Histoire des idées économiques : l’école de Salamanque (2)

Dans cette séquence Serge Schweitzer présente les apports de l’École de Salamanque, et la compréhension des systèmes économiques, sensés « répondre » aux trois questions centrales de l’économie : que produire ? Comment produire ? Pour qui produire ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Histoire des idées économiques : l’école de Salamanque (2)

Publié le 15 septembre 2019
- A +

Par Serge Schweitzer.

Dans cette séquence Serge Schweitzer présente les apports de l’École de Salamanque, notamment la théorie de l’in-connaissance, et de son implication pour la compréhension des systèmes économiques, supposés « répondre » aux trois questions centrales de l’économie : que produire ? Comment produire ? Pour qui produire ? Cette théorie a des répercussions immenses sur la possibilité – en fait, l’impossibilité – d’un système économique centralisé.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Gérard Dréan.

L’histoire de la pensée économique n’est pratiquement plus enseignée. Les économistes contemporains ont emprunté à leurs collègues des autres disciplines une vision linéaire selon laquelle chaque étape confirme et intègre certaines idées des auteurs précédents, en réfute définitivement d’autres, et apporte des éléments nouveaux qui font progresser la connaissance. Étudier l’histoire de la discipline n’aurait donc d’intérêt que pour les historiens : les théories valides seraient tout entières contenues dans les textes ... Poursuivre la lecture

Un cours de Serge Schweitzer.

Au panthéon des écoles de pensée largement ignorées par l’enseignement économique universitaire, l’école de Salamanque (du nom de la ville d’Espagne) figure en très bonne place. Selon l’économiste Serge Schweitzer, elle est pourtant fondamentale pour comprendre la pensée de Friedrich Hayek qui lut les penseurs de cette école du XVIe siècle, tels de Vitoria ou Suarez.

L'école de Salamanque, les précurseurs des débats économiques contemporains

Ces auteurs méconnus avaient, d’une certaine façon... Poursuivre la lecture

Par Jean-Baptiste Noé.

 

[caption id="attachment_233893" align="aligncenter" width="640"] Francisco de Vitoria (Crédits Jacob Burckhardt, licence CC-BY-SA 3.0)[/caption]

En France, l’École de Salamanque est peu connue. Peut-être parce qu’elle est espagnole, peut-être aussi parce qu’elle irrigue la pensée libérale, forcément mal vue. C’est pourtant un des trois pôles intellectuels du libéralisme, avec l’école autrichienne et l’école de Paris. Pôle d’autant plus intéressant que ses membres ont d’abord initié une réflex... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles