Bitcoins, métaux, euros, dollars : quelle est la meilleure monnaie ?

Publié Par Ferghane Azihari, le dans Monnaie et finance

Par Ferghane Azihari.

quelle est la meilleure monnaie ?

Bitcoins, métaux, euros, dollars : quelle est la meilleure monnaie ? By: fdecomiteCC BY 2.0

Le récent « flash krash » de la livre sterling donne à réfléchir sur ce qu’est aujourd’hui une monnaie. Une monnaie qui peut perdre 6,5% de sa valeur en un battement de cil est-elle vraiment une monnaie ? Partant du principe qu’Aristote n’était pas plus bête que Janet Yellen, Mario Draghi ou les autres banquiers centraux, nous évaluons ce qui aujourd’hui pourrait nous servir de monnaie selon les critères développés par Aristote, le philosophe grec qui avait connu quelques naufrages monétaires des cités grecques.

A quoi reconnaît-on une monnaie ?

La monnaie est une marchandise principalement recherchée pour son rôle d’intermédiaire dans les échanges. Le caractère monétaire – liquide – d’un bien dépend de six critères. Ce bien doit constituer une réserve de valeur, ce qui suppose un pouvoir d’achat fiable dans le temps. Le bien doit être durable. Il doit être rare et son offre limitée. Il faut qu’il soit facilement divisible. Sa possession doit être sécurisée. Enfin, il doit être facilement transportable et échangeable.

Les sociétés humaines ont essayé de multiples marchandises à travers l’histoire comme les denrées alimentaires, les métaux précieux jusqu’à l’avènement des monnaies gouvernementales, également appelées monnaies fiat. Voici un tableau comparatif des monnaies du XXIème siècle pour vous aider à évaluer ce qui fait la fiabilité d’un actif monétaire et guider vos choix d’investissement.

Dans ce qui suit, nous utiliserons la légende suivante :

Critère respecté : ♥♥
Critère plutôt bien respecté : ♥
Critère plutôt mal respecté : Ο
Critère non respecté : Ø

Durabilité et réserve de valeur de la monnaie

Monnaie idéale : Une monnaie utile doit constituer une réserve de valeur. Son pouvoir d’achat doit demeurer fiable dans le temps. Le bien doit donc être durable. C’est pourquoi l’expérience monétaire des denrées alimentaires a échoué. Ces dernières sont périssables et ne peuvent constituer des réserves de valeur.

Monnaie fiat : Ο

Les monnaies fiat (fiduciaires) ont peu d’avantages en la matière. Certes un billet de banque n’est pas en soi périssable. Mais un système de banque centrale favorise l’inflation sur le long terme ce qui dégrade continuellement la valeur de la monnaie étatique.

Métaux précieux : ♥♥

Les propriétés physiques des métaux précieux en font des objets durables. C’est notamment pourquoi le marché valorise ces objets dans le temps.

Bitcoin : ♥♥

Le bitcoin est durable : son code source n’est pas périssable. Ses propriétés informatiques ne dégradent pas son pouvoir d’achat. Il n’est pas susceptible d’être érodé aussi longtemps que le marché lui attribue une quelconque utilité.

Rareté et offre limitée de la monnaie

Monnaie idéale : La valeur d’une marchandise dépend notamment de sa rareté. L’offre de monnaie ainsi que la contrefaçon doivent donc être limitées pour préserver la valeur de la monnaie, afin de sauvegarder son pouvoir d’achat dans le temps. Pour prendre un exemple caricatural, il y a peu de chances de voir un jour le jeton en bois s’imposer comme monnaie étant donné qu’il serait très facile d’inonder le marché de ce bien. Le pouvoir d’achat d’une telle monnaie serait incertain.

