (45)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (45)
  • C’est une super heroine qui s’attaque au monde des adultes ,ca ne peut que marcher dans un monde où les super heros font recette.
    Reste plus qu’a creer un supermechant..pas la peine , tous les gvt remplissent ce role…et pour une fois on souhaitera la victoire des mechants.

  • Chez les adultes, trop de climatosceptiques, donc, quoi de mieux que mettre en scènes une ado pour émouvoir la jeunesse crédule.

    • Je ne suis pas un climatosceptique, mais, la main mise de politiques sur le GIEC ont discrédité cet organisme et la course au catastrophisme me heurte plus que les conséquences à moyen terme des rejets de CO2.

      • La « mainmise de politiques sur le GIEC » ? Drôle de dire cela comme si c’était une dérive. Le GIEC, « Groupement Intergouvernemental », est _par construction_ à la main des politiques !
        C’est cela qui était si intéressant déjà dans le bouquin de P. Verdier, la course au catastrophisme n’est pas neuve, il la dénonçait il y a 4 ans (vue politique et catastrophiste, quand l’auteur, d’ailleurs non climato-sceptique lui-même, appelait à une réflexion scientifique et équilibrée).
        G. Thunberg n’est qu’une cristallisation particulièrement réussie du phénomène.

  • parcequ’on voit une autiste malade et que la gauche internationaliste lui souffle dans le luc pour faire croire que c’est un autobus ..

    autrefois on embrigadait les jeunes pour implanter le marxisme dans les tètes .. le marxisme mort on lance la defense de la planete.; qui est un marxisme libericie peint en vert

  • Cette histoire Thunberg n’est peut etre rien d’autre qu’un signal de plus du déclin de l’occident. Car, pas d’inquiétude à avoir, les chinois , pendant ce temps , se marrent quand ils voient ce carnaval. Aucun risque qu’ils suivent la gamine hystérique.

    • Ils ne se marrent pas , ils sourient devant la credulite de l’occident..en esperant que malgre tout l’occident ne se ruine pas avec cette histoire ,un client sans pognon n’est plus un client.

    • Ils se marrent et nous vendent des éoliennes et du photovoltaïque en nous faisant croire qu’ils suivront les préconisations du rapport de Paris mais… plus tard! 🙂

    • Les chinois ont fait les même conneries dans les années 70, donner le pouvoir aux enfants sous prétexte de « pureté », on connait le résultat…

  • Greta est assise avec sa pancarte… Passe « par hasard » Ingmar Rentzhog, qui « touché » par la scène, prend quelques photos. Ingmar Rentzhog est President du Think Tank « Global Challenge » sponsorisé par KRISTIN PERSON, ex-ministre socialdémocrate suèdoise, milliardaire. Rentzhog recoit sa nomination le jour même de sa rencontre avec la mère de Greta en mai 2018 lors d´une conférence sur le climat…. des mois avant le lancement de la saga « Greta ».
    Le jour même de la parution du deuxième livre de la mère de Greta, Ingmar Rentzhog éditait sur Instagram et Facebook les photos de Greta accompagnées d´un texte émotionnel… Une superbe promotion !
    Le père de Greta est directeur général de la « Ernman Production AG » et de la « Northern Grace AB » situées dans les quartiers nobles de Stockholm.. les actions montent en flèche dès la première apparition de Greta sur la scène médiatique…
    Il est également, comme par hasard, promoteur de l´entreprise « WeDontHaveTimeAB », dont le co-fondateur est …Detmar Rentzhog
    Cette « noble » entreprise fait exclusivement de la PR pour les Accords de Paris et pour l´agenda CO2 pour le « sauvetage » du climat, i. e. la promotion du gros business dans le commerce de certificats CO2.
    Après avoir promu avec le charme de Greta (une enfant « vilaine » et sans tresses n´aurait pas eu le même impact… autiste par dessus le marché. Qui oserait la critiquer ouvertement sans se faire passer pour un monstre ? le lancement de „WeDontHaveTime“ est un véritable succès. Environ 1 million d´euros de dons… les actions de la société montent en flèche, … et le monde s´apprête á taxer tout le monde, etc… Inutile de préciser que le business de CO2-certificats est un marché bombastique. Il est reconnu depuis belle lurette que celui-ci n´est en rien une arme efficace contre contre la détérioration de notre climat… tout au contraire !
    Dernier scandale : « L’escroquerie du siècle », ainsi que l’ont qualifiée les médias, qui s’est déroulée sur le marché des quotas d’émissions de CO2 en 2008–2009, consistait à ACHETER DES DROITS DE POLLUER HORS TAXE dans un pays européen, avant de les revendre en France à un prix incluant la TVA, puis d’investir le total dans une nouvelle opération. La TVA n’était jamais reversée à l’État. L’arnaque a coûté au total 1,6 milliard d’euros au fisc français, selon la Cour des comptes et environ 5 milliards d’euros au niveau européen, selon Europol. Plusieurs protagonistes de l’affaire ont opéré depuis Israël selon les médias. Eddie Abittan, condamné en septembre 2018 par contumace en France à six ans de prison et 2 millions d’euros d’amende, a été aperçu dans une émissions de télé-réalité culinaire.

