Décès d’István Markó

Le chimiste István Markó, qui enseignait à l’université de Louvain, est mort lundi. Scientifique engagé au sein de l’association des climato-réalistes, c’était un collaborateur régulier de Contrepoints.

Par Benoît Rittaud.

C’est avec une grande tristesse que j’apprends le décès d’István Markó.

Chimiste, professeur et chercheur à l’université catholique de Louvain, István Markó était un spécialiste de la synthèse de produits naturels et de botanochimie. Il a reçu de nombreux prix et distinctions pour ses travaux, dont le Young investigator Award de la société américaine de microbiologie et le prix triennal de la Société royale belge de chimie.

Le climato-réaliste

Climato-réaliste actif depuis de nombreuses années, il avait, entre autres, dirigé la publication de l’ouvrage Climat, 15 vérités qui dérangent (Texquis, 2013), qui n’avait pas manqué de faire du bruit en Belgique et au-delà.

Membre du comité scientifique de l’association des climato-réalistes, il avait été l’un des premiers à nous rejoindre lors de la fondation du Collectif qui avait précédé. Conférencier de talent, drôle et percutant, il avait régalé les participants à la Contre-COP21 lors de son exposé (voir vidéo ci-dessous).

Nous venons de perdre un scientifique de valeur et un joyeux compagnon de route. Ayons à cœur de continuer son combat.

Toutes mes condoléances à sa famille et à ses proches.

« Les Nostradamus du climat et leurs prophéties erronées »

par István Markó

Paris, Contre-COP21, 8 décembre 2015