Décès de Lanny Friedlander, fondateur de Reason Magazine

Lanny Friedlander, fondateur en 1968 du magazine libertarien Reason, est décédé le 19 mars 2011

Lanny Friedlander, l’homme qui a fondé le magazine libertarien Reason en 1968 alors qu’il était étudiant à l’Université de Boston est décédé à l’âge de 63 ans le 19 mars 2011.

Reason Magazine compte aujourd’hui plus de 60.000 abonnés.

Nick Gillespie, le rédacteur en chef de Reason Magazine rend hommage à Lanny Friedlander dans un article où il souligne son talent, sa débrouillardise, son sens de l’esthétique et sa grande modestie.

Un de ses premiers admirateurs était Louis Rossetto, co-fondateur du magazine Wired :

« À l’époque, Reason n’était pas seulement le magazine des idées libertariennes. Pour moi, c’était une fenêtre ouverte sur le design et une étape rafraîchissante montrant pourquoi le libre-marché et l’esprit libre (free minds and free markets, la devise de Reason) étaient pertinents dans le contexte des événements qui se déroulaient à l’époque. Et puis, Reason était surtout très cool. Pendant un certain temps, quand j’étais étudiant en deuxième année à l’université, je voulais devenir comme Lanny. C’est sans doute pourquoi je me suis impliqué dans la publication de The Abolitionist, un autre magazine libertarien. Donc, à certains égards, il m’a mis sur la route des aventures de ma vie. »

Par rapport aux années 1970, les idéaux d’esprit libre et de libre-marché ne sont plus marginaux, mêmes s’ils restent trop peu populaires.

La dernière trace écrite de Lanny Friedlander reçue par la rédaction de Reason – qui avait perdu sa trace pendant deux décennies – était une courte lettre écrite en décembre 2010, 3 mois avant sa disparition. Lanny y suggérait un sujet d’actualité à un chroniqueur et terminait par le post-scriptum suivant :

PS: I started Reason Magazine in 1968.

Comme l’écrit Nick Gillespie, c’est tout un univers de douleur, de peur, d’espoir et de fierté qui fait surface dans cette si petite phrase.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.