Monnaie fiat : Ø

Il est certes difficile pour un particulier de contrefaire de la monnaie fiat. Mais les banques centrales ont un pouvoir de création monétaire illimité. Autrement dit, elles ont le monopole légal du faux-monnayage. Cette possibilité de contrefaire légalement détruit la rareté indispensable à la sauvegarde de la valeur de toute marchandise. C’est pourquoi les monnaies fiat sont naturellement inflationnistes et perdent continuellement de la valeur

Métaux précieux : ♥♥

La rareté de l’or et de l’argent est garantie par le caractère limité du stock de ces métaux précieux sur la planète Terre. L’extraction des métaux précieux a généralement toujours été lente et régulière. L’émission limitée des monnaies métalliques a été un facteur décisif de stabilité du pouvoir d’achat de ces marchandises pendant des siècles, ce qui explique en partie le fait qu’elles ont été sélectionnées par le marché.

Bitcoin : ♥♥

La cryptographie et la blockchain – un livre de compte ouvert et consultable par tous – rendent la contrefaçon de bitcoins impossible. L’émission de bitcoins est régulée par un algorithme public qui confère à la création monétaire une certaine lisibilité. Dans la même logique que les métaux précieux, le nombre de Bitcoins ne pourra pas excéder 21 millions d’unités d’ici à 2140. Le bitcoin est donc à terme une monnaie dont le pouvoir d’achat est appelé à augmenter en fonction de la croissance de sa demande et des échanges.

Divisibilité de la monnaie

Monnaie idéale : Une monnaie utile doit être divisible afin qu’elle puisse être utilisée pour des transactions de faible valeur.

Monnaie fiat : ♥♥

Les unités monétaires étatiques ont un avantage car elles sont pourvues de sous-unités (les centimes) qui rendent possible la conclusion de faibles transactions.

Métaux précieux : ♥

Les métaux précieux sont moins pratiques au regard de ce critère. L’or n’est pas divisible à l’infini. C’est pourquoi il a longtemps été accompagné par l’argent, voire le bronze pour des transactions de faible valeur.

Bitcoin : ♥♥

Le bitcoin est extrêmement fractionnable. Chaque unité de bitcoin peut être divisée en 100 millions de sous-unités.

Transportabilité de la monnaie

Monnaie idéale : La transportabilité est essentielle pour faciliter les échanges avec le moins de contraintes possibles, notamment sur le plan géographique.

Monnaie fiat : ♥

Les billets et les pièces de monnaie sont facilement transportables. Les moyens de paiement électroniques permettent d’ailleurs d’amoindrir les contraintes logistiques afin d’envoyer des fonds partout dans le monde. Cependant certaines politiques publiques ponctuellement adoptées peuvent diminuer la transportabilité des monnaies fiat. Il s’agit essentiellement des contrôles de capitaux mis en place dans plusieurs pays d’Europe notamment.

Métaux précieux : ♥

Les métaux précieux sont en soi peu transportables en raison de leur lourdeur. D’où l’invention du papier monnaie et autres produits financiers adossés à l’or (exemple de l’étalon-or). Cette technique permet d’échanger les droits de propriété sur les métaux précieux. Il est alors plus facile d’échanger ces actifs.

Bitcoin : ♥

Internet permet d’effectuer des transactions en bitcoin n’importe où dans le monde pour un coût très faible comparé aux méthodes traditionnelles. Seul bémol, il faut se doter d’un support informatique et avoir l’assurance de disposer d’un réseau fonctionnel. Le caractère décentralisé du réseau rend impossible l’existence d’un quelconque contrôle des capitaux.

Respect du droit de propriété et sécurité de la monnaie

Monnaie idéale : Une monnaie fiable doit s’inscrire dans un cadre institutionnel fiable et sécurisé pour garantir le respect des droits de propriété de chacun.

Monnaie fiat : Ø

Les monnaies fiat sont aujourd’hui principalement utilisées dans un système très bancarisé. Mais les Etats font peser sur le système bancaire – et nos épargnes – de multiples incertitudes : risques de défaut sur la dette publique, taux d’intérêt négatifs qui s’apparentent à une taxe sur les dépôts, système de réserve fractionnaire qui expose régulièrement les banques au risque de faillite en cas de panique bancaire, possibilité de geler et de ponctionner les dépôts en cas d’instabilité financière, législations sur les faillites bancaires de moins en moins respectueuses des créanciers que sont les déposants… Les droits de propriété ne bénéficient pas d’un environnement institutionnel auquel on peut se fier.

