Bercy veut rafler les fonds du 1% patronal

La cagnotte d’Action logement fait saliver le ministre du budget Jérôme Cahuzac qui envisagerait d’y piocher près de 2 milliards € en 2013.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bercy veut rafler les fonds du 1% patronal

Publié le 19 juillet 2012
- A +

La cagnotte d’Action logement fait saliver le ministre du budget Jérôme Cahuzac qui envisagerait d’y piocher près de 2 milliards € en 2013.

Un article du Cri du Contribuable.

Jérôme Cahuzac, ministre délégué au Budget, et Pierre Moscovici, ministre de l’Économie.

C’est l’émoi qui hante la table autour de laquelle les partenaires sociaux gérant le 1% se réunissent. Réagissant à des indiscrétions publiées dans la presse, dont celles d’Investir, l’Union d’économie sociale pour le logement (UESL) vient de se déclarer inquiète face aux nouvelles menaces planant sur ses ressources financières.

Des menaces ? L’UESL qui réunit les organismes du 1% Logement, fait allusion aux intentions prêtées à Jérôme Cahuzac, le nouveau patron du Budget, déjà à l’origine de la fin de la « refiscalisation » des  heures supplémentaires.

Il envisagerait de ponctionner 1,8 milliard € en 2012 dans le budget d’Action Logement. Ce budget est constitué par la participation de 0,45% (et non plus de 1%) versée par les entreprises employant plus de 20 personnes. S’y ajoutent les remboursements des prêts accordés aux salariés.

Pour l’instant, le ministère du logement, premier bénéficiaire de cette tentative de siphonage, brouille les cartes quant à ses intentions et répond que la construction de 150 000 logements sociaux en France est l’un des objectifs prioritaires du quinquennat. Sous-entendu : il faudra bien financer tous ces chantiers et, depuis 2009, l’État s’est donné le droit d’y piocher, de quoi alimenter les caisses de l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) et l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

Les prélèvements sur les Fonds d’Action Logement ne sont pas une invention de la majorité actuelle puisque l’équipe Fillon avait déjà annoncé son intention de prélever plus de 2 milliards € supplémentaires entre 2013 et 2014 dans cette cagnotte.

« Actions Logement », nouvel habillage du 1% patronal, résulte de la loi de 1953 instituant la participation des employeurs à l’effort de construction. Depuis 1992, ce taux de participation des entreprises dédié au 1% patronal a été ramené de 1% à 0,45, l’État confisquant le solde.

Au fil des ponctions, le budget d’Action Logement qui pâtit aussi du ralentissement économique, est en constante régression et d’aucuns redoutent la remise en cause de la gestion paritaire dans le secteur du logement.

—-
Sur le web.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nicolas Lecaussin. Un article de l'Iref-Europe

Dans une interview accordée au journal L’Opinion du 12 juin, le nouveau président de la Cour des comptes, le socialiste Pierre Moscovici affirme : « Il faut sortir de la logique austéritaire » !

Mais où est-ce qu’il a pu voir de l’austérité dans un pays champion du monde des dépenses publiques et des prélèvements obligatoires ?

Les dépenses publiques sont passées de 1020,5 milliards d’euros en 2007 à 1318,6 en 2018. Elles sont de 20 % supérieures à la moyenne de la zone ... Poursuivre la lecture

Moscovici - Taxe sur les dividendes
0
Sauvegarder cet article

Par h16.

Joie, bonheur et petits fours frais : la Cour des comptes a enfin un président tout neuf ! Pierre Moscovici, ex-député, ex-ministre, ex-commissaire européen devient donc le premier président de la Cour des comptes, en remplacement de Didier Migaud, après cinq mois pendant lesquels le poste fut laissé vacant.

Certes, c'est nettement plus que les deux semaines nécessaires pour faire passer le ministère de l'Intérieur du Collomb au trou du cul au Castaner : Emmanuel Macron a, comme souvent, pris son temps pour confirmer là... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Selon Médiapart (10/07/2019), l’actuel ministre de l’Écologie, François de Rugy aurait organisé dans le plus grand faste des dîners entre amis, ceci sur les fonds publics. Ces agapes se seraient déroulées entre octobre 2017 et juin 2018 alors qu’il présidait l’Assemblée nationale. Photos de homards et de bouteilles de vins fins à l’appui, Médiapart s’offre donc une nouvelle prise.

Une prise qui se débat comme elle peut, en sacrifiant sa directrice de cabinet, et sur laquelle le chasseur s’acharne encore : on a... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles