Un nouveau concept citoyen: l’E.F.G.

Le 4 décembre 2003, Zek décrivait un concept promis à un bel avenir : l’EFG. Entendez par là l’Espace de Francitude Génial. Nous vous invitons à vous replonger dans ce texte fondateur.

C’est fou comme on se sent mieux depuis la naissance de l’Espace de Francitude Génial (EFG), introduit récemment par notre cher Ministre des Potes de Banlieues et des Associations pour la Jeunesse dans une inteview qui fera date dans l’histoire des idées. Auparavant nous évoluions dans des espaces restreints et peu géniaux tels que la République, l’Hexagone et la Francophonie. On se sentait à l’étroit et ces espaces étriqués n’étaient pas dignes du rang de la France dans le Monde.

Hier fut l’aube d’une nouvelle ère, les résidents de notre beau pays ont soudain pris conscience de leur génialité et de leur francitude, y compris les jeunes-beurs-desquartiers-en-difficultés-issus-de-l’immigration-et-encadrés-par-le-milieu-associatif-sous-l’égide-des-conseils-généraux, qui se reconnaissent avec enthousiasme dans la personnalité charismatique du Chef de l’Etat, comme il l’ont montré avec ferveur et reconnaissance le 5 Mai 2002 Place de la République, au son d’une musique pleine de Francitude et parmi les bannières de la Francitude battues par le vent des lendemains
qui chantent.

Qu’est-ce donc que l’EFG, au sein duquel nous communions tous avec solidarité?

Tout d’abord, une nouvelle politique étrangère mieux en phase avec les aspirations de la jeunesse métissée et multiculturelle des quartiers. Une politique étrangère résolument dressée contre l’impérialisme théocratique des Etats-Unis, qui place au premier plan de ses préoccupations la souffrance du peuple palestinien ainsi que celle des pays du tiers-monde inustement exploités. Une politique qui reconnait le travail intéressant des partenaires non alignés de l’Europe dans une optique de valorisation de leurs ressources pour le bonheur de leur peuple: Mugabe, Arafat, Castro, Saddam
Hussein. Une politique de partenariat avec l’Islam modéré pour préparer d’entrée de la Turquie, pays remarquable par sa laïcité et son islam de tolérance, dans l’Union Européenne où pour des raisons historiques et culturelles elle a toute sa place.

Sur le plan intérieur, il s’agit de promouvoir les nouvelles formes de citoyenneté au niveau des quartiers (mais aussi de la construction des territoires), de manière concertée et consensuelle avec les partenaires sociaux et le milieu associatif. On peut se réjouir tout particulièrement de l’augmentation des subventions à ce dernier, qui oeuvre pour l’intégration des jeunes dans les quartiers, c’est à dire pour la consolidation de l’Espace de Francitude, notamment en promouvant les nouvelles cultures urbaines (« Nik la France », « Nik ta mère », « Nik la police ») ainsi que le dialogue avec l’islam de tolérance (suppression du porc dans les écoles, poursuite judiciaires à l’égard des appels à la haine contre l’Islam, suppression de la piscine pour les filles, libre choix du sexe de l’examinateur du permis de conduire ou du guichetier à la poste, révision des programmes scolaires sur la seconde guerre mondiale dans un esprit de doute républicain et de tolérance des divers points de vue).

L’espace de Francitude Géniale, c’est aussi le rassemblement festif de tous les français derrière le Président de la République. En ces temps troublés il importe de rester unis pour que la France garde la place qui lui revient face à l’offensive impérialiste des Etats-Unis, et pour construire ensemble les solidarités de demain face aux agressions de l’ultralibéralisme et des entreprises-voyoues. l’EFG, c’est aussi une nouvellevigilance qui se mobilise contre les plans sociaux, le harcèlement moral, et toutes les discriminations. C’est en agissant sur les esprits des leur plus tendre enfance que l’Etat doit combattre les sentiments racistes, homophobes, et discriminatoires, ainsi que l’égoïsme antisocial porteur d’inégalité et d’ultralibéralisme inhumain. Dans cette optique, on ne peut que se réjouir du travail de réforme des esprits de l’Ecole Publique, de l’Audiovisuel Public, et du Ministère de la Culture, qui construisent les mentalités de demain dans une optique de tolérance et de respect mutuel.