Identité nationale : nous sommes tous des Romains

Publié Par Guy Sorman, le dans Nation et immigration

Par Guy Sorman.

septime-severe-et-caracalla-de-jean-baptiste-greuze-by-gregory-lejeune-Domaine public

septime-severe-et-caracalla-de-jean-baptiste-greuze-by-gregory-lejeune-Domaine public

Les campagnes électorales en France, aux États-Unis, en Hongrie, en Grande-Bretagne… gravitent étrangement autour de l’identité nationale comme si rien n’était plus important. Parmi tous les candidats français, le plus véhément à vouloir exclure de la communauté nationale les citoyens qui ne seraient pas de pure souche est Nicolas Sarkozy, bien que lui-même d’origine hongroise, grecque et juive. Mais pour rivaliser avec le Front national dont c’est la chanson depuis cinquante ans, Sarkozy désormais discrimine entre les Français dont les ancêtres seraient les Gaulois et les autres.

L’identité américaine selon Trump

Outre-Atlantique, c’est Donald Trump qui s’inscrit dans une tradition « nativiste » comparable : après avoir expliqué qu’Obama n’était pas Américain, laissé entendre qu’il était musulman né en Indonésie, il propose de bannir pour l’avenir toute immigration musulmane et probablement latino-américaine ; il est clair, pour Trump et ses disciples, que l’Amérique authentique est blanche et chrétienne. On comprend, sans l’accepter, que ces discours identitaires, comme ceux des Anglais anti-européens, des Écossais, des Hongrois, des Basques, des Corses, des Catalans indépendantistes, mobilisent les instincts tribaux, des pulsions élémentaires à caractère racial, la fierté de ses prétendues racines, la pureté présumée du sang et l’exclusion de l’Autre, perçu et rejeté comme Barbare. Ces pulsions sont évidemment sans relation avec la réalité, ethnique, culturelle, historique.

L’identité française : les Gaulois ?

Ainsi Sarkozy a-t-il provoqué une tempête de controverses autour de l’origine prétendument gauloise des Français. Cette hypothèse est particulièrement folle, puisque de tous les pays d’Europe, la France est celui qui a été le plus souvent envahi depuis la conquête de Jules César, il y a quelque deux mille ans. Le Gaulois n’apparaît d’ailleurs, en France, comme emblème identitaire qu’à la fin du XIXe siècle, qui est l’ère du folklore sur l’ensemble de notre continent. Imagine-t-on Louis XIV se réclamant des Gaulois ? Il se percevait, tout comme Napoléon, tel le continuateur de la tradition gréco-romaine. Pareillement, les Américains ne sont que blancs si l’on fait abstraction des Indiens qui les ont précédés, des Noirs et des Mexicains arrivés aux États-Unis bien avant les ancêtres de Trump.

En vérité, les nations occidentales modernes n’ont pas de lignage ethnique mais seulement institutionnel. Et si nous descendons de quelque chose ou de quelqu’un, c’est avant tout de l’Empire romain. Lisant en ce moment le magnifique SPQR de l’historienne Mary Beard et L’Empire qui ne voulait pas mourir de l’historien américain John Haldon, consacré à Byzance, on est frappé par ce que nous devons à ces Romains : l’état de droit, nos lois, nos mœurs. Au lieu d’exhumer des identités factices – gauloises, celtes, magyares, etc. – on envisagera que nous sommes toujours des Romains, parce que l’Empire romain n’a jamais disparu.

Nous sommes tous des Romains

Je sais qu’il est d’usage de dater la chute de l’Empire romain de l’an 476, prise de Rome par les Wisigoths ou – comme l’avait imaginé Edward Gibbon au XVIIIe siècle (Histoire de la décadence et de la chute de l’Empire romain, 1776) – de 1453, prise de Constantinople par les Turcs. Mais les Wisigoths et les Turcs, me semble-t-il, sont bien vite devenus romains. Le Sultan se considérait comme l’héritier de Rome, le Czar de Russie aussi et Charlemagne, qui était un Barbare Franc, fut empereur romain. Rome a conquis ses conquérants. L’Église catholique est romaine dans son appellation comme dans ses rites, le Pape reprenant les pouvoirs et les attributs du Pontifex Maximus de l’Antiquité.

