Primaires à droite : les libéraux face à Jean-Frédéric Poisson

Publié Par Contrepoints, le dans Politique
Jean-Frédéric Poisson lors d'une réunion publique à Prévessin-Moëns, le 21 mai 2016

Crédits Pucesurvitaminee, CC-BY-SA 4.0

Après Hervé Mariton le 7 juin, Frédéric Lefebvre le 4 juillet et François Fillon le 5 septembre, nous vous convions, le mardi 15 novembre, à assister à la conférence-débat avec Jean-Frédéric Poisson, président du Parti Chrétien-Démocrate, vice-président de la Commission des Lois à l’Assemblée nationale et l’un des 7 candidats officiels à la primaire de la droite et du centre.

Jean-Frédéric Poisson viendra discuter de son programme (… discutable) avec les neuf organisations partenaires de cette opération qui partagent les valeurs, trop souvent oubliées, de liberté et de responsabilité : L’ALEPS, le Cercle Droit & Liberté, Contribuables Associés, l’IREF, liberaux.org, Liberté sociale, Students For Liberty-Paris, Think Libéral Sciences-Po et l’UNPI. Comme lors de nos précédentes réunions, le candidat, après un bref exposé de son programme, subira le feu nourri des questions des porte-parole de nos associations-partenaires. C’est la promesse de débats animés !

Cette conférence-débat aura lieu le mardi 15 novembre à 19 h 30 dans la grande salle de la Maison des Mines et des Ponts et Chaussées, 270 rue Saint-Jacques, Paris Ve. Nous vous y attendrons à partir de 19 h 00.

La réunion sera suivie d’un cocktail. L’entrée est libre. Le nombre de places étant limité, merci de vous inscrire rapidement en cliquant sur ce lien :
https://www.billetweb.fr/conference-debat-avec-jean-frederic-poisson

Rendez-vous le 15 novembre !

  1. ‘… programme (… discutable)…’ autant que celui de tous les candidats à la présidence quand on voit la réussite de tous les partis au pouvoir depuis quarante ans.

  2. en tout cas , lui , quand il parle , quand il défend ses idées , il ne bafouille pas ; pas de  » heu heu  » , pas de texte sous le nez , il est trés direct dans ces réponses , et il a le courage de dire tout haut ce que d’autres candidat à la primaire pensent tout bas ;

  3. Et, s’il place la famille pardon, le ministère de la Famille, avant celui de l’écologie, alors il aura bien raison. Et je l’approuve.
    Dommage qu’il ne parle pas d’un amendement à rajouter dans la Constitution Française, pour faire comme en Suisse. Chaque citoyen français serait tenu de s’équiper en arme de défense personnelle. Comme cela, il n’y aurait pas eu « Charly, Bataclan, Nice » et bientôt d’autres, car tout est prévu pour foutre le « bazar » en France. Mais « dormez braves gens », nous dit Valls, qui nous prévient aussi qu’il faut vivre dangereusement.

  4. Tout programme politique est discutable dans une démocratie, notamment le libéralisme. je suppose que le principe de ces conférences-débat, c’est de confronter plusieurs points de vue.. ou bien s’agit-il comme semble le suggérer l’auteur, de valider un programme avec la mention « Approuvé par « les » ou « des » libéraux »?

Les commentaires sont fermés.