  • Elle est populaire chez les jeunes (72%) c’est normal Greta est jeune, elle l’est plus chez les filles que les garçons (88% contre 55%) c’est normal c’est une fille. J’imagine que chez les vieux mâles, excepté quelques écolos attardés, elle n’a plus aucun supporter. Je ne devrais pas le dire mais pour une fois, c’est rassurant de savoir que les vieux mâles ont encore un peu de pouvoir.

  • vous me volez mon futur…au sens environnemental…pas économique..
    des gosses auraient pu reprocher
    ça à leurs parents depuis le début de l’agriculture…

    de la part d’une génération pour laquelle une des solutions pour éviter de voler le futur des enfants est de ne pas en faire…

    We ( who??) are watching YOU ( who???? )

    mots clefs de la popularité écologiste
    ambiguïté et utopie..

  • ce que je reproche à GRETA c’est son absence de connaissance scientifique géologique. Il y a 100 millions d’années au crétacé à l’époque des dinosaures, les animaux étaient gigantesques tout comme la végétation et la concentration en C02 était trois fois supérieure à la valeur actuelle. En conséquence, la gamine devrait retourner à l’école et à la fac avant de parler sans comprendre

    • Retourner à l’école ? Pour y prêcher la grève, ce qui est son plus grand point fort…

      • Ses parents sont assez fortunés pour lui payer un précepteur ! Merci Lapalatine pour vos précisions.
        A 16-17 ans tout ado SAIT TOUT ! (mon expérience de mère) Il vous claque le bec en 3 secondes. Greta ne fait pas exception à la règle, mais elle claque le bec au monde entier car elle voit grand étant bien subventionnée !
        De plus le syndrome d’Asperger fait que ce thème est devenu son obsession, copieusement alimentée par ses parents, alors qu’elle ne dispose pas d’un complet discernement, non à cause du syndrome (encore que l’Asperger soit très crédule) elle est à l’âge où tout s’imprime facilement, mais en général, et elle fait exception, en dehors des discours des parents) qu’elle ne dispose pas de la moindre once de diplomatie, tout argument sort de sa bouche encolérée avec virulence, sans nuance, sans précaution. Ce qui fait partie du truc, puisque l’autiste Asperger monte dans les tours très rapidement, est sujet à de très grosses colères.
        Et argument choc, elle peut plaire aux adultes par la simplicité de ses tenues vestimentaires, ses nattes rétro, ainsi qu’aux jeunes qui eux, verront dans ce refus de la mode, un retour aux sources indispensable.
        Pour ce retour aux sources il faut tout démolir, déconstruire, (voir les survivalistes aux USA qui envisagent de faire sauter les grosses industries…) pour revenir à un monde d’avant la civilisation (ce qui avait bien commencé avec les toilettes sèches !),
        ou chacun bêchera son lopin, élèvera ses 2 ou 3 poules. Le rêve de ces jeunes c’est le Moyen-Age !
        (pour preuve : à bas le nucléaire, vivent les moulins à vent et la bougie ! ce qui nous pend au nez !)