Si Rome ne meurt jamais mais se métamorphose, c’est parce qu’elle est la négation même du culte des racines et de l’identité. Bien des empereurs romains ne sont pas de Rome : Trajan et Hadrien naquirent en Espagne, Constantin en Serbie, Septime Sévère en Libye. Les Romains étaient des cosmopolites, Occidentaux, ou au moins européens bien avant que ces termes n’apparaissent dans le vocabulaire moderne. Ils avaient compris que l’on ne peut pas définir un Empire ni un État par l’ethnicité, parce qu’un citoyen est avant tout celui ou celle qui respecte les lois, quels que soient la couleur de sa peau, sa langue, ses mœurs ou son lieu de naissance.

En 212, l’édit de Caracalla accorde la citoyenneté romaine à tout homme libre de l’Empire, cette citoyenneté étant héréditaire. Les esclaves devront attendre quelques siècles… Eh bien, plutôt que d’exalter le barbare gaulois, catalan, helvète ou écossais en nous, il me paraît que réveiller le Romain renouerait avec qui nous sommes réellement et permettrait peut-être de restaurer ce qui fut un temps la Paix romaine, c’est-à-dire la capacité de vivre ensemble, différents sans aucun doute, mais tous respectueux des mêmes lois.

Sur le web

  1. M. Sorman a sans aucun doute lu Duroselle avec attention et sait que « tout empire périra ».

    Que Rome ait laissé de nombreuses traces dans tous les domaines est une évidence; que nous soyons encore romains relève de la license poétique.

    1. Libéral-libertaire

      Vous etes Romain . Le droit occidental , le common law ou le code civil , les deux traditions bien que différentes , tirent leur racines du droit romain . Le stade de foot ou la salle de sport sont une continuation des arènes de jeux de l’empire romain . Il n’y a aucune différence architecturale entre un stade de foot et un colosseum . A Paris , l’Arc de Trimpohe , la Colonne Vendome , le Panthéon , le Palais Brongniart , le Palais Bourbon , l’Hotel des Invalides , le Palais de Justice , les fontaines publiques et ailleurs dans les villes françaises et occidentales … sont de l’architecture romaine . Les prénoms , les mois du calendrier , la peinture , la sculpture , le théatre . C’est du grec , qui est devenu romain , qui est devenu renaissance puis qui est devenu moderne . Par a + b nous sommes tous greco-romains (pas seulement bien sur mais essentiellement) .

  2. La France est un pays Latin

    1. Libéral-libertaire

      C’est vrai et pas vrai en meme temps . Les alsaciens et les lorrains sont germains , les chtis sont flamands donc germains aussi , les bretons sont celtes , les normands sont scandinaves donc un peu germains aussi , les basques sont basques . Mais au final , y a une seule identité qui triomphe de tous : on est tous français y compris alsaciens , lorrains , chtis , normands , bretons , basques tous 24h/24 vivent et revent français . Bon , y en a d’autres qui sont en France et vivent et rêvent en arabe …

      1. « Bon , y en a d’autres qui sont en France et vivent et rêvent en arabe … »

        et @Libéral-libertaire utilise des mots arabes (en sciences, en maths, dans le domaine militaire etc…) tous les jours sans s en rendre compte. C est con, non?

