Le flash un faux : Chávez, Hessel, Lurel, DSK, journée de la femme…

holluche

Est-ce que trop d’info tue l’info ? Ne nous laissons pas aveugler pas les flashs. Chavez, Hessel, Lurel, DSK, journée de la femme…

Par Monsieur Z.

Adoration collective et indignation sélective
Hessel puis Chávez. Pendant le journal télévisé, avez-vous le droit de reprendre deux fois des moules même si ce n’est pas à l’annonce de la mort de Tino Rossi ? Non ? Alors indignez-vous !

Fournée de la femme
Camarades féministes, militons activement pour qu’une journée mondiale soit consacrée à toutes les femmes boulangères et à leurs miches.

Iacub dans le potage médiatique
Détails intimes  jusque dans les moindres replis celluliteux, coucheries, flatteries, cochonneries, tromperies. Vous reprendrez bien une énième tranche de « vit » de DSK, en 50 nuances de graisse couchées sur le lit et le papier par Marcela Iacub, celle qui défend un « service public du sexe ».

Journée de l’infâme
Les funérailles de Chávez se sont bien déroulées avec l’embaumement de rigueur qui est le seul moyen de faire durer du socialisme sans danger pour les habitants de cette planète en général et les Vénézuéliens en particulier.

Journée de la bourde
Victorin Lurel, ministre méconnu du grand public déclare que « le monde gagnerait à avoir beaucoup de dictateurs comme Hugo Chávez« . Les opposants emprisonnés, calomniés, menacés, censurés et les gens qui souffrent de pénuries majeures et d’inflation galopante apprécieront à sa juste valeur les élans lyriques du ministre français et son amour des dictateurs au grand cœur.

Quinquennat de la blague
Inquiet du succès rencontré en Italie par un clown transformé en tueur politique, François Hollande a utilisé les (seuls) super-pouvoirs qu’il possède et s’est lancé dans une carrière de comique, dans le registre de la vanne à trois sous publics en sortie officielle. Quant à la situation économique de la France, on redoute déjà la chute.