Métaux précieux : ♥♥

Le stockage physique des métaux précieux par des entreprises spécialisées est un moyen fiable de sécuriser son patrimoine. Attention, certaines institutions émettent sur le marché de l’or papier, comme des ETF (Exchange Trade Fund). Mais il est aujourd’hui avéré que des institutions émettent beaucoup trop de titres par rapport aux réserves de métaux précieux effectivement disponibles. Il s’en suit que beaucoup de détenteurs de titres ne pourront jamais convertir ces derniers en métaux précieux dans l’hypothèse d’une forte demande de conversion. Le marché des métaux papiers est donc à éviter.

Bitcoin : ♥

Les questions de sécurité qui agitent le bitcoin sont celles qui concernent généralement l’écosystème numérique. Il est important d’être prudent avec les portefeuilles en ligne. De nombreuses plateformes de stockages de bitcoins se sont révélées être peu fiables contre la piraterie. Ces prestataires doivent donc être consciencieusement choisis. Pour le stockage hors ligne, il est généralement recommandé d’utiliser plusieurs portefeuilles sur plusieurs appareils/supports pour se prémunir contre d’éventuelles pannes informatiques et d’éviter de transporter sur soi des sommes importantes.

Echangeabilité de la monnaie

Monnaie idéale : une monnaie idéale doit pouvoir être échangée à n’importe quel instant auprès de n’importe qui pour être utile. La taille du marché est en effet un critère décisif.

Monnaie fiat : ♥

Les monnaies fiat sont généralement échangeables auprès de n’importe quel commerçant et particulier sur un territoire donné (sauf en période d’hyperinflation). Mais cette caractéristique est principalement due au fait que les monnaies fiat bénéficient du privilège du cours forcé. Or une monnaie qui a besoin du cours forcé pour être acceptée n’en reste pas moins un actif qu’il faut regarder avec un oeil attentif.

Métaux précieux : ♥

Les métaux précieux sont facilement échangeables auprès de commerçants spécialisés. Leur caractère monétaire n’en est pas moins très limité en ce que la plupart des commerçants n’ont pas couramment recours à cet actif en tant qu’intermédiaire dans les échanges.

Bitcoin : ♥

Il est facile d’échanger des bitcoins sur des plateformes spécialisées et sur des sites de commerce en ligne. Il existe néanmoins pour l’instant trop peu de commerçants prêts à accepter cette marchandise en tant qu’intermédiaire à l’échelle d’un pays pour qu’on puisse raisonnablement la qualifier de monnaie.

Et le gagnant est ?

Qu’on le veuille ou non, les monnaies fiat sont nécessaires pour réaliser des échanges quotidiens. Pour épargner ou thésauriser, considérez d’autres actifs plus fiables, c’est-à-dire à l’abri des Etats et des risques propres au système bancaire contemporain. Dans cette perspective, les métaux précieux et les bitcoins constituent des marchandises.

Pour plus d’informations, c’est ici et c’est gratuit.

  1. Les banques sont fermées, les distribanques aussi; je n’ai plus de liquide et aucun proche ne peut/veut m’en prêter.

    Qui va acheter mon premier Napoléon et le suivant ? A quelle contre-valeur en euro ?

    Même question pour ma première pièce d’argent ?

    Merci

    1. vous pourrez l’échanger contre un poulet , un canard ,un cochon, veau, vache … c’est assez nouveau truc , novateur même !

  2. L’auteur crée sa propre grille de référence (Echangeabilité de la monnaie?), mélange allègrement des notions de droit, mal maitrisée, en essayant de les associer avec peine aux fonctions monétaires (Respect du droit de propriété et sécurité de la monnaie ?).
    Ca commence mal et on sent bien la méga foirade d’un article qui va partir dans tous les sens.