        1. Libéral-libertaire

          Je parle moi meme et reve parfois en arabe , mais je ne vis pas en France . Tous mes ancetres depuis l’an 648 ou l’an 1058 , à peu près , sont arabo musulmans . En fait je parle arabe 70% de mon temps … Mais si j’étais en France je parlerai et reverait en français . Je ne vis pas en France , je vit en terre arabo musulmane et je me bat chaque jour par ma façon d’etre et de voir la vie pour que mon pays soi le moins arabe et le moins musulman possible , un pays dont beaucoup de gens aiment la France et qui est le pays le plus proche de la France après le Québec et la Wallonie … devinez … je vous ai donné beaucoup d’indices …

          1. Vous avez de la chance si vous vivez dans un pays arabe et que vous êtes capable de remonter votre arbre généalogique jusqu au 7eme siecle. Vous appartenez a la caste que vous dénoncez. Le serpent se mord la queue.

            1. Libéral-libertaire

              C’est vous qui avez compris que je remontait mon arbre généalogique au 7 ème siècle . Je connais l’histoire de mon pays et de ce fait je sais que les troupes musulmanes ayant conquis mon pays une première fois en l’an 648 puis une deuxième fois plus violente en l’an 1058 , et étant donné que mes racines ethniques sont exclusivement dans mon pays , mon premier ancete musulman est soi de l’an 648 soit de l’an 1058 . Dans mes veines coule le sang de six peuples différents . Je me reconnais dans cet article de Guy Sorman . Les pays ne sont pas purs et tout le monde est quelque part batard , j’en suis une preuve . Nous sommes tous un produit du cosmopolitisme . J’ai également des ancetres romains . Dans le pays où je suis né et où je vis , les mosquées ou la noblesse jusqu’au 20 eme sicèle ne tenaient pas de registres de naissances ou de mariages comme en Occident . Où voyez vous que je dénonce une caste ou quoi que ce soit ? Et de quel serpent parlez vous ? Vous vous exprimez très très mal en français monsieur ou le comprenez mal ou comprenez ce que vous voulez comprendre … Mais Samy n’est ce pas un prénom arabe si je ne m’abuse ? Nous avons peut etre quelque chose en commun vous et moi …

              1. « Mais si j’étais en France je parlerai et reverait en français . »

                En France, mes amis britanniques et leurs enfants doivent certainement rêver en anglais, ce qui me plait beaucoup mais qui semble vous contrarier.

                Samy c est hebreux, arabe, anglais…j ai de la chance, ma famille est multiple.

                PS vous avez raison, je m exprime mal en français. C est certainement du au fait que je parle 7 langues et que j ai un clavier qwerty.

                1. Libéral-libertaire

                  Y a aucun problème pour moi aussi vu que les anglais sont cousins des français … et que les anglais qui sont en France sont étrangers … Bon , je doute que vous ayez des amis anglais mais bon puisque vous le dite . Je doute que vous parliez 7 langues . Moi j’en parle 5 et c’est vrai . Par contre ceux qui parlent arabe en France ont en majorité la nationalité française et sont supposés faire comme les romains à Rome , c’est à dire parler français en France , rever en français , s’habiller comme des français , donner des prénoms et des noms français à leur enfants et respecter l’égalité homme-femme comme les français . Et oui le voile est contre l’égalité homme-femme . Mais dites moi pour vous qu’est ce qui est le plus important pour vous , la loi des hommes ou la loi d’Allah ? Je parie que c’est la loi d’Allah comme la plus part des musulmans non ? Faut dire ma famille est diverse et non multiple .

                  1. Vous avez plein de certitudes mais aucune démonstrations. C est dommage car au final ce ne sont que votre opinion.

                    Je ne vous en veux pas. J imagine que c est l éducation et la mentalité offerte dans votre pays qui fait que vous pensez savoir tout sur tout sur une personne en echangeant 2 messages et encore plus sur des gens que vous ne connaissez pas.

                    Si c est ainsi que vous vous faites vos opinions, je n ose imaginer l étroitesse d esprit qui doit animer votre « cerveau ».

                    PS: Dommage que vous ne parlez pas d egalite hommes femmes quand il s agit des deputes a l assemblee ou quand il s agit des propos de M. Trump. Mais bon, ca doit etre encore en lien avec votre education.

