Règlementation CO2: Obama lâche Al Gore

Alors qu’Al Gore lance une nouvelle campagne sur la « réalité » du changement climatique, Obama est rattrapé par la réalité politique

Alors qu’Al Gore lance une nouvelle campagne pour mobiliser davantage l’opinion publique sur la « réalité » du changement climatique, Barack Obama est rattrapé par la réalité politique et  met en attente les nouvelles règlementations CO2.

Par Anthony Watts

Alors qu’Al Gore dégoise pompeusement sur ses « 24h de vérité climatique » [1],  Obama glisse doucement dans la vérité bien réelle – la règlementation CO2 est mise en attente tandis que la quête d’Al Gore pour retrouver son mojo climatique est plus que jamais mise de côté.

Obama fait traîner la règlementation CO2 indéfiniment

L’Environmental Protection Agency (EPA – agence de protection de l’environnement) a de nouveau retardé un plan pour réduire les émissions de gaz à effet de serre en provenance des centrales électriques, au motif qu’il faut davantage de temps pour élaborer les normes. Cette décision intervient suite au blocage radical des milieux d’affaires et des députés républicains, mécontents d’une récente liste de propositions de l’EPA qui pouvaient paralyser les investissements des entreprises et entraver la reprise économique. « Je suis très heureux de l’annonce d’aujourd’hui et que l’une des règles les plus nuisibles économiquement, proposée par l’EPA, soit retardée », a dit le sénateur républicain de l’Oklahoma James Inhofe dans un communiqué, ajoutant que les républicains travaillaient au retrait des autres règles de l’EPA. – The Wall Street Journal, 15 Septembre 2011

Le programme de 38,6 milliards de dollars de garantie de prêt promis par l’administration Obama, qui devait créer ou sauver 65.000 emplois, n’a finalement créé que quelques milliers d’emplois au terme de deux ans. Le programme a directement créé 3545 nouveaux jobs permanents après avoir déboursé presque la moitié du montant alloué, selon le Département de l’énergie. – Carol Leonnig et Steven Mufson, The Washington Post, 15 Septembre 2011

La preuve que la Maison blanche serait responsable de l’effondrement d’une entreprise de technologie verte pourrait causer pas mal d’ennuis à l’équipe Obama en 2012. – Edward Morrisey, The Week, 13 septembre 2011

L’hiver dernier, plus des trois quarts de la population ont rationné leur consommation d’énergie en raison des coûts, tandis que plus de 14 millions de foyers ont vécu sans chauffage à certain moment pour réduire leur facture énergétique. Le montant total de personnes poussées dans la pauvreté en matière d’approvisionnement de carburant est estimé aujourd’hui à 6,87 millions.  – My Finances News, 15 Septembre 2011

En Grande-Bretagne, les objectifs du gouvernement concernant le changement climatique entraineront d’ici quatre ans une augmentation de £500 sur la facture de carburant d’une famille moyenne, selon une récente étute. Le rapport signale que l’obsession des élites politiques pour les énergies renouvelables nuira à la compétitivité de la Grande-Bretagne, sans nécessairement apporter quelques chose dans la lutte contre le changement climatique. – Jason Groves, Daily Mail, 15 Septembre 2011

—-
Sur le web.
Traduction : Barem & Raphaël Marfaux pour Contrepoints.

—-
Note de traduction :

[1] Il s’agit d’une campagne internet planétaire consacré au « changement climatique » d’une durée de 24 heures se répartissant sur les 24 fuseaux horaires de la planète.