    • Oui , retour a l’ecole, elle pourrait faire l’ecole du cirque ,on y montre toujours des monstres ?…..je deconne, une ecole de jardinage , c’est ce qu’on conseille toujours aux autistes , parler aux plantes ne les derrange pas , les plantes.

  • les pokemons ont aussi eu du succès chez les jeunes.
    la popularité est accessoire, tiens chirac le populaire authentique vient de mourir..

    les jeunes adhèrent ils au discours de greta ,pardon, dit pas greta?
    le comprennent ils?

    c’est quoi l’urgence climatique? c’est quoi voler l’avenir des jeune?
    ça veut dire quoi regarder les membre de l’onu?
    c’est une menace?
    et vous ferez quoi?

    ceci dit vous avez déjà avec greta un avant gout de la stratégie verte à venir ( qui a déjà commencé) des actes d’obstructions et de désobéissances..avec des enfants qui brandissent des pancartes pour éviter de se faire taper dessus…

    • Et dans 10 ans, qui entretiendra ces enfants ? Les ressources vont se tarir très vite, avec l’obsolescence programmée des gros contribuables, et qui peut imaginer Greta dans une activité qui lui permette de gagner sa vie plutôt que de perdre l’argent des autres ?

      • Ou le dérèglement climatique est dû pour une part majoritaire à l’augmentation du CO², ou celui-ci est une péripétie d’un phénomène plus sérieux, comme le changement d’axe ou la prolifération de corps solaires. Peu importe.
        La vérité est que les glaciers fondent, les arbres meurent les rivières etc……….
        Si le phénomène nous échappe pour la majorité, ce n’est pas la peine de s’affoler:on peu laisser faire, bien nettoyer que les jeunes hystériques de peur laissent, eux aussi, traîner partout, se débarrasser du plastique continental et maritime: il y a de quoi nous occuper et attendre que le cycle futur trouve une planète bien propre. Si le phénomène est de plus grande ampleur, cela est déjà arrivé, nous mourrons, tout simplement, ce n’est pas si grave.
        Il est généralement admis que dans 50.000 ans au maximum, il n’y aura plus d’hommes sur la terre. Ce sera un accident comme un autre, long et douloureux, mais la mémoire s’effacera vite des quelques survivants avant l’extinction. La planète ne court aucun danger.
        Nous nous croyons uniques, mais il n’y a pas si longtemps, nous étions quadrupèdes, puis quadrumanes, puis bipèdes et aujourd’hui nous portons encore les traces de cette évolution; vous avez vu la tronche d’australopithecus annamensis ? Nous n’avons pas toujours été sur terre, nous n’y serons pas toujours et nous n’avons pas le choix de notre extinction.

        • Affirmations sans autre preuve que la doxa des medias

        • Il n’y a pas de règlement climatique, donc pas de dérèglement non plus ! Les variations qu’on peut observer n’ont rien d’inhabituel, et rien de néfaste. De tout temps, les glaciers ont crû ou fondu, les arbres ont germé, grandi et fini par pourrir. La seule différence aujourd’hui est que l’homme vit incomparablement mieux que la génération précédente, il n’y a pas à parler d’une quelconque disparition future à laquelle il faudrait se résigner, mais à profiter du présent. Il n’y a pas non plus à s’inquiéter d’un futur différent du présent, ces dernières années la différence a été en mieux, seuls les accidents majeurs méritent d’être évités, et les variations climatiques n’en sont pas un.

          • Comme votre commentaire me rassure! J’aimerais tellement que nous soyons nombreux à penser comme vous (et moi d’ailleurs)!

            • le giec dit aussi (un peu ) ça …

              en pratique on ne voit pas de dérèglement climatique ou météorologique attribuable avec certitude au CO2 humain…
              et quand vous avez une catastrophe cclimatique quelque part, vous avez toujours le journaliste qui interviouve le jouzel de service qui dira quasiment toujours pareil, « certes on ne peut pas adire que la cause est le CO2…mais certains modèles ( pas tous!!) nous indiquent que ce genre de catastrophe sera plus fréquent dans l’avenir… » en toute rigueur il pourrait dire que certains modèles prévoient MOINS de ce genre de catastrophes mais bizarrement ..non…TOUJOURS faire peur…