                    1. Libéral-libertaire

                      Je suis pour l’égalité homme femme en ce qui concerne la présence des femmes à part égale dans toutes les assemblées nationales du monde entier . Je condamne les propos de Mr Trump sur les femmes et je ne suis pas un supporter de Mr Trump .

  3. Tout se résume à « A Rome, fais comme les Romains ». Moyennant ce minimum plus que raisonnable, tout le monde a été toujours été le bienvenu dans notre pays et on peut vivre ensemble tranquillement sans fadaises du genre padamalgam ou vivrensemble…

  4. Il y a deux anachronismes différents : le premier consiste à regarder le passé avec un référentiel moral actuel, et l’on juge alors rapidement la colonisation, l’esclavage, le statut des femmes, des enfants etc… le second consiste à regarder le présent pour y trouver un référentiel passé, et nous devenons alors Européens, Français, Franc, Gallo-romains, Gaulois, Celte, Homme des cavernes, Lucy etc…

    Les deux sont faux, dangereux et largement manipulés par les politiciens pour essayer de créer des groupes.

    La seule histoire qui vaille est celle des entreprises, des institutions, des écoles, des courants de pensée, qui portent avec eux leurs traditions, leurs apprentissage, le reste n’est que faits complexes et disparates. Mais dans notre monde actuel il est très mal vu de penser l’histoire en terme de faits : la grande tradition cartésienne veux absolument que l’on fasse de « classes » : que l’on limite la seconde guerre mondiale entre 1939 et 1945, la première entre 1914 et 1918 etc, alors qu’il est impossible de comprendre l’une sans l’autre, ni sans ce qui s’est passé avant et après.

    Nous ne sommes pas des Romains : la tradition qui a crée notre langue, nos frontières, nos repères moraux, notre tradition etc… s’est constituée à partir du moment où des traditions différentes : germaniques, gallo-romaines et chrétiennes (et en d’autres parties wisigothes, mongoles, scandinaves, sarrasines, etc…) sont devenues Françaises et porteuses d’un projet non pas tourné vers le passé, mais vers l’avenir et régissant le présent, en gros à partir du baptême de Clovis qui a légitimé la consolidation progressive d’une identité définissable par ses traditions, lois, références … non pas du modèle de lois comme l’explique Mr Sorman, mais des lois en vigueur lors de ces périodes.

    La France actuelle est une mutation « interne » du Royaume de France, alors que la création du royaume mérovingien, puis carolingien est une fusion « externe » entre des éléments culturels complétements disjoints.

    La question qui se pose actuellement est la réaction à avoir devant la perspective soit d’une mutation, soit d’une fusion.

    1. Libéral-libertaire

      D’abord les frontières de la France ne sont pas héritières de l’Empire Romain . Quand Clovis devient Roi de France , la France c’est une petite partie de l’Ile de France actuelle . La France , c’est essentiellement Paris et l’Ile de France qui conquièrent les limites maritimes d’un territoire bloqué par les Pyrénées , les Alpes , la Méditerrannée , l’Océan et les Germains à l’Est . Au fond , depuis que les souverains d’Ile de France décident à travers 15 siècles d’étendre leur territoire sur leur voisinage immédiat , les frontières possibles maximales de ce qu’ils peuvent avoir sont évidentes étant donné les déterminismes géographiques . Il n’en reste pas moins que la France est le pays le plus vaste d’Europe continentale et longtemps le plus peuplé . Napoléon a essayé d’aller au delà des determinismes géographiques de la France et de recréer l’Empire Romain mais il a échoué . Et c’est peut etre mieux comme ça .
      Mutation ? Fusion ? Je ne sais pas ce que ça veut dire . En fait ni mutation ni fusion . Les civilisations se renouvellent , évoluent . Elles ne fusionnent pas mais sont influencées , tirent partie , copient . La civilisation française est là pour très longtemps encore . Meme si d’ici 100 ans la France ne serait plus la France , ceux qui habiteront la France , devront beaucoup de leur mode de vie et de leurs institutions à ce que fut la France en l’an 2016 …

      1. D abord vous dites « Les civilisations se renouvellent , évoluent »

        et ensuite « La civilisation française est là pour très longtemps encore . Meme si d’ici 100 ans la France ne serait plus la France »

        Aucun sens.