    Il eut mieux valu ne garder que les trois propriétés essentielles de la monnaie et de ne pas déroger.

    Il va falloir que l’auteur révise ses fondamentaux aussi sur le bitcoin:
    le code peut etre réécrit
    les qualités intrinseques du bitcoin peuvent etre modifiées a tout moment
    le bitcoin n’est pas fongible
    le bitcoin dépend d’un réseau internet
    le bitcoin a besoin d’electricité
    l’auteur confondrait il le bitcoin et l’or?

    J’aurais presque envie d’imprimer l’article pour m’en servir ensuite pour ce qu’il vaut mais ça serait gacher mon papier 110 gramme

    1. Le code ne peut-être réécrit
      Il peut-être forké, mais faut-il encore que tous les mineurs et possesseurs de full nodes acceptent la modification.
      Et si c’est un nouveau réseau, on appel cela une altcoin.
      Le problème c’est qu’aucune offre les garanties du Bitcoin, c’est à dire la blockchain la plus fiable et sécurisé du monde.
      Bitcoin est le système de transfert de valeur le plus sûr, rapide, décentralisé et fiable du monde.
      L’or aussi a besoin d’électricité, notamment pour l’extraire des mines, le transporter, le stocker et l’échanger.

    2. De plus, il est impossible de faire un faux bitcoin.
      Alors que pour l’or, il existe des faux lingots fourré au tungstène.

      1. OK avec BTC vainqueur.
        Pete_B montre simplement qu’il ne connaît pas Bitcoin (ni bien sûr le bitcoin …)

    3. « le code peut etre réécrit » Le code peu etre réécrit et est modifiable sur GitHub oui, mais sous la surveillance de modérateurs, la base du système (21 000 000 de coins qui peuvent être généré, 50% d’atténuation sur la rémunération tout les 210 000 bloques) ne changerons pas. Même si je code ma propre version de Bitcoin, les bitcoins que je prétendrais posséder ou avoir généré ne seront pas accepté par le réseau. Il faut que plus de 50% de celui-ci soit dominé par un faux logiciel bitcoin, auquel cas il existe une clé d’alerte https://bitcoin.fr/cle-dalerte/, et puis comment une telle fourche se mettrait-elle en place? Bitcoin utilise des méthodes cryptographiques et des signatures digitales qui rendent la manipulation du réseau impossible.

      « les qualités intrinseques du bitcoin peuvent etre modifiées a tout moment » Bitcoin n’est pas une commodité physique, seul celle-ci ont un caractère intrinsèques en terme de propriétés physique.

      « le bitcoin n’est pas fongible » L’offre et la demande le rende fongible, comme toute chose sur cette planète. Croyait vous que le blé, l’or et l’acier ont-il toujours eu et ont la même valeurs pour les marchant maintenant et il y a plusieurs siècles?

      « le bitcoin dépend d’un réseau internet » Quand est-il de l’euro, du dollar, de toute monnaie dont les plus grande et la plus grosse partie des transaction s’effectue par internet?

      « le bitcoin a besoin d’électricité » Avec l’informatisation des système de payements, (déjà depuis longtemps amorcé avec les cartes de crédits) je peux tout aussi bien payer avec une application sur mon smartphones un achat en bitcoin.

      « l’auteur confondrait il le bitcoin et l’or? » Bien que le Bitcoin ne soit pas une commodité physique, sa quantité est limité, il est donc rare, ce qui l’apparente à l’or ou à d’autre métaux précieux, qu’importe qu’il soit un objet réelle ou non.

      Le Bitcoin n’est d’ailleurs pas la seule cryptomonnaies, il y en à plus de 700 référencées sur Coin Market Cap (https://coinmarketcap.com/all/views/all/) et d’autres cryptomonnaies ayant chacune différentes propriétés se développent et se concurrences mutuellement.

