Bienvenue à Atlantico

Atlantico_logo (Tous droits réservés)

Trouver l’audace qui permettra de satisfaire la demande, jusqu’ici frustrée, de liberté

C’est avec quelques jours de retard, mais avec une sincérité entière, que toute l’équipe de Contrepoints tient à souhaiter la bienvenue à son tout nouveau confrère Atlantico.

Nous ne pouvons que nous réjouir d’avoir de la compagnie dans le camp de ceux qui sont prêts à déclarer : le libéralisme et le capitalisme ne sont pas des gros mots.

Bien sûr, nous savons dès le départ que nous y lirons de bonnes choses, puisqu’Atlantico a eu la sagesse d’inviter Hashtable comme contributeur. Jusqu’ici nous devions le partager avec son propre blog et avec ses responsabilités dans notre association, désormais le voilà plus morcelé encore. L’important est qu’il soit plus lu. Il ne le sera jamais assez.

Nous sommes impatients d’y trouver d’autres bons articles sous nombre d’autres plumes. Dans le contexte des médias actuels, irions-nous même jusqu’à rêver qu’y soient menés des débats qui n’ont que trop tardé, comme la fin du monopole de la sécu et la transition pour sortir du système de retraite pas répartition, pour ne citer que deux questions vitales ? Quels ministères devraient être supprimés (n’est-ce pas la culture) ou une vrai autonomie pour les établissements scolaires, et des centaines d’autres questions, n’attendent qu’à être traitées.

Bref, pourvu qu’Atlantico ne se contente pas d’être juste un peu moins anti-entreprises, juste un peu moins social-démocrate, juste un peu moins étatiste, et juste un peu plus néo-con plan plan à la Valeurs Actuelles.

Atlantico, nous vous souhaitons de trouver en vous l’audace qui vous permettra de satisfaire la demande, jusqu’ici frustrée, de liberté. Elle est toute prête à exploser.