        1. Libéral-libertaire

          Si je vous dit que vous etes là pour longtemps ça ne veut pas dire que vous n’évoluerez pas . Capice ? Vous n’etes pas le meme dans votre manière de percevoir la vie à 20 ans qu’à 70 ans . Capice ?

          1. C est pas ce que vous dites quand vous ecrivez  » la France ne serait plus la France ».
            Vous jouez sur l emotionnel et la subjectivite de l instant…c est a la mode en ce moment.

            1. Libéral-libertaire

              Lisez la phrase en entier !!! Je dis MEME SI ! Ça veut dire que ce n’est pas prêt d’arriver , c’est hypothétique ,! Je dis « ceux qui habiteront la France , devront beaucoup de leur mode de vie et de leurs institutions à ce que fut la France en l’an 2016 » ça veut dire que la France restera presque kif kif ! Capice ? Et kif kif c’est maghrébin , j’utilise des mots du dialecte que vous parlez le plus (le maghébin) pour que vous compreniez parce que non seulement vous ne comprenez pas bien , mais vous tirez des bouts de phrase sans lire une phrase en entier tout ça parce que vous avez l’esprit mal tourné et que réellement vous ne comprenez pas bien le français …

              1. Les invectives a travers un écran d’ordi n apportent rien. Essayer de vous exprimer sans invectiver ou insulter les gens.

                kif kif est une expression française depuis plus de 25 ans. Vous n avez qu a lire le Larousse ou suivez le lien…

                http://www.academie-francaise.fr/sites/academie-francaise.fr/files/rectifications_1990.pdf

                Dites Merci.
                🙂

    2. Bon, d’accord mais alors vos ancêtres sont des Francs (comme Clovis), pas des Gaulois, mais bien des Germains! Ce qui peut, il faut le comprendre, la foutre mal, dans la politique actuelle! Pauvre petit Sarko!

  5. Je conseille la lecture de « La chute de Rome – fin d’une civilisation » de l’historien britannique Bryan Ward-Perkins, publié en 2005 par Oxford University Press, remarquablement traduit de l’anglais par Frédéric Joly dans l’édition française (Alma – 2014).
    Se fondant sur ses travaux d’archéologue (du concret !), il conteste l’idée – dominante chez les historiens d’aujourd’hui – d’une transition tranquille et continue entre l’Antiquité et le Moyen Âge. En particulier, il établit que l’économie et la technique romaines retombèrent parfois au niveau de l’âge du fer…

    1. Oui, et par la suite, l’émergence du système féodal est certainement apparu comme une bénédiction pour tous ceux qui ont dû vivre l’époque maudite des 4 siècles de violence, d’anarchie et d’arbitraire absolus ayant accompagné l’effondrement du collectivisme romain.