      Je reconnais que le Bitcoin est encore jeune et qu’il n’est de se fait pas encore économiquement viable pour tout le monde (bien qu’utilisé par nombres de services), la rémunérations baissant pour le minage, et la chutes des stocks des vendeurs entrainerons une augmentation de la valeurs sur le long terme, la capitalisation du marché augmentera par conséquent et les fluctuations seront moins importante étant donné que l’on parlera de capitalisation monétaire plus grande et donc moins mobile (il en est de même avec les autres monnaies d’ailleurs).

      Bien que ce ne soit qu’un début, les cryptomonnaies prennent de l’ampleur et joueront un rôle décisif dans l’avenir de la monnaie en proposant plusieurs alternatives monétaires au monnaies déjà existante.

  3. Il s’agit essentiellement des contrôles de capitaux mis en place dans plusieurs pays d’Europe notamment.

    Les gabelous vopos à La Cure sont particulièrement vigilants. Les véhicules à plaques étrangères sont fouillés systématiquement.
    Belges, Luxembourgeois, Anglais, tous on droit au contrôle. Un véritable harcèlement.

    Les métaux précieux sont en soi peu transportables en raison de leur lourdeur.

    Ce n’est pas lourd un Napoléon ou autre similaire : vous avez vite pour plus de 200 Euros pour l’équivalent d’une pièce de 10 cents.

    Le caractère décentralisé du réseau rend impossible l’existence d’un quelconque contrôle des capitaux.

    N’hésitez pas à déclarer vos bitcoins aux gabelous vopos, surtout si n’en n’avez pas beaucoup 🙂

  4. « Qu’on le veuille ou non, les monnaies fiat sont nécessaires pour réaliser des échanges quotidiens ».

    Si elles sont nécessaires, pourquoi les gouvernements doivent-ils faire des lois qui nous forcent à les accepter comme moyen de paiement et à les utiliser pour payer l’état?

    1. Les gouvernants font des lois pour nous forcer à accepter une seule monnaie, pas plusieurs, et leur monopole monétaire a effectivement pour objet de faciliter la collecte des impôts.

  5. L’or plus sécurisé que le Bitcoin ???
    Un hold-up ou un vol dans un coffre et bye bye les lingots d’or
    Alors qu’une clé privée Bitcoin peut-être sauvé offline sur plusieurs supports chiffrés « usb, hd,… »
    Le vainqueur est le Bitcoin.

    1. « L’or aussi a besoin d’électricité, notamment pour l’extraire des mines, le transporter, le stocker et l’échanger. »

      C’est bien pour cela que jamais ni les Grecs, ni les Romains ou les Daciens n’extrayaient d’or à l’époque.
      D’ailleurs, les Espagnols, malins comme des singes, ont inventé secrètement l’electricité pour exploiter les mines américaines, et ceci sans en informer le reste du monde.
      ils n’ont dévoilé ce secret que 300 ans après. Pinche cabron !!!!!

      Plus sérieusement, comment rendre le bitcoin fongible? Mister Talk the Talk va nous éclairer, a vous donc BTC

    2. Et le support de stockage ou figure votre clef privée ne peut pas être aussi bien volée que de l’or,

      Tout comme pour stocker de l’or il vous faut plusieurs coffres ils vous faut plusieurs portefeuilles BTC avec des clefs stockées dans des endroits sécurisés comme les coffres d’une banque et ne garder chez vous d’accessible qu’une faible quantité de vos avoirs.

  6. Merci pour l’article, à part peut-être pour « Aristote n’est pas plus bête » si Aristote est plus bête, il a toujours eu tord sur tout, la matière, les éléments, la philosophie, TOUT et en plus on en a pris pour près de 2000 ans de ses conneries !

  7. L’or a des milliers d’années d’histoire monétaire.
    Les monnaies fiat datent des Mongols et disparaissent au bout de quelques dizaines années.
    Le bitcoin n’a que 7 ans de vie.

    Voilà le classement est réalisé.

    Cela ne m’empêche pas d’avoir du cash, de l’or et des bitcoins.

Les commentaires sont fermés.