Primaires à droite : NKM, seule candidate récupérable ?

Publié Par Simone Wapler, le dans Politique, Pushmobile

Par Simone Wapler.

Les primaires de la droite nous gratifient de débats. Force est de remarquer que Nathalie Kosciusko-Morizet, âgée de 43 ans, polytechnicienne et seule femme, tranche avec le reste des candidats.

Elle nous joue la carte de la séduction par la modernité.

Hélas, hélas, modernité affichée mais surtout pas libéralisme…

Certes, NKM s’est déclarée partisane de la flat tax. Dans la vision libérale, la flat tax désigne en principe un impôt à taux unique et applicable à tous.

Voyez cela comme une sorte de charge de copropriété minimale pour s’assurer que ce ne soit pas le foutoir dans les parties communes et responsabiliser tous les copropriétaires occupants de l’espace public. C’est simple à recouvrer (donc nécessite peu de fonctionnaires) et il n’y a pas de clés de répartition permettant toute sorte de déviances électoralistes. Du style : “ceux qui votent pour moi paieront moins que les autres”.

Bizarrement, dans le détail du programme de NKM la flat tax devient un “impôt proportionnel individualisé”. Autant dire, tout sauf une vraie flat tax et retour à la case départ, à savoir un système fiscal flexible selon le poil des électeurs qu’on veut caresser.

Notre polytechnicienne promeut aussi une alchimie magique “fiscalité – économie numérique”.

Supprimer l’ISF – l’impôt sur la fortune – serait impopulaire, les sondages le prouvent. En France, un riche est présumé avoir gagné de l’argent en exploitant des pauvres. Heureusement, dans le pays des Droits de l’Homme, la justice fiscale est là pour redistribuer ce qui a été injustement distribué. Probablement parce que nos lois sont mal faites et que c’est celle du plus fort qui règne, plutôt que la concurrence loyale… Ce qui explique certainement que la France soit le seul pays au monde à conserver cet impôt stupide.

Dans un programme, qui par ailleurs se targue de “100 milliards d’économies d’impôts d’euros de baisse d’impôts et de charges pour la compétitivité des entreprises” dans le but de “créer un choc de compétitivité dans notre pays”, NKM n’a aucune envie de supprimer l’un des impôts les plus stupides. Cela risquerait de la rendre impopulaire ou ce serait trop fatigant à bien justifier en élevant le débat. Son esprit fécond accouche donc d’une autre brillante idée : transformer l’ISF en “obligation d’investissement” dans les petites entreprises et notamment du numérique.

Tous les gérants de fonds techno, tous les employés des entreprises techno vont donc voter NKM. Les autres, la masse, sont indifférents puisque l’ISF est maintenu et “les riches paient”.

Vous voyez le truc…

Un petit “noyau dur” d’électeurs conquis (je connais peu de noyaux mous en dehors de celui de la paramécie, mais le langage journalistique aime noyau dur, donc je m’y plie).

Aucun électeur en dehors dudit noyau désagréablement chatouillé par la belle et lumineuse NKM.

Un beau petit exercice de démagogie.

Décidément, nos étatistes de droite sont indécrottables…

NKM est peut-être techno-branchouille mais pas différente de ses grands rivaux en ce qui concerne le dirigisme.

Il est douteux que les qualités nécessaires pour briguer et les qualités nécessaires pour gouverner – qui ont quelque chose d’antinomique – se retrouvent dans le même personnage. À la limite, on pourrait dire que celui qui a le plus de chances d’être élu a le moins de chances d’être un bon gouvernant. 
(…)
Aristote n’avait pas tort de remarquer que le démagogue et le courtisan appartiennent à la même espèce.”       Vladimir Volkoff, Pourquoi je suis moyennement démocrate

L’avantage incontestable de l’économie numérique consiste à remettre en cause un certain nombre de rentes en supprimant certaines barrières à l’entrée et en rétablissant de la concurrence là où nos étatistes de droite ou de gauche l’avaient fait disparaître pour complaire à leurs électeurs. C’est probablement pourquoi ces étatistes restent si imperméables à l’économie numérique, regrette Nicolas Perrin.

Pour plus d’informations et de conseils de ce genre, c’est ici et c’est gratuit

  1. Pas sur de votre point sur la flat tax: impôt proportionnel = FLAT, individualisé= plus de foyer fiscal, non (ce qui favorise le prélèvement de l’impôt à la source). J’ai mal compris?🛏 sinon, en ce qui concerne l’isf, oui, c’est dommage, mais on pourrait dire que c’est assez habile… j’imagine que ceux qui payent l’isf aujourd’hui investissent déjà en france… un moyen de faire passer la pilule ???

    1. À minima, c’est un point sur lequel elle devra s’expliquer. Il y a deux ans, NKM briguait Paris avec un programme teinté de pas mal d’interventionnisme, alors je pense qu’on a raison de se méfier de ce genre de promesses.

      1. D’autant que sa défense de la flat tax est très faible aujourd’hui sur BFM Business (chez Chevrillon) aucun mot sur l’immoralité et l’inefficacité des effets de seuils. On supprime des niches fiscales mais pas toutes etc… Quand c’est flou…

  2. Je ne vois pas en quoi elle serait libérale. Son passage à l’écologie nous a montré son dirigisme. Si elle était libérale elle proposerait de réduire le périmètre de l’Etat, elle favoriserait la liberté et la concurrence, en particulier pour l’éducation et la santé, elle parlerait de responsabilité et de propriété.