    2. Libéral-libertaire

      Que fut l’économie de l’Empire romain ? Y avait des villes , les rues de ces villes étaient pavées , y avait des routes pavées qui reliaient ces villes , il y avait l’eau courante qui circulait j’usqu’aux maisons dans des canalisations en plomb , le tout à l’égout , bon les romains ne faisaient pas caca et pipi chez eux mais dans de grandes toilettes publiques ou hommes et femmes étaient mélangés !!! , dans ces villes y avait des places publiques où se vendaient les produits de l’agriculture , de la peche , de l’artisanat , du textile . Y avait des métiers comme charpentier , menuisier , architecte , avocat , expert en droit public , agriculteur . Les femmes étaient à la maison ou au bordel . Les hommes après une journée de boulet se donnaient rendez vous dans des thermes ou dans les bordels pour décompresser , se lavant , baisant et buvant du vin ou des liqueurs alcoolisées. Le jeudi et le Vendredi , l’équivalent de notre Week End de maintenant , les citoyens , la populace , allaient au théatre ou au arènes voire des esclaves combattre entre eux , combattre des animaux . Y avait l’esclavage , des blonds aux yeux bleus naissaient et mouraient esclaves et le père avait droit de vie sur sa femme et ses enfants . Hormis cette dernière ligne , le vie sous l’Empire romain était moderne , très moderne , très très moderne . Ce n’est ps l’age de fer , ce fut moderne . Y avait pas de tomates ni de poivrons qui seront ramenés par Colomb d’Amérique Centrale quelque 10 siècles plus tard , leur sauces étaient noires . L’espérance de vie était de 30 ans ou moins , y ait des personnes qui parvenaient à 80 ans néanmoins . C’était cela vivre sous l’Empire Romain . Ce n’est pas l’age de fer . L’an 150 sous l’Empire romain est plus moderne que l’an 1300 dans l’Europe féodale ou meme en Andalousie musulmane à la meme époque meme si l’Andalousie musulmane fut une civilisation raffinée et un bond en avant en terme de qualité de vie …

  6. > après avoir expliqué qu’Obama n’était pas Américain

    Donald Trump n’a pas dit ça, il a même récemment dit le contraire.

    À vrai dire, la campagne des « birthers » a commencé en 2008, lorsque Hillary Clinton et Barack Obama s’opposaient dans les primaires démocrates.

  7. Sarkozy n’est peut-être pas une autorité en Histoire, mais il ne peut pas ignorer que des tas de gens sont venus dans ce qui est actuellement notre pays et y ont laissé leurs gènes et leur culture. Il n’est pas non plus nul en biologie au point de croire que la naturalisation modifie l’ADN d’un Africain ou d’un Asiatique pour y incorporer celui des Gaulois.
    Il s’est seulement placé sur un plan symbolique.
    L’étranger qui devient français par naturalisation adopte notre Histoire, avec ses bons et ses mauvais côtés, et s’engage à œuvrer avec nous à notre avenir commun.
    J’ajouterai que ce qu’il a dit signifie aussi que l’étranger naturalisé n’est pas une sous-catégorie de Français, mais un Français, avec les mêmes droits et les mêmes devoirs que les autres.

    1. « A Rome, fais comme les Romains ».
      J’ajouterai: est Romain celui qui est vu Romain par les Romains.
      Cela n’est pas en rapport avec l’origine ethnique. Quelle que soit cette origine, ou bien l’aspect physique de l’individu, la romanité est l’acquisition d’un nombre suffisant de comportements culturels qui feront que la personne sera considérée romaine par les Romains.
      Cela est vrai pour tout groupe humain, en partant du plus grand, la nation, jusqu’au plus petit, le village, ou la tribu.
      Mais…. celui qui refuse d’être Romain ne pourra pas être Romain! Celui qui essaie de transformer les Romains pour que ces derniers soient à son image ne sera pas Romain.

      1. « en partant du plus grand, la nation »

        Le concept de civilisation me semble être mieux placé pour être l’échelon maximal. D’ailleurs la volonté de faire disparaître cette idée de civilisation du nationalisme moderne me semble être une de ses limitation théorique. L’idée qu’au delà de la frontière les gens n’ont plus rien à voir avec nous est complètement absurde. Et je ne dit pas cela par rapport à l’amélioration fulgurante des moyens de communications ces dernières décennies.

        Je dis cela car ce que l’on appelle nation aujourd’hui n’est qu’un ensemble de peuples qui étaient coincés sous la même autorité politique dans le passé, et souvent scindés en plusieurs parties. La France est sûrement un des pays ou les douceurs du constructivisme ont le plus gommé les différences entre les habitants, mais il n’y a pas si longtemps de cela le roi parlait des peuples de France, au pluriel. Donc sauf à dire que la France à moins de 200 ans, je ne voit pas comment on peut prétendre que la nation est l’échelon supérieur dans la subdivision des groupes d’individus.

