Marine le Pen sonne l’hallali sur la viande halal mais revient bredouille

Marine le Pen se mélange encore les pinceaux dans les chiffres, cette fois-ci à propos du vaste complot d’invasion musulmane sanglante grâce à de la viande pas saignante.

Marine le Pen se mélange encore les pinceaux dans les chiffres, cette fois-ci à propos du vaste complot d’invasion musulmane sanglante grâce à de la viande pas saignante.

Après s’être fait retoquer sur Canal Plus par Anne-Sophie Lapix pour des approximations budgétaires qui auraient pu faire rougir Henri Krazucki plus qu’il ne l’était déjà, voici qu’elle confond allègrement chiffres de l’abattage, chiffres de la distribution et chiffres de la consommation.

La production des abattoirs d’Ile-de-France est probablement inférieure à 5.000 tonnes par an, alors qu’on consomme au bas mot 200.000 tonnes de viande de boucherie par an en Ile-de-France. Ce sont les grandes régions d’élevage qui approvisionnent Carrefour, Auchan ou Casino, donc la Bretagne, la Normandie, les Pays de Loire, la Bourgogne…

a déclaré Pierre Halliez, directeur général du Syndicat des entreprises françaises des viandes (Sniv-Sncp).

Comme toujours, plier la réalité à l’idéologie, c’est ne pas s’embarrasser de la rigueur chez les politiques de tout bord. Malgré le crédit sincérité auprès de l’opinion publique dont elle se vante bruyamment, Marine le Pen ne déroge pas à la règle.

Vite ! Donnons une cahalalculette à Marine avant que les veaux ne soient sacrifiés selon le rite lepéniste dans les abattoirs électoraux en avril.