  3. L’impôt pour koi faire ? Donner les moyens à la France de consommer & d’épargner ,Donner des écoles libres après le lycée… Donner à la France ( le peuple) le droit de ces idées et des exprimé et de les appliquer… .
    ,
    vous éviterais ainsi le chômage , le racisme, la radicalisation , la drogue& la délinquance ,les impôts via le peuple … vous éviterais aussi la triche…. Bon je fais très court là mais avec cela voila la France que l’on attend depuis de 223 ans et pour ce peuple actuel ne croyais pas que cela est impossible car ont vous ment depuis de 223 Alors vous croyaient que la France ne peux être changée dans ce cas n’ oublier pas que vos droits actuels sortent de la commune du populisme mort non pour la France mais pour vos droits sur les barricades. Les temps on changés plus de bombe plus de fusils Mais le peuple reste le peuple et c’est avec ces mots et actions que les choses devraient changer et changerons si le peuple décide de continuer la lutte contre ces monarques d’un autres style cela aussi ce sont fait une place à travers le populisme mais ils ont oublier pour quelles raisons ils se sont battus et en sont la aujourd’hui de ce fait ils remplace aisément ces monarques d’hier.

    1. Et en français vous dites quoi ?

    2. je ne comprends pas trop…mais j’adore le peple rest ele peuple…mais c’est qui alors?ou c’est qui qui n’appartient pas au peuple?

  4. À part Chantal Jouanno, qui en a quoique ce soit à faire que NKM soit la seule femme des primaires LR ? Mesdames, vous voulez voir des femmes se présenter aux élections, alors bougez vous le popotin arrêtez de chouinner.
    À chaque fois qu’une Jouanno fait preuve d’un tel sexisme, la cause des femmes recule.

  5. La présentation médiatique de NKM en libérale est du plus haut comique. La dernière fois que je l’ai vue sur je ne sais plus quelle chaine la journaliste l’entreprend : « vous avez le programme le plus libéral » ; et phrase suivante elle parle de son souhait, pour « remplacer » l’ISF, d’obliger à investir dans des secteurs productifs.
    Quand après le mot « libéral » on ose mettre comme premier verbe pour expliciter cela, « obliger », je trouve ça à hurler de rire. Je dois avoir mauvais esprit.

  6. Il suffit de regarder à quoi ressemble NKM depuis toutes ces années pour en conclure que c’est une politicienne comme les autres bras cassés de l’UMP. Pas de quoi en faire un article donc :p

  7. Cela me fait gentiment pensé au PLD s’associant avec Rama Yade, devenu tout d’un coup suffisamment libérale pour eux.
    Il faut arrêter les conneries, tous les candidats disent tous les 5 ans: « il faut diminuer les impôts et les dépenses ».
    Le résultat: RIEN. Et ça convient très bien aux français (ils râlent puis vaquent à nouveau à leurs occupations) parce qu’ils savent que ça ne changera jamais ET que le président ne sert pas à grand chose. Les députés et sénateurs sont bien plus importants pour faire passer les réformes nécessaires (c’est peine perdu hein, mais bon).

    Je m’amuse même à constater que sur le site de laprimarie.org, les candidats en lice ont tous (ou presque) un programme socialiste. C’est beau les représentants de la société civile.
    Une des conclusions qui me vient à l’esprit c’est que les rares français qui peuvent changer quelque chose ne sont pas assez nombreux. Tous les autres sont soit dépourvu de courage, soit de culture économique, soit les 2.

    1. Je plussoie, pour tout le post. Régis André n’est pas passé sur la primaire.org ? En même temps avec leur système de votation…

      1. En fait le vote par jugement majoritaire me semble extrêmement intéressant.

        Le problème c’est qu’ils incluent une autre règle bidon : chaque votant se voit imposé 5 des candidats choisis aleatoirement, au lieu de juger l’ensemble des candidats disponible.

        Du coup Régis André était le seul qui m’intéressait (d’ailleurs il a réussi à passer le premier palier de sélection avec plus de 500 signatures). Mais il n’était pas dans les 5 candidats que l’on m’a imposé. Du coup j’ai voté « insuffisant » pour tous les 5. Et j’ai fait part de mon étonnement pour ce système à l’équipe de la primaire.org

        1. Moi aussi j’ai été surpris de me voir imposer 5 candidats choisis aléatoirement. Après réflexion je trouve que c’est très astucieux pour réduire le risque de résultat biaisé par des militants qui se connecteraient en masse pour soutenir leur poulain.

          Le dispositif de laprimaire.org est expérimental. C’est la première fois qu’on tente de sortir du système des partis en vigueur depuis des lustres. Il y a pas mal de tâtonnements. Par exemple, le vote du premier tour (en cours) a été prolongé de 4 jours pour tenter d’atteindre l’objectif de 100.000 votants. Je suis curieux de voir le résultat…

  8. Étant un connard pour madame NKM car nonreligieux ecolo ,je le serais si je votais pour elle-:)

Les commentaires sont fermés.