        Sans oublier que la France fut aussi un empire jusqu’à il y a quelques décennies, un empire comprenant plusieurs peuples mais tous français. Ce qui complique encore cette idée « d’une nation un peuple ».

        Quand au fait de ne pas dire que le plus petit groupe humain est l’individu, j’ai mal à mon libéralisme.

        1. Oui, « l’Empire Français »! Je veux bien! Il n’a duré que moins de 12 ans, le second est une mascarade née d’un putsch et d’une constitution correspondant bien à la « monarchie provisoire actuelle »!

          Pour le reste, oui, la nation avec ses frontières ne correspond plus au peuple de ses régions, entités suffisantes pour y trouver une certaine unité des problèmes et des désirs concrets: il n’est donc pas étonnant que suscitées par l’Union Européenne, elles deviennent des interlocuteurs considérés sans forcément y voir un « divide et impera » qui n’est pas européen.

    2. Libéral-libertaire

      Je suis d’accord avec ce paragraphe . Meme si Nicolas Sarkozy est un populiste décadent .

      1. Sarkozy n a rien d un populiste et n est pas dans la décadence.

        Il fait de la politique c est tout.

        1. Libéral-libertaire

          Justement dire nos ancêtres les gaulois c’est justement etre populiste et décadent .

          1. Donc TOUTES les personnes depuis des décennies qui disent « nos ancêtres les gaulois » sont des populistes décadents? 🙂

  8. On voit bien l’analogie entre l’empire romain et la globalisation d’aujourd’hui. Justement continuons : l’empire romain n’a pu se constituer et se maintenir qu’au prix de la préservation des identités des régions conquises, et il est bien connu que Rome commençait par octroyer la citoyenneté romaine aux élites locales, donc en les maintenant dans leur rang plutôt qu’en les detruisant . Et à bien des égards on peut faire un lien entre sa chute finale et une trop grande unification totalitaire qui l’a rigidifié.
    Ainsi Rome peut nous inspirer dans une nécessaire préservation de notre identité, ce qui n’est pas contradictoire avec l’ouverture au monde, mais plutôt une condition d’acceptabilité et de succès concurrentiel (comment vendre la marque France si elle est dissoute dans la masse ?).
    Donc oui, nos ancêtres les gaulois. Cette formule faisant évidemment référence à la doctrine d’assimilation de l’école de la troisième République aux valeurs et à la culture française. Ce qu’a très explicitement dit M Sarkozy en évoquant dans la même phrase ses origines hongroise et grecque, et que n’ont pas entendu, curieusement, beaucoup de commentateurs moralisateurs. …

  9. article un peut a la sarko !!!avant Caus Marius un romain était un praticien les soldat se payaient leurs équipement et étaient tous romains marius créait l’armé professionnelle de metier pour combattre Jakurtha ? reversé par syla qui remettra le lien de sang seul était citoyen un romain de Romme même lui était considéré comme un pariât sous les césars Julius et octavius la citoyenneté s’étends a l’Italie et s’agrandira au fil du temps, de ce fait vous mettez celui qui ne connaît pas l’empire romains dans l’erreurs l’article aurait aussi dut parler de la façons donc les romains traitaient les religions des autres avec tolérance a condition qu’elles ne nuisent pas a l’empire qu’ils laissaient les pays conquis conserver leurs meurs et coutume a condition que …..

  10. ne pas oublier Claude, né à Lyon, grâce à qui les citoyens gaulois sont devenus citoyens de l’empire

  11. L’empire (romain ou autre) est pluriel par définition, mais le modèle (idéal) français, y compris au moment de l’Empire (colonial) qui a duré une centaine d’année, est plutôt le modèle jacobin de négation des particularismes, pour ne pas dire le modèle centraliste monarchiste de la révocation de l’Edit de Nantes.

Les commentaires sont fermés.