              à part selon le giec un réchauffement global noyé localement dans les variations météorologique..

              par contre il en prédit..
              c’est bel et bien vous allez voir ce que vous allez voir.. bon ok on voit pas grand chose..

              l

  • Les raisons d’un tel engouement… sont à chercher dans les intentions de ceux qui l’ont provoqué et dans les études de la psychologie des foules dont ils connaissent tous les ressorts (lire l’ouvrage de Gustave Le Bon par exemple). Personne de sensé ne peut croire â une opération spontanée et à un engouement qui ne devrait rien aux techniques de manipulation des masses (pour reprendre un vocabulaire qui est de circonstance).
    Je ne comprends pas bien pourquoi l’auteur avance que ce ramdam ne sert à rien… Oe ramdam du RCA mène à la polarisation des peuples sur un seul problème – inexistant au demeurant -, mobilise des sommes considérables et fait passer sous silence les vraies difficultés. Derrière tout cela: le pouvoir et l’argent. Beaucoup d’argent.
    Le ramdam Greta, lui, aura servi à une chose, et l’on s’en rend compte après coup: à l’occasion de l’assemblée générale de l’ONU, au lieu de discuter du fond – la pertinence même de la thèse du RCA – tous les medias se sont focalisés sur Greta.
    Echec et mat. On n’a pas affaire à des débutants…
    Et d’ailleurs la phrase: « Il se récolte désormais ce qui a été semé depuis la moitié du XXe siècle par des philosophies déconstructivistes et les pédagogies qui en découlent. Les critiques, sceptiques ou hérétiques ayant d’ores et déjà été bannis de l’agora, la voie est maintenant libre pour un nouveau dogme bien servi par l’ignorance et soutenu par une propagande de masse. » montre bien les enjeux: le RCA n’est qu’un moyen – parmi d’autres – d’établir un totalitarisme mondial, qui nécessite de briser auparavant les démocraties occidentales.

  • Greta, on dirait un film de Disney : l’enfant qui comprend mieux que les adultes et qui va sauver le monde.

    cette manipulation d’une ado malade m’écœure profondément.

    je ne suis pas sûr que tout ce qu’on lui fait faire soit bon pour sa maladie.

    j’ose espérer qu’un jour les manipulateurs seront condamnés…

  • « Ils accusent donc quelqu’un d’un mal qu’ils ne pensent pas avéré, cela devrait plutôt être une absolution. »
    donc on peut absoudre les adorateurs satanique de faire des sacrifice humain parce que le diable n’existe pas?

  • Vous avez volé mon enfance? qui lui a fait cela??

  • « Heureusement tout le monde ne s’y laisse pas prendre », c’est vrai mais je peux vous assurer que c’est difficile de faire passer un message autre que celui des jeunes embrigadés, voire même de ceux qui vouent un culte aveugle à la jeunesse et même à l’enfance comme s’il fallait trouver la salvation dans l’ignorance.

  • oh purée… Greta Thunberg Under Fire From Far left For Being WHITE

  • « Il se récolte désormais ce qui a été semé depuis la moitié du XXe siècle par des philosophies déconstructivistes et les pédagogies qui en découlent. Les critiques, sceptiques ou hérétiques ayant d’ores et déjà été bannis de l’agora, la voie est maintenant libre pour un nouveau dogme bien servi par l’ignorance et soutenu par une propagande de masse. »

    C’est tout à fait ça.

    Le déconstructivisme, ou marxisme culturel, fait dans le domaine intellectuel ce qu’il fait dans le domaine économique, il détruit tout, et produit la misère pour (presque) tous, ce qui en matière intellectuelle signifie l’ignorance, la bêtise et l’obscurantisme.

    Que l’imposture Greta Thunberg soit simplement possible, montre à quel point nous sommes avancés sur ce chemin.

    Peut on imaginer en 1916 une gamine faisant le tour des capitales occidentales pour dire en grimaçant que la guerre c’est mal ? Peut on imaginer les dirigeants de l’époque se coucher abjectement devant elle comme le font les nôtres ?

    Est-ce que des peuples qui acceptent cela sont encore capables de défendre leur liberté, et leur propriété, où ne sont ils que des moutons destinés à être tondus et abattus ?

    • attendez ce n’est s pas greta qui est au commande..
      c’est les ong qui veulent renforcer les pouvoirs de l’onu..pour courcircuiter les peuples.
      une mascarade..

      au pied de la lettre..
      ce qui est stupéfiant est le ON VOUS REGARDE…c’est un menace à peine voilée… mais on a du mal à voir en quoi les enfants pourraient exercer des représailles…

      ce sont bien les ong qui font état devant l’onu de leur volonté de foutre le bordel ( désobeissance civique puis un jour « sabotage ») pour gêner non pas l’onu mais les gouvernements élus !

      ils applaudissent…oui forcez nous à avoir plus de pouvoir!!! on se soumet..

  • Malraux aurait dit “Le XXI e siècle sera mystique ou ne sera pas ”.
    Et… on arrive au dogme écolo et aux impies climato réalistes…

  • Aberration. Le système solaire se réchauffe en son entier, c’est tout !
    Le reste n’est que masturbation intellectuelle…. S’il on veux.

  • L’enjeu n’est pas le climat mais la prise du pouvoir par une minorité d’extrême gauche.

  • Ca n’est pas nouveau. Il y a 40 ans, Guevara était adulé par les jeunes, qui s’opposaient au monde des adultes considéré comme patriarcal et obnubilé par l’argent et la réussite.
    Les intellectuels soutenaient Mao, Ho Chi Minh, ou les autres de la cliques, car ils étaient les gentils étrangers de gauche contre les monstres que nous sommes tous. Une belle occasion de se flageller tantôt à cause du colonialisme, de notre impérialisme, ou je ne sais quoi d’autre. Ca n’est effectivement qu’une continuité.
    Je pense qu’à force de se culpabiliser, de s’autoflageller, nous sommes devenus masos, aveugles et sans amour propre.

  • Je pense qu’il faudrait dire, comme Trotsky : on déclare un homme à la mer et on passe à l’ordre du jour. Mais la Presse généraliste ne pense pas comme moi… (elle ne pense pas du tout, d’ailleurs, sauf à assurer sa survie).
    Cela étant, la plupart des gens ne s’aperçoivent pas qu’elle n’est plus du tout une enfant mais une ado de 16 ans, mais c’est vrai que son équipe de spin-doctors a soigné son aspect poupin, Fifi Brindacier, couettes de petite fille, etc.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jon Miltimore.

Le jour de la Terre, Wynn Alan Bruce, un écologiste et photographe du Colorado âgé de 50 ans s'est immolé devant la Cour suprême des États-Unis.

À la suite de sa mort, ses amis ont déclaré qu'il s'inquiétait du changement climatique. Kritee Kanko, la scientifique en chef de l'Environmental Defense Fund a déclaré :

« Ce gars était mon ami. Ce n'était pas un acte de suicide. C'est un acte de compassion profondément intrépide pour attirer l'attention sur la crise climatique. »

T... Poursuivre la lecture

Alors que les crises s’enchaînent, le GIEC a dévoilé le 28 février dernier le second volet de son sixième rapport sur l’état du climat.

Ironie de l’actualité : ce document est publié seulement quelques jours après le début du conflit russo-ukrainien, ou du moins de sa partie la plus médiatisée puisque les deux pays sont en conflit depuis bientôt 8 ans.

Qu'il s'agisse du conflit ukrainien, des élections présidentielles ou du retour du covid, à l’hiver qui s’abat sur la France s’ajoutent de vieilles ficelles, celles qui viennent t... Poursuivre la lecture

Par Emilio Raimondo.

Les opposants au nucléaire avancent souvent les deux arguments suivants « le nucléaire est dangereux » et « les déchets peuvent durer des milliers d’années ». Mais ces deux affirmations n’informent pas sur les risques encourus.

Ce sont les risques provoqués par les activités dangereuses qui posent un problème et non les dangers eux-mêmes s’ils sont contrôlés.

Un danger est caractérisé par deux critères : sa probabilité d’occurrence (fréquence) et sa gravité.

Ainsi le soleil est dangereux à rega... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles